L’allègement des sanctions contre l’Iran donne des ailes à l’industrie française…mais plus dure sera la chute.

Publié le : 1 décembre 2013

L’accord signé à Genève le 24 novembre dernier qui allège les sanctions contre l’Iran, même si ces allègements restent « limités, ciblés et réversibles » se presse de préciser Laurent Fabius, notre ministre des Affaires étrangères, a eu pour effet d’émoustiller nos grands groupes industriels.

Partenaire privilégié de l’Iran jusqu’en 2005, la France a accusé une perte de 70 % de ses exportations vers ce pays, avec pour principale victime le secteur automobile.

Les mesures de rétorsion américaines qui ont empêché nos industriels de faire affaires avec l’Iran.

Du petit bout de sa lorgnette vénale et peu concerné par la menace nucléaire qui pesait sur Israël, PSA a dû quitter l’Iran la mort dans l’âme en 2012, faute de pouvoir récupérer ses bénéfices de la banque iranienne inscrite sur la liste noire américaine.

Renault, en juin 2013, a cessé de sous-traiter au niveau local l’assemblage de ses véhicules, sous la menace d’être privé de relations commerciales avec les USA.

collabosiran

Renault, PSA, Areva et les autres.

On a dû sabler le champagne dans les conseils d’administration des grands groupes français à la levée des sanctions, synonyme de reprise d’activité fructueuse avec l’Iran, même si pour la forme, il n’est pas de mise d’afficher son enthousiasme devant les médias.

Les affaires semblent quand même bien engagées quand on sait que la France envisage de rouvrir sa mission économique à Téhéran.

Les cotations en Bourse de Renault et PSA ont repris des couleurs, et une trentaine de sociétés françaises sont toujours inscrites au registre de la chambre de commerce franco-iranienne, parmi lesquelles Total, Danone et  Bel.

En 2009, le Canard Enchaîné dévoilait que l’Iran détenait 10 % des actions de l’usine d’enrichissement d’uranium français Eurodif, filiale d’Areva.

Le groupe peut donc se réjouir.

L’effet boumerang du veto français.

Si les américains, principalement les conservateurs, ont applaudi des deux mains au veto que la France a mis au compromis sur le nucléaire iranien voulu par l’administration Obama à Genève, il n’en demeure pas moins que les entreprises américaines se sont vite engouffrées dans la brèche de la détente économique.

Elles ont envoyé des commerciaux en Iran, et General Motors, soupçonnée d’être à l’origine du départ de PSA, fait depuis l’an dernier une campagne publicitaire dans plusieurs journaux iraniens et exporte ses modèles via l’Azerbaïdjan.

Les sanctions américaines ne visant  que les pièces détachées, pas les véhicules !

D’aucuns pensent, comme le politologue spécialiste de l’Iran, Michel Makinsky, que les sanctions américaines de l’executive act de Barack Obama auraient servi à éliminer la concurrence du marché iranien,

Les USA pourraient s’ouvrir grandes les portes de l’Iran, agacé par le veto français, sur le dos de l’industrie française, et surtout de la sécurité d’Israël.

Pascale Davidovicz – JSSNews 

Print Friendly

14 Réponses à L’allègement des sanctions contre l’Iran donne des ailes à l’industrie française…mais plus dure sera la chute.

  1. Xavier Pinto Répondre

    1 décembre 2013 a 10:56

    À travers cet article on voit bien ce qui mène le monde : se sont bien les intérêts économiques au détriment des intéressant des peuples.
    Or le monde des affaires est prêt à sacrifier Israël pour, comme un monstre addicte, , trouver à se nourrir !!
    Honte aux nations occidentales !!

  2. Kesem קסם Répondre

    1 décembre 2013 a 11:16

    C’est bon pour l’économie et la production, quand les affaires marchent tout marche

  3. myriam Répondre

    1 décembre 2013 a 14:28

    Comme avaient dit un certain Lenine je crois en parlant des occidentaux, « ils se battront pourrons vendre la corde pour les pendre »!!

    • léopold Répondre

      2 décembre 2013 a 00:48

      Je crois cette supposition dépassée.

      On ne leur vendra plus à crédit, on la leur fournira gratos

  4. subliminalsong Répondre

    1 décembre 2013 a 20:18

    si PSA est capable de larguer 24 millions d’euros de retraite doré à son précédent dirigeant, le groupe est bien capable de faire affaire avec les mollahs… Quant à Renault on est habitué, ils fabriquaient déjà pour les Allemands, alors les Mollahs vous pensez, buisness is buisness…

  5. isreal Répondre

    2 décembre 2013 a 01:43

    Ce monde me dégoute de jours en jours. Plus aucune valeurs a part le fric.

    • zz Répondre

      5 décembre 2013 a 20:01

      Ouais, mais va dire ça à tes cousins de Goldman Sachs

      • Sumer Ur Répondre

        12 décembre 2013 a 01:21

        Pas faux….

  6. Christopher Dee Répondre

    2 décembre 2013 a 20:30

    N’oublions pas le commerce des armes.
    Foutons leur une bonne tripotée à ces mollahs et les collabos en seront pour leurs frais. Et même après avoir détruit l’industrie nucléaire iranienne, ne soyons pas certain qu’à long terme seuls les amerlokobama et les fransouziches seront en bonne position pour faire commerce avec l’iran.
    Les russes n’ont pas que du nucléaire tchernobilien à vendre.
    Punaise ils peuvent pas empliffier la guerre entre chiites et sunnites, histoire de favoriser le petit cvommerce?

  7. Bronstein Répondre

    5 décembre 2013 a 19:03

    Les Israëliens peuvent critiquer, eux au moins n’ont jamais laisser tomber les mollahs et le commerce entre Israël et l’Iran n’a jamais été interrompu même quand Netanyahou était le plus virulent à demander de durcir les sanctions, les affaires avec les mollahs continuaient de plus belle.

    • Sumer Ur Répondre

      12 décembre 2013 a 01:17

      Bien sur, il traitent avec les russes aussi, ils traitaient meme avec hitler, le pacte d haavra en 1933!,,

  8. karim Répondre

    10 décembre 2013 a 15:09

    l humain préfère l argent que son prochain

  9. Sumer Ur Répondre

    12 décembre 2013 a 05:54

    Pour commencer le champagne se sabre (a la cuillere par ex), le sable c est pas possible!
    Les americains ont forces psa car ils ont 8% mini du capital via GM. Ceux qui n a pas empecher GM de continuer les affaires en Iran, une arnaque donc, a cause de ca 850 000 vehicules vendus en moins en 2 ans uniquement pour Psa pour la zone Iran, on connait la suite…..
    Encore une chose qui va revenir a la figure de certains et la liste est longue.

  10. MicheleK Répondre

    19 décembre 2013 a 10:06

    Tout ça pour des bagnoles !
    Moi je vous invite à faire la grève des impôts dans ce cas ! Je refuse que mon argent aille financer ceux qui veulent ma destruction et celle de ma famille qui vit en ISRAËL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *