Un tournant dans le rapport à l’antisémitisme – Par Shmuel Trigano

Publié le : 12 octobre 2012
Print Friendly

Deux événements se sont produits récemment qui pourraient constituer un tournant dans le rapport à l’antisémitisme, que les Juifs ont vécu depuis 12 ans dans la solitude et l’incompréhension de l’opinion parce qu’il n’était pas reconnu comme tel.

L’arrestation récente de la cellule islamiste constitue sur ce plan-là un événement majeur. Elle contredit de façon magistrale l’allégation selon laquelle les actes antijuifs sont le fait de jeunes de banlieue inorganisés et « exclus » qui expriment leur scandale devant les exactions israéliennes envers les « enfants de Gaza », comme nous l’avons entendu après le massacre de Toulouse (une telle « explication » est elle même inacceptable).

Nous sommes au contraire face à des mouvements djihadistes très organisés, motivés par une idéologie et une haine doctrinale des Juifs. La source religieuse est confirmée et remonte jusqu’à un imam saoudien qui a appelé à tuer des Français. Le fait que, à l’exception d’un seul, les terroristes déférés au Parquet sont des convertis accroît encore plus la causalité strictement religieuse car ils ne sont ni des ex-colonisés, ni des immigrés, ni d’ascendance arabe pour se sentir des liens avec la cause palestinienne. Tous les membres de cette cellule sont donc bien français et nés en France, ce qui autorise parfaitement à reconnaître l’existence d’un antisémitisme français, violent et meurtrier.

Ces quelques faits jetés en pâture à l’opinion publique devraient ruiner une fois pour toutes l’équilibrisme idéologique de certains sociologues et journalistes qui nous ont expliqué, pendant 12 ans, d’abord qu’il n’y avait pas d’antisémitisme et ensuite que la France était coupable des actes des « jeunes » des « « banlieues » souffrant de chômage et de relégation sociale, un discours occultant la motivation islamiste et l’intention terroriste djihadiste. Cet argument s’est vu à nouveau avancé avec un aplomb incroyable récemment quand nous avons entendu que ces développements témoigneraient de « l’échec de la République ».

Le deuxième événement concerne l’emploi par Copé de l’expression de « racisme anti-blanc », expression baroque s’il en est mais qui recouvre une réalité évidente (dont l’antisémitisme est la première preuve). Le racisme est la chose du monde la mieux partagée. Ce discours dans la bouche d’un des leaders de l’UMP pulvérise objectivement le « politiquement correct » qui règne depuis 22 ans dans ce pays. Sous son couperet, en effet, les mots ont pris un sens unidimensionnel. « Racisme » voulait toujours dire que seuls les immigrés en souffraient. « Antisémitisme » voulait toujours dire « extrême droite » et rien d’autre. En fonction de ces présupposés, il n’y a pas d’antisémitisme islamique et seuls les immigrés souffrent de racisme et d’exclusion. Pendant 12 ans, l’opinion politiquement correcte a ainsi pratiqué un déni de la réalité en vertu de l’idée selon laquelle il n’est pas possible que parmi ceux qui sont sensés souffrir de racisme il y ait aussi des milieux racistes et antisémites. C’est cela qui a interdit de se confronter à l’antisémitisme de façon sérieuse durant toutes ces années. Pis que cela : le concept d’islamophobie a été forgé expressément pour interdire de penser les faits et désamorcer l’application de la catégorie antisémite à ces milieux.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook !

« Pas d’amalgame »

Tout acte d’antisémitisme s’est ainsi vu censuré et gelé pour éviter l’amalgame et l’islamophobie. Au lieu d’une condamnation forte, nous avons eu à chaque occasion grave une apologie systématique de l’islam comme « religion de paix », alors même que c’est l’islam qui motivait formellement l’acte.

Je fais référence ici non pas à une jugement de valeur mais à un état de faits qu’illustrent les déclarations innombrables d’imams institués de tout le monde arabe appelant à tuer les Juifs. Les preuves peuvent en être consultées auprès des sites des instituts de recherche Memri et Palestinian Media Watch. Que l’islamisme fasse violence à une partie de l’opinion musulmane, nul ne le nie mais les musulmans ne peuvent revendiquer une irresponsabilité absolue sur ce qui émane massivement de leur monde aujourd’hui, notamment l’antijudaisme et l’antisémitisme. Eux seuls doivent séparer le bon grain de l’ivraie.

Il reste que l’empaquetage des événements récents, tant au sommet que dans les médias, n’est pas encourageant. La rhétorique du « pas d’amalgame » s’est vue à nouveau réactivée. Pourquoi, quand il a reçu les représentants de la communauté juive, le président de la République s’est-il senti obligé d’appeler le président du CFCM pour lui dire qu’il ne faisait pas d’amalgame? Il aurait du lui demander de condamner ces actes et cet imam saoudien qui a appelé à tuer des Français (mais ce pays finance des mosquées et est l’allié de la France ?).

Nous avons eu une caricature grinçante du syndrome que je décris dans la dernière émission de « Mots croisés » (« Terrorisme made in France », en date du 8 octobre 2012). J’en retiens avant tout le cri d’alarme courageux lancé par l’éducateur Aziz Sahiri sur la gravité de la situation et les dangers du futur proche pour les Juifs, une alerte que le socialiste Rebsamen n’a pas voulu entendre comme il n’a pas voulu accepter l’idée que les Juifs étaient avant tout et d’abord menacés, ce qui nous donne une idée de l’état de l’opinion au Parti socialiste. C’est François Rebsamen aussi qui a retourné le débat en faisant remonter ses causes au conflit israélo-palestinien. Yves Calvi s’est alors demandé si il y avait eu des agressions contre l’Afrique du sud à Paris au moment de l’apartheid, comme si le passage symbolique d’Israël à l’apartheid était évident ou possible…

Nous touchons ici au deuxième élément du dispositif idéologique de « l’islam religion de paix ». Si telle est sa réalité en effet, il faut bien trouver une cause qui lui soit externe… La défense et illustration de l’islam aboutit toujours à la mise en accusation d’Israël, tenu pour responsable de la fureur islamique. C’est à ce niveau justement que se rencontrent l’antisémitisme ambiant, produit de l’image négative d’Israël forgée par les médias pendant des années (1), et un antisémitisme déjà et antérieurement présent dans l’islam. Le biais idéologique anti-israélien, si ancien, est devenu structurel. Il est rentré dans l’ordre des « évidences » au point que le récit idéologique passe désormais pour un récit historique, et jusqu’au Collège de France.

La réalité de l’antisémitisme  se voit ainsi doublement occultée: dans sa motivation idéologico-religieuse et dans sa cible, car si Israël est « coupable » de cet antisémitisme, ce sont des Juifs de France en France qui sont frappés si bien que leur plainte spécifique est enfouie, voire même retournée contre eux (ils sont « sionistes » !), tandis que les apprentis djihadistes se retrouvent subrepticement justifiés. Elle est aussi occultée dans un véritable parti antisémite qui est à l’œuvre sur le terrain et qui va jusqu’à prôner le boycott des Juifs. Des officines activistes (Europalestine, CAPJPO, etc) incitent en effet sans cesse à la haine les milieux les plus divers (2). Cette conjonction ouvre, depuis 2001, un boulevard à la montée sur la scène de l’islam politique.

L’antisionisme est le cheval de Troie de l’islam politique  et l’opium d’une société qui a démissionné face au réel.

Nous pouvons donc penser que nous ne sommes pas encore sortis de la quadrature du cercle même si les événements se rapprochent du moment où la réalité apparaîtra dans sa nudité cruelle. Aux dépens de tous les Français.

Par Shmuel Trigano – Controverses – JSSNews
N’oubliez pas votre Web-li pendant les fêtes en Israël

Notes

1 – Et au même moment, le lendemain, France 5 programmait en prime time un film palestinien  « Cinq cameras brisées » de pure propagande de guerre qui est une véritable incitation à la haine contre un Israël monstrueux. Combien de projets d’attentats vont-ils naître de cette programmation irresponsable et que la loi devrait punir ?

2 – Jusques et y compris les clubs de sport comme le montre la brochure que la CAPJPO distribue…

 

34 Réponses à Un tournant dans le rapport à l’antisémitisme – Par Shmuel Trigano

  1. V.Martin Répondre

    12 octobre 2012 a 14:30

    Il faudrait peut être arrêter un peu de crier au loup à chaque occasion! Dire que les médias français sont anti-juifs est parfaitement ridicule! Cela fait des années que l’on entend le mot antisémitisme tous les soirs sur toutes les chaines télévisées et cela même sur des cas qui parfois n’ont aucun rapport avec de l’antisémitisme! La France est bien un pays d’accueil et malgré ce qu’on peut lire sur cet article, les juifs y sont particulièrement protégés, contrairement à d’autres communautés, c’est pourquoi ils devraient parfois arrêter de se comporter en éternelles victimes du système.

    • david c Répondre

      12 octobre 2012 a 15:17

      Pauvre Martin, pauvre misère,
      creuse la terre, creuse le temps! (Brassens)
      « les juifs y sont particulièrement protégés, contrairement à d’autres communautés » ….. Aaahh! lesquelles ?

    • Valmont Répondre

      12 octobre 2012 a 15:25

      Je serais curieux de comptabiliser , toutes chaines confondues, le nombre de documentaires pro-Arabes et pro-Juifs surtout Arte, FranceO
      Les JT…

    • alain Répondre

      12 octobre 2012 a 15:53

      pas d’inquiétude,après les juifs,ils s’occuperont de vous..

  2. herve de paris Répondre

    12 octobre 2012 a 15:09

    V.Martin,
    selon vous, il faudrait attendre que les Juifs de France soient, à nouveau, déportés dans des wagons à bestiaux pour que l’on puisse parler d’antisémitisme à la française?

    Ecrire, parler et tergiverser, c’est bien facile, mais je vous propose une petite expérience simple afin de vérifier par vous-même, qu’il s’agit bien un antisémitisme réel et qu’une partie non-négligeable et bien organisé des citoyens français musulmans sont de purs islamo-nazis, encore bien loin de ce que racontent les médias nationaux…

    - mettez une kippa et promenez-vous dans certains quartiers, banlieues, et transports en commun et vous comprendrez enfin ce que les Juifs vivent au quotidien!!!!!

  3. I.Sfez Répondre

    12 octobre 2012 a 15:12

    @ V.Martin : C’est certainement parce que « les juifs y sont particulièrement protégés, contrairement à d’autres communautés » (je vous cite) qu’en France un citoyen français comme Mohamed Merah a pu de sang froid pénétrer dans une école juive regarder des enfants dans les yeux et les abattre de sang froid, puis devenir un exemple pour un nombre important de « citoyens français » partageant ses idées nauséabondes …
    Dites, quand cela s’est-il produit dans une autre communauté moins protégée ?

    Ceci dit, quand on pense à la raffle du vel d’Hiv et à tous les juifs, enfants compris déportés avec le zèle vichyste que l’on connait, vous avez raison, c’est une peccadille, il était petit joueur le Merah !

    • V.Martin Répondre

      12 octobre 2012 a 22:12

      J’ai certainement mal choisi mes mots dans mon premier message. Cependant puisque vous abordez l’affaire merah je vous rappelle qu’avant de tuer ces enfants juifs, l’homme avait tué trois militaires français d’origine nord-africaine, chose qui serait passée presque inaperçue si la communauté juive n’avait pas été touchée après cela! Exemple parfait pour montrer que contrairement aux dires de cet article, les médias comme les politiques français réagissent toujours avec beaucoup de véhémence dès que le peuple juif est touché (souvenez vous que tous les candidats avaient arreté leur campagne immédiatement, chose qu’ils n’avaient pas fait lors de la mort des militaires). Je remercie ceux qui m’ont répondu sans violence de façon constructive

  4. Jean-jacques Répondre

    12 octobre 2012 a 16:28

    Réponse à monsieur Martin,
    Monsieur,
    Français de culture juive, je voudrais vous affirmer avec beaucoup de détermination que je ne veux pas « être protégé » et je que je ne veux plus de « votre » protection et je ne tiens pas à être « un protégé ». La charité politique ne me convient pas et l’assassinat, d’enfants parce que juifs, ne laisse rien augurer de bon en matière de… protection de l’Etat. Gardez cette « protection » que je ne peux pas apprécier.
    Par ailleurs, il ne vous aura pas échappé que la croyance en un « Etat protecteur » a fait long feu chez nos compatriotes de culture ou de religion juives. Je suis, tel que vous, monsieur Martin, un citoyen à part entière en guerre contre l’islam et non l’islamisme ( concept forgé récemment pour éviter ce que d’aucuns redoutent : l’amalgame qu’il faudra bien finir par faire). Je tiens à mon pays à ses valeurs et à ses lois.
    Reste alors le combat pour le maintien et la défense de ces dites valeurs républicaines et laïques. Avec vous ou sans vous monsieur Martin.
    Monsieur Shmuel Trigano, pour lequel j’ai un immense respect, vient de nous rejoindre mais il est hélas encore bien seul parmi les intellectuels à franchir le pas. Cela dit, nous n’éviterons ni la guerre civile ni la partition de la France, ni les milices privées, ni les horreurs et les souffrances d’une guerre planétaire. Nous sommes en guerre. Bis Repetita. Les consciences s’éveillent très/trop lentement. Pourvu qu’il ne soit pas trop tard.
    Il est donc temps de nous regrouper et de laisser nos querelles byzantines de côté. A les poursuivre, elles risqueraient de nous être fatales.
    Jean-Jacques.

  5. popi soudure Répondre

    12 octobre 2012 a 18:40

    QUEL NAZE CE MARTIN ! qu ‘ est ce que tu fous ici , casses toi et oublie nous avec tes commentaires a 2 balles ! et parles en aux parents des victimes de ce fumier de tueur antisémite qu ‘ était mohamed méra ( qu ‘ il soit aux enfers ! ) ……!

  6. chantal Répondre

    12 octobre 2012 a 18:49

    Oui, boker tov Eliahou!!!
    Le loup est dans la bergerie, que faire maintenant?

  7. Tarik Répondre

    12 octobre 2012 a 21:14

    Quand les uns demandent le droit de circuler librement avec une kippa sur le crane, les autres demandent de prier librement dans les rues!
    Cela me fout l’urticaire! Mais pourquoi ne pas aller vivre à Jérusalem pour les uns et à la Mecque pour les autres, pratiquer librement ses conneries et laisser les français taper le carton en sirotant le pastis et faire la sieste tranquillement sous le platane au lieu de les prendre en otages et de les faire ch…?!

    Alors un conseil:
    Pour les malades de la kippa: direction Jérusalem!
    Pour les malade du turban: direction la Mecque!
    Pour les malade du calot: direction le Vatican!

    Pour les amoureux de la vie, de la liberté, l’égalité et la fraternité: ceux là ils peuvent rester en France et ailleurs qu’en ces 3 lieux de ségrégation et de racisme par excellence!

    • V.Martin Répondre

      12 octobre 2012 a 22:05

      Bien d’accord avec toi! Chose étrange d’ailleurs si l’on interdit catégoriquement le port du voile, il est nécessaire d’interdire également celui de la kippa ou de ton signe visible d’attachement à une religion quelle qu’elle soit (croix en pendentifs etc…)

      • Frank Répondre

        12 octobre 2012 a 23:30

        Il n’y a aucun rapport entre les agressions antisémites en France et le port des signes religieux.

        Les français sont des lâches et des menteurs qui sont trop idiots et trop peureux pour traiter les problèmes réels et qui inventent donc des fausses explications pour faire croire qu’ils sont en contrôle ce qui est faux.

    • trublion Répondre

      13 octobre 2012 a 12:36

      et ou devraient aller les fanas du chapeau, de la casquette, du sombrero, et du foulard hermès ?

  8. christopher dee Répondre

    12 octobre 2012 a 23:23

    C’est le festival des bouffons ce soir
    Le seul signe ostentatoire c’est ce voile islamique, étendard de l’acculturation, que certains certains osent brandir comme une preuve de liberté. Il faut arrêter de croire que le discours mahomètan, qui doit rêver d’un bel uniforme style nouveau reich, soit crédible pour des esprits un tant soit peu critiques.
    Le coran est un instrument maléfique parce que ses adeptes ambitionnent d’éliminer toute racine autre que les siennes, et le problème vient du fait que ses racines sont du septième siècle et que leurs évolutions s’arrêtent deux ou trois siècles plus tard, dans un noeud théologique.
    Lorsque l’islam domine une société, c’est comme si le monde s’arrêtait. C’est la stagnation totale. On dirait que ses adeptes, après avoir tout détruit, attendent d’allah un nouveau territoire à piller.
    Aucun respect pour l’autre. J’ai beau chercher, je ne vois dans l’islam qu’un collectivisme sous la bannière d’un chef de guerre quelconque sans cesse renouvelé pour de nouvelles razzias.

    • V.Martin Répondre

      13 octobre 2012 a 00:42

      Vous voyez je viens sur ce forum depuis quelques jours pour essayer de convaincre certains d’entre vous, de calmer à mon échelle les tensions malsaines entre juifs et musulmans. J’aurai plus de chance de convaincre mon chien je crois. Avant de critiquer le Coran, pensez à le lire, en entier, et le comparer aux textes sacrés juifs et chrétiens. Avant de parler de la déchéance des pays à majorité musulmane, pensez à la lybie avant qu’on ne la détruise et à ce qu’était devenu ce pays malgré un dirigeant tel que Khadafi. Avant de demander le respect, il faut savoir en montrer soi même. Tous les messages que j’ai postés sur ce forum m’ont valu des insultes. D’autres auront peut être plus de courage que moi. Les juifs et les musulmans finiront certainement par s’entretuer et j’ose espérer que quand cela arrivera, ils auront la bienséance de me foutre la paix.

      • trublion Répondre

        13 octobre 2012 a 12:34

        mais non, mais non, les juifs sont pas cons. ils vont se barrer ailleurs, et vous vous demm… avec ceux que vous n’osez pas critiquer.
        vous aurez alors, je suis sûr, l’honnêteté de penser que l’on vous avait prévenu.

      • christopher dee Répondre

        13 octobre 2012 a 13:44

        Pour ce qui est de la comparaison entre le coran, le Nouveau Testament et la Torah, il n’y a pas photo, le coran passe de l’amour à la haine absolue et finalement se développe sur son capital de haine et rejet de l’autre.
        Ce livre que vous semblez porter au pinacle de l’humanité n’est en réalité qu’une lettre morte qui n’apporte que soumission de l’esprit à un délire dogmatique cultivant une obéissance morbide.
        La spiritualité qu’il prétend ambitionner ne concerne qu’une infime minorité tel les souffis.Pour le reste…
        Je n’entrerai même pas dans la comparaison avec les autres textes; l’apostasie version islam laisse augurer de débats ouverts sur l’avis de l’autre…
        Il faut arrêter de revendiquer l’islam comme la perfection à laquelle tout le monde devra agréer de gré ou de force. je laisse ce débat à ceux qui ont du temps à perdre.

      • Frank Répondre

        13 octobre 2012 a 14:41

        Si tu veux être respecté commence par être respectable mais pour le moment tu viens nous insulter avec tes falsfications, ta mauvaise foi et ta lâcheté.

        La réalité est toute simple, ce sont les français qui ont fait venir des immigrants musulmans, ce sont les français qui ont légitimé l’antisémitisme de ces musulmans par leur haine anti-israélienne et ce sont les français qui sont responsables de garantir l’ordre public dans leur propre pays et qui ne le font pas par incompétence, par lâcheté et par antisémitisme.

        Vous avez foutu le bordel et vous ne savez pas comment le régler et en plus vous inventez des boucs émissaires.

  9. pierro Répondre

    13 octobre 2012 a 02:06

    J’aime Israel mais j’aime encore plus la France.

    • Armand Répondre

      13 octobre 2012 a 13:42

      @pierro

      Les chrétiens sont mieux protégés en Israël que les Juifs en France .

  10. alex Répondre

    13 octobre 2012 a 11:43

    Certes la judéophobie des musulmans est récurrente et multi séculaire, mais jouer en permanence avec la victimisation est contre productif, la preuve des milliers de chrétiens, eux, sont persécutés voire assassinés dans l’indifférence générale !

  11. GUIRAUD Répondre

    13 octobre 2012 a 12:52

    L’AFP, pseudo agence de presse spécialisée en désinformation anti-israélienne voir antisémite, appartenant à un riche libanais anti-israélien monte d’un cran dans la désinformation: Au détour d’une dépêche AFP*, cette étrange formulation : « la France héberge entre 350 000 et 500 000 juifs, selon les estimations ». Peu importe les estimations, aléatoire depuis le décret du 28 août 1944, rendant nulles et non avenues les lois de Vichy et donc l’obligation de recensement des juifs. L’AFP nous apprend que la France « héberge » des juifs, formulation qui les sépare de l’ensemble de la Nation.

    Dans la diatribe  » un tournant dans le rapport à l’antisemitisme  » de Shmuel TRIGANO nous trouvons l’expression « Juifs de France en France  » !!! Ce devrait réflechir à ses paroles . Car par ces mots cemonsieur ne contribue-t-il pas à développer cette étrange formulation .Par les mots de monsieur Shmuel Trigano devons nous comprendre que celui-ci désirerait qu’en France les juifs doivent se tenir séparer de la nation . ???
    L’expression exacte ne devrait -elle pas être  » Français juifs  » . Mais peut-être que pour Monsieur Shmuel trigano celà frise l’assimilation interdite en france

    • Frank Répondre

      13 octobre 2012 a 14:42

      Le problème n’est pas l’expression exacte mais l’antisémitisme en France.

      • GUIRAUD Répondre

        14 octobre 2012 a 19:05

        Si justement le probleme est l’appelation exacte . integrez vous dans la nation francaise . A c’est vrai le mariage mixte est interdit par certain rabbin , et le christianisme n’est q’une affabulation dixit aussi certain rabbins

  12. noam Répondre

    13 octobre 2012 a 21:07

    M. MARTIN, sachez une chose, il y a des traces juives en france vielle de 2000 ans, bien avant les francs, la KIPPA etait presente dans se territoire bien avant la croix, et les juif parlait de législation et de code civil alors que tes ancêtres descendaient tout juste de leur cocotier. Donc la morale sur le port de la KIPPA, tu peux la garder ou je pense. Maintenant, dans les faits, un juif à peur aujourd’hui quand il se promene dans la rue kippa sur la tête(meme sans d’ailleur), avec ses enfants. Vous êtes vous demandé si un musulman avait peur de marcher dans la rue? un noir? bref…le vent tourne… on est dans la periode d’avant guerre, en 1937.. sauf qu’aujourdhui, la France soit elle nous protège sont on laisse les français de « souche » dans la merde et nous on se barre dans un pays juif qui connait son ennemis depuis 60 ans et qui appelle un chat, un chat…

  13. perez Répondre

    13 octobre 2012 a 22:02

    Mon cher Martin

    Je devrai dire plutôt Mohamed.
    Inutile de faire l’âne (Martin) pour avoir du foin.
    Quant à t’adresser à ton chien encore faudrait-il que tu en possèdes un,
    sachant que celui-ci n’est pas haram. Ton implication pour le dialogue juif/ arabe c’est une fourberie.
    Malgré tes circonvolutions pour paraître objectif, tes postes sont une insulte à l’intelligence ils laissent transpirer ta nature profonde: la haine de l’autre.

    • V.Martin Répondre

      15 octobre 2012 a 18:56

      Perez, tout d’abord je m’appelle bien Martin, pas Mohammed, je suis de confession catholique bien que non pratiquant et pour ton information, j’ai bien un chien.
      Je ne suis pas islamophile, pas plus que je ne suis islamophobe, les religions quelles qu’elles soient me laissent assez indifférent.
      Ton accusation, tu peux la garder, si pousser au dialogue c’est faire preuve de haine, que dire des propos me concernant dans vos commentaires?
      J’ai en horreur toute forme de fanatisme, et bien évidemment celui lié à l’islam en fait partie mais je persiste à dire que faire l’amalgame entre les cinglés barbares qui n’hésitent pas à tirer dans le tas et le musulman de base qui vit sa vie honnêtement en exerçant sa religion pacifiquement est une grave erreur. Je connais suffisamment de musulmans comme ces derniers pour ne pas faire cette erreur.

      • stephane Répondre

        15 octobre 2012 a 21:00

        Martin,
        moi aussi je suis de confession catholique et non pratiquant.
        Quand a l’islam!?
        pour faire court: avoir une mosqué de m…. , avec un prédicateur de m…. , vociférer des preches de m…. . NON MERCI.
        c’est déja assez déprimant comme ça!
        alors çi tu sais pas quoi faire, vas te promener dans la nature en l’écoutant c’est 100 MILLIARDS DE FOIS PLUS INTERESSANT que ces gros nazes et leurs musiques de m….!

        • V.Martin Répondre

          15 octobre 2012 a 23:55

          Je comprends pas vraiment ton message la. Je te dis pas d’aller a la mosquée^^ Je suis pas du genre à y aller moi même, c’est pas franchement ma place!

      • stephane Répondre

        15 octobre 2012 a 21:23

        Ou alors faut vraiment etre SOURD!!!

  14. Benny Répondre

    13 octobre 2012 a 23:57

    LES JUIFS DE FRANCE C ‘EST COMME LA TRUITE QU’ON SURVEILLE POUR NOUS ALERTER D’UN DÉBUT DE POLLUTION DE L’EAU DES RIVIÈRES. L’HISTOIRE CONTEMPORAINE ET MÊME ANCIENNE NOUS MONTRE QUE LES SOUFFRANCES QU’ON FAIT AUX JUIFS EST LE PRÉLUDE À CELLES QUI S’ABBATTERONT PEU DE TEMPS. APRES SUR LES AUTRES DE MANIÈRE BEAUCOUP PLUS TRAGIQUE.
    S’ATTAQUER AUX JUIFS C’EST VISER LA FRANCE CAR L’IMPACT MEDIATIQUE ET POLITIQUE EST DÉMULTIPLIE .EN DÉFINITIVE LA FAIBLESSE DE LA FRANCE A DÉNONCER ET COMBATTRE L’ISLAMISME NON SEULEMENT CETTE POLITIQUE NE « CALME PAS LE JEU » MAIS EN FAIT ELLE L’ENCOURAGE….

  15. neoplasme avner Répondre

    15 octobre 2012 a 19:58

    C’est quoi cette connerie d’idée sur l’assimilation ??
    Participer à la république,enrichir la France,en faire un pays de liberté,de débat,de modernisme,
    de tolérance :oui
    Se fondre dans la chrétienté : non
    Renoncer au couscous,aux falafels et au houmous : non

    Combatre les LepHaine partout et tout le temps :oui

  16. Rapaport Répondre

    5 juin 2013 a 08:39

    La  » horde  » avait au début de l’invasion un profil bas . Avec la réunion des familles , celle-ci a pris une excroissance exponentielle et refuse , vous le constatez tous les jours , nos Lois démocratiques et républicaines . Elle a commencé à .s’en prendre aux PLOMBIERS qui refusaient de faire des arrivées d’eau distinctes pour les hommes et les femmes . Quand les PLOMBIERS furent exterminés , tout le monde plaignaient avec des larmes de faux-culs les pauvres plombiers . Ce fut le tour des CURES qui refusaient que le croissant se trouve dans les églises .Quand les curés furent exterminés , tout le monde plaignaient les pauvres curés . La  » Horde  » s’en prit au peuple Juif et aux Rabbins , précurseurs de la religion chrétienne et de l’islam . Quand les Juifs furent exterminés IL N’Y AVAIT PLUS PERSONNE POUR LES PLAINDRE . À bon entendeur …..salut .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *