Les dattes israéliennes et palestiniennes exportées par Israël envahissent le monde

Publié le : 27 octobre 2012

Tout a commencé avec la medjool, une date marocaine qui a déménagé en Californie, a immigré en Israël, et représente aujourd’hui 60% du marché de la datte israélienne. Grâce à la medjool, Israël a conquis le marché mondial de la date.

«Aujourd’hui, les dattes israéliennes peuvent être achetés sur les six continents», explique Chezi Almog, vice-président du marketting chez Hadiklaim, une coopérative de palmeraies en Israël.

Quelque 8 millions de tonnes de dattes sont cultivées dans le monde chaque année. Environ 95% d’entre elles sont mangés « sous l’arbre » et n’arrivent même pas sur le marché, explique Hadiklaim.

Des 5% qui sont commercialisés, 90% des dates sont utilisées à des fins industrielles – gâteaux, sauces, confitures, etc – et un autre 5%, soit environ 100.000 tonnes par an, sont exportées pour le marché du luxe culinaire à l’étranger.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

« Dans ce petit marché de la datte, l’acteur principal est la Medjool, et son prix moyen est 10 fois plus élevé que le prix d’une simple datte, » explique le comptable de Hadiklaim. « Nous avons une part d’environ 35% du marché mondial de la Medjool».

Depuis la création du Hadiklaim, l’exportation des dattes a atteint des sommets de plus de 1000% en termes financiers. « En 1982, nous avons exporté environ 1.500 tonnes de dattes pour 4 millions de dollars. En 2011, nous sommes allés jusqu’à 7.000 tonnes pour 60 millions de dollars», explique Almog.

Cette année, selon les estimations de la coopérative, la récolte comprendra 30.000 tonnes de neuf variétés, principalement des Medjool, et suivi par des Barhi, Deglet Noor et Hayany.

Environ 50% de la récolte des dattes en Israël est exportée, mais en raison de sa haute qualité, il est responsable de 75% des revenus des producteurs.

Hadiklaim s’enorgueillit du fait qu’il travaille avec quelque 100 producteurs, dont 60 entreprises coopératives et des kibboutz et des dizaines de producteurs privés. Si des palestiniens travaillent dans ces récoltent, ils touchent en moyenne deux fois et demi le salaire moyen d’un agriculteur qui travaillerait au sein de l’Autorité palestinienne.

« L’Israélien moyen mange environ 1 kg de dates par an, mais nos voisins dans les pays arabes mange environ 10 kilos par an, donc nous avons encore un long chemin à parcourir » explique la coopérative.

D’ailleurs, cette année, Hadiklaim a déjà commencé à eexporté des dattes… Palestiniennes ! Tout ce qui a été envoyé à l’etranger est produit dans la région de Jéricho. Les palestiniens préfèrent travailler avec Israël pour l’exportation, plutôt amusant quand on sait le nombre de campagnes de boycott contre les dattes israéliennes.

Elinor Cohen-Aout – avec le Yediot Ahronot - JSSNews
Qu’en pensez-vous ? Dites le nous sur Facebook ! 

Print Friendly

16 Réponses à Les dattes israéliennes et palestiniennes exportées par Israël envahissent le monde

  1. Daz Répondre

    27 octobre 2012 a 23:16

    Et ici c’est 15€/kg au Auchan, mais bon, c’est de la datte gros calibre et super bonne, mais chère…mais bonne….mais chère….mais bonne…..mais chère…mais bonne….

  2. sans rancune Répondre

    27 octobre 2012 a 23:25

    j’en ai meme vu dans le 13° à 2€ pièce l’an dernier. n’est ce pas Hervé.

  3. joselito Répondre

    27 octobre 2012 a 23:25

    En Algérie il y a de superbes dattes près de la frontière tunisienne. C’est considéré comme un produit de Luxe, vendu dans un package de luxe, un peu comme du chocolat fait maison en France.

  4. gwynplaine Répondre

    28 octobre 2012 a 02:15

    Pour qu’il y ait des dattes palestiniennes, il faudrait d’abord qu’il y eût un pays appelé Palestine.
    Ne mettons donc pas la charrue avant les bœufs. Même si ce degré de civilisation , au moins la charrue, à coups de gigantesques subventions internationales est à leur portée.

    Pour ce qui est de maintenir un haut niveau de productivité, on sait que cela par contre ne l’est vraiment pas, up to date…

    Pour l’heure la palestine n’existe qu’à l’unesco, et encore…
    1) dans un passé lointain
    2) lui-même imaginaire

    Comme il faut vivre avec son temps je propose de remplacer la vieille expression « quand les poules auront des dents » par  » « quand les palos déposeront des brevets »

    • Harry Davidson Répondre

      28 octobre 2012 a 09:44

      « quand les palos déposeront des brevets » LOL Merci de me mettre de bonne humeur ce matin, et merci de rappeler le côté imaginaire de neverland. Amicalement

  5. Marock Répondre

    28 octobre 2012 a 03:02

    On parle pas de la contrebande, des olives, des dattes ou des pastéques.
    Sachant que la police du hamas a pour habitude d’ introduire dans le fondement du contrevenant l’ objet du délit…
    Beaucoup ont abandonné la pastéque.

    • Frank Répondre

      28 octobre 2012 a 03:38

      Et n’oublions pas les melons de contrebande. Ce sont les pires.

  6. St Répondre

    28 octobre 2012 a 04:51

    Quel dommage que je boycotte tous les produits alimentaires exportés par israel, je ne pourrai pas y gouter.

    • chantal Répondre

      28 octobre 2012 a 08:08

      On ne dirait pas, en plus ton pc et ton portable, pauvre saletype, tout est technologie Israëlienne, tu devrais boycotter, ça nous ferait de l’air frais.
      Je te signale en passant, Saletype que tu en consommes plus que tu ne le crois, des produits alimentaires exportés par Israël.

    • Arik Répondre

      28 octobre 2012 a 08:58

      il est encore la lui?enfin, tu sais l export alimentaire , c est peanuts a cote de ce que tu vois pas… je te deconseille de tomber malade, tu risques fort de consommer beaucoup de produits israeliens. y compris si tu as un cancer des poumons par exemple, le materiel medical … t es cerne mon pote!

      ps: « 6 continents »?

    • nrv200 Répondre

      28 octobre 2012 a 09:48

      C’est le débat d’idées qui nous intéresse ..pas votre vie privée.!!

  7. Cyril Répondre

    28 octobre 2012 a 08:29

    Je pense que les boycotteurs de l’Etat d’Israel n’en ont cure des palestiniens gagnent leur vie en cultivant les produits qu’ils voudraient nous empêcher de consommer.

    Car les fanatiques de la « cause palestinienne » considèrent ces travailleurs tels des traîtres. Leur palestinien idéal c’est l’enfant blessé ou mort (forcément à cause d’un ignoble soldat sans coeur de tsahal) qui nous fera verser de chaudes larmes ou le lanceur de qassam, héroique et valeureux résistant face à l’oppresseur sioniste. Un palestinien avec une belle maison ou des belles voitures qui circulent à Gaza, voire des marché regorgeant de victuailles…ça fait tâche pensez donc! Puisque ça ne rentre pas dans le schéma inflexible de leurs cerveaux d’extrêmistes.

    Au fond, l’objectif de ces pseudos défenseurs de la veuve et de l’orphelin (à la condition sine qua non qu’ils soient « victimes » du juif de Palestine) n’est pas le bien-être de la population arabo-musulmane dans cette région du monde. Leur but réel est d’affaiblir l’image de l’état hébreu en vue de sa délégitimation. Le tout afin de préparer son éradication pure et simple. Pour ce faire, tous les moyens sont bons! Puisque ces révolutionnaires rouges-bruns-verts considèrent leur cause comme absolument légitime et sacrée.

    Ensuite, que les populations arabo-musulmanes vivent mieux ou moins bien, c’est le cadet de leurs soucis.

    La preuve, les chantres de ce que les médias nous ont vendu comme le « printemps arabe » se préoccupent ils de savoir si les peuples vivent mieux maintenant? Ou encore, voyez comment sont traîtés les « palestiniens » chez leurs « frères » arabes!!! Qui s’en indigne?? Pas le vioc résistant de pacotille en tout cas…

    Au final, ces donneurs de leçons condescendants payent-ils le prix de leur mensonges éhontés ou de leur dangereuse idiologie?

  8. Charbit Répondre

    28 octobre 2012 a 12:10

    Sale Type, tu consomme Israélien tout les jours sans le savoir, ouvre tes yeux vas.

  9. DANZIGER Répondre

    28 octobre 2012 a 13:19

    avertissement :

    MERCI DE NE JAMAIS NOURRIR LE TROLL

  10. neoplasme avner Répondre

    28 octobre 2012 a 13:32

    t’as mère s’est faite mettre dans la rondelle par un cohen et ses couinements t’ont réveillé un 24 décembre….brave biquette c’est vrai que tu fais pitié !

  11. neoplasme avner Répondre

    28 octobre 2012 a 13:33

    c’était pour st ,le détraqué antisémite..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *