Selon Danny Ayalon, l’aide aux terroristes est inadmissible. La France doit cesser de financer le Hamas !

Publié le : 24 septembre 2012

Le Vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a appelé la communauté internationale à cesser de donner de l’argent à l’Autorité palestinienne (AP) si cet argent va aux terroristes et à leurs familles.

Ayalon a parlé devant l’ONU, s’adressant à une réunion des 27 pays qui font des dons à l’Autorité palestinienne.

Ayalon a prévenu que l’Autorité Palestinienne utilise l’argent pour soutenir le terrorisme et transfère une partie de celui-ci au Hamas.

« Il est plus rentable aujourd’hui d’être un terroriste palestinien que d’être une infirmière ou un enseignant», a t-il dit.

Rejoignez les 24.700 amis de JSSNews sur Facebook !

« Environ 50% du budget de l’Autorité est redirigé vers la bande de Gaza, qui est gouverné par les terroristes du Hamas », a ajouté le diplomate. Ayalon a demandé à la communauté internationale de tout faire pour forcer le Hamas à accepter les trois conditions du Quartet: renonciation à la violence, reconnaissance d’Israël et l’acceptation des accords signés dans le passé par Israël et l’OLP.

Ayalon a ensuite pris l’exemple français: « regardez Paris (ndlr: à partir de 3’57 »): selon le consul de France à Jérusalem, 40% de l’aide française va à Gaza, » c’est inadmissible !

Il a expliqué que l’AP utilise les fonds qu’elle reçoit pour ne pas avoir à négocier la paix. « L’Autorité palestinienne, qui est incapable de simplement percevoir des impôts fonciers, se présente comme un Etat », a t-il noté. « Il est clair que l’Autorité ne passe pas les exigences minimales pour un Etat, et ne rempli pas le moindre critère d’Etat selon la charte des Nations Unies, charte qui demande d’être une nation qui aspire à la paix » et non d’être un Etat dont la charte appelle à la disparition d’un autre Etat.

Ayalon a averti qu’Israël, lui aussi, peut cesser d’aider l’Autorité palestinienne. «Israël a fait beaucoup cette année pour aider l’Autorité palestinienne à se remettre de la crise financière et a pris de nombreuses mesures pour stabiliser et renforcer la société palestinienne », a t-il dit, « mais plus l’Autorité utilise cette aide pour le financement de la terreur, et plus elle continue de prendre des mesures unilatérales, le plus notre aide est mise en danger.  »

Jeremyah Albert – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Print Friendly

11 Réponses à Selon Danny Ayalon, l’aide aux terroristes est inadmissible. La France doit cesser de financer le Hamas !

  1. SOLEIL Répondre

    24 septembre 2012 a 13:24

    Deamander A l’ONU de ne plus finanacer les terroristes alors qu’Israel le fait !
    En voila une idee qu’elle est bonne !
    Faudrait voir a balayer devant sa porte avant de ragarder chez les autres !

    • Marcoroz Répondre

      25 septembre 2012 a 11:06

      Le jour où Israël cessera de subventionner les « Palestiniens » de Gaza et redirigera ce financement vers le FLNC, par exemple, les protestations israéliennes seront plus crédibles. Et toc.

  2. Adam Répondre

    24 septembre 2012 a 13:50

    La france deteste le juifs. Ils n’arretr’ront jamais de leur verser de l’argent a ces pourris.

     » Ayalon a averti qu’Israël, lui aussi, peut cesser d’aider l’Autorité palestinienne. «Israël a fait beaucoup cette année pour aider l’Autorité palestinienne à se remettre de la crise financière et a pris de nombreuses mesures pour stabiliser et renforcer la société palestinienne.  » Incomprehenible. Ca me degoute.

  3. CORDO13 Répondre

    24 septembre 2012 a 13:51

    il ne faudrait plus les aidez

  4. Armand Répondre

    24 septembre 2012 a 13:52

    Et l’UE ? Et Hussein Obama ? et tutti quanti ? Ils sont tous complices d’aider des criminels et des terroristes dont leur but unique est d’ assassiner des israéliens , hommes , femmes et enfants aveuglément .

  5. sala Répondre

    24 septembre 2012 a 17:29

    sala Répondre
    24 septembre 2012 a 13:04
    Nos juifs algériens ont été égaux avec les autochtones algériens! Ils étaient pleines d’humour, vraix bosseurs et aussi des hommes de cultures, musiciens et aussi des castorss jusquà un jour ou tout est basculé. Ce jour nos juifs nous ont laissé avec le code de l’indigénat et eux ont opté pour le décret Crémieux, un certain 24 octobre 1870. A partir de cette date les juifs algériens ont obtenu définitivement la nationalité française! Ils sont devenus citoyens français? Dire que les juifs ont laissé des biens c’est mentir à l’histoire. Les Français juifs ou chrétiens, les pieds noirs ont épousé les thèses françaises du colonialisme! Ils ont été battus par ceux qui restaient des indigènes? Ils ont fui l’Algérie en 1962 avec les ultras, les colons français, maltais, espagnols italiens ect. C’est l’histoire qui ne peut en aucun cas revenir en arrrière? Ils ont choisi leur camps alors qu’ils vivaient en harmonie avec les algériens berbères des sicles avant la conqu^^ete coloniale française?

    • tor Répondre

      24 septembre 2012 a 17:54

      Parce que les algériens devenus francais par millions ces dernières années ont perdus tous leurs biens en Algérie ???? Dès qu’il s’agit des juifs c’est toujours 2 poids, 2 mesures .Les berbères devraient réclamer leur indépendance car contrairement aux palestiniens par rapport aux juifs, ils étaient là avant les arabes .

    • Guycirta Répondre

      24 septembre 2012 a 23:01

      Sala tu es hors sujet par rapport a l’article et en plus tu ne racontes que des conneries. Je te poserai simplement la question de savoir pourquoi les algériens si fiers de leur indépendance viennent sucer l’argent de la France. La réponse est simple, ce sont des paresseux et des bons à rien qui se sont trouvés sans avenir quand les pieds noirs juifs ou non juifs sont partis. S’ils viennent squatter la France aujourd’hui c’est pour recommencer la même chose qu’en Algérie. Qu’ils retournent dans leur gourbi car ils ne savent que créer la merde et le chaos partout ou ils s’incrustent.

    • SOLEIL Répondre

      25 septembre 2012 a 09:35

      Quel rapport ?
      Pourquoi l’Agerie n’a t-elle pas profite des infrastrutures, routes, de tout ce qui a ete bati par les francais a cette epoque ?
      Ces juifs ont tous travaille a la sueur de leur frond et vous, vous les avez foutu dehors dans le meilleur des cas, une main devant une main derriere, si ce n’est pas tue ?
      Pour quel crime, parceque que la France vous a ouvert ses bras, vous a aide a vous developper. Depuis le depart des francais vous n’etes que l’ombre de vous memes un pays encore sous developpe, il ne faut pas cracher dans la soupe !
      Mes beaux parents avaient un cafe, une bijouterie, des maisons en Alegerie, vous leur avez tout vole !
      Et maintenant vous venez voler les biens et le pays des francais, vous ne manquez pas de culot !!!!

  6. maujo Répondre

    24 septembre 2012 a 18:48

    Sala,

    Volia ce qu’était l’Algerie avant que la France ne s’y installe et surtout regardez vers la fin du texte, le sort reservé aux juifs à cette époque, c’était pas beau du tout.

    Inspiré d’un commentaire de Pierre Louis ANDRE

    Alors que les Romains avaient su admirablement mettre en valeur la terre africaine, celle-ci, après l’invasion arabe, était redevenue inculte et improductive (Pananti)
    En 1826, parait le livre posthume de Guillaume Thomas Raynal (1713-1796), où il explique dans quel état est la région qui deviendra l’Algérie grâce aux Français (extraits) :
    L’industrie est et doit être nulle chez des peuples plongés dans des ténèbres aussi épaisses. On n’y connaît aucun art agréable, et ceux de nécessité première y sont très imparfaits.
    Le plus important de tous, l’agriculture, est encore dans l’enfance. Les trois-quarts du terrain sont en friche, et le peu qui est labouré l’est sans intelligence.
    Relation d’un séjour à Alger, Filippo Pananti, 1820 :
    Avec le sol le plus beau de la terre, il est impossible de trouver une contrée qui soit plus négligée que l’Etat d’Alger.
    Il est à peine besoin de dire que là où les trois-quarts du territoire ne sont pas cultivés, l’agriculture doit être dans le dernier degré d’abandon.
    A peine le soc de la charrue laisse-t-il une trace sur les terres labourées ; les prairies et les champs réservés pour la pâture sont à la vérité assez bien arrosés ; mais les habitants ignorent absolument l’art d’élever et de nourrir les moutons et les bêtes à cernes.
    Les jardins sont remplis d’arbres à fruits, mais plantés sans goût et sans aucun ordre.
    Dans l’Etat d’Alger il se fait une grande quantité d’huile d’olives qui en général n’est pas d’une bonne qualité, parce qu’on ne sait pas la bien préparer. On laisse croître l’olivier sans le jamais tailler, et son fruit en souffre beaucoup.
    Le vin qui est fait par des esclaves chrétiens (JPG : en 1820…) est aussi bon que celui des Roses, en Espagne; mais il perd aisément son goût et se conserve peu.
    On fait le beurre en mettant le lait dans une peau de chèvre qui est suspendue et qu’en frappe de chaque côté avec des bâtons, jusqu’à ce que le beurre puisse être foulé par la main. Ces procédés donnent un mauvais goût au beurre, qui de plus se trouve rempli de poils.
    On mout le blé dans des moulins que trois chameaux font tourner.
    Les cultivateurs ne connaissent point les engrais des terres, et se bornent à mettre le feu au chaume et aux herbes sauvages, usage qui produit quelquefois de graves accidents ; les flammes s’étendent plus loin qu’on ne voudrait ; elles créent dans l’atmosphère une chaleur étouffante qui se répand avec une affreuse rapidité. Las hommes ainsi que les animaux ont de la peine à se soustraire à ce torrent enflammé.
    Histoire du Royaume d’Alger, Laugier de Tassy, 1725 :
    On ne voit pas un seul médecin à Alger, ni dans le reste du royaume. Les bigots mahométans en censurent l’usage. Ils prétendent que c’est tenter Dieu que de prendre dans les maladies internes des remèdes prescrits par l’art de l’homme.
    Pananti, 1820 :
    Il est facile de concevoir que la médecine n’est pas à Alger dans un état brillant. On donne aux docteurs le nom de thibid; et toute leur science est tirée d’une traduction espagnole de Dioscoride.
    Il n’y a point de code civil en Barbarie; il est suppléé par le Coran, de manière que toute la doctrine de la jurisprudence algérienne repose sur l’interprétation du divin livre et de ses saints commentateurs.
    William Schaller, consul général des Etats Unis à Alger, Esquisse sur l’Etat d’Alger, 1826 :
    Le châtiment réservé aux Juifs est le feu, le décollement, la pendaison et les crocs, et le dernier supplice pour les femmes est d’être noyées.
    Le nombre et la richesse des Juifs vont toujours s’affaiblissant et je crois qu’aujourd’hui les Juifs d’Alger sont peut-être les plus malheureux d’Israël.
    Un musulman ou un chrétien qui va dans les rues quand il est nuit, doit avoir une lanterne allumée ; mais un Juif doit porter une lumière sans lanterne ; car, dans toutes occasions les Juifs sont frappés de distinctions humiliantes.
    Les malheureux enfants d’Israël, traités avec tant de rigueur dans les autres contrées, ne devaient attendre des Barbaresques que bien peu d’indulgence ; et, certes, il n’est aucune espèce d’outrage, aucune espèce de vexation auxquelles ils ne soient exposés. On leur défend d’écrire ou de parler l’arabe, dans la crainte qu’ils ne deviennent capables de lire le divin Coran. Ils ne peuvent monter à cheval, et sont obligés de se servir de mulets et d’ânes, le premier de ces animaux étant regardé comme d’une trop belle espèce pour eux. Quand ils passent devant une mosquée, il leur faut marcher pieds nus ; et ils n’osent point s’approcher d’un puits ou d’une fontaine pendant tout le temps qu’un Maure y boit : il leur est également interdit de s’asseoir devant un mahométan

  7. Sunset Répondre

    24 septembre 2012 a 20:24

    Selon Danny Ayalon, l’aide aux terroristes est inadmissible….selon la morale simplement cela est inadmissible , on marche sur la tête en France , ça vas se payer cher , ça se paye déjà cher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *