Le meilleur lycée de France est « l’Alliance, » un lycée juif ! | JSSNews

Le meilleur lycée de France est « l’Alliance, » un lycée juif !

Publié le : 7 avril 2015

Aux Pavillons-sous-Bois, précisément, une commune de 20 000 habitants que rien ne prédispose, a priori, à connaître un tel succès. L’établissement arrivé en tête cette année est le lycée privé Alliance, qui dépend de l’Alliance israélite universelle, une association créée au XIXe siècle. La directrice de ce lycée, Dominique Dahan, nous explique selon elle les clés de la réussite.
Le Palmarès 2015 est ici.

©GoogleSreetView

©GoogleSreetView

Pouvez-vous nous présenter votre lycée ?
Dominique Dahan : Nous sommes un lycée privé, sous contrat d’association. Nous offrons un double cursus : nous appliquons celui de l’éducation nationale, et y ajoutons un cursus spécifique, avec des cours d’hébreu ou de philosophie juive. En terminale, le lycée Alliance propose deux classes scientifiques et une économique et sociale. Nous avons trop peu de demandes pour ouvrir une classe littéraire, ce que je regrette, en tant que professeure de lettres et d’histoire ! Une scolarisation est possible dès la maternelle, avec une classe pour les tout-petits, puis deux classes par niveau de primaire et trois dans le secondaire. Au total, près de 800 élèves sont scolarisés.

D’où viennent vos élèves de terminale ?
Il s’agit pour la plupart d’enfants résidant en Seine-Saint-Denis, même si certains viennent de l’Est parisien, voire des Yvelines. Les trois quarts des élèves de terminale étaient déjà scolarisés ici en 6e. Pour le quart restant, nous faisons entrer en priorité les familles membres de l’Alliance, puis nous choisissons des élèves et des familles qui veulent une éducation de qualité avec un complément d’éducation juive. On ne prend pas que les très bons dossiers, mais on ne s’en prive pas non plus.

Cette première place au palmarès des lycées 2015 vous a-t-elle surprise ?
Oui, c’est une très agréable surprise ! Nous sommes premiers au niveau national pour la première fois, même si, depuis cinq ou six ans, nous avons des résultats exceptionnels. Le lycée a toujours été très bien positionné depuis ses débuts. En plus du taux de réussite au bac de 100%, il y a un grand nombre de mentions et de notes excellentes, quelles que soient les disciplines. C’est une belle victoire sur une population qui est celle du 93.

A quoi tient cette réussite, selon vous ?
Nous sommes la preuve que la cohésion d’une équipe permet d’aller plus loin, pour les élèves. Nous accompagnons à la fois les élèves les plus fragiles et les plus performants. Nous essayons toujours de leur en donner plus, que ce soit avec un dispositif de tutorat, des cours de soutien, ou ce que j’appelle « l’heure du plus », pour les élèves les plus en avance. Nous proposons également des « récréations actives », pendant lesquelles les élèves peuvent avoir un échange différent avec les professeurs, pour briser la glace. C’est très important. Il arrive en outre qu’après un conseil de classe, certains professeurs soient mécontents de certains élèves. Ils convoquent alors les parents en fixant des objectifs ciblés, ce qui peut passer par des cours supplémentaires obligatoires à la rentrée. Nous ne lâchons rien.

Comment expliquez-vous qu’autant d’élèves effectuent toute leur scolarité chez vous ?
J’y vois la marque de notre ténacité. Peu d’élèves ont envie de partir de l’école. A la fin de la troisième, certains sont réorientés vers d’autres filières, mais on veut que cela se fasse sans brutalité. Les parents mesurent la main tendue que nous leur offrons. Nous mettons à leur disposition des ramassages spéciaux par autocars, six lignes en tout qui transportent chaque jour 300 élèves, matin et soir ! Nous avons aussi des psychologues et un espace santé qui prennent en charge aussi bien l’élève que la fratrie et la famille.

Quel niveau d’exigence imposez-vous à vos élèves ?
Il est important d’être exigeant, mais de l’être à tous les niveaux : respect des autres, tenue adaptée pour l’étude, retards et absences, etc. Notre exigence est juste, donc elle est appréciée par les élèves. Elle s’accompagne aussi d’une bienveillance : un élève mérite d’être accompagné. Rigueur et bienveillance sont deux éléments indispensables pour réussir.

Trouve-t-on des « mauvais élèves » au lycée Alliance ?
Je préfère parler d’élèves « fragiles ». Et il y en a, oui. Nous avons mis en place une distinction supplémentaire au conseil de classe pour l’élève le plus performant, et celui qui est le plus méritant. Les parents reçoivent un petit courrier, chez eux, avec ces deux noms. « Méritant », cela veut dire qu’il s’est dépassé. Nous avons un curseur donc différent : le jeu des moyennes fait qu’un enfant à 12/20 peut être considéré comme fragile. Tout dépend de son évolution. Les notes chiffrées restent un élément important, mais la progression et les efforts de l’enfant, selon son parcours, sont cruciaux.

Beaucoup d’établissements en tête du classement sont privés. Comment l’expliquer ?
Ces bons résultats tiennent sans doute au fait que nous encadrons les enfants depuis le CP. Les deux tiers sont presque nés chez nous ! Ce n’est pas un hasard. La scission entre primaire, collège et lycée, qui se pratique souvent dans le public, n’est pas une bonne chose. Harmoniser, connaître les élèves et les familles, représente un grand atout.

Les élèves scolarisés au lycée Alliance ne sont-ils pas coupés du monde ?
Effectivement, il y a une coupure avec l’extérieur à tous les niveaux : culturel, social et religieux. Mais nous veillons à ouvrir notre éducation au maximum. Nos élèves vont par exemple effectuer des visites en maison de retraite, ou préparer des colis pour des familles défavorisées. Eux-mêmes, parfois, n’ont pas toujours la chance de partir en vacances. Des élèves découvrent la neige grâce à notre classe de neige, ou le Louvre, Chantilly ou Israël grâce à cette école. Nous disposons également d’abonnements à l’opéra et à la Comédie française. Nous prônons un judaïsme tolérant, ouvert, et revendiquons l’implantation dans la cité.

Que deviennent ces élèves, après le baccalauréat ?
En moyenne, 40% d’entre eux choisissent la filière médicale. Sinon, beaucoup entrent en classe préparatoire ou en fac de droit. Etonnamment, très peu choisissent le professorat. Peut-être que l’on rentre dans le schéma national, où le métier de professeur n’est pas toujours valorisé. On est fier de beaucoup de choses, mais s’il y avait une faiblesse, ce serait celle-là !

Quel est le prix de l’excellence ?
La scolarité coûte 400 euros par mois, mais la grille des tarifs est très variable. On compte environ 70% de boursiers : bourses d’Etat ou bourses décernées par l’Alliance, qui les distribue selon différents critères. Cela dit, n’importe quel élève qui souhaite postuler, s’il est intéressé par le double cursus (cours de Torah et cours classiques) que nous proposons, est libre de le faire.

Avec FTV Infos – JSSNews

26 Réponses à Le meilleur lycée de France est « l’Alliance, » un lycée juif !

  1. davidoff Répondre

    7 avril 2015 a 08:38

    Ceux qui sont faiblards au moment de passer le bac,sont invités en candidats libres,l’Alliance c’est aussi cela!

  2. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 09:09

    Je veux y voir une ecole qui se cramponne aux valeurs authentiques Juives.
    Elle n’est pas meilleure que les autres années.
    C’est la niveau des autres écoles, l’effondrement de l’education nationale française, qui distingue cette ecole en particulier, et les écoles juives en général.
    Davidoff, tous les lycees prives pratiquent les presentations douteuses en candidats libres, alors réveillez-vous. Ce n’est pas en médisant que vous vous disculperez de n’avoir point offert, apparemment, ce type d’école à vos enfants.
    Certains investissent dans des briques, du béton, et des plans retraite. D’autres dans la Culture et la Transmission à leurs enfants. La seconde option, parfois mixée avec la première, est toujours la bonne.
    Les biens Juifs finissent toujours par exciter la jalousie « Gentille » et être spoliés. Les seules vraies valeurs transportables sont notre culture, garant de notre survie.

  3. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 09:29

    Euh…le palmarès est introuvable. Il serait intéressant d’y relever les postes des lycees juifs…
    et muzulmans.
    Beuh !!… Shuis bête !! Y’a pas d’lycees muzulmans..
    Avec 8 millions de ceux-ci en France…
    Et l’aut qui veut doubler les m0squees en France, au lieu de pousser 1 lycée !..
    Quelle Régression !!

  4. Yéhoudi Répondre

    7 avril 2015 a 09:31

    que la bénédiction pascale des « cohanim » leur parvienne du Kotel

    https://www.youtube.com/watch?v=AnfIC7yxKRY

    instants grandioses de la petite Grande Nation qui a toujours tutoyé Dieu pour le remercier, comme pour l’ engueuler

  5. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 09:40

    Nous pouvons voir ici que le meilleur lycée en valeur ajoutée est …beth ‘Hannah dans le paris 19 ème.
    http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/annuaire-lycees/classement/lycees-gt.html
    C.Q.F.D.

  6. shalhevet Répondre

    7 avril 2015 a 10:14

    Elie,

    Ton lien est le palmarès du journal le Parisien. Alors que l’Alliance c’est le palmarès France TV info 2015. (je mets le lien dans un poste à part)
    Bon, dans ces 2 palmarès, on a 2 écoles juives en tête, c’est pas mal.

    Sinon, mon palmarès perso à Paris, la meilleure reste quand même Yavné

  7. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 10:20

    Mon lien est celui qui relaie l’éducation nationale.
    Faut cliquer sur l’établissement et on voit apparaitre toute la structure et la’progression de CHAQUE ecole !!

  8. joselito Répondre

    7 avril 2015 a 10:20

    Un petit rappel pour rappeler celle qui a donné son vrai essor à cet établissement, elle fut la « Marianne Picard » de cette école : Rachel Cohen SERFATY de Marrakech et Strasbourg, elle fut avec deux de ses frères la grande famille de directeur d’école juive de paris dans la lignée de la Famille PICARD. Elle est aussi la jeune Soeur du Rabbin Michel SERFATY

  9. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 10:33

    Pour nos amis athées, à la.menthe…
    Les faits sont là, les meilleurs écoles sont religieuses… La morale religieuse, issue ( même mal) de la bible reste le garant de l’elevation culturelle.
    Toutes les ecoles privees saint et Sainte machin sont sous surveillance religieuse. Et les autres écoles, permissives, à distributeur de preservatifs dans la cour de recréé ?? Au fond de l’abime…

  10. shalhevet Répondre

    7 avril 2015 a 10:43

    Elie,
    j’ai vu ton lien avant de poster.Donc regarde les liens que j’ai posté ;)

  11. Gérard Pierre Répondre

    7 avril 2015 a 11:06

    « Effectivement, il y a une coupure avec l’extérieur à tous les niveaux : culturel, social et religieux. »

    La réponse de madame Dominique Dahan fait écho à une citation fort judicieuse de l’écrivain et moraliste colombien Nicolás Gómez Dávila :

    « Éduquer les jeunes gens ne consiste pas à les familiariser avec leur époque, mais à faire en sorte qu’ils l’ignorent le plus longtemps possible.

  12. Bereshitim Répondre

    7 avril 2015 a 11:59

    Et bien que 17 ème dans le classement, l’O.R.T enregistre d’excellents résultats .

  13. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 12:21

    Non non, Shalhevet, Beth ‘Hannah est Vraiment le 1er lycée de France…jai bien lu tes 2 liens.
    On y trouve l’Alliance a la 19 ème et le moteur d’affichage génère 3 parametres.

  14. Yéhoudi Répondre

    7 avril 2015 a 12:27

     » le 7 avr 2015

    Après Boubakeur qui réclame 2 200 mosquées de plus en deux ans, l’UOIF exige des « mosquées cathédrales » !

    xxxxxxxxxxxxxx

    haha! il est revenu le temps des cathédraaaaaaaaales…..

    c’est Sardou qui va être ravi :lol:

  15. yes Répondre

    7 avril 2015 a 12:28

    Comme quoi, on peut avoir de très bons résultats dans les quartiers dits défavorisés.

    A moins que le critère ne soit pas le quartier….

  16. davidoff Répondre

    7 avril 2015 a 15:37

    Elie,ne t’inquiète donc pas pour mes enfants,ils n’ont pas eu besoin de l’Alliance pour s’instruire et ils sont tous (4)en situation honorable tu risques d’en rougir!toujours aussi blaireau si ça ne te plait pas tu tailles sévère …
    Cette remarque que j’émet est vraie! mais n’enlève rien en la qualité de cet établissement remarquable.

  17. Morgane Répondre

    7 avril 2015 a 18:09

    Merci Yehoudi pour ton lien.
    Magnifique !
    Tu as mangé du msoki à Pessah ?
    Passe de bonnes fêtes avec les tiens.

  18. Yéhoudi Répondre

    7 avril 2015 a 18:30

    :lol:

    non! je n’aime pas du tout le m’soki

    un travail de romain pour un résultat discutable en ce qui me concerne …

    juste une tfina constantinoise a base de fèves fraiches,cardons,navets nouveaux….excellente !!

    nonobstant toutes les salades inséparables de nos tables de fêtes :lol:

  19. Ruthy Répondre

    7 avril 2015 a 18:49

    La tafina en question s’appelle olmo, perso, je n’en suis pas fan, mais mon pere adore ca

  20. Chantal Répondre

    7 avril 2015 a 18:59

    Moi je bois des shakes verts, ça va plus vite. :)

  21. Elie de Paris Répondre

    7 avril 2015 a 21:11

    Ahhh, Davidoff… Vous n’avez donc pas, apparemment, offert d’ecole juive à vos enfants.
    Je ne peux donc que vous souhaiter d’y conduire vos petits enfants. Bien entendu, l’instruction qui me motive est juive, et dans ces établissements, les pilpoulim talmudiques sont les garants d’un esprit vif et sage, que nous envient et copient les Coréens…
    Quant au blaireau, ma barbe m’en dispense.
    Pessah’ casher vé sameah’.
    N.b
    La seule situation honorable qui m’importe navigue dans la yiddish kaït, la vie juive.

  22. Bereshitim Répondre

    8 avril 2015 a 11:43

    Comme quoi, on peut avoir de très bons résultats dans les quartiers dits défavorisés.

    A moins que le critère ne soit pas le quartier….

    Tout dépend de ce que l’on trouve dans l’ecole du dit quartier, le problème se situe plutot ailleurs . Faisons un test démographique, déplaçons les chonces pour la france du 9-3 dans le 16 ème et les habitants du 16 ème dans le 9-3 et évaluons la qualité de vie de chacun de ces deux lieux dans 10 ans . Quelque chose me dit que le 16 ème arrondissement parisien ne sera plus alors le centre de gravité tourristique qu’on lui connait .

  23. yaakova Répondre

    8 avril 2015 a 12:50

    Si Elie il y a des lycées musulmans, va regarder sur internet. J’ai même été horrifiée, car certains y prônent la haine d’Israël (qu’un ancien professeur a d’ailleurs dénoncé.)

  24. yaakova Répondre

    8 avril 2015 a 12:52

    Ce type de lycée de l’Alliance Israélite devrait bien être imité par l’Education Nationale elle-même.

  25. BOIGIENMAN Répondre

    8 avril 2015 a 15:30

    Invite un jour chez un ami et me montrant son fils de 16 ans en terminale S dans un lycée parisien de l’école publique me lança au sujet de son garçon assis lascivement devant la télévision en ces termes :
     » tu vous a cause de ce genre de jeune homme comme le mien que l’antisémitisme en France se propage  » !!!
    Interloqué par ses dires je lui pose donc la question pourquoi ?
    Alors il me répond sur un un ton sérieux mais apparemment très ironique :
     » tu vois il ne fout rien en classe et à la maison passant ses heures à glander et jouer et pourtant il est toujours premier de sa classe malgré son jeune âge et avec une moyenne scandaleuse de 18,5 dans toutes les matières !
    Alors ne penses- tu pas qu’on puisse devenir antisémites!!!
    Cette histoire date de plus de 45 ans et je puis constater avec bonheur que nos jeunes d’aujourd’hui ne déméritent pas de leurs aînés !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *