Un chariot de duty free aurait pu causer un crash à l’aéroport de Tel-Aviv | JSSNews

Un chariot de duty free aurait pu causer un crash à l’aéroport de Tel-Aviv

Publié le : 28 novembre 2013

Un chariot de bouteilles d’alcool, du type de ceux qui servent à se balader dans l’avion pour vendre des produits Duty Free, a faillit causer un crash à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

L’accident a eu lieu mardi, sur un vol El Al en provenance de Bangkok.

Screen Shot 2013-11-28 at 11.39.33 AM

Au moment ou le train d’atterrissage a touché le sol, alors que l’avion était encore à pleine vitesse, le charriot a dévalé l’avion, prenant de la vitesse et… Défonçant la porte du cockpit, surprenant les pilotes au milieu de leurs procédures d’atterrissage.

Plusieurs bouteilles se sont brisées à l’intérieur du poste de pilotage, mais les pilotes ont réussi à garder le contrôle de l’avion et aucun blessé n’a été signalé. Le vol transportait quelque 450 passagers .

On ne sait pas comment le chariot s’est libéré de ses attaches . Les procédures de sécurité exigent que tous les chariots de nourriture et de boissons soient fixés avant l’atterrissage. Une enquête a été ouverte.

Par Sandra Nicema – JSSNews

5 Réponses à Un chariot de duty free aurait pu causer un crash à l’aéroport de Tel-Aviv

  1. Martina Répondre

    28 novembre 2013 a 11:52

    Bravo aux pilotes, ils ont évité le pire.
    C’est le miracle de Hanouccah !!!

  2. yoniiii Répondre

    28 novembre 2013 a 15:21

    hi

    par mesure de securiter

    pour cause de terrorisme il aurait etatit plus intelligentb de taire ce renseignement

    qui peut etre exploiter par des gens malintentionner

    by

    toute verite n’est toujour bonne a dire

  3. méfaresh01 Répondre

    28 novembre 2013 a 18:57

    Avant d’aller plus loin……

    Signalons à l’auteur de cet article qu’il faut se méfier des traductions « faciles » de termes aéronautiques de l’Anglais vers le Français…….

    Reprenons depuis le début……

    Les avions de ligne que vous empruntez comportent dans leur cabine passagers des zones où sont stockés les plateaux-repas, les articles d’ « épicerie »(café, boissons, sucre, et autres petits articles) destinés à la restauration. Les articles destinés à être vendus à bord à des prix détaxés sont aussi stockés dans ces mêmes endroits.

    Ces zones, souvent fermées par des rideaux, sont au nombre de 1 à 4 ou 5 suivant la capacité de l’avion. Les Anglo-saxons les désignent par le terme « Galley », les Français, lorsqu’ils n’empruntent pas le vocabulaire anglais, les désignent comme des « offices ».

    Ces offices comprennent généralement un évier, un ou des chauffe-eau,un plan de travail, et divers logements. Tous ces logements sont identifiés par un N° de réference. Ils ont un volume et une forme bien précise ce qui permet d’y stocker des containers adéquats. Les compagnies aériennes ont des matériels qui suivent des normes internationales ce qui permet de stocker un container XXX de la compagnie AirTruc sans aucun problème dans l ‘office de l’avion AirMachin….

    Il existe une série de logement particuliers au niveau du sol. Ces logements acceptent des containers sur roues. Ces containers ou « CART » pour les anglais, sont assez volumineux, environ 120X120X40 cm. On y stocke les plateaux-repas qui vous sont servis. On y stocke également un grande partie des boissons, surtout les sodas et les bières. Il est fréquent que les articles détaxés y soient stockés. Les Français nomment ces engins « voitures » ET NON PAS CHARIOTS…

    Ces voitures peuvent peser plus de 100k lorsqu’elles sont chargées….

    Tous ces containers et ces voitures sont bien entendu assurés dans leurs logements respectifs. Pour les voitures, les sécurités sont des bras*** de 20cm de long environ qui s’effacent pour laisser la voiture rouler hors de son logement. En position « safe » (sécurisé) le bras est vertical et empêche la voiture de quitter son logement. D’autre part, un frein actionné au pied peut bloquer les roues de la voiture pendant qu’elle circule et aussi dans son logement.

    A l’atterrissage, et même bien avant TOUS les containers ou voitures doivent être dans les logements prévus et doivent être sécurisés. La personne responsable de l’office n° XX ou YY doit vérifier tous les logements et la position des bras ou des taquets de sécurité.

    Les passagers assis sur leur fauteuil et attachés par leur ceinture ne ne rendent pas compte de la puissante décélération que l’avion subit après le toucher des roues.

    Si une voiture n’est pas sécurisée, elle a toutes les chances de sortir de son logement. Si, de plus, ce logement fait face à une allée, la voiture ne rencontrant pas d’obstacle accélère (apparemment) pendant que l’avion freine ( sacré Newton!!) …….

    ***Rendez vous dans le « galley » à un moment de calme, vous y verrez ces « bras » articulés sur le bord du plan de travail…Ils sont souvent peints en rouge métallisé.

  4. fly325 Répondre

    28 novembre 2013 a 21:12

    Ce que je ne comprends pas c’est comment, aussi lourd soit t’il, le « chariot » a t’il pu enfoncer la porte du poste de pilotage !
    De plus, EL AL a des portes blindés pour éviter toute intrusion…
    Donc soit la porte n’était pas fermée ( très improbable ) soit que la porte n’était pas assez solide ( donc un terroriste pourrait aussi très bien l’enfoncer )

  5. Deuxnids Répondre

    29 novembre 2013 a 00:36

    Ola du calme c est la 1er fois que j entend ça ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *