Justice pour les réfugiés juifs des pays arabes !

Publié le : 21 septembre 2012

C’est le premier évènement de l’histoire de l’humanité qui traite enfin ce sujet. Et pourtant, qu’est-ce qu’on nous a barbé avec les « réfugiés palestiniens, » vous savez, ces types qui ont déménagé de 30 kilomètres tout au plus il y a 60 ans et dont les arrière-arrière-arrière petits enfants sont toujours considérés comme « réfugiés ». Les palestiniens sont d’ailleurs la seule tribu au monde ou le statut de réfugié se transmet de génération en génération. Allez comprendre pourquoi !

Mais là n’est pas le sujet de la conférence qui a été lancée vendredi à l’ONU, en dépit d’une forte protestation négationniste arabe. D’ailleurs, après une demande d’annulation des débats (vous connaissez la fameuse liberté d’opinion des Etats arabes), la Ligue Arabe à réclamé de pouvoir distribuer des documents anti-israéliens à l’entrée de l’évènement. Demande là encore, fort heureusement, rejetée par l’ONU.

L’observateur palestinien à l’ONU a donc envoyé par courriel aux journalistes qui couvraient l’évènement, jeudi soir, un article publié par la haute direction palestinienne sur le Huffington Post, dans lequel elle accuse Israël d’avoir cyniquement utilisée le termes de réfugié.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook !

Il faut dire qu’avec un million de réfugiés juifs des pays arabes, Israël ne devrait pas avoir le droit d’utiliser ce terme. Il devrait être réservé au quelques centaines de milliers d’arabes qui ont quitté Israël sur demande expresse de l’Egypte afin « de laisser le champ libre à la destruction d’Israël !

Le débat de l’ONU, initié par le ministère des Affaires étrangères et la délégation israélienne à l’ONU, est diffusé en direct sur le canal de Web TV de l’ONU sous le titre: « L’histoire non-racontée du Moyen-Orient: Justice pour les réfugiés juifs des pays arabes »

Il est fréquenté par de hauts fonctionnaires du Secrétariat de l’ONU, ainsi que des ambassadeurs occidentaux.

Le Vice-ministre des Affaires étrangères, Daniel Ayalon, qui a mené la bataille pour la reconnaissance des réfugiés juifs, a déclaré qu’il s’agissait d’un événement historique.

« Entre les murs de l’ONU, nous commençons à rendre justice aux réfugiés juifs qui ont été torturés, persécutés et chassés, et dont les droits ont été révoqués, » a t-il dit.

Ayalon a souligné que le Conseil de sécurité discute de la résolution 242 justice pour les réfugiés au Moyen-Orient, grâce au fait que l’ambassadeur américain à l’époque, Arthur Goldberg, a rejeté une demande soviétique d’inclure l’expression «réfugiés arabes» dans le libellé.

« Ce débat à 64 ans de retard, mais il n’est jamais trop tard pour apporter justice et dd discuter des faits historiques », a t-il ajouté.

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, a déclaré: les «détracteurs d’Israël ont passé des décennies à infuser les tribunaux de l’opinion publique internationale avec une histoire unilatérale du problème des réfugiés au Moyen-Orient. Il est maintenant temps de mettre le patrimoine historique, le bilan diplomatique, juridique et à l’heure du jour. Ces bilans doivent-être fondés  sur des faits historiques. La questions des réfugiés juifs et les réfugiés palestiniens doit être résolu. »

« Il est temps pour la communauté internationale de reconnaître qu’avec la naissance de l’Etat juif en 1948, les Juifs des pays arabes ont été persécutés, agressés et exilées de force de leurs maisons. Les biens ont été confisqués et volés. »

« Le monde a depuis longtemps reconnu le problème des réfugiés palestiniens. Après 60 ans, les Nations Unies devraient enfin reconnaître les 850.000 réfugiés juifs qui ont souffert pendant ces périodes. »

« Le Congrès juif mondial demande au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et à tous les dirigeants du monde de reconnaître la vérité, et de placer le sort des réfugiés juifs des pays arabes à l’ordre du jour ainsi que les droits de tous les réfugiés. Ce n’est qu’en abordant l’historique que les faits peuvent contribuer à la paix « , a déclaré Lauder.

La conférence est également assisté par des réfugiés juifs des pays arabes, y compris le rabbin Eli Abadi, qui est né à Beyrouth, Edwin Shuker de Bagdad, et le journaliste Shalom Yerushalmi, dont les parents ont été forcés de quitter leur propriété à Damas et de fuir avec rien dans les poches.

Les autres participants sont les professeurs de droit Irwin Cotler et Alan Dershowitz, qui ont discutés des droits légaux des Juifs qui ont fui les pays arabes.

Avi Retschild – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Articles liés
L’Hapoel Tel-Aviv assomme (3-0) le Benfica Lisbonne et l’élimine du même coup !
Hier soir, les joueurs de l'Hapoel Tel-Aviv ont offerts à leurs supporters une  soirée qui restera gravée dans les mémoires. Tel-Aviv a réalisé une performance digne de la Ligue des Champions et a démontré à l'Europe du football l'ampleur de la progression ...
Lire tout l'article
Une start-up israélienne invente une application pour trouver une place de parking rapidement
Si trouver une place à Paris est souvent compliqué, trouver où se garer à Tel-Aviv est souvent impossible. Les conducteurs tournent parfois une heure dans un quartier avant de localiser une place où il faudra ...
Lire tout l'article
Le classement 2013 complet
Warren Buffett, sans doute le meilleur investisseur au monde, a dit un jour que tout ce qui lui est arrivé dans la vie n'a qu'une seule raison: le fait d'être né au bon endroit (aux ...
Lire tout l'article
D’Etat, les palestiniens ne veulent plus que le réhaussement du Statut de l’OLP à l’ONU
Les Palestiniens, en pourparler avec l'Union Européenne, sont en train de réviser la formule magique à employer à l'Assemblée Générale. D'un coup d'un seul, réalisant qu'ils n'auront pas leur État en septembre, ils sont prêt ...
Lire tout l'article
A vot’ bon coeur : 20 milliards pour le printemps arabe…
Vu d'Israël, la vie en Europe est resplendissante. Il n'y a pas de chômage. Pas de pauvreté. Pas de misère. Tout est beau. Tout le monde il est gentil. Enfin, c'est la vue que l'on ...
Lire tout l'article
Susan Rice: « Non, les Etats-Unis ne reconnaissent pas « l’Etat de Palestine ».
"C'est n'est pas parce que les Etats-Unis participent à des forums ou l'on parle de l'Etat de Palestine que cela signifie que nous reconnaissons la Palestine comme un Etat." Une fois encore, on peut dire ...
Lire tout l'article
CDH: Double standard anti-israélien et ignorance des réalités mondiales
La 14e session vient d’être marquée par une réunion spéciale sur l’attaque de la flottille par Israël, alors qu’il n’y a pas eu le moindre débat sur le massacre en cours des Ouzbeks ...
Lire tout l'article
Mohamed El Baradei
Ce n’est pas le bout du tunnel. Ce serait plutôt le phare d’une locomotive lancée vers nous à toute allure et annonciatrice d’un malheur. C’est ainsi qu’Israël doit voir l’accord annoncé par le directeur général ...
Lire tout l'article
Ligue Arabe et Territoires Palestinien: Paroles, paroles…
Dalida, vous souvenez-vous ? Et bien, la Ligue Arabe, c'est pareil ! Ces derniers temps, la presse internationale s'intéresse à ce que des médias comme JSSNews disent depuis un certain temps. Si la situation économique est si ...
Lire tout l'article
Blague du jour à l’ONU: Israël condamné pour ne pas « partager » Iron Dome avec Gaza…
Dans ce qui pourrait être l'une des accusations les plus ridicules jamais tenues contre Israël, le haut fonctionnaire des droits de l'homme de l'ONU a condamné Israël jeudi pour ne pas avoir partagé le système anti-missile ...
Lire tout l'article
L’Hapoel Tel-Aviv assomme (3-0) le Benfica Lisbonne et l’élimine du même coup !
Une start-up israélienne invente une application pour trouver une place de parking rapidement
Etude internationale: Israël, pays où il fait « meilleur naître » que la France
D’Etat, les palestiniens ne veulent plus que le réhaussement du Statut de l’OLP à l’ONU
A vot’ bon coeur : 20 milliards pour le printemps arabe…
Susan Rice: « Non, les Etats-Unis ne reconnaissent pas « l’Etat de Palestine ».
CDH: Double standard anti-israélien et ignorance des réalités mondiales
C’est Israël qui en paiera le prix
Ligue Arabe et Territoires Palestinien: Paroles, paroles…
Blague du jour à l’ONU: Israël condamné pour ne pas « partager » Iron Dome avec Gaza…

17 Réponses à Justice pour les réfugiés juifs des pays arabes !

  1. tsures Répondre

    21 septembre 2012 a 23:11

    Très bonne initiative, il ne suffit pas de gagner des guerres, mais aussi gagner la bataille de l’information. C’est à croire qu’à force de nager pendant des siècles dans la désinformation anti-juive les juifs ont trop étés habitués à laisser aboyer les chiens. En tout cas « pour un peuple qui contrôlerait les médias » on est lanterne rouge en information, si il faille à chaque fois attendre un charnier génocidaire à ciel ouvert pour que le monde se penche sur la cause juive ça ne mènera nulle part, d’ailleurs malgré cela, à peine soixante ans après, déjà de millions d’eux se font opaques et malveillants sur ce qu’était la Shoah.
    Cette partie de l’histoire des réfugiés juifs des pays arabes personne en Europe n’est au courant, la tragédie de la dernière guerre était telle qu’on n’en était plus à une tragédie près, elle fut rangée au second plan.
    Qu’on en finisse avec l’escroquerie « des réfugiés » obèses en surcharge pondérale aux portes d’Israël.

  2. tsures Répondre

    21 septembre 2012 a 23:13

     » de millions –d’yeux– se font opaques « 

    • Marcoroz Répondre

      22 septembre 2012 a 11:26

      On se disait aussi que les oeufs de Pâques, ce n’est pas la saison. ;-)

  3. fredo Répondre

    22 septembre 2012 a 11:35

    Salopards de médias négationnistes arabes qui opèrent un BLACK-OUT dégueulasse sur les réfugiés juifs y compris sur les assignations dans des mellahs, spoliations, pogromes, persécutions, procès truqués et marquages vestimentaires que ces démocrates à la con ont infligé sous le statut d’APARTHEID-DHIMMITUDE aux juifs d’Orient et du Maghreb !

    • Rony d'Alger Répondre

      23 septembre 2012 a 21:57

      Mais les médias occidentaux, et c’est plus grave parce que plus lâche,ont scrupuleusement mis leurs pas dans ceux de leurs confrères arabes pour de multiples raisons dont la plus importante est celle du fric. En effet, en dehors des campagnes électorales, les partis politiques occidentaux, et notamment français, ont, tout au long de l’année, de gros besoins financiers et les anciens chameliers du Golfe, devenus producteurs de pétrole, savent se montrer généreux avec les larbins qu’ils estiment utiles. Et très souvent, nombreux sont les journalistes qui acceptent d’être, accessoirement, des courroies de transmission des hommes politiques. Indépendamment du fait que les médias aussi ont besoin de l’argent du pétrole, et les « publi-reportages » et autres conseils en communication permettent à de nombreux journaux de survivre. Cela dit, les chiffres communément admis pendant plusieurs décennies ( les années 50, 60 et 70 ) sur le nombre des « réfugiés » arabes, s’étant déplacés en moyenne de 30 km en 1948, étaient de 570 000 personnes. Ce n’est que plus tard, vers la fin des années 70 et dans les années 80, que arafat et ses sbires décidèrent de faire « monter les enchères » en augmentant sans cesse le nombre de ces « réfugiés », car entretemps la ligue arabe avait réussi à soumettre l’Europe politique à l’occasion des accords Eurabia du 8 Juin 1975. Rappelons, comme l’a démontré incontestablement Bat’Yeor, que l’Europe s’était engagée à défendre dans les instances internationales les points de vue arabes, notamment dans leur conflit envers Israël, et à faciliter l’immigration, en grand nombre dans ses pays, de ressortissants arabes, moyennant la pérennisation de ses approvisionnements en gaz et en pétrole et également la « garantie » que lesdits états européens seraient « épargnés », autant que faire se peut, par les attentats terroristes arabes.

    • Armand Répondre

      1 octobre 2012 a 01:55

      @fredo

      Tu t’imagines qu’en pays chrétiens nous étions mieux lotis ?

      La conversion au christianisme des Wisigoths et des Francs rendit difficile la situation des juifs : une succession de conciles diminua leurs droits jusqu’à ce que Dagobert Ier les force à se convertir ou à quitter la France en 6332.
      Lors des conciles d’Elvira (305), de Vannes (465), des trois conciles d’Orléans (533, 538, 541), avec le concile de Clermont (535), l’Église interdit aux Juifs de faire des repas en commun avec des chrétiens, de faire des mariages mixtes et proscrit la célébration du sabbat, le but étant de limiter l’influence du judaïsme sur la population. Mais l’Église va plus loin ; elle s’engage dans une politique de conversion forcée. Ainsi, en 576, l’évêque Avit de Clermont exige des 500 Juifs de sa ville qu’ils se convertissent avant d’exiler à Marseille les récalcitrants.
      Cependant, l’époque carolingienne voit d’abord une amélioration de la condition des Juifs, dont certains atteignent de hautes positions sous Charlemagne. Celles-ci sont dénoncées et combattues par les architectes de la christianisation des royaumes de ses héritiers, comme Agobard de Lyon. On peut commencer à dater l’antisémitisme français avec le Concile de Clermont de 1095, qui reprend les mesures des conciles antérieurs. Même si le pape n’appelle pas à l’antisémitisme, et le condamnera fermement par la suite, des bandes populaires se joignent à la croisade populaire et se livrent à des exactions vis-à-vis des Juifs, aussi bien pour les convertir de force que pour se procurer les sommes nécessaires pour le voyage en Terre Sainte.
      Au XIIe siècle apparaît l’accusation de meurtre rituel. Plusieurs dizaines de Juifs sont envoyés au bûcher à Blois en 11713.
      En 1215, le concile de Latran impose le port de la rouelle qui deviendra obligatoire en France en 1269, à la fin du règne de Louis IX. Louis IX a auparavant organisé en 1240, à l’instigation de sa mère Blanche de Castille la première disputation au sujet du Talmud entre des rabbins dont Yehiel de Paris et des ecclésiastiques, qui se conclut par la condamnation du Talmud dont les exemplaires sont brûlés publiquement en place de Grève à Paris en 1242.
      En juillet 1306, le roi Philippe le Bel expulse les juifs de France, en confisquant au passage leurs biens et possessions. Ces mesures entrent dans le cadre d’une reprise en main des finances royales, qui explique qu’il s’empara aussi des biens des Lombards en 1277, puis supprima avec brutalité l’Ordre des Templiers de 1307 à 1312. Après plusieurs rappels et expulsions, au gré des besoins du trésor royal, les Juifs sont définitivement expulsés en 1394 sous Charles VI.
      Il faut ainsi mentionner:
      l’existence à des dates antérieures des « juiveries », ou quartiers juifs, à Paris et dans toutes les villes où vivent des communautés juives (voir ghetto);
      l’histoire des Juifs du pape, dans le Comtat-Venaissin, terre de refuge après les expulsions, car ils ne dépendent pas de la couronne de France mais de l’Église.
      le Code noir, ordonnance sur la police des nègres dans les îles, ordonne l’expulsion des Juifs des colonies en 16854.

      Tu en veux encore ?

    • Armand Répondre

      1 octobre 2012 a 03:21

      @fredo
      Je vais te dire ce que je pense de toi . Tu es un petit prétentieux qui croit tout connaitre et qui s’autorise à donner des leçons aux autres .  » Moi , moi , je je  » c’est tout ce que tu sais dire.
       » J’ai des amis muzz , ils sont formidables , j’ai cassé du facho , j’étais ceci , j’étais cela , j’ai fait les 24h du Mans , j’ai grimpé l’Everest , je suis athée je m’en fous des religion » . Mais dis moi ça interesse qui tes exploits ? Tu te prends pour qui ? Reste modeste , surtout sur ce site . En effet on croise tous les jours des érudits et des gens formidables qui n’essayent pas d’écraser les autres comme toi et de les prendre pour des cons . Une dernière chose : arrête de dire que tu es athée , tout le monde le sait et on n’en a rien à foutre . Seulement à force d’insister on al’impression que tu nous provoques . Il y a de tout qui interviennent sur ce site mais ils nous respectent comme on les respecte .

  4. max Répondre

    22 septembre 2012 a 12:59

    EN-FIN !!!
    Merci Dany Ayalon!

  5. tor Répondre

    22 septembre 2012 a 14:12

    Enfin !! qu’est ce qu’on attendait pour ne pas leur laisser les paroles qui manipulent ? les réfugiés c’est nous, les palestiniens c’est nous, David c’est nous, Jerusalem c’est nous.

  6. GVIROL Répondre

    22 septembre 2012 a 15:06

    Enfin, je commence a voir la lumiere au bout du tunnel. Il est temps que la communaute internationale sache qu’il ya approximativement 850000 refugies Juifs des pays Arabes (et nous ne contons pas les petis enfants et arriere arriere petits enfants comme le font les « Palestiniens »). Il est temps qu’on deamande a l’ONU que justice soit faite.
    Franchement, c’est un peu de notre faute nous, le Juifs des pays Arabo-musulmans. Nous avons quitte nos pays ancestraux souvent durant la nuit comme des voleurs sans faire de bruit, sans protester, sans crier au secours a la communaute internationale. C’est aussi de la faute de l’Etat d’Israel qui a refuse pendant plus de 60 ans de jouer la carte des refugies Juifs pour des raisons obscures que je n’ai jamais saisi.
    Et, si je prend le cas du Maroc par example, les vrais Marocains ce sont les Berberes et les Juifs qui se sont etablis au Maroc il ya plus de 2000 ans. En fait, on devrait former un mouvement Berbero-Juif pour la liberation du Maroc de l’occupant Arabe.
    Bravo a Danny Ayalon qui est un de ceux qui ont enfin initie ce processus pour considerer le probleme des refugies Juifs.

  7. VINCENT Répondre

    22 septembre 2012 a 17:15

    Merci, enfin c’est historique. Mais ne nous leurrons pas les autres ne vont pas se laisser faire, l’année commence bien Shana Tova.

  8. popi soudure Répondre

    22 septembre 2012 a 18:25

    GOOD JOB ! daniel ayalon !

  9. fredo Répondre

    22 septembre 2012 a 18:50

    La Turquie n’est rien d’autre qu’un état négationniste, mais il n’y a pas un seul dirigeant israélien pour le lui rappeler, ne serait ce que les 4 derniers génocides à son actif soit près de 3 millions de morts et presque autant de réfugiés:

    ARMENIENS
    ASSYRIENS
    GRECS PONTIQUES
    KURDES…….

    Et l’occupation ILLEGALE de CHYPRE ?

  10. sloim jacques Répondre

    22 septembre 2012 a 21:51

    j’avais lu dans le ‘figaro  » , il y a une quinzaine d’années , une étude extremement bien documentée de Shmuel Trigano sur l’expulsion et la spoliation des biens des Juifs qui avaient été chassés des pays arabes pour sauver leur vie . Le nombre de réfugiés juifs se montait a environ neuf cents mille soit le nombre estimé de réfugiés arabes de Palestine , et je me suis toujours demandé pourquoi cela n’était jamais évoqué par les officiels israeliens face a la « hasbara  » palestinienne sur la « nakba  » .Mieux vaut tard que jamais .

    • Rony d'Alger Répondre

      23 septembre 2012 a 22:06

      Non, dans les années 50 à 70, il était question de 570 000 « réfugiés » arabes (voir ma réponse à Fredo).

  11. Joshua Répondre

    23 septembre 2012 a 18:21

    Enfin !!

  12. sala Répondre

    24 septembre 2012 a 13:04

    Nos juifs algériens ont été égaux avec les autochtones algériens! Ils étaient pleines d’humour, vraix bosseurs et aussi des hommes de cultures, musiciens et aussi des castorss jusquà un jour ou tout est basculé. Ce jour nos juifs nous ont laissé avec le code de l’indigénat et eux ont opté pour le décret Crémieux, un certain 24 octobre 1870. A partir de cette date les juifs algériens ont obtenu définitivement la nationalité française! Ils sont devenus citoyens français? Dire que les juifs ont laissé des biens c’est mentir à l’histoire. Les Français juifs ou chrétiens, les pieds noirs ont épousé les thèses françaises du colonialisme! Ils ont été battus par ceux qui restaient des indigènes? Ils ont fui l’Algérie en 1962 avec les ultras, les colons français, maltais, espagnols italiens ect. C’est l’histoire qui ne peut en aucun cas revenir en arrrière? Ils ont choisi leur camps alors qu’ils vivaient en harmonie avec les algériens berbères des sicles avant la conqu^^ete coloniale française?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *