Affaire Marion Fesnau-Castaing, les trois vérités ! | JSSNews

Affaire Marion Fesnau-Castaing, les trois vérités !

Publié le : 22 septembre 2013

Vous avez peut être déjà lu  l’information un peu partout sur le net et dans la presse, tant tout ce qui touche à Israël est immédiatement commenté, re-commenté, sur-commenté tout spécialement  quand le « scoop » est de nature à ternir l’image déjà si malmenée d’Israël sur la scène internationale.

marionfesneaucastaing-salopeantisemite

Tout commence par la première « vérité », la vérité Relative.

En effet, celle-ci peut être subjective et diffère selon les perceptions, les sentiments ou encore les opinions de chacun. « Dieu existe », « Dieu n’existe pas », « le Houmous c’est délicieux », « le Houmous c’est pas terrible » … Autant de vérités relatives, subjectivement liées à la personne en fonction de qui elle est et de ses opinions personnelles.

Dans l’affaire qui nous occupe la vérité relative est donc celle des militants de l ‘extreme gauche israélienne, des manifestants palestiniens ainsi que des membres du personnel de certaines représentations européennes en Israël, qui ont tous souhaité garder l’anonymat à part Marion Fresneau-Castaing, Attachée de coopération humanitaire et sociale auprès du consulat général de France à Jérusalem.

Leur vérité est qu’ils se sont courageusement portés, dans le cadre d’une action humanitaire, au secours de palestiniens rendus sans abris par la destruction par l’occupant sioniste de leur habitat multiséculaire. Et que ce faisant ils ont été empêchés et malmenés par la terrible Tsahal.

marionchastaing

La seconde « vérité », à notre époque de communication tous azimuts, est la vérité médiatique.

La verité médiatique, qui n’est souvent que le mensonge partagé par le plus grand nombre, ne se soucie guère de la réalité des faits, seul compte le sensationnel, l’effet d’annonce et in fine si l’article va ou ne va pas « accrocher » un nombre maximal de lecteurs.

La crainte n’est pas pour cette « vérité » d’écorner la réalité mais uniquement que le public risque de ne pas applaudir, en effet il est risqué de ne pas prêcher des convertis. Aller contre l’opinion, c’est avoir tort d’emblée aux yeux de la plupart.

Ainsi dès vendredi soir on a pu lire partout sur le web la reprise frénétique de cette « last news », de cette « breaking news »  reprise à l’unisson par tous les médias mainstream  copiant et recopiant le même article à l’infini, citant « des sources concordantes » :

« Ils m’ont traînée hors du camion et m’ont jetée à terre sans aucun égard pour mon immunité diplomatique » déclare Marion Fesneau-Castaing selon Reuters

Un porte-parole anonyme du consulat général britannique à Jérusalem a déclaré qu’il était «préoccupé» par les informations que l’armée israélienne avait « empêché les populations affectées  de recevoir une aide humanitaire », a rapporté la BBC.

Les soldats israéliens ont dispersé par la force un groupe de volontaires d’organisations humanitaires, accompagnés de diplomates européens, qui tentaient de distribuer ces équipements aux bédouins palestiniens de Makhoul, dans la vallée du Jourdain (Est de la Cisjordanie), a constaté un photographe de l’AFP.

Une diplomate française, Marion Fesneau-Castaing, a été tirée de force hors du camion qui contenait l’aide, a-t-il précisé.

La synthèse de toutes ces dépêches donne le résumé suivant que l’on trouve partout sur la toile (en l’occurrence celui-ci est tiré du site rue89) :

« Des diplomates européens ont été malmenés ce vendredi en Cisjordanie par l’armée israélienne, qui s’est opposée à la distribution d’aide à des Palestiniens dont les habitations avaient été démolies cette semaine.

Des soldats ont lancé des grenades assourdissantes sur le groupe. Une diplomate française, Marion Castaing, a été extraite sans ménagement du camion transportant des tentes et de l’aide. »

Tous les éléments d’une parfaite désinformation sont en place, en fournissant des informations fausses, incomplètes, lacunaires et/ou biaisées. Même le lecteur qui s’efforce d’être impartial et de bien réfléchir se trompera dans sa conclusion en lisant ces prétendus faits.

La troisième vérité, la vérité objective, celle des faits !

Nous avions commencé par les vérités subjectives comme l’affirmation que « le Houmous est délicieux » qui n’engage en effet que la personne qui l’affirme.

En revanche nombre de vérités ont nécessairement besoin de rester universelles et non relatives à chacun, dura lex sed lex (la loi est dure mais c’est la loi) dit l’adage, la loi peut ne pas plaire mais son interprétation et l’opportunité de son application n’appartiennent pas à tout un chacun.

En effet si l’on se met à relativiser la loi (comme les décisions rendues par la cour suprême d’un pays) ou encore les règles de bienséance (comme celles qui incombent au personnel diplomatique reçu dans un pays étranger dans lequel il n’est qu’invité et où tout ne lui est pas permis) si chacun les considère à « sa » manière, cela peut rapidement devenir dangereux pour la société. Elles  sont justes par définition et ont été établies comme de « vraies » règles à respecter pour le bon fonctionnement du système.

Ou encore, si l’on apprend à des lecteurs par exemple, que toutes les vérités peuvent être relativisées, nous risquons vite d’avoir un monde où le mensonge sera devenu universel puisqu’on ne le considérera plus comme tel mais simplement comme des « vérités » relatives à chacun.

Les faits, la réalité objective donc dans cette affaire, sont les suivants :

Les événements prennent place dans ce que les Palestiniens appellent Khirbet Al-Makhul, dans la région de Hemdat, dans le nord de la vallée du Jourdain proche d’une base d’entraînement pour Brigade Kfir de l’armée israélienne et  site décrété  « zone militaire fermée ».

La Cour Suprême israélienne, dont le respect du droit est de notoriété publique, a ordonné la démolition d’une cinquantaine de structures dont une dizaine d’habitations érigées sans permis à Makhul, qui est sous contrôle israélien conformément aux accords d’Oslo. Démolitions logiques concernant des constructions illégales, et dont font également souvent les frais des implantations juives en Judée-Samarie.

« Par conséquent, dix familles comprenant 48 personnes ont été déplacées », a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) dans son dernier rapport hebdomadaire.

La Haute Cour ayant jugé que les habitations ont été construites illégalement, sans aucun permis de construire,  ces bâtiments délabrés ont donc été démolis lundi.

Suite  à cela, s’est immédiatement déclenchée la machine de propagande anti-israélienne. Des dizaines de Palestiniens sont arrivés sur le site, accompagnés par des militants d’extrême gauche (israéliens) et plusieurs « diplomates », et ont commencé la construction de nouvelles structures.

L’objectif n’étant pas tant de reconstruire ce qu’ils savaient voué à la démolition que de s’opposer aux forces de l’ordre en faisant le maximum de tapage médiatique.

Selon le porte-parole de Tsahal, « les Palestiniens sur les lieux vendredi après-midi ont commencé à lancer des pierres et à s’en prendre physiquement aux forces de sécurité israéliennes quand elles sont arrivées sur place. Les soldats ont riposté en utilisant des méthodes de dispersion de foule pour briser la mêlée et trois Palestiniens ont été arrêtés ». La réplique de l’armée n’a fait aucun blessé.

C’est alors que commence « l’affaire Marion Fesneau-Castaing ».

« Ils m’ont tirée du camion et obligée à m’allonger sur le sol, sans égards pour mon immunité diplomatique » a-t-elle déclaré.

Elle n’évoque aucune brutalité (et pour cause il n’y en a pas eu, gageons que sinon les photos seraient partout sur la toile.  Tsahal a prit l’habitude de filmer ses interventions pour éviter qu’une personne interpellée en douceur n’apparaisse quelques heures après le visage tuméfié se plaignant de brutalités…).

Mais si elle a été tirée hors du camion c’est sans doute qu’elle avait refusé d’en sortir… contre l’ordre des autorités locales qui faisaient appliquer une décision de justice dans une zone militaire fermée rappelons-le.

L’immunité diplomatique dont se targue Madame Castaing  reste à vérifier, eu égard à la récente affaire qui impliquait également un employé du consulat général de France à Jérusalem pris en flagrant délit de trafic d’or et de tabac entre la Jordanie et Israël, et qui au final n’était qu’un chauffeur porteur d’un passeport de service mais non membre du ministère des affaires étrangères français.)  Cette immunité donc n’a évidemment pas vocation à autoriser les diplomates à forcer un barrage des autorités locales avec un camion plein de matériaux de construction afin de reconstruire des habitations illégales démolies quelques jours auparavant sur décision de justice !

Suite à la saisie l’armée israélienne a déclaré que le camion contenait en effet des matériaux de construction pour des maisons neuves.

A ce propos Paul Hirschson, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères israélien, a déclaré qu’une plainte formelle pourrait être déposée auprès des Français sur l’implication de la diplomate,  (rapporté par l’Associated Press).

« Si elle a en effet  participé alors une plainte officielle sera déposée parce que ce n’est pas la façon dont se comportent les diplomates, » a-t-il dit.

Pour le moment l’ambassade de France en Israël n’a pas communiqué sur le sujet, mais il m’est d’avis que le nouvel ambassadeur Patrick Maisonnave se serait bien passé de ce petit « cadeau » de bienvenue empoisonné…

Par Vorache pour Tel-Avivre – JSSNews

17 Réponses à Affaire Marion Fesnau-Castaing, les trois vérités !

  1. Itsik Répondre

    22 septembre 2013 a 10:42

    • דוד - King of Israel is back Répondre

      22 septembre 2013 a 10:49

      This content is currently unavailable
      The page you requested cannot be displayed right now. It may be temporarily unavailable, the link you clicked on may have expired, or you may not have permission to view this page.
      .
      :roll:

  2. דוד - King of Israel is back Répondre

    22 septembre 2013 a 10:48

    Cool en tapant « Fesnau-Castaing » – Jssnews est cité en premier !
    Enfin sur google.co.il et com
    Mais même sur google.fr c’est contenu dans la page !
    .
    C’est bizarre ces noms composés diplomatiques ou parlementaires ….
    Fesnau-Castaing | goy-chavent !
    Y aurait-il une prédisposition antisémite dans le trait d’union ! Comme une union avec le banditisme et le terrorisme ?
    Possible !

  3. alamo Répondre

    22 septembre 2013 a 11:04

    Ce n’est qu ‘une salope qui ne merite qu’une balle dans la tete
    Les israeliens sont des cons si ils se preoccupent de l’avis de ces excites de gauchistes pourris xxxxxxxxxxx

    • Paul Répondre

      22 septembre 2013 a 11:56

      à@alamo,
      « Ce n’est qu‘une salope qui ne mérite qu’une balle dans la tête. »
      Si vous pensez qu’avec ce genre d’arguments nous ferons avancer nos idées, vous faites erreur.
      Ces exactement ce type de réactions que nos détracteurs attendent.

      • Gérard Pierre Répondre

        22 septembre 2013 a 22:06

        Recadrage approuvé.

  4. benjamin Répondre

    22 septembre 2013 a 11:04

    Cette diplomate est une antijuive.
    Avec tout ce que font les musulmans comme mal dans
    le monde elle n’a trouvé qu’israel a qui s’attaquer.
    Israel doit porter plainte contre cette raciste.

  5. benjamin Répondre

    22 septembre 2013 a 11:08

    Ces gens la tout le monde le sait n’ont rien a cirer des arabes..
    Ils detestent les juifs.
    Qu’israel les foutent dehors a coup de bottes au c.l

  6. BVP Répondre

    22 septembre 2013 a 13:12

    Alamo et benjamin.
    Vous êtes deux gros cons qui ne représentent abslument pas l’avis des israeliens. Restez dans vos ghettos de feujs friqués à Marseille et Paris et ne venez surtout pas en Israel avec votre etat d’esprit immature et dangereux, on ne veut pas de vous ici. Israel est un etat de droit.

    • Gally Répondre

      22 septembre 2013 a 15:15

      Je serais bien curieux de savoir comment, en écrivant depuis Perpignan, tu serais mieux à même de donner tord à Benjamin quand il dit que les Israéliens veulent voir les provocateurs « pro-palestiniens » étrangers foutus dehors de leur pays… (ce qu’un état de droit peut parfaitement faire, ne t’en déplaise)
      Quand à « l’argument » « ghetto friqué », il est tellement caricatural qu’il ne fait que donner de toi une image assez ridicule, un ridicule fortement teinté de nauséabond…

    • אהרון Répondre

      22 septembre 2013 a 15:50

      « ghettos de feujs friqués »

      Expression de jeune con , inculte, caricatural et fleurant effectivement le vieux cliché antisémite

    • דוד - King of Israel is back Répondre

      22 septembre 2013 a 16:20

      Particulièrement nauséabond en effet cette caricature typiquement antisémite !
      Par contre je ne sais pas à quel jeu tu veux jouer après tout ?
      Je ne vois même pas le commencement d’un point de chute dans tout ça !
      .
      Le BVP ça s’occupe de la vérification des publicités non ? Pas de ce que pensent les israéliens ? Hein ?
      :roll:

  7. avi zamir Répondre

    22 septembre 2013 a 13:44

    BVP
    je suis israeliens vivant a Ashkelon, tu dis a Alamo et a Benjamin qu’ils ne representent pas l’avis des israeliens. peut tu me dire quel est donc l’avis des israeliens et surtout qu’est ce qui te permet de l’affirmer.

  8. aurelle Répondre

    22 septembre 2013 a 14:04

    C’est de la provocation vache de la part de cette dame Castaing et de son entourage.

  9. Serge Belley Répondre

    22 septembre 2013 a 16:38

    Laissons a Israël le soin de régler cet incident sois disant diplomatique, on repassera pour le diplomatique; Israël ayant ses lois
    qui finira par une sanction comme ( personna non gratta pour cette chose qui n’a rien d’une diplomate )

  10. lolypop Répondre

    22 septembre 2013 a 23:10

    Mais les medias se fichent de savoir si les infos sont la vérité ou de gros mensonges. Tant qu il s agit de dénigrer israel c est bon pour eux.

  11. AYACHE Répondre

    26 octobre 2013 a 10:36

    Sauf erreur de ma part nous sommes en état de guerre et l’on devrait au moins supprimer à ces gauchistes
    toutes les aides de l’Etat et les sources de revenus extérieures ONG et autres.
    Déclencher chez eux des contrôles fiscaux approfondis pour établir leurs sources de revenus.
    les priver de leurs droits civiques puisqu’il y a atteinte à l’intégrité du pays et voir à collusion avec des ennemis d’Israel
    Ce serait un bon début à mon avis.
    Et si ce n’est pas suffisant donner à ces familles concernées un billet ALLER ET SANS RETOUR VERS
    les pays que nous connaissons , proches de leur haine pour ISRAEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *