Du refus de la force à la faiblesse – Par Shraga Blum

Publié le : 11 décembre 2012

En ces jours de Hanouca où le peuple juif célèbre la bravoure et la force dans la conviction, certaines images récemment diffusées dans les médias font particulièrement mal. Après l’épisode préoccupant d’une patrouille de Tsahal attaquée par des policiers de l’AP à Hevron et obligée de se réfugier dans une échoppe pour échapper à une foule haineuse, un nouvel incident encore plus inquiétant s’est déroulé vendredi à Kfar Kadum , près de Sichem.

Kfar Kadum

Munis de caméras et d’appareils photos, un groupe d’Arabes palestiniens a tendu une embuscade à des soldats de Tsahal, leur lançant une pluie de pierres et obligeant les soldats à s’enfuir dans tous les sens pour n’avoir pas su utiliser la force nécessaire pour repousser l’agression. Les images rapidement diffusées sur les réseaux sociaux montrent les canailles palestiniennes faisant le « V » de la victoire et fêtant le « succès du petit David palestinien sur le Goliath israélien » en hurlant « Allah ou-Akhbar » alors que les soldats se sont éloignés en rang dispersé.

Ainsi, en une semaine, à deux reprises, des soldats de Tsahal désemparés ont dû fuir devant une foule arabe menaçante et arrogante.

Il y a deux raisons principales à ces développements : d’une part le vent favorable ressenti dans la société arabe palestinienne suite à l’Opération « Colonne de Nuée », au vote à l’ONU et aux vives réactions internationales contre la construction juive, et d’autre part la politique de retenue excessive suivie depuis des années par Tsahal au nom de normes éthiques poussées à l’extrême. Dans le cas de Hevron comme celui de Kfar Kadum, les soldats se sont plaints des consignes floues et restrictives d’utilisation de leur arme à feu, alors qu’ils étaient en réel danger.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Israël est un pays fort et Tsahal est la meilleure armée du Proche Orient si ce n’est du monde. Mais à quoi bon être fort si cette force n’est pas utilisée au moment où il le faut ??! La modération et la retenue de Tsahal ont-elles amené un tant soit peu de soutien international ? Tsahal est il montré en exemple dans les forums internationaux pour son sens éthique à nul autre pareil ? Bien au contraire. Une utilisation débridée et sauvage de la violence, comme c’est le cas en Syrie par exemple, serait certes immorale et contraire aux valeurs juives, mais faut-il pour éviter cela en arriver à l’excès inverse ? Dans ce domaine aucun pays au monde n’est en mesure de se hisser au niveau d’Israël et encore moins de lui donner des leçons, même si c’est malheureusement le cas.

Dans la mentalité arabo-musulmane, la force est respectée alors que la retenue est comprise comme une faiblesse. La retenue israélienne, tant chérie par Ehoud Barak, permet aujourd’hui à des terroristes comme Abou Mazen, Khaled Meshaal ou Hassan Nasrallah de se pavaner devant les micros, de galvaniser les foules analphabètes dans des discours triomphalistes et les emplir de fierté en se gaussant de la « peur israélienne de se mesurer à eux ». Alors que ces trois individus ne sont encore en vie que par la volonté des dirigeants israéliens, ils ont machiavéliquement réussi à transformer en faiblesse le refus d’Israël d’utiliser la force comme il se doit.

Il ne faut pas minimiser l’importance des images à l’ère actuelle et surtout pas au sein de cette population. Celles de soldats juifs apeurés et paniqués, cherchant refuge là où ils peuvent ou fuyant comme des lapins sous les cris « Allah ou-Akhbar » sont inacceptables et resteront dans les consciences collectives. Pour les Arabes, elles représentent le retour bienvenu du schéma traditionnel que l’Islam propose dans le statut du dhimmi : le juif doit craindre le musulman. Pour nous juifs, et surtout en plein Hanouka, elles sont une insulte à tout ce que représentent le sionisme et le message que nous ont laissé les Maccabim : être déterminés dans la justesse de notre cause et ne pas avoir peur de combattre et vaincre l’ennemi.

Les scènes de Hevron et Kfar Kadum ne feront que pousser les Arabes palestiniens à davantage de provocations. Lorsque le refus d’utiliser la force est synonyme de faiblesse, il devient notre plus grand ennemi.

 Par Shraga Blum – JSSNews
Recevez tous les jours les dernières informations de JSSNews par e-mail ! 

Print Friendly

8 Réponses à Du refus de la force à la faiblesse – Par Shraga Blum

  1. Vamont Répondre

    11 décembre 2012 a 13:29

    Tout à fait d’accord.Ils sont toujours à l’affut du moindre signe de faiblesse, de mansuétude pour mieux prendre l’ascendant.
    s’ils ne respectent ( et craignent) que la force, faut pas les priver de ce plaisir , mais, avec des preuves, comme eux savent le faire ( films,photos) car attention , ce sont les rois de la tromperie, de la simulation et ils manoeuvrent à leur gré l’opinion internationale en se victimisant.
    De l’hypocrisie à l’état pur.

  2. Daz Répondre

    11 décembre 2012 a 13:38

    Netanyahu ayant géré ça comme une merde, faut bien l’avouer. Il gonfle les biceps, demande à Gantz de rameuter 75 000 réservistes, qui veulent en découdre, qui en ont marre que leurs familles mangent des missiles sur la gueule au hasard.
    Mais le con se frite avec Obama deux semaines plus tôt, et part en guerre après, il fallait (diplomatie oblige) bien cirer les pompes d’Obama histoire d’être plus tranquil.
    Au lieu de ça il se voit contraint de tout arrêter, faisant passer les soldats pour des imbéciles et le pays comme un ramassis de pleutres.
    Il a fait apparaître Morsi comme un type puissant et la légitimé, Hamas peut pavoiser, Hniyeh et Meshaal sont carrément sorti et déplacés côte à côté sachant pertinament qu’ils ne leur arriveraient RIEN !
    A peine quelques jours après, des palos osent s’approcher de la frontière au point où les soldats ont dû ouvrir le feu, faisant des morts et permettant aux arabes de dire « ah vous voyez, ils rompent la trêve! ».
    Sharon le disait « Il ne tient pas des les moments de pressions », ce type a sapé les derniers vestiges de peur qu’Israël provoquait chez les populations arabes….

  3. Frank Répondre

    11 décembre 2012 a 13:51

    En Syrie, les prétendus rebelles ont tué un prêtre chrétien et lui ont arraché les yeux alors qu’il était probablement vivant.
    http://weaselzippers.us/2012/12/10/syrian-islamist-rebels-gouge-christian-priests-eyes-out-before-killing-him/

    Faire preuve de faiblesse avec ces gens-là est suicidaire.

  4. Aaron Répondre

    11 décembre 2012 a 14:17

    Une seule solution tirer dans le tas de ces bâtards

  5. mike Répondre

    11 décembre 2012 a 15:06

    Courage à nos soldats qui défendent sans relâche Israël de nos ennemies, que D-ieu leur donne la force de combattre contre nos oppresseurs, contre ceux qui ont les mains pleines de sang et des languages remplis de haine, Bon Hannoucah Samea’H à eux, ils le méritent tant.

    • niro Répondre

      11 décembre 2012 a 19:32

      c’est vrai ce que tu dis,mais ils recoivent des consignes floues,pour utilisation de leurs armes!!!
      on peut leur souhaiter ce que l’on veut,mais si ils n’eliminent pas les dechets ,alors là,il faut penetrer dans les locaux de la cour supreme,et courser les responsables de ces decisions ….

  6. tor Répondre

    12 décembre 2012 a 03:59

    Nos dirigeants me dégoutent

  7. SOLEIL Répondre

    12 décembre 2012 a 09:59

    obama est un muzz deguise et il va se retourner contre Israel.

    Nos dirigeants doivent se demarquer de toute cette politique haineuse qui nous lient a ces vendus.
    De toutes les facons, le monde est contre Israel, le jour de la delivrance approche et tous ne commentaires sur ce qu’il faut faire ou pas n’y chageront rien du tout !

    Preparons nous au pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *