R. Prasquier: « Oui, l’islamisme radical et le nazisme sont deux idéologies comparables »

Publié le : 21 octobre 2012
Print Friendly

Être indulgent envers l’islamisme radical, c’est être indulgent envers le nazisme. Ce propos que j’ai tenu devant le président François Hollande à l’Élysée, le 7 octobre, était destiné à provoquer une prise de conscience. Pourtant, la rencontre avec le chef de l’État après le démantèlement d’une filière terroriste, si elle avait rassuré quant à la détermination des pouvoirs publics, avait été aussi bien inquiétante. Elle révélait la probabilité d’autres filières encore dormantes, composées d’amateurs dévots de leur propre mort.

A peine libéré des prisons israélienne, Samir Kuntar est reçu en héros par le Hezbollah ou il fera le salut nazi à plusieurs reprises

La comparaison entre nazisme et islamisme radical a choqué certains survivants de l’époque nazie, celle des juifs traqués et assassinés en masse, et ils estiment que toute mise en regard avec la situation d’aujourd’hui est indécente. Plusieurs d’entre eux savent comment ma vie s’est bâtie à l’ombre de cette histoire et combien je déteste tout ce qui peut ressembler à une analogie imbécile. Mais il ne s’agit pas ici des crimes commis : ceux des nazis sont indépassés dans l’histoire de l’humanité. Il s’agit de doctrine, de ces mots en « isme » qui ont organisé le comportement des groupes humains, souvent pour le malheur de l’humanité commune. Il s’agit d’idéologie.

Qu’il soit bien entendu que parler d’islamisme radical, ce n’est pas parler de l’islam, ce n’est pas non plus parler d’islamisme, ce dernier terme étant entendu comme synonyme d’islam politique : ce dernier est une conception du monde contre laquelle on peut s’élever avec force quand on n’admet pas la confusion entre le sacré et le profane sous un même couvercle politique, quelle qu’en soit l’étiquette religieuse. Mais « islamisme radical » réfère à une conception du monde où il est nécessaire de poursuivre l’œuvre divine en annihilant les ennemis. Les islamologues discutent du terme approprié, et certains préfèrent celui de salafisme djihadiste. N’étant pas spécialiste, j’ai préféré la formule « islamisme radical ». Mais la réalité qui la génère est bien perceptible. Il est capital de prendre la mesure du danger qu’elle représente.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Entre le nazisme et l’islamisme radical, deux points communs sont évidents, l’un est la place d’ennemi prioritaire attribuée au juif, l’autre est sa déshumanisation. Il y avait une pudeur de langage à ne pas vouloir attribuer le terme d’antisémitisme à une haine d’apocalypse envers les juifs, exprimée dans la charte du Hamas (« Quand les temps arriveront, chaque musulman devra tuer son juif… »). Les Arabes étant eux-mêmes sémites, ils ne pouvaient pas être antisémites…, comme si M. Marr, inventeur du terme, avait pensé à qui que ce fut d’autre qu’aux juifs quand il en a lancé l’usage ! Force est d’admettre que l’antisémitisme est une composante essentielle de l’idéologie de l’islamisme radical, comme il l’était du nazisme.

Mais la déshumanisation de l’ « autre » est une ressemblance peut-être encore plus signifiante. Pour les nazis, les juifs étaient des cafards, des rats, des poux ou de grosses bactéries. Pour les islamistes radicaux, les juifs et les chrétiens sont des bâtards de singes, de porcs, d’ânes ou de chiens. Les experts discutent des diverses qualifications, et on peut arguer qu’il y a une progression dans la hiérarchie animale, mais le message est identique : l’ennemi n’a que l’apparence d’un être humain. La vraie connaissance consiste à distinguer son caractère bestial.

Primo Levi a consacré des pages inoubliables à ce processus de déshumanisation chez les nazis. La zoologie de la haine est à l’œuvre dans les prêches radicaux. Décréter que son ennemi n’est pas humain autorise à le tuer sans difficulté. Plus encore, cela permet de tuer l’enfant, ce qui est une étape initiatique : Himmler parlait du difficile travail des SS confrontés à des juifs qu’un ignorant pouvait prendre pour des humains. Mohamed Merah tire à bout touchant dans la tempe d’une enfant de 4 ans, comme les nazis projetaient la tête des bébés contre les arbres pour économiser des balles.

Mohamed Merah a eu la fierté de filmer ses meurtres. Il s’en est fallu de peu que ces images insoutenables ne circulent sur Internet. On peut être sûr que, loin de déclencher l’horreur, elles auraient généré des vocations de meurtriers. Est-ce qu’une idéologie qui se prévaut de l’appui de la divinité a moins de scrupules à rendre ses crimes publics qu’une idéologie fondée sur le surhomme, sans référence à l’au-delà, ou est-ce le progrès technologique ? Qu’importe. Le remords ne fait pas partie du bagage moral des tueurs endoctrinés du nazisme ou de l’islamisme radical.

Qu’il y ait des liens historiques entre les deux doctrines, c’est probable. Les historiens mettent l’accent sur les connexions et les complicités qui, au-delà même de la figure du mufti de Jérusalem, ont relié les nazis et les mouvements politiques islamiques de l’époque, religieux ou non, lesquels se sont développés dans un contexte d’animosité contre la colonisation occidentale. Par ailleurs, Israël a fourni à la radicalisation un aiguillon pour englober des haines diverses. Le nazisme avait englouti sous son idéologie des rancœurs disparates.

Les limites entre les divers aspects de l’islamisme sont floues. Qui peut dire que l’influence de l’idéologue de l’islamisme Sayyid Qotb (1906-1966) ne s’exerce que chez les Frères musulmans et pas chez les salafistes ? Mais il existe une idéologie de l’islamisme radical qui est celle des meurtriers pour la gloire d’Allah. L’influence de cette idéologie est loin de décroître. Il n’y a contre elle aucun accommodement. Comme à cette époque, il y a des appels à l’indulgence. Instruits des dangers de l’histoire, nous serions coupables si nous persistions dans notre aveuglement.

Richard Prasquier, président du CRIF - JSSNews
Cet éditorial du président du CRIF a été publié dans le Monde du 17 octobre 2012
Qu’en pensez-vous ? Dites le nous sur Facebook !

 

14 Réponses à R. Prasquier: « Oui, l’islamisme radical et le nazisme sont deux idéologies comparables »

  1. Adam Répondre

    21 octobre 2012 a 11:29

    L’islamisme radical. Mais mon Dieu,le monde marche sur la tete. Comme si islamisme ne suffisait pas,on rajoute radical. Je prie de toutes mes forces pour que la fin du monde vienne le plus vite possible. J’en peux plus d’ce monde. Amen.

  2. niro Répondre

    21 octobre 2012 a 11:55

    olmert doit rendre compte de la liberation ,de ce chien,contre deux corps de soldats.
    il faut se rappeller qu’il a fracassé la tete d’une gamine devant son pere!!!!,contre un rocher…
    il est sorti des prisons israeliennes avec un diplome de droit,alors que l’on aurait du,lui couler du plomb fondu dans la gorge!!!
    il faudrait malheureusement,des hommes politiques d’origine sepharade,pour qu’ils comprennent leur douleur ces chiens!!!

    • Bellar Répondre

      21 octobre 2012 a 13:15

      oui, seuls les séphrardes connaissent bien les musulmans et saven à quoi s’attendre.

  3. gwynplaine Répondre

    21 octobre 2012 a 12:29

    Indiscutablement lucide Mr.Prasquier. Cela rend d’autant plus choquant vos palinodies opportunistes quand vous vous mettez à vous extasier devant « le véritable islam ».

    Prenez garde: vous êtes bien parti pour laisser le nom dans l’Histoire de celui qui à reculons aura discutaillé du nombre de juifs qu’il allait laisser à l’occupant muzz.

    Et qui comme Giovanni Pacelli s’imaginera tromper l’Histoire en protestant les mains jointes: »ben quoi? J’ai fait ce que j’ai pu! »

  4. gwynplaine Répondre

    21 octobre 2012 a 12:50

    Les juifs d’europe sont aujourd’hui pris en tenaille par ce néo-totalitarisme génocidaire qui croît comme un cancer foudroyant et
    cette étrange haine des juifs, renaissante, audacieuse, et qui jette perfidement de l’huile sur le feu, de plus en plus souvent, de plus en plus ouvertement et de plus en plus hardiment, dans les médias, arte en tête, comme je le relève régulièrement ici. (dernier post à ce sujet: le très choquant reportage sur Goldman Sachs la banque qui dirige le monde…)

    De cela vous ne parlez jamais.

    Probablement parce-que les tireurs de ficelles sont justement vos (seuls) interlocuteurs?

    Vous êtes en fait, (comme la dernière fois, un peu avant minuit Herr Doktor . Schweitzer) à peu près impuissant à enrayer la montée du malheur qui s’annonce pourtant, à nouveau, avec évidence

    Et sans doute trop vénal, et trop vaniteux pour le reconnaître publiquement, et avec fracas, comme il l’aurait fallu.

  5. subliminalsong Répondre

    21 octobre 2012 a 13:57

    on dirait le nabot en habit nazi qui joue dans le film avec jean dujardin 0SS 117, le caire nid d’espion, bombe de 300 kilos à dégager.

  6. 974 Répondre

    21 octobre 2012 a 16:16

    On croît rêver ! « L’islamisme radical » … dans peu de temps on entendra parler de « djihadiste modéré » ! C’est l’islam tout court !

    Sahih Bukhari (53:392). ou n°2950
    « Alors que nous étions à la mosquée, le « prophète » vint nous voir et dit : ’Allons voir les Juifs’, nous partîmes alors pour Bait-ul-Midras. Il leur dit : ’Si vous embrassez l’islam, vous serez HORS DE DANGER. Vous devez savoir que CETTE TERRE APPARTIENT à Allah et A SON APOTRE, et que JE VEUX VOUS CHASSER de ces terres.

    C’est mahomet lui même qui dit cela, pas ben laden ou nasrallah !
    Arrêtez le déni de réalité :

    « une haine d’apocalypse envers les juifs, exprimée dans la charte du Hamas (« Quand les temps arriveront, chaque musulman devra tuer son juif… »). »

    sahih mouslim Livre 41 hadith 6981
    Ibn Omar a rapporté que le prophète a dit « Vous vous battrez contre les juifs et vous les tuerez jusqu’à ce que même la pierre dira : « O esclave d’allah, viens, il y a un juif qui se cache derrière moi , tue le !

    hitler n’était qu’un petit plagiaire !
    Tous les musulmans de la planète suivent ces textes.
    Le problème, c’est l’islam.
    A bon entendeur

  7. Tariq Répondre

    22 octobre 2012 a 16:36

    974,

    Encore une preuve de malhonnêteté intellectuelle.

    [ Rapporté par Al-Bukhârî ]

    » Un jour on a tué un mouton chez ibnu Omar. En arrivant dans ma maison il demanda aux gens de sa famille : Avez-vous offert une part à notre voisin juif ? Avez-vous offert une part à notre voisin juif ? – deux fois. J’ai entendu l’Envoyé d’Allah dire : (l’Ange) Jibril (Gabriel) n’a cessé de me faire des recommandations au sujet du voisin, au point que j’ai cru qu’il allait l’imposer comme héritier. »

    Dans tous les sites Islamophobe, on retrouve la même citation et le même hadith pour finalement pondre à nouveau la même réponse. Ou bien tu n’as pas été assez malin pour lire tout le post ou bien tu penses en tromper quelques uns avec une citation incomplète et hors propos.

    Quoiqu’il en soit 974, si tu souhaites, nous pouvons à nouveau échanger.
    Et dire que l’Islam est le problème en avançant un Hadith me fait doucement sourire… Que dire du Judaïsme sauce Talmud? Que c’est un conte pour enfant?

    EDIT: Orthographe.

    • 974 Répondre

      25 octobre 2012 a 10:25

      Je pense qu’on est face à un génie :
      « Rapporté par Al-Bukhârî « MDR ! Tu sais qu’al boukhari a vécu environ 200 ans après les faits relatés ? Tu confonds l’auteur et le transmetteur ! Encore un futur prix nobel sans aucun doute !
      Quand à ce fameux hadith j’attends encore de le voir !
      Tu sais le malhonnête est celui qui cite des hadiths bidons sans aucune référence !
      « Dans tous les sites Islamophobe, on retrouve la même citation »
      Ah bon ? vas y tiens retrouve le donc avec sa référence !

      Et puisque tu sembles douter de sa véracité vérifions :
      Site musulman sahihalbukhari . com
      No. 2950 – Narrated Abu Huraira
      While we were in the Mosque, the Prophet came out and said, « Let us go to the Jews » We went out till we reached Bait-ul-midras. He said to them, « If you embrace Islam, you will be safe. You should know that the earth belongs to Allah and His Apostle, and I want to expel you from this land.

      Et pour le second :
      Site musulman sahihalmuslim . com
      No. 6981
      Ibn ‘Umar reported Allaah’s Messenger (sallAllaahu alayhi wa sallam) as saying: You will fight against the Jews and you will kill them until even a stone would say: Come here, Muslim, there is a jew (hiding himself behind me) ; kill him.

      Tiens j’en ai encore un, provenant de sahih al bukhari :
      Narrated Abu Huraira: Allah’s Apostle said, « The Hour will not be established until you fight with the jews, and the stone behind which a jew will be hiding will say. « O Muslim! There is a jew hiding behind me, so kill him. » (Book #52, Hadith #177)

      Un autre encore où mahomet ordonne le meurtre d’un juif très agé :
      Narrated Jabir: The Prophet said, « Who is ready to kill Ka’b bin Ashraf (i.e. a jew). » Muhammad bin Maslama replied, « Do you like me to kill him? » The Prophet replied in the affirmative. Muhammad bin Maslama said, « Then allow me to say what I like. » The Prophet replied, « I do (i.e. allow you). » (Book #52, Hadith #271)

      Et la liste est longue !
      Je le répète, le problème, c’est l’islam !

  8. St Répondre

    25 octobre 2012 a 06:14

    La fabrication d’un nouvel Hitler est en route. Ce sont les marchands d’armes qui vont être contents. En attendant les pauvres petits juifs, éternellement victimes et victimes devant l’Éternel peuvent pleurer …

    • chantal Répondre

      27 octobre 2012 a 22:17

      Tu as des amibes pour te laisser aller ainsi partout?

    • laurent Répondre

      30 octobre 2012 a 12:38

      On va pleurer de rire en vous voyant crever toi et ta sale race de merde. Va bruler en enfer avec ben laden, hitler et les autres. N’oublie pas une chose, nous sommes un peuple béni et vous etes une communauté maudite.

  9. Patrick Répondre

    27 octobre 2012 a 21:22

    Merci pour cet article auquel je souscris pleinement. Par contre, les commentaires laissent songeur. Refuser la frontière entre les musulmans « normaux », qui pratiquent l’Islam au quotidien selon leur religion qui est aussi respectable que toute autre, et les Islamistes terroristes appelés selon les moments Djihadistes, extrêmistes, salafistes,… est à mon sens une profonde erreur. Cela équivaut à faire ce que l’on reproche à l’autre, le rejeter sur la seule base d’appartenir à une communauté religieuse. C’est stupide et dangereux. Ne pas confondre l’idiot aculturé violent associal voire psychopathe, qui se prévaut d’un discours religieux simpliste, avec un pratiquant de ladite religion qui vit une vie traditionnelle, en quête de bonheur, de paix et de réussite pour lui/elle et ses proches. Montrons vis-à-vis des autres la tolérance que nous exigeons d’eux et nous nous en porterons tous mieux. merci

  10. valentin Répondre

    30 octobre 2012 a 12:16

    C’est en effet la religion qu’Himmler aimait. N’at’il pas, avec l’aide et la bénédiction d’Izetbégovic (grand ami de BHL qui s’est toujours trompé dans ses guerres) et du grand mufti de Jérusalem,(reçu plusieurs fois par Hitler) recruté trois divisions de waffen SS musulmanes ? la 13 bosniaque Handschar (sur une photo on voit un SS lire « Islam und judentum ») la 21 Skanderbeg (albanaise)et la 23ème Kama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *