France, le pays de l’apartheid des médias

Publié le : 10 mars 2013

Capture d’écran 2013-02-27 à 11.00.04

Stéphane Hessel est mort. Il n’est pas convenable de salir la mémoire de ce défunt. Il s’est suffisamment salit lui-même de son vivant, surtout les 15 dernières années de sa vie.

Ce n’est pas assez mépriser certaines gens que de dire tout haut qu’on les méprise. Le silence seul est le souverain mépris. Et ce que je dis ici est déjà trop.

Par contre, que la République lui accorde les honneurs militaires parce qu’il aurait été un grand résistant, que les médias lui tressent des couronnes de lauriers pour son action humanitaire, comme par exemple la rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme, la défense inconditionnelle des terroristes de Gaza, tout en absolvant les déclarations haineuses, antisionistes et même antisémites qu’il a proférées, est une véritable escroquerie intellectuelle.

Cet homme a tout fait à moitié, sauf déverser sa bile contre l’Etat d’Israël et ses habitants, contre les juifs, qui selon lui ont été mieux traités par la Wehrmacht nazi, que les pauvres gazaouis ne sont traités par Israël.

Tout à moitié vous dis-je sauf la haine d’Israël, de l’israélien et du juif.

Et pourtant Il se dit qu’il est à demi juif. On dit qu’il fût un grand résistant, et moi je dis à moitié seulement, plus planqué que sur le terrain. On le qualifie de grand humaniste. Il aurait rédigé dit-on la Déclaration des Droits de l’Homme, alors qu’en réalité il n’en a pas même recopié une moitié de phrase : il était petit fonctionnaire dans un autre service. Pauvre René Cassin, encore un Juif, dépouillé de la paternité du texte universel. Enfin quand je dis universel, je veux dire en dehors des Etats arabes…

Bref.

Un mystificateur dont l’éditeur décide un jour de donner du gras à des cochons en écrivant un pamphlet ridicule : « indignez-vous », et en le faisan signer par Hessel. Le succès de librairie n’est pas dû à la plume du grand écrivant. Il est assuré parce que la moitié du brûlot est consacré à la haine du juif, et d’Israël.

Et les médias s’en délectent, bavent de plaisir, puisqu’ils ont du grain à moudre contre ce qu’ils appellent « l’entité sioniste », les « colons » « l’armé d’occupation » etc. … bref contre Israël et les Juifs – encore et toujours : l’Europe ne change pas.

A-t-on le droit aujourd’hui en France d’exprimer un soutien pour Israël ?

A-t-on le droit de passer dans une émission de télévision ou de radio, chez Monsieur Ruquier, ou chez Monsieur Morrandini et d’exprimer sa pensée, différente de la pensée unique, comme le fait l’excellente comédienne Véronique Genest ?

Le traitement médiatique que font subir les médias à Véronique Genest, depuis qu’elle a déclaré sa candidature en tant que suppléante à une élection législative partielle est abject. Digne de l’époque stalinienne.

Explication : la circonscription où elle a choisit de se présenter comporte Israël – encore les Juifs.

Pour avoir osé, la direction de France 2 a décidé que Véronique Genest ne peut faire partie de l’émission « On ne demande qu’à en rire ».

Pour avoir osé, Véronique Genest a subit un lynchage lors de son passage dans l’émission de Laurent Ruquier « on n’est pas couché ». « Je suis tombée dans un véritable traquenard » a dit la comédienne.

Madame Genest, sachez que vous avez, ici, en Israël, 150 000 Français qui vous soutiennent et ils pourraient bien vous le montrer avec leur bulletins de vote, histoire de rappeler aux médias français que les Juifs ne courbent plus la tête.

D’ailleurs, je demande ici à chacun des candidats qui se présente dans cette circonscription, quelque soit son étiquette politique, de manifester publiquement sa solidarité avec l’interprète de Julie Lescaut face à cette ségrégation professionnelle inadmissible dans le pays des Droits de l’Homme, et que la direction de France 2 a exercé.

Doit-on tolérer le dictat de la pensée unique ?

Dans ces même medias, on dit pis que pendre sur le « bus de l’apartheid », ce bus mis presque gratuitement à la disposition des travailleurs palestiniens qui viennent gagner leur vie ne Israël qui leur fournit travail et salaire.

Apartheid vous avez dit, apartheid mon cul !

Le seul apartheid, c’est celui de la pensée unique relayée par les média français. Celui-ci est bien plus dangereux, car bien plus sournois.

Le courage qui manque le plus est celui de penser.

Apartheid de la pensée et médias de la honte.

Elie Lévy

Pessah à Miami, dernières disponibilités 2700€ vols directs compris 

Articles liés
Les arabes d’Israël (comme ceux d’ailleurs) boudent la démocratie
L'élection 2013 n'a pas été mauvaise pour les partis arabes d’Israël qui ont réussi à grappiller 12 sièges de la Knesset. Les partis arabes, pourtant, ne bénéficient pas de la plus grande aide possible de ...
Lire tout l'article
Comment les arabes et les palestiniens ont tenté d’influer les élections israéliennes…
L'Autorité palestinienne ne sait pas ce qu'elle veut des israéliens ou a trop peur d'admettre qu'elle n'a pas les mains libres pour signer un traiter de paix avec Israël. Lorsque les partis de gauche et les ...
Lire tout l'article
Elections israéliennes: à présent, reste à former une coalition pour les 4 prochaines années…
Les chiffres publiés à 22 heures mardi soir, à la fin du scrutin israélien, montrent que le Premier Ministre sortant Benjamin Netanyahu devrait garder la main sur le gouvernement... Mais la grande surprise de ces ...
Lire tout l'article
Exclusif JSSNews: lettre envoyée par Mehdi Nemmouch à la Fraternité Musulmane Sanâbil alors qu’il était en prison
C'est une lettre envoyée le 6 septembre 2011, depuis sa prison, par Mehdi Nemmouch. La lettre est envoyée à l'association islamique Sanabil (Fraternité Musulmane Sanâbil), dont le but est de promouvoir l'Islam dans les prisons(à travers le ...
Lire tout l'article
Multiplications des candidatures UMP aux élections des Français de l’Etranger
Alors que l'UMP prévoyait d'annoncer officiellement l'investiture d'un candidat UMP pour la 8ème circonscription des Français vivant à l'étranger, voilà que le grand parti de droite a investi des candidats partout où des législatives doivent se ...
Lire tout l'article
La liste complète des 120 nouveaux députés israéliens…
Ce qui suit est la liste des candidats qui semblent avoir officiellement été élu pour la 19ème Knesset. Certains changements sont encore possibles, par exemple suite aux votes des soldats qui n'ont pas encore tous ...
Lire tout l'article
Pas de droitisation de la société israélienne…
Pas de droitisation de la société israélienne. Contrairement aux commentaires médiatiques qui ont accompagné la campagne électorale israélienne, les résultats des urnes montrent que le choix des électeurs israéliens s’est porté davantage sur les partis du ...
Lire tout l'article
Premier résultat officiel des élections israéliennes
Il est 22 heures précises, voici les résultats des élections législatives israéliennes selon les télévisions locales. Les résultats suivant représentent le nombre de sièges pour chaque parti (120 sièges à la Knesset) et non le ...
Lire tout l'article
Les représentants d'Otzma LeIsrael
Près de 250.000 citoyens qui ont voté mardi pour les parties qui n'ont pas passé le seuil électoral voient leur vote "perdu"...  Le nombre de votes gaspillés, précisément, s'élève à 247.967, ce qui représente 7% des ...
Lire tout l'article
Selon plusieurs sources Benett pourrait ne pas faire parti de la coalition Netanyahu…
Le Likoud a montré des notes de discorde ces derniers jours sur la décision d'autoriser ou non le parti religieux Habayit Hayehudi, dirigé par Naftali Bennett, dans la coalition gouvernementale. Certains membres du Likoud préviennent que ...
Lire tout l'article
Les arabes d’Israël (comme ceux d’ailleurs) boudent la démocratie
Comment les arabes et les palestiniens ont tenté d’influer les élections israéliennes…
Elections israéliennes: à présent, reste à former une coalition pour les 4 prochaines années…
Exclusif JSSNews: lettre envoyée par Mehdi Nemmouch à la Fraternité Musulmane Sanâbil alors qu’il était en prison
Multiplications des candidatures UMP aux élections des Français de l’Etranger
La liste complète des 120 nouveaux députés israéliens…
Pas de droitisation de la société israélienne…
Premier résultat officiel des élections israéliennes
Elections en Israël: 250.000 voix de « perdues » dans les petits partis
Selon plusieurs sources Benett pourrait ne pas faire parti de la coalition Netanyahu…

34 Réponses à France, le pays de l’apartheid des médias

  1. ELIOT Répondre

    10 mars 2013 a 09:58

    Bravo, rien à ajouter…

  2. Valmont Répondre

    10 mars 2013 a 11:13

    La gauche n’est pas la france.Un petit président par intérim ou accident, totalement à coté de ses pompes, qui tenait plus à réaliser un objectif personnel qu’a servir la france.
    Derrière lui se sont engouffrés tout ce que la france compte d’illuminés de l’extrème gauche aux bobos friqués et leurs eternelles idées soit disant bien pensante et révolutionnaire.
    Mais le bilan est là et le peuple français n’en veut plus, il a payé pour voir , il a vu, et s’en bouffe les ongles.
    Laissons les à leur agonie, qui j’espère ne sera pas trop longue.
    mais derrière il y a du boulot et avant , néttoyer les écuries d’augias : Quai d’Orsay, justice, fonction publique….du plus haut fonctionnaire au parachuté politique, il faut les virer sans ménagement sinon ils feront tout pour gripper les rouages à l’alternance.
    Il faut recadrer les syndicats et ce corporatisme activiste de gauche.
    Bref, un sacré nettoyage , sans oublier les medias.Au besoin supprimer cette pléthore de chaines d’état nauséabondes, radios..qui ne servent qu’un partiet qui nous coutent une redevance de plus en plus élevé.
    Et surtout , en finir avec ce pan arabisme à la con!
    c’était mon coup de gueule dominical ;)

  3. aquarius Répondre

    10 mars 2013 a 11:33

    chez Ruquier ils lui sont tous tomber dessus comme des Hyénes enragées.. mais elle c’est trés bien déffendu, bravo Véronique ! soutient total !!

  4. Nephtalibre Répondre

    10 mars 2013 a 11:57

    cette femme a plus de courage que bien des hommes d’ailleurs!

  5. amouyal Répondre

    10 mars 2013 a 12:25

    les medias français, sous controle de l’ultra gauche et du financement des dictatures arabes (on a pas attendu le quatar au groupe de presse LE MONDE , il y a longtemps que l’argent arabe coule a flots) sont le fidele reflet de la deliquescence française tant economique que morale

  6. Victor Répondre

    10 mars 2013 a 12:41

    En fait ,ce que les journaleux de France 2 ou d’ailleurs reprochent a Véronique Genest ,ce n’est pas tant son engagement politique ,mais le fait de vouloir défendre l’état d ‘ISRAEL .
    ça , pour l’intelligentsia française , c’est impardonnable !
    Pauvre France , tendre pays de mon enfance ,comme chantait Trenet !

  7. karamel Répondre

    10 mars 2013 a 13:12

    Bravo Veronique moi aussi j’ai attendu pour voir et tu as été politiquement non préparé mais ta sincérité en disait plus que toutes choses. bravo.

  8. karamel Répondre

    10 mars 2013 a 13:13

    Hessel puait de dessous les bras, cet homme était une honte ambulante. Résistant :-))))

  9. hankquinlan Répondre

    10 mars 2013 a 13:17

    Excellent article.En toute sincérité votre journal me séduit de plus en plus par la qualité de vos articles. Continuez ainsi en montrant qu’on peut faire du vrai journalisme. Et surtout soyons tous avec Véronique Genest et défendons la contre les attaques des charognards médiatiques. Nous sommes en guerre médiatique et nous allons la gagner.

  10. Bosco Répondre

    10 mars 2013 a 14:01

    Comme je le disais sur un autre fil, je n avais connaissance de cette histoire et je me suis demandé ce qu il se passait sur ce plateau infernal. C etait honteux de voir cette meute d antisemites, conscients ou inconscients, se faire une joie d humilier quelqu un ayant le courage de montrer son attachement au peuple d Israel.

    Remarque hors sujet: faute dans le texte, on écrit « quelle que soit ».

  11. mike Répondre

    10 mars 2013 a 14:52

    Ruquier n’arrive pas à la cheville de son prédécesseur Ardisson.

    Ce dernier, avait le tact et le respect de l’invité, même si ses positions étaient contraires avec l’invité.

    Avec « On n’est pas couché » , celui qui n’est pas de gauche, on le déstabilise, on rabaisse l’invité avec une couche de Ruquier , qui essaye de placer entre deux questions, une blague à 2 balles.

    Franchement c’est écœurant.

    Bravo à Mme Genest et courage pour la suite !!!

  12. Lavigne Répondre

    10 mars 2013 a 15:52

    Shalom à tous
    Eh ! Bien je consens à dire que ce Hessel est un génie ! Oui un génie a avoir enfariné des masses de gens en enfermant dans sa Mythomanie et faire accroître et gober par son délire anti sémitique, ses mensonges, sa falsification de l’histoire, trompés les 2/3 de la population française, et au-delà de nos frontières, on le considère comme un grand homme humaniste, si c’est ça … un grand homme ! Alors la France est tombée bien bas. Je respecte les cheveux blancs, mais comment et par quelles rhétoriques ce vieux cloporte virtuose du déni de vérité, ce bonhomme à réussi à faire adhérer une foule gigantesques à ses élucubrations sur la politique israéliennes, lorsqu’il clame qu’ils aiment les Israéliens, mais ne supporte pas la politique de ses dirigeants, ils oublie l’essentiel, Israël est un pays démocratique, le seul dans la région, et les dirigeants israéliens sont élus par le peuple d’Israël. Alors comment se
    fait-il tant de succès à son encontre, c’est à mon sens très simple…nombre de français étaient mûrs pour entendre ces litanies nauséabondes; et ils sont
    toujours aussi nombreux, décérébraient par nos médias français, et par nos soi-disant dirigeants pleutres, sans aucune vision du futur, qui attend les français dans un court terme, car tant va la cruche à l’eau, elle finit par se briser !
    Cela dit ! Qu’on le veuille ou non, comme bien d’autres de ces lamentables penseurs obnubilés par leurs haines anti juive, il finira « in fine » dans les oubliettes de l’Histoire.

  13. aquarius Répondre

    10 mars 2013 a 16:15

    Véronique, Doc gynéco, zemour, Faudel, ils se sont tous fait lyncher par les gauchistes bienpensants, sa devient une dictature cathodique !! :)

  14. sebag Répondre

    10 mars 2013 a 16:41

    Un homme qui ment est toujours indigné

    Nietzsche

  15. http://www.youtube.com/watch?v=LwYLf41LX9k
    .
    Non Véronique ! La Palestine inventée n’est pas une opinion politique israélienne ! ELLE EST UNE REALITE – PREUVES A L’APPUI !
    Et les Israéliens qui le voient autrement sont généralement des gauchos ignards, comme c’est souvent le cas chez les gauchos !
    .
    Par contre moi je peux dire à Natacha Polony que le journal crasseux pour lequel elle travaille aussi, le Figaro m’a censuré plus de 1000 commentaires qui tous respectaient la charte ! Elle ferait bien de la mettre en veilleuse vu le nombre de propos antisémites tant sur le Figaro que sur France 2 ! Deux médias qui pratiquent LE TERRORISME MEDIATIQUE – et je ne le mets même pas entre guillemets !

  16. Et que l’on cesse de faire passer certaines personnes pour islamophobes ! – Moi comme la plupart des Juifs n’avont rien contre personne ! – VEUILLEZ FAIRE L’EFFORT D’APPRENDRE NOTRE RELIGION – Elle nous interdit cette intolérance ! – Le nombre d’amis arabes musulmans et musulmans tout court que j’ai en témoigne !
    Par contre, je connais 4 religions: le Judaïsme, le Christianisme, le Bouddhisme et l’Islam ! – Et désolé, mais le contenu du Coran est particulièrement choquant !
    L’Islam, comme le Christianisme pratiquent l’abrutissement alors que le Bouddhisme et le Judaïsme obligent à l’ouverture d’esprit ! TOUJOURS PREUVES A L’APPUI !
    .
    Il est dommage que vous interprétiez mal les propos de Véronique, même si j’accorde qu’elle s’exprime mal sur le sujet !

  17. « La Palestine est née d’un processus historique dans les années 60-70″

    « Si on veut remonter encore avant, la création de l’Etat d’Israël, sur cette terre s’est fait sur un mythe, celui d’une terre sans peuple pour un peuple sans terre – « 
    .
    Madame Polony…. !!!!! Vous êtes en train de faire passer Madame Genest pour une ignorante – Mais que dire de vous …? – Je vais avoir pitié de votre médiocrité et de votre inculture absolue !
    .
    Passez donc 98 minutes de votre temps à faire quelque chose d’intéressant, ça vous changera !
    http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/veracite-de-la-torah/495_guermamia.php
    .
    et aussi lisez une Torah !
    http://www.sefarim.fr/
    encore que, pour la Torah elle s’étudie … – de préférence en hébreu (la langue de l’Eternel…) Osez prétendre que Israël est un mythe alors que la Torah est d’une exactitude divine ! Aucun être humain ne pouvant écrire un tel livre, il est la preuve de l’existence de D., du peuple d’Israël et du Royaume d’Israël !
    .
    Vous gagnez votre vie, vous et vos collègues en salissant gratuitement, en tabassant à plusieurs, mais avec moi vous tombez très mal parce que je sais remettre les gens à leur place et je le fais avec honnêté intellectuelle, cette qualité que vous n’avez pas !
    .
    D-ieu a donné à son peuple la Torah, une Terre sacrée et aussi un Roi ! Malheur a celui qui touche un seul cheveux de son peuple ! – Nous les Juifs, notre vie est basée sur l’EXACTITUDE – Une science qui semble t-il vous échappe TOTALEMENT….
    Regardez donc la vidéo de Rav Ron Chaya ! TOUTE LA VIDEO !!!!!
    .
    Faut-il démontrer la haine que vous avez vous et des milliers d’autres envers notre peuple? Un peuple probablement le plus pacifique de toute l’Histoire de l’Humanité !!!
    Invitez-moi donc à votre émission ! Ayez cette audace ! – Mais attendez-vous à un K.O. – C’est vous qui ne saurez plus quoi répondre !
    .
    Un conseil: Occupez-vous donc de solder le passé colonial et négrier de votre pays avant de donner des leçons aux autres ! Vous n’avez aucune leçon à donner à personne et surtout pas au Peuple élu!

  18. Cessez donc également de parler de droite ultra, de droite extrême et de chose que vous ne comprenez pas, vous les « cocos » de ONPC !
    Les seuls extrémistes qu’il y a en israël, ce sont les occupants transjordaniens qui squattent nos terres en Judée-Samarie – Ils semblent nous préférer à leur Monarque Saoudien, le Roi Abdallah II (enfin, descendant d’un Monarque saoudien pour être plus exact…) – Ça aussi c’est de l’Histoire !
    .
    Jonathan Simon Sellem est comme nous tous ! Un Français, un Israélien, honnête, qui aime son pays et qui le défend ! Et lorsque l’on est un juif qui se respecte, càd comme lui, et que l’on est en charge d’un mandat politique, on défend tout le monde bec et ongles ! Les Italiens, les Grecs, les Israéliens, … TOUT LE MONDE…!
    Parce que c’est la responsabilité qui est la nôtre : MONTRER L’EXEMPLE et APPORTER NOTRE FORCE POUR L’HUMANITE – en témoignent, tout ce que l’on a créé, POUR TOUT LE MONDE..
    .
    Toutes les valeurs que Jonathan Simon Sellem défend sont basées sur des faits exacts, des faits incontestables. Lui, a cette honnêté intellectuelle et cette honnêté tout court ! Vous devriez en prendre bonne note !

  19. sergeo Répondre

    10 mars 2013 a 18:31

    je trouve qu’elle s.est très bien défendue face à deux journalistes dont les préjugés sur Israël , leur ignorance de la réalité de ce pays, ont été mis a nu,

    bravo véronique Genest,

    et y’a pas qu’en Israel qu’elle est soutenue, ici, en France, on est beaucoup a avoir eu chaud au coeur devant son courage, sa sincérité, sa spontanéité qui crevait l’écran face a la mauvaise foi de ce Caron particulièrement, dont les rictus rappellent ceux de feu paix a son âme Hessel,

  20. Dvorah Cohen Répondre

    10 mars 2013 a 20:23

    Excellent Merci Elie ! Je n’ai pas vu l’emission ne captant pas les chaines francaises mais je suis certaine que cela n’a pas ete simple pour Veronique Genest. Je serais interessee d’en voir un apercu en video. Merci.

  21. Hellohello Répondre

    10 mars 2013 a 20:36

    Je note un probleme de methode dans tous les medias pro israeliens : l’arme de l’autre camp est la subversion. Or denoncer la subersion ne mene a rien car ceux qui y ont ete exposes sont certains de detenir la verite. La seule methode valable est de subvertir la subversion. Arretez donc de donner a ceux qui pratiquent la subversion la satisfaction de nous voir nous debattre a les contredire et a les denoncer sans succes (comment denoncer qqn qui se revendique des droits de l’homme ?) et adoptez leur methode : inventez des mots, des expressions qui desservent leurs idees affichees, des reportages qui montrent la belle vie de ceux qui a gaza et en judee samarie oppressent le peuple qu ils pretendent defendre, etc… Surtout que denoncer l’antisemitisme des antisemites (comme le fait par exemple l’adl, qui va dans le mur du pt de vue strategie) apporte de l’eau a leur moulin car l’un de leurs arguments clés est que les juifs, depuis la shoah, sont des pros de la victimisation et utilisent la culpabilite des non juifs pour servir leurs propres interets. Et pour le coup, cet argument est un chef d’oeuvre de subversion.

    עם ישראל חי

  22. Lavigne Répondre

    10 mars 2013 a 22:00

    Shalom à tous

    Le Mythe du peuple Palestinien

    Mark Twain en voyage en 1867

    « Pas un seul village dans la Vallée de Jezréel, rien sur 30 miles dans les 2 sens.

    Deux ou trois petits groupes de tentes bédouines, mais pas une seule habitation permanente. On peut voyager pendant 10 miles sans rencontrer 10 êtres humains.

    Déserts sans âme qui vive, collines VIDES, ruine mélancolique de Capharnaüm, stupide village de Tibériade, enterré sous six palmiers.

    Nous arrivâmes à Tabor sans rencontrer âme qui vive tout au long du chemin. Nazareth est désolée, Jéricho est en ruine, Bethléem et Béthanie, dans leur pauvreté et leur humiliation, ces endroits n’abritent pas une créature vivante.

    Un pays désolé, dont la terre serait peut-être assez riche si elle n’était abandonnée aux mauvaises herbes.

    Une étendue silencieuse, triste. À peine y a-t-il un arbre ou un arbuste, çà et là.
    Même les oliviers et les cactus, ces fidèles amis d’un sol sans valeur, ont quasiment déserté le pays. »

    Wafa Sultan atomise l’islam sur Al-Jazeera – partie n°1de2.flv …

  23. Lavigne Répondre

    10 mars 2013 a 22:16

    Shalom à tous
    1
    Essayant de chiffrer le nombre de victimes, le professeur Davis conclut : «Entre 1530 et 1780, il y eut presque certainement un million et peut-être bien jusqu’à un million et un quart de chrétiens européens blancs asservis par les musulmans de la côte barbaresque». Cela dépasse considérablement le chiffre généralement accepté de 800.000 Africains transportés dans les colonies d’Amérique du Nord et, plus tard, dans les Etats-Unis. Pourquoi y a-t-il si peu d’intérêt pour l’esclavage en Méditerranée alors que l’érudition et la réflexion sur l’esclavage des Noirs ne finit jamais? Comme l’explique le professeur Davis, des esclaves blancs avec des maîtres non-blancs ne cadrent simplement pas avec «le récit maître de l’impérialisme européen». Les schémas de victimisation si chers aux intellectuels requièrent de la méchanceté blanche, pas des souffrances blanches. Robert C. Davis, l’auteur de Christian Slaves, Muslim Masters, remarque que les historiens américains ont étudié tous les aspects de l’esclavage des Africains par les Blancs mais ont largement ignoré la réduction en esclavage des Blancs par les Nord-Africains. L’histoire de l’esclavage méditerranéen est, en fait, aussi sombre que les pires descriptions de l’esclavage américain. Le professeur Davis, qui enseigne l’histoire sociale italienne à l’Université d’Etat de l’Ohio, projette une lumière perçante sur ce coin fascinant mais négligé de l’histoire. La méconnaissance de l’histoire de la piraterie barbaresque répond à plusieurs objectifs politiques, à savoir : Dans une démarche raciste, jamais sanctionnée ni même soulignée, puisqu’il s’agit de racisme autorisé (anti-Européens), essentialiser les blancs en tant que « méchants » absolus ; alors même que la situation des esclaves blancs d’Alger était d’une barbarie rarement égalée (précisons que la présence d’esclaves noirs était numériquement faible en Alger ; pour ceux qui voudraient creuser ce dernier sujet, nous donnons en note quelques liens parlant de la Régence de Tripoli, l’un des principaux points d’arrivée de la traite transsaharienne) ; poursuivre l’entreprise de culpabilisation post coloniale de la France et de l’Europe en escamotant le fait que la conquête de l’Algérie fut le seul moyen d’en finir avec les razzias maritimes esclavagistes, un fait incontournable même si des motifs plus intéressés existaient sans aucun doute aussi. On en est arrivé au point où l’Algérie dresse statues et plaques commémoratives à l’un de ses pirates, le « raïs » (capitan) Hamidou, et donne des noms de pirates à ses navires de guerre, tout en revendiquant excuses et dommages-intérêts auprès de la France pour avoir mis fin à ces pratiques. La Lybie, elle-même héritière de la Régence de Tripoli, autre haut lieu de l’esclavage (blanc et noir dans ce cas) a obtenu une telle indemnisation de l’Italie, un des pays qui a été le plus victime des razzias côtières barbaresques. Quand on marche sur la tête … escamoter le rôle de l’islam, inventer une Algérie pré-coloniale. Esclaves et voyageurs ont tous relevé la barbarie des maîtres algérois : coups, tortures, travail épuisant sur les galères, mutilations, viols pour les femmes et les jeunes garçons. La Régence d’Alger, redoutable nid de pirates barbaresques et important marché aux esclaves, a été décrite tout au long de son existence par plusieurs Européens, esclaves ou diplomates. On citera parmi eux Diego de Haedo (esclave vers 1580) , Emanuel d’Aranda (esclave en 1640 et 1641) , le Chevalier d’Arvieux (diplomate en poste en Alger en 1673 ; conseiller de Molière pour le Bourgeois Gentilhomme) et Jacques-Philippe Laugier de Tassy (diplomate en poste en Alger en 1718). Nous renvoyons aux ouvrages de ces témoins accessibles en notes. Eradiquer la piraterie de la côte des Barbaresques avait été un enjeu constant pour les Européens pendant trois cents ans. Des bombardements du port d’Alger s’étaient produits à différentes époques, non sans résultat pour un temps, mais sans apporter de solution définitive. Laissée libre, Alger reconstituait sa marine. Des bombardements américain et anglais avaient eu lieu en 1815 et 1816. Ils avaient eu quelque effet. D’où les tentatives qui sont faites en permanence pour faire croire que la marine algéroise n’existait plus en 1830 au moment de la conquête française, ce qui est totalement infirmé par Albert Devoulx ; ce dernier, qui possède la double qualité d’archiviste professionnel (il a retrouvé et analysé, entre autres précieux documents, le registre des prises des pirates d’Alger) et de témoin (il a interviewé l’un des derniers capitans d’Alger), est une source majeure qu’on s’étonne de ne pas voir citer plus souvent. Devoulx a tenté un chiffrage de la force navale algéroise pour les périodes où des données étaient disponibles. Il montre qu’à la veille de l’intervention française, la marine algéroise, quoique mise à mal par les bombardements de 1815 et 1816, n’était en rien détruite, ni même à son plus bas historique. Elle avait même opéré une belle remontée entre 1817 (7 navires) et 1827 (16 navires). Les estimations de Devoulx époque par époque sont les suivantes : 1510 : 45 bâtiments ; 1530 : 60 navires ; 1581 : 35 galiotes, 25 « frégates » (ici : petits navires à rames non pontés) ; 1634 : 4 galères, 1 brigantin, 8 « frégates », 70 navires ronds ; 1674 : 26 bâtiments.
    2
    1676 : 28 navires ; 1724 : 24 navires ; 1737 : 17 navires ; 1740 : 14 navires ; 1744 : 6 navires ; 1753 : 22 navires ; 1759 : 30 navires ; 1762 : 47 navires ; 1769 : 15 navires ; 1787 : 13 navires (noter que le chiffre de 1769 est presque reconstitué malgré les bombardements espagnols de 1783 et 1784) ; 1796 : 23 navires ; 1801 : 5 navires ; 1802 : 20 navires ; 1817 (soit deux ans après une sévère expédition américaine contre Alger, dite « Second Barbary War », et un an après l’expédition anglaise de Lord Exmouth) : 7 navires, 120 canons ; 1818 : 11 navires ; 1820 : 14 navires ; 1827 : 16 navires. Ce chiffre de 16 navires en 1827 montre qu’Alger a quasiment reconstitué sa flotte depuis les sévères corrections de 1815 et 1816; elle est cependant sous blocus français ; Devoulx donne la liste de ces navires et leur armement, à savoir : 3 frégates : 1 de 62 canons, nommée Meftah el-Djihad, la clé de la guerre sainte (était à Alexandrie depuis près de trois ans lors de la prise d’Alger) ; 1 de 50 canons, appelée Bel Houaz, ou Et-Touloniya la Toulonnaise ; 1 de 40 canons nommée Rehber Iskender, le guide d’Alexandre, (se trouvait à Alexandrie depuis plus de trois ans, lors de la prise d’Alger.) 3 corvettes : 1 de 40 canons, nommée Fassia ; l de 36 canons, appelée Mashar tawfik, l’objet de la protection divine ; 1 de 24 canons, dite Kara, la Noire. 2 bricks de 16 canons, dont 1 nommé Ni’met el-Houda, les grâces de la voie du salut. 1 polacre de 20 canons 5 goélettes : 1 à trois-mâts de 24 canons, appelée Mansour, Victorieux, et aussi Nser el-Islam, la victoire de l’islamisme ; l de 16 canons ; appelée Fetihié ; 2 de 14 canons, dont 1 nommée Chahin deria, la Terreur des-mers, et 1 nommée Djeiran, la Gazelle ; l de 12 canons, appelée Tsouria, les Pleïades. 2 chebecs : 1 de 10 canons ; 1 de 4 canons (utilisé par les Français, qui l’appelèrent le Boberach). Total : 16 navires, 398 canons. La dernière tentative pour forcer le blocus français d’Alger est menée le 4 octobre 1827 par 11 navires que Devoulx pense être : la Toulonnaise, la Fassia, la Mashar Tasfik, la Kara, le polacre de 20, le brick Nimet el Houda, un autre brick de 16, les goélettes Mansour, Fetihie et Tsouriyia (cette dernière commandée par le « raïs » Hassan, qui confia à Devoulx avoir participé au combat), une autre goélette de 14. A la grande époque de la piraterie, Alger est un peu turque mais pas vraiment : son lien de vassalité avec Constantinople ne cesse de se distendre. Elle pourrait être un peu algérienne par le droit du sol mais elle a fort peu de relations avec son arrière pays. Elle pourrait être un peu européenne selon le droit du sang : outre les esclaves amenés de force, elle attire les mauvais garçons de toute l’Europe et leur doit sa connaissance des techniques de navigation modernes et donc sa dangerosité. Mais il est clair qu’elle n’a rien d’européen par le droit du cœur. Elle constitue, avec les autres régences barbaresques, une entité autonome entièrement dédiée à la piraterie et structurée par l’islam. Cette religion, avec sa théorie du Jihad permanent, offre un cadre idéal à l’épanouissement d’une piraterie paperassière et administrée, mais pas pour autant régulée. Le corso barbaresque s’insère dans un cadre étatique (l’Empire ottoman et ses Régences indisciplinées) toujours assez fort pour protéger le pirate et toujours trop faible pour s’en faire obéir et le réguler.. Il s’insère aussi dans le cadre d’une religion empreinte de juridisme, mais sans que ce juridisme apporte la moindre diminution de la violence, puisque précisément l’Infidèle, à la base, n’est pas sujet de droit, ce qui réduit à l’état de chiffon de papier les coûteux « Traités de paix » que les puissances occidentales peuvent conclure avec la Sublime Porte et ses Régences. Ces traités destinés à être violés après avoir apporté des avantages, apportent aux Régences pirates le beurre et l’argent du beurre, le butin sans le combat. Dans les Régences barbaresques, le régulateur est introuvable. Ni l’autorité étatique, ni l’autorité religieuse ne jouent ce rôle bien que l’État soit présent pour faciliter la prédation (les puissances européennes n’auraient pas laissé subsister les Régences si la Sublime Porte n’avait pas été derrière), et l’autorité religieuse de même (en développant l’idée de Jihad permanent). Ces Régences, dont Alger, sont donc le paradis des pirates, qui ne s’y trompent pas et qui affluent de partout. Laugier de Tassy relate la façon dont se passe la rencontre entre un barbaresque et un navire de commerce d’un pays ami. Le raïs n’a pas le droit d’interpréter les traités de paix de façon « laxiste ». Il arraisonne donc le navire et lui demande de l’accompagner en Alger pour vérifications. Celles-ci se déroulent devant le Consul du pays concerné. S’il s’avère que le navire n’aurait pas dû être arraisonné, on le laisse repartir, ou du moins on laisse repartir les passagers. Pour les marins, il leur faut prouver, oui, prouver, qu’ils ne se sont pas défendus, car alors, cet « acte de guerre » évident les rendrait bons pour l’esclavage. A supposer donc, que, bien que protégé en principe par un coûteux traité de paix, le navire se soit laissé arraisonner sans résistance et conduire en Alger.

    3
    A supposer que les autorités du pays aient bien voulu reconnaître qu’il avait vocation à être libéré avec tout ou partie de ses occupants, il n’est pas pour autant tiré d’affaire, car la « paix » peut être rompue à tout moment, comme Laugier de Tassy nous l’explique : En 1716, nous dit-il, les corsaires ne faisaient presque plus de prises. Donc : « La milice fit assembler le Divan, où elle représenta qu’il ne se rencontraient plus de batiments ennemis à la mer. Que tous ceux qu’ils trouvaient étaient français, anglais ou hollandais ; que, le pays ne pouvant se soutenir sans faire de prises, il fallait déclarer la guerre à une des trois nations à la pluralité des voix. » C’est la Hollande qui est choisie. « On arrêta donc en même temps un navire de cette nation qui était dans le port ». Le Dey en est bien désolé pour le Consul de Hollande, un homme qu’il apprécie : « Il donna au Consul autant de temps qu’il en voulut pour rêgler ses affaires, il le consola et le plaignit. Ce consul était fort aimé du Dey, et il avait une réputation bien établie parmi les Chrétiens, les Turcs et les Maures. » Le Consul de Hollande est traité avec tous les ménagements possibles, mais les marins hollandais entrés en amis dans le port sont dirigés vers les bagnes d’Alger. Pendant le traité de paix, la guerre continue … Avant la conquête française, Alger n’est en rien la capitale d’un Etat algérien inexistant. C’est une cité autonome, ayant une population spécifique : Arabes et Berbères n’y sont peut-être même pas majoritaires, ou alors de peu. Nous verrons plus loin l’importance des populations allogènes, en particulier turque et européenne. A sa grande époque, Alger vit au rythme d’un monde maritime mondialisé ; parmi ses grands capitans, Simon Dansa est né à Dordrecht et marié à Marseille ; Jans Janszohn, alias Mourad Raïs le jeune, né à Harlem, a des femmes des deux côtés de la Méditerranée, et un probable fils qui émigre à New York (ville qui venait à peine d’être fondée), faisant de lui le possible ancêtre d’Humphrey Bogart et de Jacqueline Kennedy (voir en sources l’article sur les Hollandais et Anglais à Alger). On pourrait multiplier les exemples. La lingua franca (celle du Mamamouchi de Molière) est très répandue, peut-être autant que l’arabe dialectal et que le berbère, y compris au sein des familles lorsque la femme est une esclave, ce qui constitue le cas le plus courant et non une exception. Quelques noms algérois : Hassan Veneziano (« le Vénitien ») ; Mami Arnaute (« l’Albanais ») ; Ali Bichnin (Piccinini, nom italien) ; Mahomet Celibi Oïga (patron temporaire et ami d’Emanuel d’Aranda) ; Saban Gallan ; Mezzamorto (nom d’un pirate redoutable, un temps à demi-mort mais qui a bien récupéré ensuite). Il serait donc injuste d’imputer aux arabes et berbères toute la responsabilité de la piraterie barbaresque ; en revanche, il est juste d’imputer à l’islam, qui était l’élément structurant de la piraterie algéroise, sa pleine responsabilité ; et d’imputer à l’actuel gouvernement algérien la continuité qu’il revendique avec les pirates en leur prodiguant toutes les marques d’honneur officiel et en diabolisant la résistance victorieuse que leur opposa la France. Quant aux tribus qui peuplent l’arrière-pays, leur histoire reste à écrire, mais elles ne constituent pas un peuple. Cet arrière-pays est mal connu et redouté, tant par les esclaves (un enlèvement secondaire par une tribu l’enverrait dans l’Afrique profonde, et mettrait un terme définitif à tout espoir de rachat ou d’évasion) que par les Algérois de souche. Alger reste une cité-Etat autonome ayant peu de rapports avec ce qui est aujourd’hui le reste du territoire algérien. La Régence d’Alger, capitale du corso barbaresque sème la terreur sur les mers du XVIème au XIXème siècles. C’est une vassale très remuante de l’Empire ottoman, un nid de pirates, un marché d’esclaves, principalement blancs, et une ville ingouvernable habitée par une population très hiérarchisée se décomposant comme suit : Les Turcs, arrogants et brutaux, sont recrutés parmi les pires brigands de Turquie et tiennent le haut du pavé à Alger ; ils sont en général célibataires, à la fois parce que Constantinople décourage leur mariage et parce que les femmes turques refusent de venir en Alger ; leurs amours se déroulent soit avec des esclaves chrétiennes, soit entre hommes ; s’ils viennent à épouser des femmes musulmanes indigènes, leurs enfants, les Kouloughlis, conservent un statut inférieur ; dans le contexte d’Alger, les Turcs sont bien entendu libres, mais on les appelle quand même des Janissaires ; ce sont les vrais maîtres d’Alger, puisqu’à toutes les époques le principal souci du Régent, qu’il soit Pacha, Agha ou Bey, sera d’assurer leur solde ; cependant, et paradoxalement, à partir de la période dite des Aghas (1659-1671) , Alger se veut indépendante de Constantinople ; Les « Maures », « naturels du pays » selon d’Arvieux, n’ont aucune part dans le gouvernement ; probablement faudrait-il distinguer ici entre Arabes et Berbères, mais les auteurs d’autrefois ne le font pas, et l’on se gardera d’avancer sans sources sur ce terrain.

    4
    Les Juifs autochtones occupent le bas de l’échelle sociale et sont soumis à des mesures vexatoires (habits noirs, quartier réservé) ; les juifs étrangers se livrant au commerce international, appelés « juifs chrétiens », ne sont pas soumis à ces mesures ; ils s’habillent à l’européenne, vivent où ils veulent, font juger leurs litiges par le Consul de France et sont les maîtres du commerce international ; les prises des capitans sont vendues dans toute l’Europe par l’intermédiaire de leurs cousins de Livourne (port franc près de Pise en Italie, capitale du recel et de l’argent noir pour les pirates des deux bords) ; certains juifs ont été expulsés d’Espagne à l’occasion de la Reconquista, et partagent le désir de vengeance des Morisques. Les Morisques gardent le souvenir du temps d’avant la Reconquista, quand ils habitaient l’Espagne ; ils sont particulièrement haineux envers les chrétiens, particulièrement avides de vengeance, et capables de l’exercer puisqu’il connaissent les côtes d’Espagne et peuvent indiquer où opérer des razzias ; leur processus d’expulsion de l’Espagne s’étend sur deux siècles et la haine se capitalise en boucle : plus ceux restés en Espagne servent d’indicateurs pour les razzias, plus les expulsions se multiplient par représailles plus la haine envers l’Espagne augmente, plus elle incite les Morisques des deux rives à aider aux razzias (ici, la boucle est bouclée et l’on repart : les razzias entraînent de nouvelles expulsions). Les Européens constituent une part considérable de la population d’Alger, soit comme esclaves, soit comme renégats; ces derniers, paradoxalement, constituent une grande part de la piraterie algéroise ; il s’agit souvent d’esclaves qui ont réussi à sortir de leur condition, mais aussi, plus souvent qu’on pourrait croire, d’immigrés volontaires ; pour un gredin doué pour la navigation, Alger est pleine de promesses ; l’Européen qui se convertit à l’Islam est considéré comme Turc, ce qui lui donne le statut le plus élevé possible dans la Régence d’Alger ; aucun poste ne lui est fermé, pas même celui de Régent ; à ces stratégies individuelles, on ajoutera des phénomènes politiques ayant entraîné des immigrations par vagues en provenance de certaines origines à certaines époques (Corses préférant être musulmans que Gênois ; Anglais et Hollandais à l’époque où Alger était le meilleur point de départ possible pour attaquer les galions espagnols ; anciens Chiens de Mer d’Elisabeth première d’Angleterre ayant perdu leur lettre de marque sous Jacques 1er) ; la composante européenne de la ville n’est en rien marginale ou passagère l’Islam n’est pas particulièrement un obstacle, au moins pour ceux qui viennent du nord de la Méditerranée ; des caractéristiques telles que l’esclavage ou la polygamie ne sont pas répulsives pour tout le monde (tout dépend si l’on s’identifie au prédateur ou à la victime) ; le capitan renégat, qui risque gros s’il est jugé en Europe, a vocation à rester en Alger, contrairement au janissaire turc venu pour faire fortune rapidement et repartir ; les Européens sont partout, y compris au cœur de la structure familiale algéroise, à condition de ne pas oublier de voir les femmes (ni leurs amants) : le janissaire dissuadé d’épouser une musulmane du pays fait souche avec une esclave chrétienne ; l’esclave domestique chrétien, supposé invisible, rencontre librement les femmes des familles musulmanes les plus fermées à leurs voisins, et fait plus d’une fois souche sous le nom de son maître ; pour autant, c’est bien l’islam qui structure ce nid de pirates. L’ensemble compose une population des plus étranges, dont une majorité a vocation à mourir rapidement (esclaves, femmes répudiées jetées à la rue, fillettes accouchant à 11 ou 12 ans), à vivre en célibataires à séjourner provisoirement ou à ne faire souche que dans des conditions irrégulières. L’homosexualité est à peu près institutionnalisée et pratiquée bien au-delà de la minorité de personnes qu’elle attire naturellement. En Alger, les femmes sont absentes ou enfermées, les janissaires sont souvent célibataires, et les esclaves, que leurs maîtres oublient souvent de nourrir, cherchent des ressources où ils peuvent. Ces circonstances créent à la fois une offre et une demande de prostitution masculine. A ces données démographiques déjà peu favorables à la reproduction, on ajoutera les pestes récurrentes ; et pourtant, la population de la ville se maintient, largement du fait de l’immigration volontaire ou forcée ; Alger conserve son pouvoir de nuisance. Les principales forces politiques d’Alger sont l’Odjak (milice) des Janissaires des « raïs » toujours en rivalité l’une avec l’autre. Le Régent d’Alger, plus ou moins inféodé à Constantinople selon les moments, navigue entre l’une et l’autre en cherchant d’abord à rester en vie, et ensuite à s’emparer de tout l’argent qui passe à sa portée. Tous ceux qui arrivent en Alger volontairement, qu’il s’agisse du Régent, de janissaires ou de renégats européens, sont attirés par les possibilités d’enrichissement rapide qu’offre la ville. Sous le vernis des différences de classe sociale ou de religion, tous sont des aventuriers. La ville, sous perpétuelle menace d’une attaque européenne, est enfermée dans ses remparts, et l’entassement y est évident.

  24. Dvorah Cohen Répondre

    10 mars 2013 a 22:45

    Merci Mike.

  25. Bereshitim Répondre

    11 mars 2013 a 08:40

    Attendez vous êtes en france ici , le pays ou il est plus admirable de soutenir une politique dicturelle sud americaine , le pays ou il est tout à fait concevable de rendre hommage à un dictateur ayant pour amis les terroristes islamiques et ahmadinejad tel chavez , le pays ou il est admirable d’avoir pour lecture un torchon du type indignez-vous , sorte de melange maxiste mein kampfien , le pays ou jouer de negationnisme et s’inventer des mythes sur l’existence d’un peuple subissant une shoah plus terrible que l’originale est bien plus admirable encore . Arrêtons de chercher des vertues à un pays qui depuis plus de mille ans traine son antisemitisme avec lui tel un boulet . Les caravanes , les expulsions , les ghettos , les pogroms , les dreyfus , le collaborationisme , l’islamisation de la pensée tels sont les veritables reflets de ce pays aux pretentions utopiques .

    • CatholiC Répondre

      11 mars 2013 a 10:11

      Les faits tels qu’ils sont, sont à rougir… mais c’est aussi une question d’expérience : on ne change pas une équipe qui perd ! De désillusion en désillusion, cela devient pour les français leur expérience de vie… et dans ces conditions les vertus n’ont pas leur place.
      Bah les conneries gauchistes, c’est beau, c’est paternel… faudra expliquer que la population n’est pas que composée que de jeunes filles sentimentales pleines de naïves tendresses cédant aux discours de vieux monsieurs prêt à tout pour se faire tripoter l’ego… Pfff.

  26. Davidoff Répondre

    11 mars 2013 a 13:18

    - J’attend avec impatience les conclusions de JSS,sur le débat de sa supléante:pas tant sur Véronique,mais plutôt sur le résultat du couple Caron,Polony,quelle suite à donner?

    Pourquoi cette absence de préparation face à ces requins???

    • CatholiC Répondre

      11 mars 2013 a 18:11

      Il aurait fallu que Mme Genest se drogue pour être à niveau.

      • CatholiC Répondre

        11 mars 2013 a 18:12

        Tout le monde n’est pas drogué que voulez-vous !

  27. Bat-Genstein Répondre

    11 mars 2013 a 18:47

    Israélien depuis 5 ans je veux vous dire ma fierté, d’avoir rejoint ce pays créé par des juifs, pour les juifs. Je suis convaincu que notre place à tous est en Israël, plus le temps passe, et plus la situation des juifs sera difficile en dehors d’Israël. J’ai vécu l’antisémitisme rampant de l’extrême droite en France dans l’après guerre, il ne nous a jamais empêché d’être juif en France, mais la haine des juifs et d’Israël véhiculée par une grande majorité d’arabe, fait qu’il est difficile, voir dangereux d’affirmer publiquement son judaïsme et son soutien à Israël. Apprendre à vos enfants à « raser les murs » est la pire des conditions.Il faut bien sur s’indigner de toutes les critiques injustifiées envers Israël, mais croyez moi le phénomène ne fera que s’amplifier, à bon entendeur Shalom.

  28. BALT Répondre

    11 mars 2013 a 20:09

    Elle aurait dû être la candidate suppléante de Sallah ben Sallah:Elle
    aurait été mieux accueillie!

  29. Israel Eden Répondre

    13 mars 2013 a 19:04

    Dire que hessel etait un con et un abruti ce n’est pas salir sa memoire, vue que lui n’en avait pas puisque qu’il semblait avoir oublié ce que l’europe a fait au juif pendant la WWII que des bataillons de SS musulmans parcouraient cette meme europe en massacran autour d’eux et que le reve avoué des pays arabe est de nous eradiquer, et comme falcificateur cetin ne restera certainement pas dans nos memoires, ne nous genons pas pour lui cracher dessus ou ce qu’il en reste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *