Liban: Saad Hariri veut-il une nouvelle guerre civile ?

Publié le : 22 octobre 2012

Des échanges de tirs ont opposé lundi dans un quartier sunnite de Beyrouth des militaires et des hommes armés, faisant craindre un embrasement du Liban dont le chef de l’opposition Saad Hariri a affiché sa détermination à renverser le gouvernement de son rival Najib Mikati.

Qu’il est amusant de voir Saad, celui-là même qui humilie l’histoire de son père en refusant de pointer ouvertement le Hezbollah pour l’assassinat de son père, revenir aujourd’hui sur le devant de la scène en jouant les « leaders. » Mais quand il était au pouvoir, que faisait-il ? Pourquoi se permet-il de critiquer aujourd’hui le Hezbollah si c’est lui qui à permis à cette organisation terroriste de prendre le pouvoir au Liban ?

Dans la matinée, des hommes armés de kalachnikovs, et portant des cagoules noires, empêchaient les voitures de passer en obstruant la chaussée avec des ordures, des pierres et des morceaux de fer. « Rien ne sera plus comme avant. Nous allons nous réunir avec Ahmad Hariri (responsable du Courant du futur de Saad Hariri) pour lui dire que nous n’accepterons plus de rester marginalisés », a dit l’un d’entre eux.

Une fillette de neuf ans a été tuée par balles dans un autre incident qui s’est déroulé entre le quartier de Bab Tabbaneh, majoritairement sunnite et favorable à la rébellion syrienne. Un responsable médical a précisé que la mère de la victime était alaouite, son père sunnite, et qu’ils vivaient dans le quartier alaouite. La tension était perceptible dans de nombreuses zones de Tripoli, théâtre d’incidents récurrents ces derniers mois entre les deux communautés profondément divisées par le conflit en Syrie voisine.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Des convois d’hommes armés circulaient dans la ville, ouvrant le feu sans distinction. Les troupes libanaises se sont déployées autour de la maison du Premier ministre libanais Najib Mikati à Tripoli, apparemment dans le but d’empêcher une éventuelle attaque, après une importante mobilisation à Beyrouth pour réclamer sa démission. Un député d’opposition, Mouïn Merhabi, a planté deux tentes devant cette bâtisse, avec le soutien de dizaines de partisans, lançant ainsi un mouvement de protestation qui doit, selon lui, durer jusqu’à la démission de Mikati.

Sur les fronts d’Idleb, d’Alep (nord), de la province de Damas, Deraa (sud) et Homs (centre), les troupes du régime syrien, appuyées par les chars, tentaient de reprendre plusieurs localités aux mains des rebelles, a précisé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Les forces loyalistes bombardaient à l’artillerie la localité de Harasta où sont retranchés des rebelles, près de la capitale syrienne, et tentaient de la prendre d’assaut, a précisé l’ONG au lendemain d’un nouvel attentat à la voiture piégée à Damas qui a fait au moins 13 morts.

Dans la province d’Idleb (nord-ouest), des combats avaient lieu près de la base militaire de Wadi Deif, assiégée depuis des jours par les rebelles qui tentent de la prendre, selon l’ONG qui s’appuie sur un important réseau de militants et de médecins sur place. Cette base est située à la périphérie est de la ville stratégique de Maaret al-Noomane, bombardée depuis l’aube par les troupes du régime. La prise le 9 octobre de cette cité a permis aux rebelles de couper le principal axe routier utilisé par l’armée pour envoyer les renforts dans le Nord.

Cet axe Damas-Alep permettait d’acheminer des renforts dans la ville d’Alep, où des combats se poursuivaient.

Pour Ghassan al-Azzi, professeur de Sciences politiques à l’Université Libanaise, « Saad Hariri et ses partisans concentrent leurs attaques sur Najib Mikati car c’est un rival politique pour le poste de Premier ministre, et évitent de s’en prendre frontalement au Hezbollah, car cela se transformerait directement en affrontements entre sunnites et chiites ».

« S’en prendre directement au Hezbollah signifie sans ambage être clairement en faveur de la guerre civile », a-t-il avertit.

David Da Silva – JSSNews
Qu’en pensez-vous ? Dites le nous sur Facebook !
 

Print Friendly

9 Réponses à Liban: Saad Hariri veut-il une nouvelle guerre civile ?

  1. cohen reouven Répondre

    22 octobre 2012 a 13:56

    On recolte ce qu on merite…

  2. martin Répondre

    22 octobre 2012 a 14:08

    le Liban est une poudrière, et les citoyens libanais sont plus armés que les soldats, l’équilibre et la paix ne tiennent qu’à une mèche!!

    C’est un pays où il y a plus de religions que des citoyens, lol

  3. Guycirta Répondre

    22 octobre 2012 a 14:20

    Comment peut- on espérer une paix durable avec les arabes. Entre eux ils ne se supportent pas et passent leur temps à s’entretuer alors imaginer la paix avec les juifs c’est une pure utopie. En même temps quand ils sont occupés à se battre entre eux , ils ont moins le temps pour penser à Israël. Alors laissons les à leur triste sort.

  4. Armand Répondre

    22 octobre 2012 a 20:16

    Ce qui affaiblit le hezbollah est bon pour Israël . Il vaut mieux aider les ennemis de ce dernier qu’une intervention qui mettrait en péril la vie de nos enfants . Nous avons d’autres soucis en ce moment .

  5. sans rancune Répondre

    22 octobre 2012 a 22:27

    bravo Armand je vous reconnais bien là. de toute manière l’accouchement se fera dans la douleur…..du Machiah.
    la Torah cite 6 ou 7 pays qui reviennent aux Juifs.
    sur que le Liban en fait partie. la france aussi , l’iran,l’irak (moins sur) bref c’est de la Kabbalah pas accessible si facilement etfort heureusement. france et liban je suis sur de moi. reservez de coté leprix dun billet pour TLV car quand ça va se déclencher faudra être au rendez vous.
    certains d’entre vous sont agés , mais comme moi il y a des hommes dans la force de l’age comme Sublim, Hervé, Yannick, Yvan, Moshé et tous les autres notre place sera sur le front avec ce que vous savez.(ne pas trop en dire) et les bons produits Israeliens. le suel pays de cette régionou les femmes ne sont pas violées suaf par des batards qui viennent d’ailleurs.
    de tous mes voeux, que Hachem venge le sang des innocents et de ces femmes abusées par des loques. véimrou Amen

  6. Daz Répondre

    22 octobre 2012 a 22:43

    Oh oui ! Qu’ils s’entretuent, yallah !

  7. subliminalsong Répondre

    23 octobre 2012 a 12:08

    Le LIBAN ? Mais c’est quoi ce pays qui n’exerce pas ses fonctions régaliennes, qui ne fait respecter l’ordre public, qui délègue les missions militaires à des factions terroristes, qui laisse le sud de son territoire sous l’emprise du hisbollah milice mercenaire de Damas et de Téhéran. Un pays comme ça, il est voudé à la dislocation pure et simple.

  8. subliminalsong Répondre

    23 octobre 2012 a 18:03

    avec le bordel actuel au Liban c’est plus qu’une question de semaines avant que quelqu’un lâche l’endroit où se planque Nasrallah, je sens que beaucoup de libanais aimerait bien qu’il lui arrive un accident pour que l’ordre étatique soit rétabli, sa bombe de 2 tonnes il va la manger c’est pour bientôt…

  9. cordo13 Répondre

    28 octobre 2012 a 19:40

    le jour ou nasrellah se fera décendre comme d’habitude ils acuserons Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *