Encore une journaliste qui veut entrer à la Knesset: féministe, gauchiste et travailliste

Publié le : 30 octobre 2012
Print Friendly

Le dernier d’une longue lignée de journalistes à se joindre directement au monde politique en Israël est Merav Michaeli, une personnalité bien connue de la télévision et de la radio, qui est célèbre pour ses pensées radicales néo-marxistes sur les questions de genre. Entre autres choses, Michaeli s’oppose lits doubles, et non pour des considérations halakhiques de pureté du mariage. Elle a annoncé mardi qu’elle disputera une place sur la listdu parti travailliste pour la prochaine Knesset.

Michaeli a écrit des articles d’opinion dans le quotidien de gauche Haaretz. Sa dernière colonne, « couple forcé », commence par citer un article du journal français Le Monde. Un article selon lequel de plus en plus de gens achètent des lits doubles de 160 cm au lieu de ceux de 140 cm. Selon elle, les médecins français expliquent que souvent, la nuit, les gens bougent et ronflent pendant leur sommeil et que de dormir dans le même lit avec une autre personne n’est plus devenue qu’une habitude naturelle.

Michaeli poursuit en disant que le lit conjugal double est une invention de l’Eglise, qui l’utilise pour contrôler la procréation, et que ce contrôle est exercée par la société laïque moderne. Elle poursuit en expliquant que l’hétérosexualité, qui encourage les hommes et les femmes à dormir ensemble dans le même lit, est une institution politique par laquelle les hommes contrôlent et exploitent les femmes.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Michaeli est aussi connue pour son habitude de manger avec ses mains au lieu d’utiliser des couteaux et des fourchettes.

Michaeli est la petite-fille de Rudolf Kastner, un fonctionnaire juif hongrois qui a immigré en Israël après avoir été accusé d’avoir signé un accord avec Adolf Eichmann pour permettre à 1.685 Juifs riches d’échapper aux persécutions, tout en omettant d’avertir les autres que leur réinstallation était en fait une déportation vers les chambres à gaz. Il a également soutenu, après la guerre, l’officier SS Kurt Becher, permettant ainsi Becher d’échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

Après un procès en diffamation contre un écrivain qui a accusé Kastner d’être un traître, un tribunal a statué en 1955 que Kastner avait effectivement, dans les termes du juge Benjamin Halevi, « a vendu son âme au diable. »

La Cour suprême d’Israël a annulé la majeure partie du jugement en Janvier 1958, déclarant que la juridiction inférieure avait « commis une erreur au sérieux. »

Selon les médias israéliens, elle a été, dans le passé, le partenaire romantique de Gideon Levy,le  journaliste star du Haaretz, qui a été surnommé «le baron de l’industrie du mensonge» par le Maariv.

Jacob Cohen – JSSNews
Web-Li vous offre 15% de réduction – Utilisez le code promo : WEBLIFIDL 

7 Réponses à Encore une journaliste qui veut entrer à la Knesset: féministe, gauchiste et travailliste

  1. Adam Répondre

    30 octobre 2012 a 14:56

    Les gauchistes vainqu’ront. :-)

  2. SOLEIL Répondre

    30 octobre 2012 a 14:57

    Comment les gens peuvent sortir autant de conneries…
    Enfin, si sa preocupation premiere ce sont les plumards…. laissons la faire !

  3. joseph Répondre

    30 octobre 2012 a 18:24

    comme elle sera bientot au chomage (rip haaretz !)
    alors elle cherche du taf !

  4. Daz Répondre

    30 octobre 2012 a 18:56

    Comme quoi les femmes se flattent moins la nouille, mais compensent largement par une branlette intellectuelle assez phénoménale.

  5. Guycirta Répondre

    30 octobre 2012 a 23:00

    Il paraît qu’Ikea propose une place de vendeuse au rayon literie. Ça peut le faire, elle a l’air d’en connaître un rayon en plumard.

  6. Elie Répondre

    31 octobre 2012 a 02:47

    Tout ça pour dire ?
    C’est bâclé tout ça entre l’article sur le gaz naturel et ça, vous nous avez habitué a mieux l’équipe JSS.

  7. josyfeit Répondre

    31 octobre 2012 a 17:59

    La suite est qu’il a été assasiné en 1957

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *