Après les qataris, les barhaïnis vont visiter Gaza…

Publié le : 31 octobre 2012
Print Friendly

Le porte-parole du Hamas à Gaza affirmait mardi qu’un haut fonctionnaire du royaume de Bahreïn visitera le territoire dans les prochains jours.Taher Nunu a déclaré que Mustafa al-Sayed, chef de l’Organisation royale de Charité au Bahreïn, conduira une délégation à Gaza cette semaine. Il a affirmé que Sayed ouvrira des écoles financées par la charité.

La semaine dernière, l’émir du Qatar a rencontré les dirigeants du Hamas à Gaza, lors de la première visite d’un chef d’Etat dans la région depuis plusieurs décennies.

Alors que Sayed s’est déjà rendu à Gaza auparavant, le moment de cette visite signale les liens croissants entre les pays du Golfe et le groupe terroriste islamiste.

Qu’en pensez-vous ? Dites le nous sur Facebook !

Lundi, le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn a démenti les informations selon lesquelles le roi du pays se rendrait dans la bande de Gaza cette semaine.

Dimanche, l’agence égyptienne de nouvelles gérée par l’Etat et un journal de Gaza avait signalé que Hamad bin Isa Al Khalifa se rendrait dans la bande de jeudi, citant des « sources bien informées ».

Il a certainement annulé sa visite après un coup de téléphone secret de Netanyahu, avec qui il entretien d’excellents rapports.

Niso Amzar – JSSNews
Ne laissez pas votre bien en Israel tous seul pendant votre absence! 

3 Réponses à Après les qataris, les barhaïnis vont visiter Gaza…

  1. Lavigne Répondre

    31 octobre 2012 a 10:54

    Shalom à tous
    Quelques point de repère…

    Les supporteurs de la « cause palestinienne » scandent à tour de bras que les Arabes « palestiniens » vivent depuis « des milliers d’années » en « Palestine ». Des Arabes côtoient des Juifs dans cette région depuis des milliers d’années, ceci est vrai. Toutefois, ils n’ont jamais vécu en Terre d’Israël elle-même, ils étaient établis au sud et à l’est. Les Arabes en question sont les Nabatéens, une ancienne nation de chameliers-marchands. Ces Arabes sont originaires de l’Arabie du Nord. Ils émigrèrent vers le territoire d’Édom (l’actuel désert du Néguev) 350 ans notre ère. Leur métropole fut Pétra, l’ancienne capitale des Édomites située à égale distance entre la Mer Morte et le Golfe d’Aqaba. Peu à peu le Néguev fut connu sous le nom de Nabatène. Grâce à leurs caravanes allant d’un oasis à l’autre, ses habitants étendirent rapidement leur influence économique dans le Sinaï, l’est de la Jordanie actuelle, le sud de la Syrie actuelle et le nord-ouest de l’Arabie. Les Nabatéens Bien que leurs caravanes traversaient fréquemment la Terre d’Israël, celle-ci était habitée par les Juifs et les Samaritains. Au cours de la guerre des Juifs contre les Helléniques en 166-142 av. J.-C., Juifs et Nabatéens furent alliés. Le royaume nabatéen pris fin en l’an 106 lorsque la Nabatène est conquise par les Romains qui en font une province de leur empire. Pendant les 2e, 3e et 4e siècles, les Nabatéens se convertirent au christianisme. Au cours de leur histoire, les Nabatéens ne remplacèrent jamais les Juifs en tant qu’habitants de la Terre d’Israël, mais ils coexistèrent à côté d’eux sur un territoire distinct. les Nabatéens s’installèrent toutefois à l’est du Jourdain et de la Mer Morte. Les Juifs attaquèrent les Nabatéens vivant en Pérée et en Moab en 90 av. J.-C. et en convertirent (de force) beaucoup au Judaïsme. En 32-31 av. J.-C., les Juifs attaquèrent encore les Nabatéens, cette fois en Décapole et en Ammon. Les Arabes « palestiniens » ne sont donc pas des habitants millénaires de la « Palestine » Les Arabes, dans le contexte des conquêtes islamiques, s’emparèrent de la Terre d’Israël en 638, la spoliant de leurs habitants Juifs et chrétiens. Beaucoup de sources (dont plusieurs arabes) confirment le fait que la Terre d’Israël était encore judéo-chrétienne par la population et la culture malgré la diaspora juive et la domination islamique : L’historien James Parker a écrit : « Pendant le premier siècle après la conquête arabe [640-740], le Calife et les gouverneurs de la Syrie et de la Terre [Sainte] ont régné entièrement sur des sujets chrétiens et juifs. Mis à part des Bédouins lors des premiers jours [du règne arabe], les seuls Arabes à l’Ouest du Jourdain étaient les garnisons. En 985 l’auteur arabe Muqaddasi s’est plaint qu’à « Jérusalem la grande majorité de la population est juive », et dit que « la mosquée est vide des adorateurs… » Quoique les Arabes aient régné sur la Terre d’Israël de 638 à 1099, ils ne sont jamais devenus la majorité de la population. La plupart des habitants étaient des chrétiens (assyriens et arméniens) et des Juifs. Tout le monde conviendra que les Arabes ne prospérèrent pas plus pendant la période des croisades allant de 1099 à 1289.

  2. Charbit Répondre

    31 octobre 2012 a 11:45

    C’est a la mode les visites d’état, manque plus que Hollande.

  3. chantal Répondre

    31 octobre 2012 a 14:39

    Gaza est devenue la nouvelle mecque, on devrait la rebaptiser New Mecca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *