Stanley Fischer réduit le taux d’intérêt israélien pour soutenir l’économie nationale

Publié le : 25 décembre 2012

Contre toute attente, le gouverneurde la Banque d’Israël Stanley Fischer,  a décidé lundi soir de baisser le taux d’intérêt à 1,75% en janvier. L’objectif est de soutenir l’activité économique et la croissance de l’économie israélienne, qui a ralenti ces derniers mois. Au cours des 15 derniers mois, la Banque d’Israël a abaissé le taux d’intérêt à six reprises depuis son pic de septembre 2011 à 3,25%.

Governor-of-Bank-of-Israe-007

La réduction pour janvier 2013 du taux d’intérêt fait suite à un moratoire de deux mois au cours duquel le taux d’intérêt d’Israël s’est maintenue à 2%. Fischer a déclaré que, dans les derniers mois, l’économie a montré des signes réels de faiblesse, et la réduction « est nécessaire pour donner à l’économie un coup de pouce. » « Cela va contribuer à accroître la participation des travailleurs et réduire le chômage. »

Ma division de la recherche de la banque, dirigée par le professeur Nathan Zussman, a ajusté ses prévisions de croissance globale pour 2013 à la hausse à 3,8%, principalement en raison de la production de gaz à partir des réserves de gaz de Tamar. Le gaz naturel doit ajouter 1% à la croissance totale de l’économie l’année prochaine.

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter

La Banque d’Israël ne craint pas une inflation galopante. En novembre, le taux d’inflation a diminué de 0,5 points et l’inflation se situe actuellement à 1,4%, à l’extrémité inférieure de l’objectif du gouvernement compris entre 1% et 3%. Le taux d’inflation devrait rester le même en décembre.

La Banque d’Israël a également prévu que le taux de chômage atteigne 7,1% en 2013 (soit une importante augmentation), et il y aura une diminution de la consommation individuelle par habitant et une baisse des importations.

Par Yonatan Aboulkeir – JSSNews
Recevez tous les jours les dernières informations de JSSNews par e-mail ! 
 

Print Friendly

2 Réponses à Stanley Fischer réduit le taux d’intérêt israélien pour soutenir l’économie nationale

  1. דוד - King of Israel is back Répondre

    25 décembre 2012 a 23:45

    Je fais confiance à Stanley Fisher ….
    Bien sûr que Israël subit des dommages de la crise mondiale, mais ce sont justes des éclaboussures à côté de la plupart des autres pays !
    La Corée du Sud qui a sa croissance tombée à 2%, c’est très inquiétant ! – En israël on a plus d’un tour dans son sac pour équilibrer la balance.
    Il faut aider plus encore les startups à TLV …. ! Il y a en a une ou deux par immeuble :)
    Cette richesse nationale représente à elle seule des milliers de milliards de dollars ! …. ^^
    .
    Bien sûr il y a déjà bcp d’aides mais ce n’est pas assez…. L’entrepreneur avant d’avoir son premier angel investissor, souvent vit dans la misère ou la précarité et pourtant il est une source de richesse nationale incroyable. En plus de cette richesse, ce sont des emplois qui vont êtres créés…
    .
    Déjà, les gens qui entreprennent et qui ont des startups ou qui sont des génies de l’informatique devraient pouvoir acheter leurs cloppes à un prix défiscalisé :roll:

  2. Monétariste Répondre

    26 décembre 2012 a 17:54

    Il est absolument impératif pour toute banque centrale sérieuse (par exemple la FED sous Alan Greespan)de fixer ses taux courts au niveau du taux de croissance car sinon bulle de crédit puis récession!Car le taux de marché doit se trouver au niveau du taux d’intéret naturel.Pour plus d’information lire les traveaux de Knut Wiksell et « L’Etat est mort , vive l’état! » Charles Gaves 2010 ED Bourrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *