Medvedev félicite les juifs pour la réouverture de la synagogue de Vladivostok | JSSNews

Medvedev félicite les juifs pour la réouverture de la synagogue de Vladivostok

Publié le : 21 décembre 2015

Le Premier ministre russe Dmitry Medvedev a visité vendredi la synagogue de Vladivostok dans l’Extrême-Orient russe peu de temps après sa réouverture.

Construite en 1916, la synagogue, qui est située à 560 kilomètres de la frontière maritime de la Russie avec le Japon, et à 145 kilomètres de la frontière terrestre avec la Corée du Nord, avait été confisquée par les autorités communistes en 1932 et transformée en une usine de bonbons.

Capture d’écran 2015-12-21 à 13.32.01

Elle a été rendue à la fédération des communautés juives de Russie, associée au Habad, en 2005 et rouverte en tant que seul lieu de culte juif de la cité portuaire vendredi, selon le site internet d’informations jewish.ru.

Medvedev s’est rendu à la synagogue rapidement après sa réouverture pendant une cérémonie à laquelle assistaient des centaines d’invités.

Berel Lazar, l’un des grands rabbins de Russie et un dirigeant de la fédération, a accueilli Medvedev à la synagogue et a mené la cérémonie d’ouverture, qui suit deux ans de rénovations supervisés par le rabbin local, Shimon Varakin.

« Quand la synagogue a été rendue, elle était dans un état déplorable, a déclaré Lazar. Rien ne montrait qu’elle avait autrefois été un lieu de culte ». Medvedev a salué l’engagement de la communauté juive à la reconstruire elle-même, selon l’agence de presse TASS.

L’inauguration de Vladivostok suit plusieurs inaugurations de synagogue cette année par la fédération à Kaluga, Kazan, et Zhukovka. Le congrès juif russe a également ouvert une nouvelle synagogue cette année à Saratov.

Séparément, le travail de la semaine dernière a été complété par une restauration financée par l’Etat à la synagogue Tykocin en Pologne, un bâtiment historique au nord-est du pays datant de 1642. Le projet a impliqué la restauration des meubles du bâtiment, qui fonctionne principalement comme un musée et reçoit des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.

Le 10 décembre, une petite synagogue a aussi été rouverte à Wroclaw dans l’ouest de la Pologne. Elle a été établie en 1945 dans une salle du complexe de la communauté juive locale et rouverte pendant une cérémonie comprenant la réintroduction d’un rouleau de la Torah dans son arche.

Par JTA – JSSNews

37 Réponses à Medvedev félicite les juifs pour la réouverture de la synagogue de Vladivostok

  1. Laurence Répondre

    21 décembre 2015 a 13:46

    La Russie se rapproche des Juifs et fait en sorte qu’ils ne leur arrivent rien
    La Russie établie des liens solides avec les juifs
    UNE LOI pour interdire l’antisémitisme de verset de la Bible etc…
    la réouverture d’un Temple , c’est positif pour les Juifs , vu tous les pogroms qu’il y a eu
    Mazal Tov pour la nouvelle Synagogue

  2. Maguid Répondre

    21 décembre 2015 a 14:47

    C’est d’autant plus extraordinaire et merveilleux que, PENDANT CE TEMPS, tout l’Occident s’évertue à déployer les plus beaux et plus majestueux tapis rouges à l’Islam et à construire, sans relâche, de en plus en plus de mosquées, et à qui mieux mieux.

  3. Yéhoudi Répondre

    21 décembre 2015 a 15:55

    « Publié le 21 déc 2015

    VIDEO | Élimination de Samir Kantar : l’Armée syrienne libre revendique l’attaque

    xxxxxxxx

    kessekil fo pas lire …

    a suivre!

    il n’ y a pas de fumée sans feu … heu pardon,

    il n’ y a pas de baklavas sans miel

    les résistants (y a plus que ça dans ces désolations encore appelées pays) syriens ont surement bombardé l’ immeuble a coups de milliards de pistaches!!

    la première réaction quand on lit ces stupidités est de se dire « ça va pas la tête !!! »

    et aprés on se calme, on sourit et on se dit

    « finalement tous pareils ces zarabes….les empe

    reurs du Mensonge éhonté !! »

    rictus méprisant !!

  4. Amram Répondre

    21 décembre 2015 a 15:57

    Une usine de bonbons, c’était tous les jours Simha thora dans cette synagogue.

    Comme quoi, plus de 80 ans plus tard, la synagogue renaît de ses cendres comme revanche contre la folie des hommes.

  5. Gabriel Taieb Favre Répondre

    21 décembre 2015 a 17:34

    Cette fois votre site a été aussi rapide que moi à découvrir l’événement que je voulais signaler. Je me contenterai donc ici, d’ajouter quelques détails tirés de mon expérience personnelle. Sur un autre fil je citais justement la grande ville de Kazagne (c’est la prononciation russe de Kazan) qui est la capitale du Tatarstan – l’une des républiques islamiques de la fédération de Russie. Je suis allé plusieurs fois en vacances dans cette ville magnifique inondées de jardins et de fontaines, avenues propres et bondées. Beaucoup de cafés et de restaurants à terrasse. On y trouve une population accueillante et sympathique où se mêlent garçons et filles. On y trouve pas de nikab et bien que les femmes soient en général « couvertes », c’est-à-dire cachent leurs épaules et leur chevelure à la manière des Juives orthodoxes, on peut voir des jeunes filles en T-shirt (c’était l’été) aux cheveux longs et noirs, mais pas de minis ou de shorts à la mode « pute » euro-américaine. Les deux sexes fréquentent les mêmes écoles d’état et se retrouvent séparés seulement en classe. On voit des femmes au volant ou à la tête de grosses entreprises. La Chariah n’est pas appliquée bien que sur ces principes il y ait un consensus. Toutes les religions sont autorisées sans autre et tous ces habitants se côtoient sans problème. La synagogue de Kazagne n’est pas nouvelle, elle a juste été rénovée au frais de la Russie – et n’oubliez pas que nous sommes ici au coeur d’une république islamique!- J’ai moi-même des « copains » de cette république qui font leurs études à la fac de médecine de Rostov. Nous avons de temps en temps des dicussions sur la culture et l’art culinaire de la région, mais aussi parfois sur l’Islam. Le fait est, que bien que je parle pas l’arabe comme quelques uns sur ce site, je peux lire l’arabe classique du Qoran, ce qui a permis de joyeux entretiens. J’en reparlerai si cela interesse quelqu’un. Enfin, un dernier fait surprenant, dans cet état islamique, il n’ y a jamais eu de manif anti-israélienne ou même antisémite ( c’est d’ailleurs pareil pour la Russie et les autres républiques islamiques de la fédération ) mais il y a eu des grandes manifestations contre Charlie Hebdo!

  6. trublion Répondre

    21 décembre 2015 a 18:22

    j’entends d’ici szmolski jubiler

  7. Thaurac Répondre

    21 décembre 2015 a 20:22

    Le dernier des injustes, en epub, pour lire telechargr sumatra
    http://1fichier.com/?2v6ub4832r
    :)

  8. szmolski Répondre

    21 décembre 2015 a 22:15

    trublion@
    21 décembre 2015 a 18:22

    pfffffffff, mais enfin :ptdr: faut pas exagérer quand-même, je m’en fiche, c’est juste que ça corrobore ce que je disais à propos de la surenchère agaçante sur le niveau de l’antisémitisme dés qu’on évoque cette région, cette culture de la persécution que cultivent certains juifs m’a toujours énervé au plus haut point, idem avec l’Allemagne actuelle, si certes l’antisémitisme est toujours présent il s’est fortement tari, c’est lié à l’explosion du niveau d’éducation et le recul des prêches antisémites dans les églises, avant la guerre la plupart des gens de ces pays étaient des ruraux qui vivaient dans l’ignorance la plus totale, de pauvres paysans, ils sortaient bourrés de l’église qui ne cessait (comme actuellement dans les mosquées) de casser du juif, et après le premier juif « tueur de christ » qui passait dans la rue se faisait casser la figure et arracher la barbe, c’était ça la réalité en Pologne, après il y avait des bandes juifs qui se vengeaient, c’est ainsi que de temps à autre des polonais étaient liquidés et terminaient leurs gueules dans la Vistule, il arrivait parfois que des voisins polonais non juifs participaient à ces opérations punitives écœurés de la violence antisémite, je le sais par mon père, heureusement dans ce monde il existe partout des étincelles de bien même dans les pires moments.

  9. Yéhoudi Répondre

    22 décembre 2015 a 19:38

    « je peux lire l’arabe classique du Qoran, ce qui a permis de joyeux entretiens. ….

    l’ arabe classique du Coran est « coranique » !

    magnifique!! et combien de semaines ou de mois il t’ a fallu pour apprendre a lire le Coran ??

    avec ou sans ponctuation ?

  10. Désiré Répondre

    22 décembre 2015 a 19:57

    Cette autoroute va faire la fortune des marchands de pneus neiges et de chaînes et aussi des dépanneurs Szmolski .
    L’autoroute la plus longue et la plus dangereuse au monde .

  11. trump Répondre

    22 décembre 2015 a 20:12

    Il a bien de la chance,je n’y arrive pas……………..

  12. Yéhoudi Répondre

    22 décembre 2015 a 22:04

    Zut!!

    Taieb s’est barré….mes questions indiscrètes peut-être ?

    voire même embarrassantes :lol:

    Taieb , si tu es de passage, peux tu me dire en phonétique ce qui est écrit ?

    بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلرَّحِيمِ ﴿١﴾ٱلْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ ٱلْعَٰلَمِينَ ﴿٢﴾ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلرَّحِيمِ ﴿٣﴾مَٰلِكِ يَوْمِ ٱلدِّينِ ﴿٤﴾إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ ﴿٥﴾ٱهْدِنَا ٱلصِّرَٰطَ ٱلْمُسْتَقِيمَ ﴿٦﴾صِرَٰطَ ٱلَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ ٱلْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا ٱلضَّآلِّينَ ﴿٧﴾

  13. Marock Répondre

    22 décembre 2015 a 22:16

    Medvedev a l’ habitude de nous fournir périodiquement ses tableaux.
    C’ est son élément.

  14. Yéhoudi Répondre

    22 décembre 2015 a 23:25

    hum………ne confondrais tu pas avec le physicien Mendeleïev ????

  15. Marock Répondre

    22 décembre 2015 a 23:38

    Si bien sur, sauf que je confonds pas, je suis pas kon à ce point. :wink:

    H, He, Li, Be, B, C, N, O, F…. de mémoire.
    La suite après la météo.

  16. Marock Répondre

    22 décembre 2015 a 23:41

    Mnémotechnie :
    Ho helmer, limace bérurienne, baise colin non aux fesses, naturellement mignonnes…

  17. szmolski Répondre

    23 décembre 2015 a 00:53

    Lorsque je me rends en Europe de l’est je ressens exactement la même chose que Gabriel Taieb Favre, j’aurais pu faire cette description moi-même, pour moi c’est chaque fois un bol d’air pur, comme si cette partie d’Europe avait en partie été épargnée de la décadence occidentale où règne le mélange des genres, l’irrespect de la figure paternelle et masculine, l’irrespect des vieux, l’incivisme, l’égoïsme poussé à son paroxysme, la froideur glaciale entre voisins de paliers. Mais combien de temps l’air y restera respirable? Sous l’influence du cinéma et du show business musical occidental je constate déjà comme l’apparition de tâches sur un fruit.
    Il est vrai qu’on y trouve aussi des scandales et de la délinquance, mais dans l’ensemble l’atmosphère y est tellement différente. Par accident le mur de fer qui sépara le continent européen a favorisé dans une partie la préservation de valeurs anciennes, c’est un terrible constat qu’un régime aussi néfaste que le communisme aie accidentellement servi de vaccin contre la perte des valeurs, on en est plus à un paradoxe près…

  18. Marine Répondre

    23 décembre 2015 a 01:10

    Félicitations..a quand celle d’Alger et de teipoli qui était en route du vivant de kaddafi

  19. meller danielle Répondre

    23 décembre 2015 a 07:26

    Szmolski tu es mascho VIVE LE FEMINISME vive l egalite entre femmes et hommes

  20. Gabriel Taieb Favre Répondre

    23 décembre 2015 a 14:38

    A Jehoudi
    Je me suis pas barré, c’est le système de monitoring qui est long à réagir,
    pour répondre à la première question: il se trouve que mon beau-père a été sans doute l’un des grands érudit sur l’Islam et le Qoran, il s’appelait Régisse Blachère et je l’ai un peu connu. Il m’a légué à sa mort une grande partie de sa bibliothèque,et par curiosité j’ai voulu m’initier à cette langue, en vérité non pa&s pour lire le Qoran mais bien les « mille et une nuit ». Je pense avoir étudié, ce que mon père avait appelé « arabe classique » dans ses ouvrages un an ou deux, mais je n’ai pas été jusqu’au bout de mon étude, suffisemment toutefois pour réussir à « lire » (j’explique plus loin pourquoi entre guillemets) quelques Sourates – pas tout évidemment, j’ai choisi celles citées par M.Blachère dans son principale livre de vulgaristaion.
    La seconde ressemble à un test, ce n’est pas très sympa, mais bon – à noter que ma prononciation peut différer un tant soit peu de l’écriture phonétique habituelle.
     » Bismi Allati ar-rahmanni ar-rahîmî alhamdou Illati rabba al-â(aïn)lamîn
    2)ar-rahmanni ar-rahîmî 3)maliki yaoumi ad-daïni 4)Iyyaka na^bdou ouâ Iyyaka nastaî-nou 5) a-âdîna as-snnara-tha am-moustafîma ..  »
    J’en ai marre!!
    Par contre je pourrais te chanter  » achchadou Alla oumohammed rassoul Alla »

  21. Gabriel Taieb Favre Répondre

    23 décembre 2015 a 14:41

    PS. Sans ponctution je suis incapable de lire un texte et j »ai du mal à le cimprendre..

  22. szmolski Répondre

    23 décembre 2015 a 17:09

    meller danielle@
    23 décembre 2015 a 07:26

    Strictement rien avoir avec le machisme, le féminisme est une idéologie totalitaire au même titre que l’idéologie marxiste, vouloir forcer les gens à renoncer à leur nature profonde finit toujours mal, dans le premier cas il s’agissait de détruire l’instinct naturel de propriété et dans le second cas détruire l’instinct de sa nature sexuée qui en réalité escamote ici aussi une lutte des classes, raison pour laquelle les théoriciennes féministes sont souvent des bourgeoises bourrées au as.

  23. Gabriel Taieb Favre Répondre

    23 décembre 2015 a 18:07

    Là encore je suis bien d’accord, il y aurait encore beaucoup à dire sur la dégénérescence de l’occident dans tous les domaines, par sa nature et ses conceptions actuelles, ce monde-là est au antipode du Judaïsme, et le pire, c’est qu’un certain nombre d’Israéliens suivent cette tendance décadente au nom d’une soit disant liberté d’expression. Liberté de quoi? D’exprimer ses penchants pervers et malsains. Est-ce que les gay-prides sont un signe d’émancipation? Tous ces espèces insultent la Torah et ses enseignements les plus sacrés. Après on va me raconter qu’on peut être juif et laïc. Mais quelle connerie! c’est l’appartenance au Judaïsme qui détermine un Juif par rapport à d’autres peuples, on peut être Israélien et laïc (donc athée) comme on peut être arabe israélien. Mais c’est la fidélité et le respect de la Torah et de ses valeurs qui configure la « nefesh Yehoudi ». Point barre.

  24. Yéhoudi Répondre

    23 décembre 2015 a 18:31

    « comme si cette partie d’Europe avait en partie été épargnée de la décadence occidentale où règne le mélange des genres, l’irrespect de la figure paternelle et masculine, l’irrespect des vieux, l’incivisme, l’égoïsme poussé à son paroxysme, la froideur glaciale entre voisins de paliers

    xxxxxxx

    eh! eh!!

    y a beaucoup de vrai dans ce que nous dit Shmoulik….. :lol:

  25. Gabriel Taieb Favre Répondre

    24 décembre 2015 a 10:55

    Et Yehoudi, je t’ai répondu..va voir!!

  26. Yéhoudi Répondre

    24 décembre 2015 a 17:12

    il s’appelait Régisse Blachère

    xx

    je dirais plutot Régis Blachère :lol:

    que j’ ai connu…vraiment

    ta traduction phonétique est trés ….comment dire …..proche des traducteurs automatiques….

    sorry, mais je ne crois pas un traitre mot de ce que tu racontes

    déjà ne pas savoir écrire correctement le prénom de ton beau père ….

    mais je ne te boude pas

    il est de ton droit de venir t’ exprimer sur JSS

    mais n’ en fais pas trop … :lol:

    ton « beau-père » avait fait les beaux jours de Maisonneuve et Larose

  27. Gabriel Taieb Favre Répondre

    24 décembre 2015 a 18:53

    Soit, cest idiot pour le prénom de mon beau-père. Si tu l’as connu? j’en doute car tu devrais avoir plus de 100 ans maintenant, même si tu avais l’âge de son fils qui a maintenant 89 ans, c’est difficiler à croire, et si tu l’a connu, tu dois savoir comment s’appelle son fils et où il habite. En te renseignant un temps soit peu, tu aurais découvert le nom de jeune fille de sa première épouse. Quant à la traduction automatique, elle ne donne qu’une traduction et non pas la phonétique. Ma phonétique est très loin de celle habiuelle car elle ne tient pas compte de comment on écrit mais comment ça se prononce. Encore une question sur Régis Blachère, comment écrivait-il ses ouvrages de 51 à 59 ? Si tu l’as connu tu dois pouvoir répondre facilement à cette question.

  28. Gabriel Taieb Favre Répondre

    25 décembre 2015 a 11:57

    P.S. Yehoudi tu aurais pu choisir autre chose que la « fa-tahâ » du Qoran, par exemple cet intéressant passage, surtout pour la suite…

    ان المتقين في جنت و نعيم

    Inna hamouttaqrîna fî djannatîn oua nâyimîn

    Je n’ai pas pu ajouter les voyelles au texte que j’ai tapé moi-même, mais il faut savoir que la terminaison en -a indique une forme d’accusatif dûe ici à la particule « Inna » voilà que.., la terminaison en -in marque le datif ou le génitif pluriel, comme le -i le datif ou génitif singulier.

    il y a des mots intéressant par leur racines ici: djan – qui est notre « gan » et nâyim sans commentaire pour tout hébraïsant.

    Un dernier détail, le manuel que j’ai utilisé:

    Éléments de l’arabe classique (Régis Blachère -1958)

    Ma traduction « perso »:
    Voilà que ceux qui croient (sont/ seront: comme en hébreu le temps présent n’existe pas) dans des jardins et des délices.

    A bon entendeur

  29. Yéhoudi Répondre

    25 décembre 2015 a 12:39

    mais qu est ce que tu racontes!!

    tu es pris la main dans le sac avec le prénom du beau père, bidon

    et tu persistes avec

    ان المتقين في جنت و نعيم
    Inna hamouttaqrîna fî djannatîn oua nâyimîn

    pour

    ane el mouttaquin fi janète ou na3im

    el moutaquine : les accoudés

    tu nous avais pourtant déclaré au début que tu lisais l’ arabe coranique sans le comprendre comme l’ arabe classique pareil

    Taieb Favre, tu as tout le loisir de piocher dans internet mais tu es un mauvais menteur falsificateur

    et insistant en prime

    d’ailleurs si je t’ avais en face de moi on aurait bien rigolé, du moins moi j’ aurais rigolé en te faisant simplement réciter l’ alphabet arabe

    en tunisie on dirait de toi que tu es plein de Tkhalouide

    en Arabie en te dirait

    ya fedlekadji :lol:

    allez continue , persiste!

    tu as tout sur internet, mais cesse de te ridiculiser, utilise les ressources du web de manière intelligente :lol:

    si des arabes nous lisent ils doivent se bidonner en lisant

    المتقين

    phonétisé en

    hamouttaqrîna

    ou tu as trouvé le « hé »

    ou tu as trouvé le « ra »

    petit plaisantin !! :lol:

  30. Yéhoudi Répondre

    25 décembre 2015 a 12:44

    la « fa-tahâ » du Qoran

    xxxxxx

    tu aime faire rire toi!!

    la Fataha !! pourquoi pas el mefta7 pour ouvrir ta porte ?

    la Fati7a du Coran!! l’ ouverture!!

    et en un seul mot

    dérivé du radical trilitère FTH

    comme en hébreu PTH (patah )

    allez on arrête là

    et contrairement a ton « à bon entendeur  » je n’ entend surtout pas discuter avec un mystificateur mytho

  31. Yéhoudi Répondre

    25 décembre 2015 a 12:59

    Régis Blachère, né à Montrouge le 30 juin 1900 et décédé à Paris le 7 août 1973, est un orientaliste – arabisant – français.

    kessturacontes encore!!j’ avais 16 ans quand il est mort, il en avait a peine 58!! qui t’ a dit que je suis né en 1900

    et quand je dis que je l’ ai connu, je te rassure on n’ était pas a tu et a toi, alors le nom de sa femme, ses mensurations, son fils qui a 90 ans , tu parles si ça m’a préoccupé ou la manière dot il ecrivait
    je l’ ai connu ya bghale comme j’ ai connu Emmanuel Leroy Ladurie a une réception donné a l’ Institut de France, a l’ occasion d’ une remise de légion d’ honneur a un Membre

    tu me réponds « soit » !!

    a propos d’ une erreur aussi monumental que d’écrire le prénom de ton beau-père prétendu de Régis en Régisse

    et on ferme le rideau

    mais tu me prends pour ce que tu es mon brave!!!

    tu es soit juif israélien, soit arabe

    Frégoli d’ occaze

  32. Gabriel Taieb Favre Répondre

    25 décembre 2015 a 13:40

    Ta mauvaise foi est frappante:
    la première particule citée commence par un hamza et la voyelle -i comme je l’ai dit plus haut. Le nun est surplombé du signe indiquant le redoublement ainsi que de la voyelle -a : d’où tel que c’est écrit dans le Qoran Inna
    pour le second mot, je me suis trop dépéché – effectivement il n’y a pad de « h » ce qui m’a induit en erreur, c’est que l’association « El-mou » devient dans la lecture emm-mou. En ce qui conserne le « r » je ne sais pas d’où je l’ai trouvé, il n’existe pas. Par contre, là encore les voyelles te manquent:
    le mot « mouttaquin » se termine dans le texte avec un -a (un petit trait au-dessus de la lettre) donc « mouttaquina ».
    Les jardins sont orthographiés avec deux voyelles -a (en vérité c’est un son entre le a et le è) suivit du double trait oblique sous le « t », d’où
    djannatîn ou à la rigueur compte tenu de la prononciation du « a »
    djènnètîn.
    Le « ou » =et possède le signe -a
    et la dernière lettre (le mem) se termine avec le double trait oblique du datif pluriel, soit :în

    le mot ouverture الفاتحه
    al-article
    faa
    ti
    ha – ^

    Par ailleurs, je n’ai pas le temps de piocher dans internet, car j’ai mon travail ici. Maintenant, mon cher insulteur, j’ai une offre perso, tu me donnes une adresse de messagerie et je t’envoie le numéro de téléphone du fils Blachère (il s’appelle Henri – mon demi-frère), il a 89 ans mais pourras te répondre à toutes questions sur moi.

  33. Gabriel Taieb Favre Répondre

    25 décembre 2015 a 13:51

    « j’ avais 16 ans quand il est mort, » c’est une plaisanterie ou quoi, je me demande qui est le mythomane ici. A quel âge tu l’as connu? Si tu avais été un des ses étudiants à la Sorbonne je comprendrais encore, peut-être étais tu un tel génie que tu te trouvais déjà à la Sorbonne avant 16 ans?
    D’accord, je ne veux plus non plus discuter avec quelqu’un qui se croit tout permis et imbus de science universelle. Dommage, j’avais (avant) de l’estime pour toi et même une certaine admiration

  34. Yéhoudi Répondre

    26 décembre 2015 a 11:53

    « Je n’ai pas pu ajouter les voyelles au texte que j’ai tapé moi-même, mais il faut savoir que la terminaison en -a indique une forme d’accusatif dûe ici à la particule « Inna » voilà que.., la terminaison en -in marque le datif ou le génitif pluriel, comme le -i le datif ou génitif singulier.

    xxxxxxx

    y a pas de texte sans voyelles, baratineur!! ce n’ est pas de l’ hébreu!!

    quand au reste de ton jargon fumeux tu en as copié trois lignes sur le bouquin de ton « beau-papa » dont tu ne sais même pas écrire le prénom

    allez! disparais et va cuver ta Hchouma ailleurs

    je sais que tu reviendras sous un autre pseudo, mais en attendant soigne ta fessée

    Adieu

  35. Sarah.Dj Répondre

    28 décembre 2015 a 20:21

    Merci Monsieur le Président POUTINE et à son Premier Ministre MEDMEDEV pour avoir eu ce très beau geste envers les JUIFS de votre pays.

  36. allex Répondre

    8 mars 2016 a 13:54

    Ce que dit Smolski sur la Pologne est exact, de temps à autre on retrouvait un Polonais dans la Vistule ou un autre achevé à coups de faulx suite à une agression ! De même de nombreux catholiques Polonais, parfois issus du milieu ouvrier, aidaient les juifs à restaurer leurs commerce suite à un pogrom, y compris par le biais d’une souscription. Mais l’alcool et l’ignorance aidant, c’est chez les paysans que l’Eglise recrutait un maximum d’antisémites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *