La gauche européennes et ses problèmes avec les juifs…

Publié le : 28 octobre 2012

La semaine dernière, Twitter a fait cessé un mot-clef populaire (hashtag) pour lutter contre des messages antisémites venus de France. Cela est arrivé peu de temps après l’arrestation d’une cellule terroriste musulmane qui planifiait un attentat de grande envergure à Paris, après l’envoie de grenades dans une supérette casher à Sarcelles et le meurtre d’un enseignant et de plusieurs élèves juifs dans une école à Toulouse au début de cette année.

Synagogue de la Victoire

Aujourd’hui, une partie importante de la gauche européenne s’est montrée réticente à prendre une position claire quand l’anti-sionisme qui se répand dans l’antisémitisme. Au début des années 1990, beaucoup de la gauche européenne a commencé à voir les minorités musulmanes croissantes dans leur pays comme un nouveau prolétariat et la cause palestinienne comme un mécanisme de recrutement. La question de la Palestine était particulièrement séduisante pour les enfants d’immigrants, coincés entre les identités.

Le capitalisme a été dépeint comme portant atteinte à une société parfaitement islamique, imposant un impérialisme culturel et corrompant l’islam. La tactique a un pédigrée distingué révolutionnaire. En effet, le cri de: «Vive le pouvoir des Soviets, vive la charia», a été entendu en Asie centrale durant les années 1920, après que Lénine ait essayé de cultiver les nationalistes musulmans en Orient, quand sa tentative de propager la révolution en Europe avait échoué. Mais la question demeure: pourquoi les socialistes européens d’aujourd’hui s’identifient avec les islamistes dont la vision du monde est à des années-lumière retirés de leur propre vision?

Ces dernières années, il y a eu une augmentation du flou de la distinction entre Juif, sioniste et israélien. Hassan Nasrallah, le chef du groupe terroriste Hezbollah, explique: « Si nous avions cherché dans le monde entier la personne la plus lâche, méprisable, faible et faible dans la psyché, l’esprit, l’idéologie et la religion, nous ne pourrions pas trouver mieux que le juif. Remarquez que je ne dis pas « israélien ».

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Bien qu’historiquement l’islam a souvent été bienveillant envers les Juifs, par rapport au christianisme en tout cas, de nombreux islamistes contemporains ont évoqué l’idée du «Juif éternel». Par exemple, la bataille de Khaybar en 629, ou le prophète Mahomet a écrasé des tribus juives, est rappelé dans les chants de victoire lors des rassemblements du Hezbollah: « Khaybar, Khaybar, ô Juifs, l’armée de Mahomet reviendra», et le nom de Khaybar est parfois écrit à la main sur les roquettes du Hezbollah qui visent Israël. Ce même nom est aussi chanté à Paris, comme c’était le cas il y a quelques semaines lors d’un rassemblement de musulmans français devant le Palais de l’Elysée.

De nombreux islamistes contemporains voient peu de différence entre les opposants juifs du prophète du septième siècle et aujourd’hui. L’importation d’anciens symboles de l’antisémitisme européen – les représentations des Juifs comme des ennemis de Dieu ou des proclamations d’un complot juif mondial – a permis de cimenter ces images. Si il y a une distinction entre islamisme anti-juif et antisémitisme moderne, cette distinction n’existe plus pour les islamistes modernes.

La crainte de la domination juive du Moyen-Orient est devenu un thème répétitif dans les médias islamistes. C’est un facteur dans le refus général du Hezbollah et du Hamas de rencontrer les membres du camp de la paix israélien.

La vieille gauche en Europe a été forgée dans la lutte contre les fascistes locaux dans les années 1930. La plupart de l’Europe a connu une brutale occupation nazie et témoigné des atrocités de l’Holocauste. La gauche européenne s’est fortement identifié à la souffrance juive et donc a saluée la naissance de l’Etat d’Israël en 1948. Certains considèrent la lutte pour Israël dans la même lumière que la lutte pour la liberté dans la guerre civile espagnole.

Mais la génération suivante de la gauche européenne ne voit pas les choses de cette façon. Son cadre de référence est la lutte anticolonialiste – au Vietnam, en Afrique du Sud, la Rhodésie et une foule d’autres endroits. Son icône sacrée n’était pas le soldat des Brigades Internationales qui ont combattu contre Franco en Espagne, mais Che Guevara – dont l’image orne d’innombrables chambres d’étudiants. L’anticolonialisme a en outre influencé les causes multiples, des Black Panthers américains dans les années 1960 à la révolution bolivarienne de Hugo Chavez au Venezuela aujourd’hui.

Il a commencé avec l’exclusion d’Israël des rangs des nations non-alignées, lorsque les Etats arabes ont refusé de participer à une conférence des non-alignés en Indonésie 1955 si un délégué israélien y était présent. L’Etat juif a été snobé en faveur de ces royaumes féodaux comme l’Arabie saoudite, la Libye et le Yémen. Et la collusion d’Israël avec les puissances impériales comme la Grande Bretagne et la France pendant la crise de Suez, l’année suivante, a cimenté son ostracisme.

Compte tenu des profonds remords pour les méfaits du colonialisme, il était plus facile pour la Nouvelle Gauche des années 1960 de s’identifier avec le mouvement national palestinien émergeant. Cette hostilité envers Israël était présente en Europe avant le 1967 et avant la ruée vers la construction des implantations en Judée-Samarie.

Au milieu de cette hostilité croissante envers Israël, le philosophe et militant politique français Jean-Paul Sartre a préconisé une manière différente d’aller de l’avant. Il a été marqué par le souvenir de ce qui s’était passé pour les Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale – la discrimination, les trahisons, les déportations et les exterminations. Il a compris la légitimité de la guerre d’Israël pour l’indépendance et plus tard a fait remarqué que la création de l’Etat d’Israël a été l’un des rares événements « qui nous permet de conserver l’espoir. » Pourtant, Sartre a également fortement soutenu la lutte pour l’indépendance de l’Algérie.

Ce double héritage de soutien pour Israël et la lutte algérienne a symbolisé la situation de toute la gauche européenne d’après-guerre. Sartre a fait valoir que la gauche ne doit pas choisir entre deux causes morales et que les choses étaient différentes pour les Juifs et pour les arabes. Que pour les deux, il fallait négocier. Sartre a essayé de créer un espace de dialogue, donnant son nom et son prestige à des réunions privées et publiques entre les deux parties, comme le Comité Israël-Palestine dans les années 1970. Son approche a atteint son apogée avec les nombreuses réunions entre Israéliens et Palestiniens en Europe qui ont abouti aux accords d’Oslo. Mais la vision de Sartre a été contrecarrée après la multiplication des implantations israéliennes en 1977, le renforcement de la caricature d’Israël, caricature faite par la gauche, montrant Israël en tant que puissance impérialiste et entreprise colonial. Certaines voix éminentes de la gauche européenne ont parlé de leur désir de prendre cause et fait pour les palestiniens. Ken Livingstone, un ancien directeur de journal et ancien maire de Londres, a une longue histoire d’insensibilité à l’égard des juifs: il est celui qui a publié un dessin en 1982 ou l’on voit le premier ministre Menahem Begin, dans une uniforme de la Gestapo, au sommet d’une pile de crânes palestiniens, avec la mention « gardien de camp de concentration. » Aujourd’hui, Livingston a une émission sur Press TV, l’organe télévisuel de propagande du gouvernement iranien.

L’israélophobie telle qu’énoncée par des articles de la gauche européenne, avance parfaitement avec la montée de l’islamisme chez les Palestiniens et dans le monde arabe. L’obscurcissement islamiste du «Juif» reflète l’aveuglement de beaucoup de marxistes européens. Malgré les efforts bien intentionnés de nombreux juifs et musulmans à mettre de côté leurs différents de points de vue sur le conflit israélo-palestinien, l’imagerie offensive du «Juif» a persisté dans de nombreuses communautés d’immigrés en Europe occidentale. Les islamistes sont prêts à partager avec les plates-formes socialistes et athées, mais pas avec les sionistes.

La profonde opposition de la Nouvelle Gauche au pouvoir américain, la convergence des islamistes et les gauchistes réactionnaires a réussi à faire le lien en 2003 dans les manifestations anti-guerre en Irak en 2003. Elles étaient alors organisées par l’Association musulmane de Grande-Bretagne, le parti trotskiste-socialiste et le Parti communiste stalinien de Grande-Bretagne. Lorsque certains musulmans ont exprimé leur appréhension au sujet de la participation à la manifestation de non-musulmans, l’association musulmane a décrété qu’il était religieusement admissible de manifester si la nourriture halal était donnée pour tout le monde et que les femmes étaient séparées des hommes. De telles manifestations de «cléricalisme réactionnaire», comme les bolcheviks l’auraient dit, ont été heureusement passées sous silence.

Sartre a compris que le conflit n’était pas simplement entre Israéliens et Palestiniens, mais entre ceux prônant la paix des deux côtés et leurs rejectionnistes. Ce conflit dans le conflit est quelque chose que beaucoup, dans la gauche européenne, n’arrive pas à comprendre.

Au lieu de cela, les deux camps de la paix israéliens et palestiniens se font petit à petit manger par le reste de leur classe politique et les esprits commencent tous à se fermer. Et le fatalisme statique a permis l’agresseur de juifs et au tueur d’enfants de combler le vide.

Adapté d’un article de Colin Schindler - New-York Times – JSSNews
L’auteur est Professeur à l’Université des Etudes Orientales et Africaines à Londres
Qu’en pensez-vous ? Dites le nous sur Facebook ! 

Articles liés
Tel-Aviv se mobilise et organise une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes de Toulouse
Comme nous tous, j’ai regardé impuissant les images en boucle l’attentat de Toulouse hier. Touché au plus profond de moi en tant que père, juif, israélien et français. Devant la douleur la plus atroce, face à  ...
Lire tout l'article
Après Toulouse et Sarcelles, peur sur les Juifs de France: vers un exode massif ?
«C'est un geste très lourd de signification (...) une vraie menace pour la communauté juive». Le préfet du Val-d'Oise, Pierre-Henry Maccioni, a dénoncé, la violente attaque qui a touché une épicerie juive à l'aide d'un engin ...
Lire tout l'article
Les Juifs n’ont pris la terre de personne
Voici un témoignage d’une rare lucidité de  Joseph Farah, journaliste arabe  américain, publié en anglais sur le site  worldnetdaily.com Nous savons déjà  que Volney, Alexander Keith, J.S. Buckingham, Alphonse de Lamartine, Mark Twain et Arthur Stanley ...
Lire tout l'article
Israël: une loi contre la burqa juive ?
D'abord, on n'y croit pas. Puis un jour, au détour d'un quartier juif ultra-religieux de Beit Shemesh, on voit 3 femmes en burqas. "Que viennent-donc faire ces femmes arabe ici?" demande t-on alors à un ...
Lire tout l'article
Manuel Valls: « L’attentat du Naouri de Sarcelles a été fait pour tuer »…
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a souligné samedi 6 octobre sur TF1 la "difficulté" d'agir face à des "réseaux terroristes" qui sont "dans nos quartiers", après le démantèlement samedi d'une cellule islamiste radicale. "C'est ...
Lire tout l'article
Mohamed Merah : fruit vénéneux des terroristes du verbe ! – Par Jean Szlamowicz, maître de conférence à la Sorbonne
Dès que la tuerie de l’école juive Ozar Hatorah perpétrée à Toulouse le 19 mars 2012 a fait sensation, l’émotion médiatique s’est déployée selon les normes de l’événement : pudeur choquée, compassion larmoyante, protestations de retenue… Chaque ...
Lire tout l'article
Manifestation des Eclaireurs Eclaireuses Israélites de France en hommage aux victimes de Toulouse
Texte de la conférence donnée par Emmanuel Navon à L’Association France-Israël à Antibes le 27 mars 2012 Manifestation des Eclaireurs Eclaireuses Israélites de France en hommage aux victimes de Toulouse Nous nous réunissons ce soir une semaine ...
Lire tout l'article
Le 19 mars prochain marquera le triste anniversaire de l’attentat contre l’établissement Ozar Hatorah de Toulouse
Appel au rassemblement Il y a un an, un terroriste motivé par la haine d’Israël et du peuple juif, assassina lâchement Gabriel (3 ans) , Aryeh (6ans) et leur père Jonathan Sandler (30 ans) ainsi ...
Lire tout l'article
L’attitude indigne du maire de Toulouse, Pierre Cohen.
Malgré son nom qui rappelle les personnes les plus importantes du judaïsme, les Prêtres du Temple de Jérusalem, Pierre Cohen, maire de Toulouse, n'est pas juif. Son père l'était. Mais lui non. Une histoire personnelle ...
Lire tout l'article
Scoop JSSNews : Un jeune homme juif victime d’une attaque au pistolet
Exclusif JSSNews : C'est le BNVCA qui donne l'information que JSSNews a pu faire confirmer par la police locale. Ce jeudi 5 avril, peu avant 9 heures du matin, un jeune homme de confession juive, portant ...
Lire tout l'article
Tel-Aviv se mobilise et organise une marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes de Toulouse
Après Toulouse et Sarcelles, peur sur les Juifs de France: vers un exode massif ?
Les Juifs n’ont pris la terre de personne
Israël: une loi contre la burqa juive ?
Manuel Valls: « L’attentat du Naouri de Sarcelles a été fait pour tuer »…
Mohamed Merah : fruit vénéneux des terroristes du verbe ! – Par Jean Szlamowicz, maître de conférence à la Sorbonne
Choisir la vie après Toulouse – Par Emmanuel Navon
Le 19 mars prochain marquera le triste anniversaire de l’attentat contre l’établissement Ozar Hatorah de Toulouse
L’attitude indigne du maire de Toulouse, Pierre Cohen.
Scoop JSSNews : Un jeune homme juif victime d’une attaque au pistolet

15 Réponses à La gauche européennes et ses problèmes avec les juifs…

  1. Adam Répondre

    28 octobre 2012 a 12:46

    Lol… C’est vrai que la droite n’a AUCUN probleme avec les juifs. Si vous voulez parlez de la gauche,parlez de la gauche. Mais dans c’cas ne faites pas semblant d’oubliez la droite. Merci.

    • alain Répondre

      28 octobre 2012 a 13:44

      gauchiste, je pari..

  2. neoplasme avner Répondre

    28 octobre 2012 a 13:35

    En france c’est :
    antisioniste à gauche
    antisémite à droite
    ./

  3. Valmont Répondre

    28 octobre 2012 a 13:42

    Même la Licra a des doute sur le racisme anti-blanc, c’est peu dire.
    L’angelisme ( ou la cécité idéologique) => La Gauche

  4. scholle Répondre

    28 octobre 2012 a 15:21

    « Sartre a compris que le conflit n’était pas simplement entre Israéliens et Palestiniens, mais entre ceux prônant la paix des deux côtés et leurs rejectionnistes. Ce conflit dans le conflit est quelque chose que beaucoup, dans la gauche européenne, n’arrive pas à comprendre. »

    Ce genre de phrase me fait vomir.
    A 6 reprises, le gouvernement israélien a proposé aux palestiniens de leur laisser les territoires contestés + Jérusalem est + un certain nombre de « réfugiés » sur le sol israélien.
    Les Arabes ont refusé systématiquement.

    Cette tendance à mettre les deux parties sur un plan d’égalité moral m’insuuporte. Les Israéliens veulent la paix dans leur très grande majorité. Les Palestiniens veulent la destruction d’Israël dans des proportions très élevées.

    • Laurent Répondre

      29 octobre 2012 a 02:00

      Je ne comprend pas bien pourquoi n’y a t’il pas plus de communication en France de la part des Israéliens face à la désinformation organisée des Palestiniens relayée par le prisme déformant de l’inculture journalistique française…

  5. Davido Répondre

    28 octobre 2012 a 16:45

    Arrêtez vos conneries droite/gauche et apprenez de ce boss article, je cite:

    « (…) le conflit n’était pas simplement entre Israéliens et Palestiniens, mais entre ceux prônant la paix des deux côtés et leurs rejectionnistes. Ce conflit dans le conflit est quelque chose que beaucoup (…) n’arrive pas à comprendre. »

    De même, les fausses oppositions spectaculaires « droite/gauche », avec tout ce fatras d’identifiactions identitaires, masquent le vrai conflit, celui qui oppose les rares personnes qui s’efforcent à être lucides et sincères à la masse de celles qui se drappent dans leurs idéologies et effacent de leur champ de visions les faits qui les dérange.

    Des gens capables de souscrire également à ces constats factuels:

    La cause palestinienne est dans la majorité des cas un masque pour la cause du racisme antijuif.

    Il existe depuis des décennies une politique délibérée d’oppression de l’Etat d’Israël envers les Palestiniens.

    Les peuples arabes sont éduqués à haïr les Juifs, avec le recyclage du materiel de propagande européen.

    Etc… Vous en avez d’autres comme ça?

    • Frank Répondre

      29 octobre 2012 a 01:11

      Prétendre que l’autodéfense israélienne contre l’agression arabe est une oppression des palos est inacceptable.

      • Davido Répondre

        29 octobre 2012 a 11:23

        Donc l’affirmation qui t’as dérangé est: « Il existe depuis des décennies une politique délibérée d’oppression de l’Etat d’Israël envers les Palestiniens. »

        Là on ne parle pas de l’autodéfensejustifiée contre l’aggression arabe, on parle de la politique d’oppression à petit feu, des vexations aux frontières, absurdités bureaucratiques et toutes ces petites emmerdes déliberées au quotidien, destinées à fatiguer et démoraliser les Palestiniens dans l’idée que ça les rendra plus raisonnables… On en a vu les résultats de cette politique, et comme disait Papy c’est pas en plantant des cactus qu’on récoltera des citrons. Attention comprends bien, c’est pas le typique discours à la con, d’un côté je dis ça, parce que c’est la réalité du terrain, de l’autre côté je dis autodéfense hardcore contre toute aggression arabe, parce que c’est aussi la réalité du terrain.

        La question c’est que chacun à notre niveau il qu’il faut soit rigoureusement honnête avec nous même si on veut arranger tout ce bordel.

        Comme l’a écrit David Grossman, la corruption des moeurs dans la société israélienne les trentes dernières années doit beaucoup à la distortion de nos valeurs engendrée par l’occupation et le contrôle de populations civiles. Tu as parlé avec des personnes qui ont été soldats aux frontières intérieures, qui se retrouvent tellement dégoutés des ordres de merde qu’il était poussés à accomplir? Et ils sont bien placés pour savoir que c’était loin d’être toujours par préoccupation sécuritaire, mais par besoin de faire chier en montrant qui est le patron. Ces démonstrations de pouvoir à la petit chef, ça n’est pas le vrai pouvoir. Pas pour les Juifs en tous cas.

        • Elia Répondre

          14 juin 2013 a 09:18

          Arrêtez d’accuser Israel de tous les maux, comme si les arabes soit disant palestiniens étaient des agneaux !
          S’ils étaient comme tout le monde il y aurait eu la paix depuis longtemps et la question de l’existence d’Israel ne se serait pas posée.
          Vous avez oubliés les guerres qu’ils nous ont imposées pour nous détruire, vous avez oublié les attantats au coeur d’Israel, dans les bus, restaurants et partout au milieu des femmes et enfants ?
          Et aujourdh’oui même les tentatives continuent tous les jours, et c’est grace à la vigilence de la police et les barrières érigées qu’ils sont évitées.

          Alors, la frustration de ces pauvres arabes, vous préoccupent ?

          Lamentable !

  6. Davido Répondre

    28 octobre 2012 a 18:59

    Et on continue avec des constats trop souvent mis en oppositions alors qu’ils viennent du même bon sens:

    Le racisme antijuif propagé hier par les fascistes hitlériens et staliniens, aujourd’hui par les islamistes et leurs supporters est un poison qui non seulement fait du mal aux Juifs mais aussi à la société dans son ensemble: si au lieu de chercher à désigner le coupable idéal, tous ces gens prenaient leur vie en main pour arranger les choses, le système suivrait.

    En cherchant systématiquement depuis 30 ans à se mettre du côté des autorités, dans un réflexe de protection moyen-âgeux, les instances soit disant représentatives des Juifs de France ont obtenu le résultat inverse, dessinant le profil recherché par l’antisémitisme populaire.

    Il existe une industrie de l’antisémitisme/antisionisme, un véritable marché avec son offre et sa demande, une foire au déchargement des responsabilités sur le supsect usuel, le jouiiif, et ce fonds de commerce est bâti sur des fondations datant d’il y a approximativement 2012 ans, avec sa première usurpation: le remake de la vie de Yoshuah Ben Yosef en Jésus Christ. L’Eglise reste la mère de l’antisémitisme.

    Quand nos ennemis diabolisent de tous côtés l’image d’Israël, l’angéliser au mépris du bon sens n’est pas la bonne solution. Comme le dit un midrash: « ce qui commence dans le mensonge finit dans la honte. »
    Regardons les choses comme elles sont afin d’y porter remède. N’appliquons pas les mêmes méthodes que nos ennemis si nous ne voulons pas leur ressembler.

    Par réaction contre les mensonges et la violence émanant du camp islamique, trop de juifs français frisent les stéreótypes racistes en mettant tous les arabes dans le même sac. Pour se rassurer, certains se retrouvent même dans d’étranges alliances avec de sombres fachos, nos ennemis d’hier et certainement aussi de demain. En d’autres termes, les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis.

    Contre l’autodéfense complaisante de droite et l’autocritique destructive de gauche,
    pour notre futur, autodéfense noble et autocritique constructive doivent aller main dans la main.

    A nous d’arranger ça. Tikkun arshav!

    Am Israël Hai

  7. cordo13 Répondre

    28 octobre 2012 a 19:30

    droit ou gauche ils nous aimes PAS!!!!!!!!

  8. neoplasme avner Répondre

    28 octobre 2012 a 19:50

    Je leur rend bien….je met un poil de cul dans mon enveloppe en guise de bulletin….

  9. joseph Répondre

    28 octobre 2012 a 23:59

    un billet pour jerusalem ..et je leur laisse la droite la gauche ,et le milieu !

  10. Frank Répondre

    29 octobre 2012 a 01:13

    Les juifs perdent leur temps en Europe. Il faut regarder les choses en face, les européens ne changeront pas.

    Partez en Israël ou venez au Canada et aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *