Happy birthday Spitfire, avion qui porte très bien l’étoile de David ! | JSSNews

Happy birthday Spitfire, avion qui porte très bien l’étoile de David !

Publié le : 6 mars 2014

Le 6 mars 1936, l’avion le plus mythique de la Seconde Guerre Mondiale faisait son premier vol.

Héros de la Bataille d’Angleterre, le son typique de son moteur V-12 Rolls-Royce Merlin est le son de la résistance anglaise puis de la victoire alliée contre les forces de l’Axe et ce, sur tous les théâtres d’opérations. Il est l’un des rares appareils à avoir servi sur tous les fronts et durant tout le conflit.

Screen Shot 2014-03-06 at 2.22.38 PM

 

Mais le Spitfire porte aussi très bien l’étoile de David!

Le Spitfire en Israël a une histoire rocambolesque, comme toute l’histoire de l’armement juif en 1948.

Le premier « Spit » israélien a été entièrement reconstruit à partir de pièces laissés par les Britanniques lors de leur départ de Palestine, sur lesquelles on rajouté des pièces prélevées sur des épaves de Spitfire égyptiens abattus.

Le premier vol de ce Spitfire Israélien reconstruit a lieu en juillet 1948 et un autre suivra quelque temps plus tard. L’exploit d’ingéniérie et de mécanique est déjà en soi retentissant mais le Spitfire fera l’objet d’exploits d’espionnage et de dissimulation pour contourner l’embargo sur les armes à destination des Juifs.

Ce sont ainsi autour de 20 Spitfire, acquis en Tchécslovaquie, qui vont rallier Israël par les airs, par petits vols de terrain discret en terrain camouflés, sans contrôle ni guidage et sans autre navigation que la carte, le cap et la montre.

Une fois entre les mains des pilotes israéliens et des mercenaires de tout pays qui ont volé sous l’étoile de David, le Spitfire a clairement été le principal instrument de l’acquisition de la supériorité aérienne qui garanti la pérennité d’Israël jusqu’à aujourd’hui.

Le Spitfire israélien, cela dit, n’est qu’un détail dans l’incroyable histoire de la façon dont les juifs ont contourné les obstacles et les embargos, avec un acharnement insensé et un inventivité stupéfiante, pour défendre leur droit à avoir un état sur leur terre d’origine.

Par Timothée Larribau – JSSNews

41 Réponses à Happy birthday Spitfire, avion qui porte très bien l’étoile de David !

  1. Yéhoudi Répondre

    6 mars 2014 a 14:32

     » et des mercenaires de tout pays qui ont volé sous l’étoile de David,

    Tim, il eut été bon de préciser « mercenaires juifs »

    et mercenaires est-il vraiment le terme approprié??

    je pensais jusqu’ alors que c’ étaient une sorte de « légion internationale » comme celles qui combattirent le franquisme

    beaucoup de ces aviateurs ont volé sur les Spit, comme soldats Anglais, Américains ,canadiens, et Australiens(Juifs) durant WW2

  2. durandal Répondre

    6 mars 2014 a 17:01

    oh que oui quel avion et quel moteur Le moteur Rolls Royce comme le célèbre V8 et son bruit inimitable ,une Rolls Royce de cette époque 50/80 peut rester au garage sans avoir marché pendant des années il redémarrera sans problème et oui c’est une autre époque, les années soixante de nos parents quand des dizaines de milliers de personnes manifestaient dans les rues de Paris pour Israel ,les temps ont bien changé Rolls Royce et Bentley sont devenus allemands avec des moteurs V12 allemand alors que pour les puristes le seul et unique est le V8 heureusement toujours produit ,et dans les rues de Paris on entend des cris racistes et antisémites QUE LE MONDE A CHANGE ,longue vie à ce Spitfire à l’étoile de David….!

  3. Jean Répondre

    6 mars 2014 a 17:22

    Bel avion.

  4. mango Répondre

    6 mars 2014 a 17:24

    UN grand bravo et un hommage à tous ces pilotes Australiens qui donnèrent vaillamment leurs vie pendant la bataille d’Angleterre sur ces avions
    ils étaient si efficaces que les nazis avaient créer une cellule spéciales pour traquer ceux qui étaient abattus et les assassiner froidement sans autre forme de procès à travers toute l’Europe

  5. aurelle Répondre

    6 mars 2014 a 18:09

    et aussi une bonne bière Macabi

  6. Marock Répondre

    6 mars 2014 a 18:33

    Mefaresh n’ a pas encore réagi ?
    Je suis impatient de le lire.

    • méfaresh01 Répondre

      6 mars 2014 a 20:01

      @Marock, @Durandal, @Yéhoudi…..

      Je n’avais pas encore réagi car je me reposais….C’est d’ailleurs le seul moment où je ne m’occupe pas …..D’avions.

      Pour revenir à l’article, l’essentiel de ce que dit l’auteur est exact. Bon ! D’accord! Le fameux PREMIER « Spit » ( pour les intimes) n’était pas vraiment en pièces détachées mais avait été reconstitué en grande partie grâce à de nombreuses pièces détachées laissées par la R.A.F. (aviation britannique) lors de son évacuation de la base de Ramat David (Vallée de Jezréél).

      L’essentiel de l’avion avait une autre origine: Il s’agissait de la coque d’un autre Spitfire, EGYPTIEN celui-là, qui avait fait un atterrissage de fortune sur la plage de Herzlyia après avoir été touché par la D.C.A.(défense contre avions) israëlienne….

      Ce Spitfire fut immatriculé D-130 et servit de longues années dans l’armée israëlienne.

      Pour les volontaires venus de nombreux pays, pilotes, armuriers, mécaniciens. Nombre d’entre eux n’étaient pas Juifs mais venaient lutter pour la cause d’Israël. L’immense majorité d’entre eux ( y compris les Juifs) retournèrent d’ailleurs chez eux dans les années 49-50, après l’ Indépendance….. Ils dépendaient d’un service spécialement créé pour les accueillir et les répartir :Le MA »KHAL ( Mitnad’vim me-khoutz la’aretz,sauf erreur de ma part ).

      Le Spit montré sur la photo est aussi une légende…..
      Lorsque les Spits furent retirés du service de Heyl Ha’avir, Ezer WEIZMAN qui avait volé sur ce type de chasseur pendant la guerre de 48-49  » s’arrangea » pour qu’on en conserve un en état de vol. Il le fit peindre en noir avec son numéro d’origine, le 57. Les bandes rouges sur la dérive rappellent le « premier escadron de chasse » et le badge porté sur le nez à gauche est celui de l’armée de l’air….. Weizman, alors « patron de l’ armée de l’air s’en servait pour se rendre d’une base à l’autre pendant ses inspections. Il vole quelques fois dans l’année lors de cérémonies organisées par l’ armée de l’air.

      P.S. SPITFIRE ne signifie pas  » cracheur de feu » mais c’est le mot anglais pour  » Mégère »……N’oubliez pas qu’en bon Anglais le bateau et l’avion sont…..Féminins !!!!

      • Elie de Paris Répondre

        6 mars 2014 a 22:56

        Bien de souligner le volontariat plutôt que le mercenariat de nombreux non-juifs qui se sont engagés, parfois au prix de leur vie, pour la lutte contre la Force Obscure.
        Qu’on se le dise, nous avons de vrais Amis chez les non-juifs…et de faux amis chez des vrais juifs…
        Kader Ben Ahor, d’Ur.

      • ARI Répondre

        7 mars 2014 a 15:22

        bonjour il me semble que les 1ers appareils de la force aerienne israellienne etaient des Me109(origine allemande) provenant de stocks en tchecoslovoquie… et ils combatirent les spitfire egyptiens.
        chabat chalom

  7. ShylockII Répondre

    6 mars 2014 a 19:42

    Tout a faire d’accord avec Yéhoudi.
    Le terme « mercenaire » est inapproprié.
    On n’est pas du tout dans l’esprit de Tchombé au Katanga ou chez Bob Denard aux Comores.

  8. popi soudure Répondre

    6 mars 2014 a 20:17

    d’ anciens pilotes de la raf et meme de la lutwaffe allemande ont rejoint les rangs naissant de tsahal par idéal ou par sionisme ses tout débuts renforçant ainsi la future IAF de professionnels aguerris et prêt a combattre a mort pour israel ! ils faut se souvenir ce ces heros aujourd’hui anonymes ….

  9. Marock Répondre

    6 mars 2014 a 21:20

    Oh grand Mefarailes, merci d’ avoir ainsi dissipé mon impatience.

    Une interrogation, encore, sans vouloir abuser.

    Il me souvient, dans mon enfance, d’ avoir été en contact avec un spitfire.
    Grand étonnement, la structure arrière était de bois et de toile.
    Rêve d’ enfant ou sélinité précoce ?

    • Chantal Répondre

      6 mars 2014 a 22:11

      Une mégère qui portait des fagots peut-être…

    • méfaresh01 Répondre

      6 mars 2014 a 22:27

      Re-salut, Marock!!!

      Sauf erreur de ma part, le Spitfire était construit entièrement en métal Il est vrai qu’à l’époque c’était un peu une position en pointe puisque la majorité des avions avait des surface mobiles entoilées sur structure métallique ou en bois.

      Pour les non-spécialistes les « surfaces mobiles » sont celles qui peuvent bouger, en fonction des commandes du pilote : Gouvernail de direction gouvernes de profondeur, ailerons, volets…..

      A l’époque de la création du Spit, presque tous les avions en fonction ou en projet avaient des surfaces mobiles entoilées….
      Cher Marock, il est très possible que vous ayez été face à un autre type de chasseur …..Le « Hurricane », par exemple…..

      Un petit « post scriptum » triste:

      L’ingénieur Reginald MITCHELL, génial créateur du Spitfire, n’eut pas la satisfaction de voir la gloire éclairer son avion. Il mourut de maladie à 37 ans alors que le Spit n’avait pas encore eu le temps de devenir une icône de la guerre et un héros des cieux.

  10. trump Répondre

    6 mars 2014 a 22:26

    Il faut rappeler que,avant le spitfire, le premier chasseur du heil haavir etait le « mezek » tcheque ,derive du me109 allemand!
    C’ etait un pietre avion car sous motorise
    Il permit cependant de stoper les raids aeriens egyptiens sur Tel Aviv

    • méfaresh01 Répondre

      6 mars 2014 a 22:47

      Salut, trump!!

      Parfaitement!!!
      Le « Mezek » ou « Messer » en argot de pilote israëlien était le chasseur tchèque AVIA S 199.
      Il était dérivé du fameux Messerschmitt 109, fabriqué sous licence en Tchécoslovaquie sous contrôle allemand.
      A la fin de la guerre, le stock de moteurs Daimler-Benz DB605 fut anéanti par un bombardement allié. La firme Avia continua de produire le Me 109 avec un autre moteur, le Junkers Jumo 211F.

      Cependant, l’avion obtenu était loin d’être un aigle !! Moteur moins puissant et plus lourd, moins réactif…….

      Les Israëliens furent malgré tout très heureux d’en obtenir un vingtaine livrés par les Tchèques avec l’accord tacite de l’U.R.S.S……

      Tout dangereux qu’il fût, le « Mezek » permettait à Israël d’occuper les cieux face aux avions arabes. A son actif, 2 exploits:

      -La première victoire de l’ armée de l’ air d’Israël: Un C-47 (Dakota) égyptien.
      -Le blocage d’une colonne de blindés et d’infanterie égyptienne qui devait suivre la côte vers le nord et attaquer Tel-Aviv. La colonne fut stoppée par bombardement et mitraillage par les  » Messer ». Elle fut stoppée à la hauteur d’ ASHDOD où un monument rappelle cet épisode de la guerre d’indépendance……

      P.S. Je n’ai pas encore localisé le monument…

  11. Marock Répondre

    6 mars 2014 a 22:26

    Mal fagottée, alors.
    Une robe de bure paraîtrait satinée en comparaison.

  12. Elie de Paris Répondre

    6 mars 2014 a 22:44

    Tim est pilote, et passionné d’aviation… Ce qui explique son article. Mais je ne peux m’empêcher de rappeler, l’avion de guerre étant le sujet, que le Furieur Naze avait fait équiper les Stukas d’une sirène hurlante qui se déclenchait dans les piquets lanceurs de bombes ou mitraillage, ce qu’on entend dans les vieux documents filmés, et cette ultrapuissante sirène était sensée epouvanter les civiles au sol… Diabolique…!
    Trumpet Dor.

    • Marock Répondre

      6 mars 2014 a 23:43

      Mes parents m’ ont raconté.

      Mefaresh a fait ici autrefois une trés belle conférence sur le Stuka, le pourquoi des ailes brisées, du train non retractable…

  13. Yéhoudi Répondre

    6 mars 2014 a 23:09

    méfaresh01 Répondre

    6 mars 2014 a 20:01

    @Marock, @Durandal, @Yéhoudi…..

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    quel talent , une encyclopédie ,notre « avioneur » préféré :lol:

  14. shalhevet Répondre

    7 mars 2014 a 00:58

    méfaresh,
    Le monument dont vous parlez se situe dans le parc « ad halom » sur le pont ottoman « gesher ad halom » qui signifie le pont de « jusqu’à là » ou « jusqu’ici » = sous entendu les forces égyptiennes ont réussi à parvenir uniquement jusqu’ici et pas plus loin.
    Le pont se trouve sur la rivière Lakhiche לכיש qui traverse la route 4 à côté de Ashdod.

    Il s’agit de « l’opération Pleshet » (« opération des philistins »). Les Egyptiens ont été surpris par une frappe aérienne de quatre avions Avia S-199 (Messerschmitt), c’était le premier vol opérationnel de l’escadron de chasse de l’Armée de l’Air Israélienne dont l’existence fut jusque-là très secrète..

    Après la guerre de l’indépendance Israël a reconstruit le pont détruit par les égyptiens et y a installé un mur commémoratif avec les noms des soldats tombés. Puis, après l’accord de paix avec l’Egypte, Israël a crée un obélisque en souvenir des soldats égyptiens avec leurs noms écrits en arabe, hébreu, anglais et écriture hiéroglyphique.
    Les égyptiens ont gardé en échange des monuments israéliens dans le Sinaï.

    Dernièrement, le parc « Ad Halom » a connu de nouveaux aménagements paysagers, notamment la plantation de milliers d’arbres.

    Je vous souhaite une belle balade dans ce parc ;)

  15. ELIOT Répondre

    7 mars 2014 a 09:44

    Le spitfire, avion mythique indissociable des héros de la RAF et du plus grand homme du XXème siècle, le colossal Sir Winston Churchill…

    • trump Répondre

      7 mars 2014 a 12:56

      « Le spitfire, avion mythique indissociable des héros de la RAF et du plus grand homme du XXème siècle, le colossal Sir Winston Churchill… »

      J’ai admire winston Curchill jusqu’au moment ou j’ai appris qu’il nous avait volé la rive est du Jourdain en 1922 ,en contravention avec le « droit international » (Traité de San Remo de 1920)!
      En outre,pendant la 2 e guerre mondiale, il a maintenu le « livre blanc »,limitant l’entree de Juifs dans leur Patrie,contribuant donc ,indirectement a l’horrible shoah !

      • ELIOT Répondre

        7 mars 2014 a 18:55

        trump, c’est vrai mais que pouvait il faire d’autre? L’exode vers Israël était quasi impossible pour les juifs pendant la IIème GM. Ils seraient tombé aux mains du Mufti et d’hitler. Pour la rive est du Jourdain, vous m’apprenez quelque chose mais il y a peut être une explication à cela. Je signe et resigne Sir Winston Chruchill reste le plus grand homme du XXème siècle, le grand vainqueur de la IIème GM, l’auteur d’un texte admirable « la lumière et les ténèbres », celui qui n’a jamais transigé ni plié devant la barbarie nazie. Lorsque le criminel Staline signait un pacte de non-agression avec les nazis en 1939 (il ne serait jamais entré en guerre si hitler ne l’avait pas attaqué en 1941), pareil pour Roosevelt l’américain entré en guerre seulement après l’attaque des japonais sur Pearl Harbour. Quand Pétain signait honteusement la capitulation, UN HOMME est un seul s’est levé face à la barbarie et face à la lacheté mondiale, Babyface…

        • Michel first Répondre

          8 mars 2014 a 02:54

          Pendant la guerre,les Anglais n’avaient-ils pas le Mandat sur la Palestine ?
          Ce n’était pas Hitler et le Grand Mufti qui y avaient le pouvoir,comment les Juifs y seraient-ils « tombés entre leurs mains » ?
          Après la guerre le livre blanc avait-il disparu ? Churchill aussi ?

    • Michel first Répondre

      8 mars 2014 a 02:32

      Arnold Lagemi-archives du blog antisémitisme et préjugés .
      arnoldlagemi.com
      Vous devriez en tapant ceci sur Google,et en lisant une citation des propos de Churchill sur les Juifs,avoir une idée un peu plus précise de quelle était son opinion sur vous (sur nous).
      Peut-être qu’ensuite votre opinion sur lui sera moins enthousiaste….
      Shabat Shalom Eliot.

  16. mango Répondre

    7 mars 2014 a 11:14

    A Chantal d’où l’expression
    ( de derrière les fagots )

  17. Harry Davidson Répondre

    7 mars 2014 a 14:22

    @Mefaresh le lieu est l’entrée sud d’Ashdod, derrière la pompe à essence, si je me souviens bien. Mais, Shalhevet t’avait également répondu.
    Un plaisir de lire votre érudition et votre humour, M’sieurs, Dames. ;-)

    • méfaresh01 Répondre

      7 mars 2014 a 14:52

      @Shalhevet et @ Davidson

      Merci beaucoup Messieurs !!!!!

      Grâce à vos précieuses indications je vais pouvoir aller voir ce monument….
      En tant qu’ Ashdodi (de fraîche date), je pense qu’il est bon de connaître les lieux « historiques » de ma ville !!!!

      shabbat shalom

      • shalhevet Répondre

        7 mars 2014 a 18:53

        Shabbat chalom également à vous Mefaresh

        Mais je suis une fille :lol: Shalhevet = prénom féminin

  18. Tim Larribau Répondre

    7 mars 2014 a 15:46

    @ Méfaresh: va falloir qu’on cause… J’aime les gens qui en savent plus que moi et qui sont eventuellement capables de m’aiguiller sur un thème particulier! Je m’intéresse à la création pratique de l’aviation israélienne après en avoir lu quelques lignes passionnantes dans « O Jerusalem »!

    • méfaresh01 Répondre

      7 mars 2014 a 16:37

      Salut, Tim !!!!

      Si vous lisez l’ Anglais, il n’y a pas de problème…..

      Plusieurs livres sur le sujet ont été publiés depuis une trentaine d’années. Parmi les auteurs, beaucoup d’anciens pilotes israëliens….
      La censure est devenue bien moins dure et on en apprend sur beaucoup de choses…….

      A l’occasion, je vous communiquerai les titres via le site….

      • Tim Larribau Répondre

        8 mars 2014 a 00:43

        Salut Méfaresh!

        Oui, je lis l’anglais sans aucun problème. Les éléments lus dans « O Jérusalem » m’ont fasciné, la volonté de Ben Gourion qui avait vécu le Blitz et était personnellement convaincu de la puissance aérienne, les premiers avions Avro d’aéro-club qui servent aux liaisons et même à des missions armées, je crois, etc. Comment, en pleine guerre, face à une puissance mandataire et sous la menace de 5 pays, une communauté peut réunir un embryon de force aérienne et la rendre opérationnelle en quelques mois? J’aimerais beaucoup, en effet, en savoir plus!

    • shalhevet Répondre

      7 mars 2014 a 19:01

      Très cher et honorable Monsieur Larribau,

      Si vous avez des thèmes précis, je me pencherai dans les vieux bouquins et archives et je vous les traduirai.

      Cordialement,

      • Tim Larribau Répondre

        8 mars 2014 a 01:03

        Bonsoir Shalhevet,

        Je m’intéresse aux tout premiers moments, la réflexion et les décisions au niveau de l’Agence Juive et de l’état-major de la Haganah, ainsi qu’à l’organisation initiale et les premières quêtes de matériel et de personnel. Comment l’aviation israélienne aujourd’hui si réputée a pu naître dans autant d’adversité est stupéfiant et fascinant!

  19. Yéhoudi Répondre

    7 mars 2014 a 19:22

    shalhevet Répondre

    7 mars 2014 a 18:53

    Shabbat chalom également à vous Mefaresh

    Mais je suis une fille :lol: Shalhevet = prénom féminin
    xxxxxxxx

    comme la petite assassinée par une ordure palos d’un coup de fusil a la tête, a Chilo , je crois

    qu’ est la signification de ce prénom ??

  20. shalhevet Répondre

    9 mars 2014 a 23:14

    @Yéhoudi,
    Oui, il y a la petite shalhevet Fogel Hi »d
    (la famille assassinée au village Itamare).

    Mais, le prénom Shalhevet existait déjà avant. Ca signifie une grande flamme, une langue de feu.
    Initialement c’est Shalhevetya = la grande flamme de feu de Dieu (au sens spirituel aussi).

    Shalhevet est un prénom féminin mais il y a un homme connu Shalhevet Freier, un grand scientifique nucléaire israélien. A ma connaissance, il est le seul.

  21. shalhevet Répondre

    9 mars 2014 a 23:32

    @Tim Larribau
    – Il y a le super livre de Eliezer Cohen (Cheetah) Zvi Levy « The sky’s not the limit ». Il est consultable sous .pdf
    http://www.fisherlibrary.co.il/English/Israels_Best_Defense.pdf
    Mais, après une petite comparaison avec l’hébreu (consultable aussi sous .pdf) il en manque pas mal http://www.fisherlibrary.co.il/biography/The_sky_is_not_the_limit.pdf

    Pour ce grand Monsieur Cohen http://en.wikipedia.org/wiki/Eliezer_Cohen
    A mon avis c’est un très bon livre.

    – Album traduit en anglais aussitôt après l’hébreu. Vous pouvez consulter en lecture libre. Pour télécharger, cliquer sur l’icône .pdf à côté de l’écriture en hébreu en bas de page
    http://fisherlibrary.co.il/history/The_Israel_Air_Force.pdf

    – Autre lien israeli air force 1948 to the present
    http://www.fisherlibrary.co.il/English/Israeli_Air_Force_1948_to_the_Present.pdf

    Si les .pdf ne s’ouvrent pas facilement, faites copier coller leurs adresses dans la barre d’adresse de votre navigateur.

    – Ca provient de ce site « the israeli air force history and Heritage Digital Library » en anglais:- http://www.fisherlibrary.org.il/Page.asp?CatID=2716
    Mais j’avoue qu’il n’est pas trop fourni en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *