Le gouvernement palestinien de Mahmoud Abbas face à ses crimes sexuels…

Publié le : 27 septembre 2012

Le Président de l’Autorité Palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a refusé d’ouvrir une enquête sur le scandale sexuel d’un ministre palestinien de peur que l’affaire ne mette en danger le Fatah dans les prochaines élections présidentielles et municipales. Pendant ce temps, le Fatah continu de toucher des fonds européens. Allez expliquez cela à la victime sexuelle du coupable!

Abbas a d’ailleurs chargé les forces palestiniennes de sécurité de l’Autorité à « clore le dossier » jusqu’à ce qu’il rentre de New York, où il devrait s’adresser à l’Assemblée générale aujourd’hui.

Le scandale a éclaté mercredi 26 septembre. Un journaliste palestinien d’investigation à souhaité poser des questions au dictateur palestinien soutenu par l’occident. C’est là que Abbas a répondu: « écoutez, fermez ce dossier. C’est un dossier délicat et nous sommes face à des élections. Si le public entend parler de ce scandale, nous allons perdre les élections municipales et présidentielles. Nous avons déjà suffisamment de scandales sur les bras pour en avoir un de plus… »

Le scandale a éclaté après qu’une femme palestinienne se soit plainte que Hussein Cheikh, ministre des Affaires civiles et Haut Responsable du Fatah, l’ait harcelée sexuellement et tenté de la soudoyer elle et son mari. La femme, qui travaille dans le ministère de Cheikh, a déclaré que le ministre l’a convoqué à son bureau, sous le prétexte qu’il voulait qu’elle l’aide à réparer un ordinateur.

Il a alors tenté de la toucher, de la violer… Mais elle s’est défendu et lui a craché au visage.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook !

Le ministre lui a, par la suite, envoyé un certain nombre de messages SMS sur son téléphone portable dans lequel il a continué à la harceler sexuellement. Le mari de la femme, Ahmed Abu Alam, 30 ans, travaille également dans le ministère et est un ancien commandant de la branche armée du Fatah, des Brigades des martyrs d’al-Aqsa.

Après avoir entendu sa femme, le mari furieux a prit d’assaut le bureau du ministre, avec un pistolet à la ceinture. par malchance, le ministre s’était absenté.

Le Ministre a ensuite offert 10.000 dollars au mari et une promesse d’avancement pour lui et sa femme en échange de leur silence.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là puisque le mari et sa femme sont aujourd’hui confronté à la mafia palestinienne qui tente de les extorquer et de les forcer à retirer leur plainte. La semaine dernière, le mari a été kidnappé par la police de Mahmoud Abbas à Ramallah pour le contraindre à renoncer à la plainte. À sa libération, Abu Alam s’en est allé au bureau de Abbas et a demandé à parler au président. «On m’a dit qu’il avait voyagé aux États-Unis», a dit le mari.

Plus tôt cette semaine, Abu Alam et son épouse ont fui vers la Jordanie, où ils sont hébergés par des proches à Amman. Le couple a dit avoir décidé de quitter Ramallah après avoir reçu des menaces de mort du ministre et de ses amis.

Niso Amzar – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Print Friendly

12 Réponses à Le gouvernement palestinien de Mahmoud Abbas face à ses crimes sexuels…

  1. דוד Répondre

    27 septembre 2012 a 11:48

    Ah ces barbares ! Non content de déjà occuper et de revendiquer une terre qui ne leur appartient pas, la Judée-Samarie, cette gente masculine babouine se croit aussi autorisée à disposer du corps des femmes comme bon leur semble ! Femmes ? Que dis-je ? Femmes et enfants… d’abord !
    Les hommes ensuite, les troupeaux en dernier !

  2. herve de paris Répondre

    27 septembre 2012 a 12:05

    Franchement les histoires de C…de l’autorité palestinienne, on s’en fout….Il y a quand même d’autres sujets, un peu plus important!!

  3. Rony d'Alger Répondre

    27 septembre 2012 a 12:43

    D’abord, on ne peut pas dire que les brigades des martyrs d’el aqsa constituent la branche armée du fatah car leur but est d’organiser des attentats terroristes; c’est donc une organisation terroriste comme l’ensemble du fatah.Il faut cesser cette distinction hypocrite entre branche politique et « branche armée » car tous ceux qui revendiquent ladite distinction sont en réalité des organisations terroristes qui jouent sur cette pseudo répartition des rôles. D’autre part, contrairement à ce que l’on entend de la bouche de certains partisans des terroristes, comme par exemple des amis de marwan barghouti, on ne peut parler de lutte armée que lorsque le mouvement qui se prévaut de cette « activité » ne s’attaque uniquement qu’à d’autres groupes armés,ou à une armée ou à une police. Mais lorsque il s’agit d’une organisation qui s’en prend à des CIVILS DÉSARMÉS, ET NOTAMMENT A DES ENFANTS, ON NE PEUT QUE DESIGNER CE MOUVEMENT COMME ETANT TERRORISTE. Dire donc que maarwan barghouti est à la fois partisan de négociations avec Israël et également partisan de la lutte armée est un mensonge éhonté, qui ne repose sur aucune réalité.

  4. herve de paris Répondre

    27 septembre 2012 a 12:49

    franchement les histoires de C…de l’autorité palestinienne, on s’ en fout!!!!

  5. gwynplaine Répondre

    27 septembre 2012 a 13:36

    « élections présidentielles », « retirer sa plainte », « ‘journaliste palestinien d’investigation »

    Non mais arrête ton char!

    Ça n’existe pas cela chez les abrutis sanguinolents du Goush Katif. En théorie et en carton pâte pour justifier les demandes de blé à l’eurabia mais pas au-delà.

    Et puisque la meuf s’est cassée en jordanie ça ne sort pas de la famille. Sauf qu’on est jamais trahi que par les siens. Qui vivra verra. Pas sûr qu’ils voient.

    Son mâle aurait pu également avoir l’initiative de se la jouer Moïse et de guider tous les autres palos vers la nouvelle terre promise. Là tout le monde aurait été d’accord. Et il y avait du pognon à ramasser, ne serait-ce qu’ en facturant le péage au pont Allenby. Pauv’ mec va. Finira clodo çui-là…

    Elle aurait mieux fait de la fermer et de prendre les $10 000. Le problème c’est que les nouvelles vont si vite que dès qu’on met le hijab dehors, les truands sortent de partout pour les reprendre….

    A la fin on en est même de sa poche, bon dieu de bon dieu…

    La productivité de Gaza est toujours au point mort, mais au moins l’argent circule. C’est un début.

    Allez on y croit.
    Palestine vaincra!

  6. Marock Répondre

    27 septembre 2012 a 14:03

    « sous le prétexte qu’il voulait qu’elle l’aide à réparer un ordinateur »

    Super pretexte, les palestiniennes étant fort réputées en hard (ware).

    Ou alors, lui décoincer son joystick ?

  7. herve de paris Répondre

    27 septembre 2012 a 15:17

    franchement on s’en fout des histoires de fesses de l’Ap

  8. Rony d'Alger Répondre

    27 septembre 2012 a 17:00

    Quid de mon commentaire sur « la branche armée du fatah » alors que ladite branche, et qui plus est le fatah tout entier, n’est qu’un conglomérat terroriste ? Pr ailleurs, pourquoi avant Kippour, n’y avait-il rien de visible sur ce site, sur la mort de Nethanael Yahalami, soldat de Tsahal de 20 ans tué vendredi 21 Septembre par des terroristes arabes,près de gaza, à la frontière égyptienne, alors qu’il donnait à boire à des clandestins africains assoiffés ?

  9. popi soudure Répondre

    27 septembre 2012 a 18:21

    un scandale de plus ou de moins avec les palos , on n ‘ est a ça pret ! arrêtons de mégoter ! svp

  10. manitou Répondre

    27 septembre 2012 a 19:06

    Entendu sur RTL, une gamine Tunisienne se fait violer et c’est elle qui est condamnée.
    Pauvre Tunisie islamisée,et encore, ils n’ont pas tout vu,ils vont regretter d’avoir voter pour ces connards d’islamistes.

  11. Guycirta Répondre

    27 septembre 2012 a 20:36

    Il faudrait que l’UE et Hollande débloque des fonds pour envoyer des putes à l’autorité palestinienne pour assouvir leus fantasmes

  12. chantal Répondre

    27 septembre 2012 a 20:52

    Le sale type, il ne sait pas se servir de Word.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *