De l’actualité… – Par Yoni Ohana

Publié le : 2 octobre 2012

Quel point commun existe-t-il entre la diffusion des extraits du film L’innocence des musulmans, la publication par le journal satyrique Charlie Hebdo de nouvelles caricatures du prophète Mahomet et les récentes déclarations du Front National par la voix de Marine Le Pen ?

Sans doute la place réservée à la communauté juive à son insu.

D’abord, ces médiocres cinéastes californiens, Alan Roberts et Nakoula Basseley, se faisant passer pour un groupe d’israéliens fâchés et invitant par la même les juifs du monde entier à la table d’une polémique brulante. Ensuite, il y a cette couverture de Charlie Hebdo, sous l’entête parodique : Intouchables. Des caricatures mettant en scène un orthodoxe juif poussant le fauteuil roulant dans lequel Mahomet est installé. Voilà une nouvelle sauterie médiatique à laquelle la communauté juive se serait bien abstenu de participer, pourtant bon payeur de son quota d’auto-dérision depuis toujours, depuis les discussions Talmudiques déjà, où l’on rit à s’en rouler par terre de son rapport à la pratique religieuse, de son rapport névrosé à la mère ou encore de ses propres malheurs telle une thérapie. Comme l’écrivait Joseph Klatzmann, cette perpétuelle urgence au fil des époques de « rire pour ne pas pleurer ». Puis il y a le Front National et le revival du style Jean-Marie, convoquant bien volontiers les juifs et la kippa au banc des accusés mettant à mal la laïcité française. D’un seul coup, sous prétexte d’équité laïcisante, la kippa devient un problème dans l’espace public français, ne représentant pourtant aucune obligation sociale ou communautaire, aucune idéologie ou connotation politique, aucune privation de liberté, aucune inégalité sexuelle.

Saluons dans ce brouhaha l’exemplaire rappel à l’ordre du ministre de l’intérieur Manuel Valls, désamorçant la confusion introduite par le FN entre laïcité et liberté de culte. On ne peut s’empêcher ici d’avoir une pensée pour ceux de la communauté juive, d’ici et d’Israël, qui se sont roulés dans l’opprobre au premier tour des Présidentielles 2012, en choisissant de voter pour un FN qui aurait rompu avec ses vieux travers, ne voyant pas venir les dégâts de la Marine.

Dans l’actualité, il y a aussi ce débat qui se tenait lundi 24 septembre dernier dans ‘Mots Croisés’ sur France 2, animé par Yves Calvi, avec Gérard Longuet, Alain Finkielkraut, Julien Dray, Rama Yade, Clémentine Autain et Abdallah Zekri (Président de l’Observatoire des actes islamophobes). Une assemblée qui, en préambule, dénonçait à l’unisson l’écueil du politiquement correct et les méfaits de la bien-pensance ambiante, avant de s’abandonner aussitôt à nous servir les meilleurs crus de ces mêmes disciplines rhétoriques. A la question thématique posée par l’émission : « Islam : où est le problème ? », chacun renvoya la faute au bon dos de la France qui n’a su intégrer ses enfants ici et là et dont le fameux « ascenseur social » demeurait en panne. La France et le modèle français ont encore eu tout faux nous expliquent-ils, à en oublier leurs inquiétudes face à ces formes radicales d’islamisme, prosélytes et politisées, qui sévissent pourtant autant que les pannes d’ascenseurs dans les couloirs de HLM. Julien Dray, alors tiraillé entre la nostalgie de ses années SOS Racisme et les trahisons désillusionnées que lui infligèrent ses confrères opportunistes du PS, a bien eu quelques timides fulgurances. Alain Finkielkraut, dont on devinait aisément la consternation à la gestuelle, a bien lancé quelques coups d’épée dans l’eau. Mais ce fut sans commune mesure avec le triomphe exubérant de la culpabilisation, agrémenté du champ lexical navrant des adeptes de l’auto-flagellation, avec ses « stigmatisations » et « inégalités » à tout bout de champ.

L’enfumage fut tel qu’aucun ne releva l’époustouflante contrevérité lancée par Clémentine Autain, expliquant que les manifestations de colère envers ledit film blasphématoire s’étaient déroulées « sans troubles de l’ordre public ». Ainsi, les prières de rues non autorisées en face de l’ambassade américaine, mobilisant policiers et cars de CRS, ou encore les slogans d’appel au meurtre des juifs, ne constituaient point un faisceau d’éléments suffisant à caractériser le trouble, le désordre et encore moins la honte de la République.

Pour transformer l’essai, Clémentine Autain invoquait, quelques instants plus loin, une vieille routine démagogique qui fait le régal des figures politico-journalistiques de tous bords depuis plus de soixante ans. Quoi de plus profitable en effet, pour étoffer les rangs des micro-partis d’extrême gauche, que l’invocation partisane du conflit Israélo-Palestinien, au beau milieu d’une discussion sur la place de l’Islam en France ?

« Le fait qu’on ait un conflit Israélo-Palestinien qui n’est toujours pas réglé et qui gangrène le Moyen Orient et l’international, cela a une importance considérable. On ne peut pas faire comme si il n’y avait pas des rapports de force à l’échelle internationale dans lesquels, désolé Monsieur Finkielkraut, il y a des dominants et des dominés que ça vous plaise ou non ! »

Clémentine Autain dans Mots Croisés sur France 2, émission du 24/09/2012.

C’est à se demander qui fait le plus de tort à cette jeunesse chantant à la gloire de Mohamed Merah : les illuminés du peuple qui s’identifieraient à leurs « cousins » Palestiniens ou les illuminés du pouvoir qui ne cessent de les associer à la cause Palestinienne. (Je renvoie à la lecture de mon précédent article: L’EPO (Exploitation du Proche Orient), un produit médiatique dopant).

On assiste alors à ce qui donnerait du sens au concept de téléréalité. Une caméra pointée sur un débat qui n’arrive décidément pas à se tenir en société, les langues restant liées, la crispation palpable. Quand elle se veut raisonnable et peut-être lucide, l’intelligentsia française reste tantôt tétanisée par le risque de tout perdre et se voir inscrire sur la noire liste des droitistes réactionnaires et islamophobes (dans laquelle on la range déjà de toute façon), tantôt désespérée et impuissante face à la démagogie décomplexée de l’électoralisme politique.

Aussi, chaque fois que l’on s’aventure à dénoncer les dérives rétrogrades des minorités visibles du fanatisme, on se couvre aussitôt d’un épais vernis juridico-médiatique en insistant, en martelant, que ces intégristes ne représentent en rien l’ensemble de la communauté musulmane de France. Le Président de la République lui-même, lors de son discours d’inauguration des espaces du Louvre dédiés aux arts arabo-andalous, mamelouks, ottomans et persans, s’est insurgé contre « le fanatisme qui se réclame de l’Islam ». Mais ce rôle de différenciation n’incombe-t-il pas également à ceux de la communauté musulmane qui souffrent de ces amalgames ? Cette dichotomie à laquelle nous croyons, cette opposition fondamentale, ne revient-elle pas à l’élite musulmane elle-même, au travers de condamnations plus sévères, de soulèvements et manifestations plus explicites ?

Pendant que l’on fait la chasse aux amalgames, pendant que l’espérance candide d’une prise de conscience collective reste inassouvie, l’obscurantisme progresse sans jamais être inquiété avec, en impression de fond, un amer parfum d’attentisme selon le mot d’Oriana Fallaci (célèbre journaliste et écrivain italienne disparue en 2006. Ndlr). Cet attentisme contemplatif qui plane d’abord sur les révolutions arabes, le sort de Tunis, du Caire et de Tripoli. Cet attentisme qui règne sur la communauté internationale face à la guerre civile syrienne où l’on compte plus de 30 000 morts depuis mars 2011, et pour laquelle les Clémentine Autain et autres Stéphane Hessel n’ont jamais dit mot. Cet attentisme qui fut le leitmotiv de la politique étrangère menée par l’administration Obama à Washington, vers un désengagement déguisé du Moyen Orient, alors qu’à la tribune des Nations Unies, B. Netanyahu trace, au marqueur indélébile, la ligne rouge du programme nucléaire militaire iranien. Enfin, ce même attentisme qui paralysa autrefois l’Europe toute entière, les cordiales rencontres entre Daladier, Chamberlain et Hitler, de Paris à Munich dans les années 1938, et qui chaque fois fit reculer davantage cette ligne rouge, concédant à Hitler un ascendant psychologique aux conséquences dévastatrices. Puis ce fut la trahison de la Tchécoslovaquie alors alliée historique de la France et le hold-up d’Hitler sur la région des Sudètes, offrant à ce dernier les moyens industriels et militaires dont il rêvait et cet aveu de faiblesse démocratique, comme un feu vert à la réalisation de ses funestes projets.

Par Y. Ohana – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem

 

Print Friendly

13 Réponses à De l’actualité… – Par Yoni Ohana

  1. Marock Répondre

    2 octobre 2012 a 20:40

    Pour une fois, j’ ai vu…

    « Abdallah Zekri (Président de l’Observatoire des actes islamophobes) »
    Un français ? Incapable d’ aligner deux mots de français convenablement syntaxés, un accent à en faire fuire un commis épicier de Barbés.

    Clémentine Autain, la nana rousse tout de rouge vêtue, l’ aboyeuse de service, telle un caniche glapissant son envie de miction, en parfaite imitatrice de la Duflot, qui devrait s’ auto mergiturer.

    Ramade Yade pour la couleur diverse, transparente, tout comme Dray et le Longuet, politiciens rancardés dans les placards de la République.

    L’ homme au patronyme de choucroute porémanienne, le seul valable, avec son air de se dire « Que ne faut il pas écouter comme débilités »

    Et Yves Calvi, toujours aussi bon avec son air de naïf, pas naïf du tout.

  2. neoplasme avner Répondre

    2 octobre 2012 a 21:02

    Excellent article qui nous rappelle la face à peine voilée de l’extrème droite Française prette à instrumentaliser jusqu’à la laïcité pour attaquer le judaïsme non sans ses supplétifs écolos et de la gauche communiste

  3. Milkhama Répondre

    2 octobre 2012 a 21:07

    Bien d’accord avec toi neoplasme !

  4. Lavigne Répondre

    2 octobre 2012 a 22:15

  5. méfaresh01 Répondre

    2 octobre 2012 a 22:56

    Sacré Yoni !!!

    Trop bien élevé pour les mettre à leur place d’une simple formule, dans le genre :
    « A vous tous, vous ne valez pas 2 mesures d’un blues en Mi !!! »
    ( Les gratteurs de guitare apprécieront!!)

    Et il aurait raison de les remettre au niveau où ils volent : En rase-mottes !!!

    Quels symptômes me font dire chaque jour que notre beau pays, la France, est au bord du gouffre?? Ce genre de réunion devant les caméras, où des personnages discutent en juges, en experts et en gardiens de la Paix de la place et de l’identité de la Communauté juive de France……

    Cher Yoni, que dire de plus au sujet de ces minables ?? Que Finkielkraut devrait éviter leur voisinage ? Peut-être….. Mais cela n’empêcherait en rien ces tristes personnages de continuer à polluer l’ atmosphère de notre pays……

    Pendant que ces clowns continuent à délayer leur « philo » à 3,50€, leurs copains de la vague verte et brune grignotent de nouvelles positions dans la conquête de l’ Europe qu’ils mènent à bien tranquillement……

    Du moment où Clémentine (Fadila) Autain sera tenue de porter un chador pour paraître à l’ écran, tout sera rentré dans l’ordre…Puisque l’ Imam vous le dit……..

    OK, Yoni, on y va : « Un, deux…Un, deux, trois, quatre » et en mesure! »

  6. sans rancune Répondre

    2 octobre 2012 a 23:04

    ha le ramassis decons pour parler avec un Yves Calvi pourtant bon dans son exercice « quotidien ». pour être honnete je n’ai pas vu l’émission mais Calvi est très bon en général (et je la regarde souvent en redif)
    mais la liste des invités prête à rire ou à pleurer.
    la pire c’est notre bonne clémentine une purge de misère (j’ai reçu ses « chefs de cabinet » pour un projet foireux où ils se foutaient ouvertement de dépenser 800 k€ d’argent public pour faire un pseudo lieu culture pour des asocs de merde, OUVERTEMENT ET VERTEMENT.
    aucune pudeur pour ses lèches babouches. qu’on les envoie en lybie en receptionnistes d’une quelconque ambassade….dhimmitude quand tu nous tiens. ce FAMEUX CONFLIT qu’ils se le mettent au cul comme il se doit.
    c’est comme si je me faisais un caca nerveux pour « dénoncer courageusement » la condition des mineurs en afrique du sud, bien troploin de nous pour que je m’engage « pour de vrai » mais pour tchatcher y’a du monde et les journaleux de misère qui les draguent ne se mouille pas trop non plus…..de tous ceux qui vomissent leur haine d’Israel combien y sont allé. combien ont visité gaza la perle d’orient, combien de ces merdeux ont lu le coran et ses versets de mort et d’insultes à TOUS LES AUTRES PEUPLES dont dit en passant ils font parti ces brels.une presse de merde dans un monde de brutes (abrutties)qu’on leur enlève leurs 10 % d’abattement une honte pour la République. non? bon j’arrete faut que j’aille vomir.

  7. Boaz Répondre

    3 octobre 2012 a 07:12

    Pourquoi s’inquiéter ?! Ce n’est pas Marine LP qui est au pouvoir, ce sont les socialistes grace notamment aux juifs qui savent voter,eux. Tout devrait donc s’arranger rapidement.

  8. Davido Répondre

    3 octobre 2012 a 09:10

    Et bien voilà ce qui s’appelle un article, mazel tov!

    Et effectivement, au coeur de toute cette agitation, entre réelle menace et mise en spectacle, il y a un grand silence, un grand absent: la voix des Arabes sensés. Parce que sincérement et heureusement, ils sont quand même beaucoup, mais combien de temps ça leur prendra pour enfin oser parler en leur nom et dire « on est pas d’accord, c’est pas nous, ils nous font honte ces connards » ?. Les Arabes ont vraiment un problème à régler question liberté d’expression hors consensus, et effectivement c’est pas en attendant que les conditions soient propices que ça va s’améliorer.

    En lisant hier le témoignage d’un Israélien, ex-golani engagé dans « combattants pour la paix », association de guerriers conscients venus des deux côtés, quelque chose m’est soudain apparu clairement: une des pierres de touche du problème, c’est l’hypocrisie:

    hypocrisie arabe bien sûr, avec tous les mensonges et non sens que l’on connaît. Hypocrisie juive aussi, qui refuse de regarder en face nos propres erreurs, et donc aussi leurs remèdes. Vous imaginez comment ça serait si ils osaient dire « c’est vrai nous avons utilisé toutes les vieilles ficelles de l’antisémitisme profond des européens comme une arme de guerre, nous avons propagé mensonges et haine et nous sommes comporté comme des minables sanguinaires », et si les notres osaient dire « c’est vrai nous vous avons méprisé et avons fait comme si vous n’existiez pas, c’est vrai nous avons commis des tas d’erreurs et de crimes envers vous et pas que pour nous défendre. » Et à la fin tout le monde s’embrasse et se demande pardon et apprend à vivre dans le respect, sans se raconter de mensonges pour se justifier, happy end.

    Oui, je sais: « Mashiah, mashiah, mashiah, laï laï laï laï Laï laï… »

    Mais si nous ne rêvons pas qui le fera?

    En attendant jeunes Juifs de France, tous au krav maga!

  9. SOLEIL Répondre

    3 octobre 2012 a 09:51

    On ne nous dit pas tout

    il n’est pas interdit (pas encore) de s’informer sur ce sujet comme sur les autres…

    Pas un seul pour relever l’autre ! 7 millions d’électeurs en France ça pèse !
    > > > > >
    > > > > > Notre pays est vendu, morceau par morceau, par les politiques, prêts à tout pour accéder au pouvoir.

    Nous vivons nos dernières années de « Français ». Le pire reste à venir pour les enfants d’aujourd’hui et du futur…

    Il faut que les citoyens de nos nations sachent que pour quelques bulletins de vote nos dirigeants sont prêts à toutes les compromissions !!!

    Une enquête de 270 pages sur les subventions publiques aux islamistes censurée par les médias.

    Une enquête, pourtant parue en librairie (Fnac, Virgin…) a démontré que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères musulmans en France (incarnés par l’UOIF) en leur donnant

    des terrains publics pour des grandes mosquées ou subventionnant leurs « associations culturelles »…
    > > > > > >
    > > > > > > Ce livre qui est une bombe politique aux effets potentiellement ravageurs pour l’UMP et le PS a été censuré par les grands médias. En effet, des élus comme Alain Juppé , Jean-Claude Gaudin ou Jean-Marc Ayrault

    sont gravement mis en cause par la révélation de documents inédits et irréfutables.

    Il s’agit du livre «Ces Maires qui courtisent l’islamisme», paru aux éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou « expert » de l’islam n’a pu contester les révélations.

    La meilleure preuve est sans doute l’absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas, pour diffamation par les hommes et formations politiques concernés, accusés ni plus ni moins de collaborer avec l’islamisme.

    Des universitaires islamologues, tel le Palestinien Sami-Aldeeb (site),considéré comme un des meilleurs spécialistes du droit musulman, ont félicité l’auteur pour la qualité de son rigoureux travail d’enquête.

    D’autres universitaires courageux se sont joints à l’auteur pour cosigner un appel à être ferme contre les Frères musulmans qui ont appelé à conquérir ROME depuis la France !

    L’institut Hannah Arendt de l’université de Dresde, centre de recherche de référence en Allemagne sur l’analyse des totalitarismes, a commandé plusieurs exemplaires de l’ouvrage et va publier un compte-rendu dans sa revue…

    En France, les groupes de presses, tous liés à des intérêts financiers et donc politiques, ont ostracisé sans surprise un livre qui pourrait bousculer les lignes politiques.

    L’association Contribuables Associés (140 000 membres !), scandalisée, a consacré une page au livre dans son mensuel « Le Cri ».

    .

    Après l’avoir lu, vous comprendrez comment l’ UMP, PS, Modem, PCF sont prêts à brader toutes les valeurs de la république pour tenter d’obtenir les voix musulmanes aux élections !

    Quitte à financer le diable, en l’occurrence ceux qui se réclament desFrères Musulmans, la plus grande nébuleuse islamiste du monde…

    > > > > > > Transférer ce courriel à vos contacts est un acte civique, un acte de résistance.

    30000 personnes sont destinataires de ce courriel, si il est relayé à vos contacts, l’effet peut être explosif pour ces politiques qui forment selon les mots de l’auteur « La nouvelle Collaboration ».

    Pour la France , demain où devront vivre nos enfants,

    Merci.

    > > > > > >

    Christian RENY

    Avocat au Barreau de METZ

    30 Bd St Symphorien

    57050 LONGEVILLE LES METZ
    > > > > > > Tel : 03 87 50 30 34
    > > > > > > Fax: 03 87 56 10 63

  10. popi soudure Répondre

    3 octobre 2012 a 20:00

    c ‘ est vrais que ce livre est explosif ! son auteur joachim véliocas dénonce preuve a l ‘ appui les accointances  » border line  » de nos élites avec l ‘ islam parfois le plus rigoriste ! ce livre a été étouffé par les médias , on en a parlé un peu sur le net mais c ‘ est tout ! vraiment un bon document a charge ce bouquin , !

  11. monte escalier Répondre

    3 octobre 2012 a 21:13

    Super article! Apparemment ce fameux film a créé toute une série de polémique auprès de toutes les communautés du monde. Et il n’y a pas que les musulmans, les juifs qui sont concernés, mais également les chrétiens, voire les païens.

  12. Martina Répondre

    3 octobre 2012 a 21:35

    MERCI !

    Merci d’avoir le courage de dire tout haut ce que nous pensons tous tout bas. Mais attention ne parlons pas trop fort on pourrait nous entendre. Nous sommes aujourd’hui en France, un peu moins de 500000 juifs, une goutte d’eau dans un océan. Il y a belle lurette qu’on ne fait plus le poids.
    Alors, facile pour tous ces Pseudo politico, intellos, bobos de nous en remettre des tonnes et des tonnes sur le dos, puisque personne ne s’en offusquera. On ne s’offusque d’ailleurs plus de rien.
    Contrairement à d’autres qui mettent le monde à feu et à sang pour un navet posté sur le net par un abruti.
    Et là, la « Martyrocratie »,pour reprendre un terme cher à Me G.-W. Goldnadel, se met en marche et les « méchants » deviennent les victimes.
    On crie au blasphème, on brûle des drapeaux et on oublie lamentablement que quatre malheureux sont morts pour rien à Benghhazi.
    Pour ce qui est de nous servir du « Conflit Israëlo-palestinien » à toutes les sauces, quoi de plus pratique, pour masquer le marasme économique et social dans lequel la France est en train de sombrer.
    Quant à la question posée par Yves Calvi dans son émission du 24/09:
    « Islam: où est le problème? » je répondrais que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Intégration exemplaire, conversions de masse etc.
    L’islamisation de la France est en très bonne voie.
    Sortons un peu de l’hexagone. Que dire de ce cher Barack ? Non pas Ehud, OBAMA himself. Que dire de son mutisme face à un NETANYAHU plus déterminé que jamais, mais aussi plus seul que jamais?
    Tout ceci ne laisse rien présager de bon.
    Prions pour que Mitt ROMNEY soit le prochain Président des Etats Unis.
    Mais là, je crois qu’il faut que je me réveille.

  13. Martina Répondre

    3 octobre 2012 a 22:21

    Très longue l’attente de modération. Normal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *