Vers un « statut des Juifs » à l’international ? – Par Shmuel Trigano

Publié le : 9 décembre 2012
Print Friendly

Qu’est-ce qui est en jeu avec l’attribution du statut d’observateur non membre à « l’État de Palestine », sinon l’esquisse d’un nouveau « statut des Juifs », non plus limité à des individus sur un territoire donné mais étendu à une nation et sur un plan planétaire ? Qui peut prêter foi à cette farce et au cynisme dans les justifications avancées par ses supporters?

 

Et tout d’abord de quoi parle-t-on ? Est-ce que le mot « État » a encore un sens? Il n’y a d’État que lorsqu’un pouvoir est capable de gouverner un territoire clairement défini, avec l’assentiment d’une population, de façon à assurer sa sécurité interne et externe. Aucune de ces caractéristiques ne concernent l’Autorité Palestinienne. Comme l’oubli est la règle dans le monde « post-moderne », qui se souvient que celle-ci n’existe que par le bon vouloir d’Israël, en vertu des « accords d’Oslo » dont les Puissances mondiales étaient censées être les garantes (chiffon de papier !) ? Or le pouvoir palestinien n’a pas démontré qu’il était en puissance d’État : la dissidence du Hamas en est la preuve. Si vous négociez avec Mahmoud Abbas, le Hamas ne suivra pas à Gaza mais aussi en Judée-Samarie. L’Autorité palestinienne n’est pas légitime pour tous les Palestiniens. Son territoire supposé ne dispose d’aucune frontière reconnue et d’abord par ses voisins. Les lignes de 1967 sont des lignes de cessez le feu que les Arabes n’ont jamais acceptées et en premier les Palestiniens, si ce n’est dans leur double discours à destination des Occidentaux. Son pouvoir est dictatorial. Il n’a pas réussi à organiser des élections libres. Quant au personnel politique, il est profondément corrompu. Les sommes incroyables déversée par les Européens ont servi à nourrir des fortunes personnelles. Le pseudo « Etat » n’a en effet aucune viabilité économique sans ses patrons européens : il n’a même pas de quoi payer ses bureaucrates.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Outre cette simagrée générale, il y a tout de même un problème de taille. Les Palestiniens ne veulent pas la paix. C’est ce que démontrent leur société et leur opinion, un écho qui n’arrive jamais aux oreilles des Occidentaux. Le Hamas bombarde Israël. L’A.P. est au cœur d’une guerre psychologique et idéologique mondiale qui vise à mettre Israël au ban des nations (accusation d’apartheid et de « crimes de guerre »). Et c’est bien ce qui motive sa présente démarche. Elle ne vise pas à créer un État, ce qu’elle n’a pas entrepris jusqu’à ce jour, tout comme le Hamas qui a pris possession de Gaza, non pour construire mais pour en faire une base de lancement de missiles iraniens pointés sur Israël.

Le stratagème est clair sauf pour ceux qui font mine de ne pas voir. En entrant par une petite porte à l’ONU, l’A.P. veut se donner les moyens de mener un autre type de guerre qui vise à la destruction, d’abord symbolique puis réelle, d’Israël : une guerre « juridique », instrumentalisant le droit international, les tribunaux internationaux afin d’exclure Israël et les Israéliens de toutes parts, de les poursuivre comme soldats d’une armée criminelle, de la même façon que la Turquie islamiste, celle qui bombarde les populations kurdes et qui a en héritage le génocide arménien, a lancé une procédure contre l’armée israélienne pour crimes de guerre. La mutation du droit international favorise aujourd’hui cette opération d’esbroufe. On peut compter sur la mauvaise foi babélienne de la « communauté internationale » pour l’accréditer.

En somme les puissances qui votent pour la Palestine, installent dans le « droit » un État qui a l’ambition de se substituer à l’État d’Israël, non de vivre « à côté de lui » (cela, c’est pour les dindons de la farce). Le fait que le vote ait été programmé le jour anniversaire de la reconnaissance d’Israël par l’ONU est très significatif. Il a même une ampleur métaphysique et mystique. Le premier acte de cet Etat consistera à se recommander de ce statut international non seulement pour récuser toute négociation mais aussi pour accuser Israël de violer le droit international par sa présence même dans les territoires de ce nouvel « État » et le poursuivre devant les tribunaux de l’Europe (son cœur de cible) afin de rendre impossible à ses citoyens de sortir de leur territoire devenu un ghetto planétaire. C’est un tournant dans le « plan par étapes » de la liquidation d’Israël qui est la doctrine stratégique de l’OLP.

Si l’Allemagne a eu la décence de voter contre, on peut se demander si l’esprit de Vichy est bien mort en France. La compassion pour des Juifs morts ou victimes ne justifie rien.

Par Shmuel Trigano – JSSNews
Recevez tous les jours les dernières informations de JSSNews par e-mail !

1 – Pourtant vérifiable sur les sites Memri et Palestinian Media Watch.

 

9 Réponses à Vers un « statut des Juifs » à l’international ? – Par Shmuel Trigano

  1. parole de jj Répondre

    9 décembre 2012 a 13:12

    votre commentaire est très juste ,mais j’ai une question quant même ,trouvez vous normal que dans les temps actuel en Israel il y a des partis politiques qui œuvres contre Israel , et qu’ils continus a salir le nom de ce pays , ainsi que ces organisations ( soi disons ong ) sans que rien ne les gênes , aucune lois qui leurs interdits leurs maintiens en Israel ,et continuer leurs travaillent de sape contre leur propre pays .pour le reste de l’histoire nous la connaissons ,nous sortirons vainqueur de cette affrontement s’est écrit depuis 1600 ans dans le talmud,mais qu’elle est l’intérêt du gouvernement de laisser faire, ça peut que faire souffrir se peuple, est installer le doute .il est dit que si nous ne somme pas uni ,rien ne viendra

  2. zibi Répondre

    9 décembre 2012 a 13:21

    A « parole de JJ » C’est vrai. La gauche israélienne oeuvre contre les siens en Israël. Toutes les roquettes reçues ne faiblissent pas leur mauvaise foi. Ils voudraient donner aux Palestiniens la terre d’Israël qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. C’est un véritable fléau cette permanente attitude à l’égard de leur propre pays si chèrement acquis au prix de 6 millions de morts. C’est une honte. Je ne comprendrai jamais cette attitude.Qu’ils aillent à Gaza faire un tour, ils verront bien comment ils seront reçus.

  3. Grand Répondre

    9 décembre 2012 a 13:40

    citation : « Si l’Allemagne a eu la décence de voter contre … »

    J’avais cru comprendre qu’elle s’était abstenue.

    • Marcoroz Répondre

      9 décembre 2012 a 22:33

      L’Allemagne n’a même pas eu cette décence.

  4. myriam Répondre

    9 décembre 2012 a 14:06

    Effectivement l’allemagne s’est abstenue, seule la Tchecoslovaquie a vote contre.
    Le coeur du probleme c’est le refus arabe a l’existence d’Israel et rien d’autre.
    La haine demoniaque manifestee, propagee, cultivee par les arabes contre Israel atteint des sommets et va probablement deboucher sur une mega confrontation dans les mois ou annees a venir. Tout se met en place, le scenario est deja ecrit par le
    Tout-Puissant, il manque les meilleurs acteurs pour les roles…….

  5. CatholiC Répondre

    9 décembre 2012 a 22:01

    Ce vote est une fissure, et, comme toute fissure, révèle les faux semblants d’une facade onuesque bien peu rassurante. Un monde s’écroule, encore.

    Mais c’est aussi à travers les fissures que rentre la lumière : je ne vois pas ICI de juifs avoir PEUR.

    Une fissure appelle – j’allais dire un reconstituant – mais non je vais dire du Trigano car ce juif là ne laissera jamais tomber les siens dans aucune faille.

    D’ailleurs, si l’humanité était un jeu de carte, les juifs ne devraient-ils pas en être les jokers ? bah… je ne sais pâs je ne sais plus je suis perdu…

  6. BENNYB Répondre

    10 décembre 2012 a 00:34

    L’OCCIDENT N’A PAS FINI DE S’AGENOUILLER DEVANT L’ISLAM D´ABORD ET A PRÉSENT L’ISLAMISME ESPÉRANT NON PAS GARANTIR SES APPROVISIONNEMENTS EN HYDROCARBURES CAR C’EST N’EST PLUS HONTEUX DE L’AVOUER DEPUIS QUE LE QUATAR INVESTIT DANS L’ISLAM DES BANLIEUES ET PREND DES PARTICIPATIONS DANS DES SECTEURS CLÉS DE L’ÉCONOMIE FRANCAISE,MAIS PRENDRE QUELQUES ASSURANCES ,DONNER DES GAGES, SE MONTRER SOUS UN JOUR PRO ISLAM , CAR LE PIRE SERAIT LA RUE ARABE PRÊTE À METTRE LES VILLES FRANÇAISES EN FEU ….COMME LORS DE L’OPÉRATION « PLOMB DURCI » PAR CONSÉQUENT COMMENT CES ÉTATS DEMEURENT CRÉDIBLES ET S’OCTROYENT DE SURCROÎT UN RÔLE D’ARBITRE……

  7. SOLEIL Répondre

    10 décembre 2012 a 09:54

    C’est faux de dire que nous n’avons pas peur. Nous avons tres peu, car l’etau se reserre et il faut avoir une foi indeflectible envers D. tout puissant.
    Etudier et se renforcer et prier que D. dans sa grand clemence epargne son peuple des souffrances et du chaos.

  8. Gérard Pierre Répondre

    10 décembre 2012 a 09:59

    Quel que soit le « statut » que les nations entendent imposer aux Juifs, seul prévaudra pour toute Éternité celui que D.ieu leur a fixé par Son Alliance !

    Il est consternant d’observer que quatre millénaires d’histoire n’ont pas encore dessillé les yeux et l’entendement des ennemis du Peuple d’Israël.

    Tant pis pour eux ! …… car ils vivent dans l’aveuglement, …… et in fine ils en paieront le prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *