Un train en cache toujours un autre : nucléaire iranien, ONU, etc… | JSSNews

Un train en cache toujours un autre : nucléaire iranien, ONU, etc…

Publié le : 28 décembre 2016
Et si l’accord sur le Nucléaire Iranien ne fut que le 1er acte de l’abattage rituel Onusien perpétré par l’ami (des arabes) Obama?
 
L’onde de choc ressenti par ce 2e acte passé en douce, à la veille de Hanoukka et de Noel, touche tout ceux qui ont un peu d’humanisme en eux, c’est à dire pas grand monde, malheureusement.
zob
 
La reconnaissance des frontières de 67 et la déjudaïsation de la Judée Samarie et de Jérusalem n’a absolument aucun autre objectif que d’égorger la Nation Juive. D’autres historiens ont très bien expliqué l’absurdité du Peuple Palestinien, qui n’est autre qu’un énième conquérant arabe dans la région, et de sa terre, qui n’est aussi Palestino/Jordanienne que Disneyland est Mickeysien.
 
Mais au royaume des aveugles les borgnes sont rois et au royaume d’ Obama, les arabes sont des gentils princes charmants.
 
Les 1ers trains de la mort ont conduit nos grands parents vers les fours d’Auschwitz. Obama et Kerry, en 2016, ont relancé ces trains qui vont conduire les ayatollahs Iraniens vers l’arme Nucléaire. Et sur ces mêmes rails immondes, emprunts d’immoralité et dans un tonnerre d’applaudissements des Nations-Unis (Unis contre Israël uniquement), le nouveau train Obama/Kerry vient de mener la Nation Juive en dehors de sa terre et de son histoire.
 
L’abstention Américain sur le vote de la résolution anti-juive 2334 du conseil de sécurité, a la même résonnance que l’abstention de tout bombardement des rails allemands en 1940 lorsque les Américains avaient la connaissance et la capacité d’empêcher les juifs d’aller à l’abattoir Hitlérien.
 
Ce que l’histoire nous apprend c’est qu’elle se répète inlassablement, et parfois plus vite que l’on imagine. Alors oui ce 2e train peut aussi en cacher un 3e.
 
Il se dit qu’avant de prendre leur retraite, les conducteurs Obama/Kerry ont prévu d’inaugurer la nouvelle gare Palestine à l’Onu.
On pourrait se dire qu’une mascarade de plus ne pourrait plus nous affecter, erreur!
Non seulement la reconnaissance imposée d’un état fantôme islamiste au sein d’Israël serait une supercherie historique, mais en plus de cela, il constituerait une bombe nucléaire diplomatique lancée dans un autre tonnerre d’applaudissement des Nations-Unies sur notre pays, dans le seul et unique but de finir l’abatage entrepris par Obama et orchestré à l’Onu.
Quand à l’argument « Terre contre Paix », cette base vaseuse des négociations,  il vient tout juste d’exploser à la figure de ses admirateurs diplomatiques. Vu que l’élément « Terre » est devenu une légitimité automatique et l’élément « Paix », une NON condition. Adieu les négoces (et la Paix).
 
Ce qu’Israel peut faire pour éviter cela? Malheureusement plus grand chose.
Israel pourrait envisager :
 
-d’annexer la Judée Samarie et de reprendre Gaza.
-déclarer les villes et villages arabes en Israel, territoires occupés et donc les reprendre et envoyer les 2 millions d’arabes y vivant paisiblement en Jordanie au Liban ou en Egypte.
-de couper toute coordination sécuritaire avec les pays occidentaux qui utilisent les technologies et l’intelligence israélienne en matière de contre-terrorisme.
-d’arrêter de reconnaître la langue arabe comme langue officielle en Israel, et de stopper les tribunaux de la charia qu’elle autorise pour des affaires « civiles » entre musulmans.
-d’interdire l’accès au soin gratuit, et à l’éducation gratuite, et au droit de vote de ces arabes Israéliens. Etre une démocratie n’a plus aucune valeur de toute façon.
-D’attaquer l’Iran sur son installation Nucléaire. Cela détournerait l’attention des pourritures qui siègent à l’Onu.
 
Je pense qu’Israel ne fera rien jusqu’à l’investiture de Donald Trump mais en attendant, le sifflement du train de la mort se fait entendre et pour l’arrêter nous devons tous prier pour que le miracle de Hanoukka se renouvelle et pour que les lumières que l’on allume en ce moment éclairent les esprits sombres qui ont l’intention de conduire une nouvelle fois notre peuple sur les rails de sa destruction.
Par Manu Aboucaya – JSSNews

44 Réponses à Un train en cache toujours un autre : nucléaire iranien, ONU, etc…

  1. Yéhoudi Répondre

    28 décembre 2016 a 23:55

    « d’arrêter de reconnaître la langue arabe comme langue officielle en Israel,

    ce serait déjà un bon début et un avertissement sérieux a tous ces félons qui comprendront alors que ce n’ est que l’ ouverture de décisionsqui leur seront funestes

    histoire de leur faire payer un acompte sur leurs comportements de plus en plus hostiles a Israel

    DEHORS !! DEHORS !! DEHORS !!!

    • Lapalice Répondre

      29 décembre 2016 a 22:20

      Vous avez raison, les arabes Israéliens sont Israéliens donc ils doivent parler Hébreu, dans les pays arabes ou il y a encore des Chrétiens ou des Juifs, le latin et l’hébreu ne sont pas des langues officielles de ces pays.
      J’ajouterais que les appels à la prière doivent aussi être immédiatement interdits au moins pour tapage nocturne.

  2. Ruthy Répondre

    29 décembre 2016 a 00:39

    « en attendant, le sifflement du train de la mort se fait entendre et pour l’arrêter nous devons tous prier pour que le miracle de Hanoukka se renouvelle et pour que les lumières que l’on allume en ce moment éclairent les esprits sombres qui ont l’intention de conduire une nouvelle fois notre peuple sur les rails de sa destruction. »
    ~~~~~~~~~~~~~~~
    Ouai bein, faut pas exagérer quand même, rien ne se passera finalement. Les nations ne font que prendre la pose, mais y aura pas de photo.

    • Manu Aboucaya Répondre

      29 décembre 2016 a 04:58

      Ruthy,

      La reconnaissance des frontières de 67 qui sont des frontières d’armistices de 1949, comme frontières palestiniennes, viennent d’être reconnues et approuvées par l’ONU.
      Ce qui inclut la partie juive de Jerusalem. Qui est donc devenu territoire occupé palestinien officiellement.
      A partir de là il n’y a plus aucun obstacle à ce que d’ici le 20 Janvier, les Nations Unis votent la reconnaissance de la palestine dans ces frontières. Et quand bien même, par miracle, cela n’aurait pas lieu, ce qui vient de se jouer avec le vote de cette résolution, est historique et d’une ampleur sans précèdent. Je vis aux USA et je peux te dire qu’ils en parlent non stop. Certains élus juifs démocrates ont commencé leur mea culpa (les traitres) et la plupart des élus (sauf les sbires fans d’hussein), sont révoltés.
      Kerry vient même d’énoncer qu’ Israel devait choisir entre être un état Juif (qui exclue donc les arabes) ou Démocratique. Mais pas les 2!!! Il y a un grave danger sur le papier mais aussi dans la réalité, sur le terrain. Ce n’est pas juste une prise de photo, c’est un texte voté au conseil de sécurité. Il ne peut pas être retiré. Il enlève le seul levier qu’Israel avait pour négocier. Il ouvre la voie au nationalisme islamiste palestinien pour entreprendre toutes les démarches diplomatiques possibles pour continuer leur entreprise de la mort. Il valide le terrorisme palestinien comme arme de destruction diplomatique, il détruit notre héritage millénaire sur Jerusalem et la judée samarie, (qui avait déjà essuyé une première salve à l’unesco). Il ouvre la porte à une légitimation des actions du BDS, le boycott, arme nazie préférée des années 30. Il officialise la pensée antisémite que le peuple juif n’a aucun droit sur sa terre. Et donne donc un feu vert aux armées arabes, ou à l’iran pour déclencher des guerres. La trahison des américains envers son principal allié modifie également l’équilibre mondial que les américains tenaient en place dans leur jeu d’alliances contre les chinois et les russes. Israel comprend cela se révolte mais assiste impuissante aux dernières actions d’hussein obama avant son départ. Il n’a plus aucune raison de se retenir et met même en avant avec toute sa sournoiserie l’aide qu’il apporte financièrement à Israel. (qui au passage est rempli de tant de conditions que cette aide était un cadeau empoisonné).
      Amicalement, Manu.

      • Gally Répondre

        29 décembre 2016 a 11:47

        « Il enlève le seul levier qu’Israel avait pour négocier. »
        Non, parce qu’il est illégal, Michel Gurfinkel a très bien expliqué en quoi il y a 2 jours. Maintenant, c’est à Israël de sonner la fin de la récréation et de revenir à la légalité stricte, -intégrer la Judée Samarie dans le territoire national, et lancer au besoin de plaintes contre tous les états signataires des accords de San Rémo, de la Charte de la SDN puis de la charte de l’ONU, histoire de leur rappeler que devant une Cour de Justice, leur mythomanie spécial journalopes gauchistes ne tient pas 2 secondes (comme on a pu le voir lors du jugement de l’affaire du tramway de Jérusalem)

        • Johan Répondre

          30 décembre 2016 a 20:17

          pas sûr que les juges prononcent une décision juste.
          L’infiltration islamo-fachiste est dans toutes les instances nationales et internationales.

          • Gally

            31 décembre 2016 a 02:06

            Regarde le jugement, pourtant fait en France, pays dont la magistrature est très loin de valoir l’anglo-saxonne dans le respect des faits, portant sur le tramway de Jérusalem.

  3. Frank Répondre

    29 décembre 2016 a 01:08

    Israël peut faire invalider la résolution de l’ONU à la Haye car elle est illégale. Et même l’ONU doit se plier aux arrêts de la Haye

  4. Stone Répondre

    29 décembre 2016 a 04:18

    Il serait TRÈS dangereux de faire de grosses concessions sur la démocratie. Nos ennemis (pas uniquement des arabes) n’attendent que ça pour délégitimer Israël et l’affaiblir.

    Il faut être très prudent et agir sur tous les fronts: diplomatiques, sécuritaires, militaires, intellectuels, économiques… Comprendre que tout s’articule.

    Ne pas laisser le peuple juif s’exaspérer, ne pas céder à la haine (qui participerait à notre délégitimation) ne pas non plus laisser notre destinée dans les mains d’autres peuples ni se laisser endormir.

    Agir dans notre intérêt, garder notre sang-froid, calmer les excités de tous bords (voire même les considérer comme des saboteurs.)

    L’arrivée de Trump représente un vrai danger d’endormissement des forces vigilantes de notre peuple. Il n’agira jamais que dans l’intérêt de SON propre pays, n’oubliez jamais.

    • Manu Aboucaya Répondre

      29 décembre 2016 a 22:44

      Donald Trump a financé l’expansion des implantations juives de Judée Samarie. Il n’aura pas de conseillers faisant parti de la confrérie des Frères Musulmans à la maison blanche comme Obama. Il aura une famille juive orthodoxe pro israélienne, un avocat juif orthodoxe, des milliardaires juifs autour de lui. Obama sait que ses 8 ans d’antisémitisme qu’il a distillé dans toute la société américaine et dans le monde (médias, universités, jeunesse, diplomaties, etc…) vont être balayées en quelques jours par Trump, c’est pour cela qu’il fera tout pour enfoncer le clou dans les 3 dernières semaines de son mandat.
      Je ne m’inquiète pas pour Donald Trump, il voit Israel comme un ami. Il aime le peuple juif. Il est maladroit et parfois un peu vulgaire mais en pleine campagne électorale, alors qu’Hillary n’a pas une seule fois parler d’Israel, lui, ne cachait pas son soutien alors que ce n’était pas forcement la meilleure stratégie politique à tenir…

      • de plus Répondre

        31 décembre 2016 a 03:45

        Exactement Manu, très bien vu.

        Mohamed Elibiary… Un frère musulman patenté, qui est… à la Haute sécurité intérieure des US depuis l’arrivée d’Hussein Obama.

        Et Hillary Clinton, elle, de son côté, avait pour chef de cabinet Huma Abedin, soeur musulmane.

        Ces deux personnages adulés par l’Europe, omnibulé par la pseudo paix que nous devons faire avec les muzz sont conseillés par des terroristes.

        Combattre un totalitarisme politique est bien différent que de combattre un tatalitarisme politico-religieux.

        Trump est le bienvenu et les années à venir devront se faire dans la résistance et ne pas vasciller.

  5. AmiedeSion Répondre

    29 décembre 2016 a 09:05

    Vous avez oublié tous le précédent du Kossovo ? Le droit international c’est bidon et la légalité d’une décision politique de l’escroquerie ! Une seule chose dirige le monde depuis la nuit des temps : LA LOI DU PLUS FORT ! C’est uniquement parce qu’ils n’étaient pas les plus forts (notamment par la volonté du Tout Puissant) que les tenants de l’ordre noir ont été vaincus en 1945.

    • Johan Répondre

      30 décembre 2016 a 20:18

      Tout a fait d’accord. Le droit n’existe plus.

    • de plus Répondre

      31 décembre 2016 a 03:54

      On s’en fiche du kosovo musulman, Madame-au-pseudo-nauséeux-relatif-à-une-imposture-littéraire.
      Est-ce clair ?

      Je vous dirais simplement ceci en Serbe (langue interdite chez vos amis musulmans kosovars) : Govno !!!

  6. cri-cri Répondre

    29 décembre 2016 a 09:09

    Entre Obama le muzz et Kerry affublé d’un gendre iranien (je suis étonnée que personne n’en fasse état alors que cela explique beaucoup de choses !), Israël n’est pas à la fête.
    Mais, comme vous dites, plaçons nos espoirs dans un miracle de Hannoukka et prions.

  7. trublion Répondre

    29 décembre 2016 a 09:16

    les arabes sont très majoritairement illettrés de leur langue arabe, écrire des panneaux en arabe sert à qui ?

    • Ruthy Répondre

      29 décembre 2016 a 11:08

      A ceux qui savent lire

      • jenaipa Répondre

        29 décembre 2016 a 16:31

        je leur proposerais les dix commandements

  8. ilan Répondre

    29 décembre 2016 a 09:20

    Finalement on retiendra quoi des 8 ans d’oubouana au pouvoir ?

    Une politique etrangere desastreuse,que ce soit avec Israel mais aussi la russie, la chine, l’Europe,etc…

    une politique interieure catastrophique avec un taux de pauvreté accru comme jamais, des bavures de policiers contre les blacks à tous les coins de rue,une reforme de la santé à moitié ratée,etc..!

    c’est sur que danser avec sa femme et ses filles sur Beyonce ont fait de belles images, mais c’est un peu limité comme souvenir…

  9. Victor Répondre

    29 décembre 2016 a 10:44

    Notre Amiedesion a tout a fait raison , une seule chose régit le monde c’est la loi du plus fort , regardez Poutine le Tsar de Russie , il a massacré des milliers d’hommes ,de femmes et d’enfants en Syrie , dans l’indifference générale et personne ne lui a imposé quoi que ce soit !
    ISRAEL , doit se faire respecter par tous ces trous du c..
    Obama et sa clique de lèches-babouches nous ont trahi , nous ne devons plus leur faire confiance et en attendant la nouvelle administration americaine dirigée par Trump , nous devons agir suivant nos interets et ne pas tenir compte des résolutions de l’onulle ni de solutions imposées par qui que ce soit …

    • de plus Répondre

      31 décembre 2016 a 03:58

      Obama a déteint sur votre adulation de votre amie.
      Victor, c’est bien gentil de manger des glabits, mais il serait intéressant que vous preniez quelques cours de sémantique et de logique.
      la logique est un science phisophique, qui peut vous permettre de comprendre le double jeux de personnes infiltrées.

      Elle doit bien rigoler de vous et de votre naïveté.

      Là, on parle du sort d’Israël et elle vous sort le triste sort des musulmans kosovars et vous la plebisicité ???

      Pauvre homme.

  10. Elie de Paris Répondre

    29 décembre 2016 a 13:10

    Cher Manu, on comprend votre inquiétude… Mais l’histoire juive nous a appris à relativiser.
    À chaque fois que nous avons été menacés, dans le même temps le Seigneur des Armées à suscité la reponse ou la solution, se profitant à quelques encablures des causes de nos angoisses.
    Il est tout simplement miraculeux qu’un Trump apparaisse dans le champ présidentiel americain, et encore plus improbable, d’après tous les statisticiens et autre sondeur, qu’il fut élu.
    Et pourtant.
    Et qui pourrait, dès lors, s’étonner qu’il s’implique à ce point dans l’Histoire d’Ysraël.?
    Le nom Trump se traduit en hebreu par Shoffar ! Un signe, non ?
    Hier, on a pu lire :
    .
     » Incroyable Trump il y a 1h: “Restez fort Israël, le 20 janvier approche à grands pas !”
    28 décembre 2016 SAREALNEWS
    .

    « Déjà la semaine passée suite au refus de H.Obama d’apposer son véto sur la résolution de l’ONU contre Israël, D.Trump avait rassuré et déclaré: “Quant à l’ONU, les choses seront différentes après le 20 janvier“. Voilà qu’il y a une heure de temps à peine il a encore réagi et affirmé sur twitter:

    “Nous ne pouvons pas continuer à laisser Israël à être traité avec ce total dédain et mépris. Ils avaient l’habitude d’avoir un grand ami avec les Etats-Unis jusqu’ à présent mais plus maintenant. Le début de la fin a été cet accord horrible avec l’Iran et maintenant cette affaire à l’ONU ! Restez fort Israël, le 20 janvier approche à grands pas !”
    .
    La réponse de B.Netanyahou ne s’est pas faite attendre: “Mr le Président élu D.Trump, Merci pour votre chaleureuse amitié et votre soutien clair à Israël ! ????”

    Merci Monsieur le Président.

    • Manu Aboucaya Répondre

      29 décembre 2016 a 22:15

      Elie de Paris, je ne l’ai pas écris pour rester dans la logique de mon article mais il y a toujours un mal pour un bien dans notre histoire. Je suis d’accord avec vous. Qui aurait pu imaginer un rapprochement entre les saoudiens et Israël avant l’accord Iranien? Qui aurait pu imaginer le roi du Bahrain (proche du pouvoir Saoudien et qui a réprimandé les manifestations de sa population à majorité Chiite il y a 2 ans) danser avec la communauté juive locale pendant Hanouka?
      Ce qui pourrait se dessiner et qui pourrait nous apporter une lueur d’espoir, c’est le démantèlement de l’Onu. Des sénateurs américains viennent de proposer une loi pour couper les 3 milliards d’aides que les USA leur apporte chaque année. Pour également virer l’Onu du sol Américain.
      Une autre lueur d’espoir (plus mince) serait que la communauté juive américaine prenne conscience de son absurdité à voter démocrate, surtout que le prochain chef Démocrate risque d’être un noir musulman antisémite faisant parti des nations of islam… à suivre!

  11. Amram Répondre

    29 décembre 2016 a 13:31

    Le seul miracle de Hanoucca c’est certains objets envoyer par le très haut au peuple d’Israël et qui émettent des quantités de lumières prodigieuses.

  12. Ruthy Répondre

    29 décembre 2016 a 13:56

    Cher Manu
    Elie de Paris 29 décembre 2016 a 13:10 vous a repondu a ma place. je n’ai rien a rajouter. En Israel. on est plus obtimiste, nous croyons que cette resolution n’aboutira pas. Israel a connu des sales moments, et s’en est toujours tire, don’t worry!

    • Manu Aboucaya Répondre

      29 décembre 2016 a 22:16

      Chère Ruthy, je viens aussi de lui répondre ;)

  13. benkahloun67 Répondre

    29 décembre 2016 a 16:47

    allez une ptite histoire pour rire des mollards enfin des mollah2mes2

    Iran’s Khamenei calls Trump and tells him, « Donald, stay out of office. because last night I had a wonderful dream. I could see America, the whole beautiful country, and on each house I saw a banner. »
    « What did it say on the banners? » Trump asks.
    Ali replies, « United States of Iran. »
    Trump says, « You know, Ali, I am really happy you called, because believe it or not, last night I had a similar dream. I could see all of Iran, and it was more beautiful than ever, and on each house flew an enormous banner. »
    « What did it say on the banners? » Ali asks.
    Trump replies, « I don’t know. I can’t read Hebrew.”

    • Chantal Répondre

      1 janvier 2017 a 18:06

      Let’s teach Mr Trump how to read hebrew :lol:

  14. benkahloun67 Répondre

    29 décembre 2016 a 16:49

    je suis sure que les cadors de JSSNEWS vont traduire
    thank you toda Am ISRAEL HAI

  15. ixiane Répondre

    29 décembre 2016 a 17:24

    En gros : Ali et Trump ont tous les 2 fait un merveilleux rêve Ali a vu sur chaque maison US un drapeau Etats Unis d’Iran et l’autre lui dit: que tu le crois ou pas j’ai fait un rêve similaire ..;j’ai vu un drapeau sur chaque maison iranienne ! – et il y avait inscrit quoi ? – je ne sais pas, je ne comprends pas l’Hébreu !!

  16. ixiane Répondre

    29 décembre 2016 a 17:35

    Et pour revenir à OBAMA, il n’arrivera rien à ISRAEL , c’est juste pour dire aux arabes combien il les aime !!! en son for intérieur il se dit : qu’est-ce qu’ils sont cons ces ar …. , ils gobent n’importe quoi !!!
    Il doit bien savoir qu’il a tout faux !!

    • Yéhoudi Répondre

      29 décembre 2016 a 21:24

      entièrement d’ accord avec toi :lol:

  17. Christiane Répondre

    29 décembre 2016 a 17:54

    Thank you Benkahloun it’s all right, exactly my English level :lol:

  18. Amicus Répondre

    29 décembre 2016 a 18:00

    La première chose à faire est de s’assurer que l’ONU disparaisse.

    Elle représente essentiellement des dictatures et des régimes autoritaires.

    Ce « machin » ne sert à presque rien et cause bien davantage de tort qu’il ne fait du bien.

    Offrons lui un aller-simple vers les poubelles de l’histoire…

  19. Elie de Paris Répondre

    29 décembre 2016 a 20:32

    Allez !! Qu’on se marre !
    Sapristi…
    Roche ‘hodesh + ‘Hanouccah ??
    On est fou de Dieu. Forcément, ça transpire !!
    https://youtu.be/3TWxI0Z6Yw4

  20. Elie de Paris Répondre

    29 décembre 2016 a 21:22

    L’année civile se termine ce dernier jour de ‘Hanouccah…
    Samedi soir… Le septième jour…
    Que nous reserve cette sombre année à venir ? J’avais préparé un petit mémoire, sorte de compensum agrémenté de divers notes pour broder et décorer d’ enluminures le prochain départ du pire président Us que le monde ait connu, à savoir Barack Hussein Obama, premier président nouar & muzulman de l’histoire des États-Unis.
    Au detour d’un revers de pouce, je suis tombé sur le dernier Juffa, sur la Mena. Il m’a laissé loin derrière.
    Je partage.
    Et vous fais partager. Un peu long. Mais parce que c’est long. J’ai ventilé…
    Xxxxxxxxxxx

    Par rage et par haine (info # 012912/16) Version imprimable
    Analyse
    jeudi, 29 décembre 2016

    Par Stéphane Juffa

    Suite à l’adoption de la résolution 2334 du Conseil de Sécurité, à l’unanimité moins l’abstention des Etats-Unis, nous n’allons pas pousser des petits cris de vierge effarouchée, ni parler de honte, ni encore multiplier les qualificatifs exprimant le dégoût. D’autres l’ont fait à notre place, et ça ne fait pas avancer le schmilblick.
    .
    Il est préférable d’analyser cette décision et d’envisager la réunion que le Quai d’Orsay prépare à Paris pour le 15 janvier, avec la perspective d’un nouveau vote à l’ONU, qui interviendrait avant le 20 janvier, date du départ de Barack Obama, et qui pourrait sanctionner l’Etat d’Israël bien davantage que la résolution de la semaine dernière.
    .
    Il faut bien avouer, et je m’exprime bien entendu en mon nom personnel, que l’exercice de M. Netanyahu, consistant, d’une part, à claironner sur tous les toits qu’il soutient la solution à deux Etats, et, de l’autre, à s’employer, de toutes ses forces, à créer ou à élargir des implantations dans le territoire contesté, a de quoi exaspérer même les plus fervents défenseurs d’Israël.
    .
    Si le chef de l’exécutif israélien entendait vraiment favoriser la création d’un Etat palestinien, il s’abstiendrait d’encourager l’installation d’Edennistes sur les terres sur lesquelles un tel Etat devrait voir le jour.

    On peut certes voir un trait de génie dans ce double langage, mais l’on peut aussi considérer que Binyamin Netanyahu se moque du monde, ne pensant qu’à renforcer sa coalition gouvernementale, et que le monde a fini par lui rendre la monnaie de sa pièce. Ce n’est pas une surprise, depuis des mois, voire des années, le feu était à l’orange.
    .
    Je voudrais préciser que je ne trouve, quant à moi, aucune intelligence à ce double langage, pas plus que de l’élégance et encore moins un projet politique. Un projet politique c’est autre chose, c’est la faculté qu’ont les authentiques hommes d’Etat de prévoir l’avenir et d’élaborer un projet qui fasse évoluer les choses en direction de l’objectif qu’ils se sont fixé. A mes yeux, Netanyahu est un dirigeant de shtetl mais pas le capitaine d’un Etat moderne et démocratique, à l’instar d’Israël.
    [ un peu dur, Stephane, mais c’est vrai qu’on attend le coup de poing sur la table depuis bien longtemps EDP]
    .
    Quoi qu’il en soit, il existe une différence fondamentale autant qu’évidente entre la politique menée par M. Netanyahu, ou par un autre Premier Ministre, d’ailleurs, et les intérêts vitaux de l’Etat d’Israël.
    .
    Posé différemment, plusieurs points de la résolution 2334 n’ont rien à voir avec la question des implantations. Ceux qui l’ont votée ont instrumentalisé le prétexte des implantations afin d’hypothéquer rien de moins que la pérennité de l’Etat hébreu.
    .
    J’en veux pour exemple l’oukase qui tente d’imposer à Israël l’établissement d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967. Or, dans la conjoncture actuelle du Moyen-Orient, et dans son évolution prévisible, ces frontières ne sont tout simplement pas défendables, et font peser sur les Israélites de ce pays le spectre inadmissible d’un nouveau génocide.
    .
    Celui qui vote une résolution exigeant que la frontière d’un Etat palestinien hostile passe à 14 km de la mer, dans la région de Netanya, ne souhaite tout simplement pas de bien aux Juifs.
    .
    C’est dans cette acception que le vote des membres du Conseil de Sécurité est irrecevable, et qu’il ne va pas sans rappeler la conférence d’Evian de 1938, de sinistre mémoire, lors de laquelle tous les Etats de la planète avaient abandonné les Juifs allemands et autrichiens dans les griffes d’Hitler, alors qu’ils pouvaient encore agir différemment et éviter le génocide.
    .
    On notera aussi, dans cette résolution, la proposition tendant à interdire toute activité israélienne dans la partie orientale de Jérusalem. Or cette prise de position, surtout lorsqu’elle s’exprime dans une résolution du Conseil de Sécurité, est délibérément offensante, parce qu’elle ne tient pas compte de l’histoire et de l’héritage de cette ville.
    .
    Adopter un texte qui ambitionne de couper un peuple de son unique lieu saint, probablement le plus important temple de la spiritualité judéo-chrétienne, participe ni plus ni moins d’un crime intellectuel contre l’humanité.
    .
    Face à ces atteintes préméditées, le peuple d’Israël ne peut que resserrer les coudes, et faire face d’un seul tenant à autant de mauvaise foi, de volonté de nuire, d’oubli de l’histoire, et des manquements des leaders d’Europe et des Etats-Unis d’Amérique à leur responsabilité dans la préservation de l’unique démocratie du Moyen-Orient.
    .
    Les choses peuvent également se dégrader davantage du fait de la volonté commune, mais alimentée par des raisons différentes, de Messieurs Obama et Hollande. Pour le second nommé, président d’un pays qui, depuis le Général de Gaulle, s’est porté aux avant-postes de toutes les initiatives diplomatiques anti-israéliennes, il s’agit surtout de flatter les électeurs musulmans de nationalité française à la veille des présidentielles d’avril prochain. Un calcul douteux et à court terme, inspiré par le désir de survie politique du parti socialiste français.
    .
    La prétention du gouvernement français d’agir afin de faire avancer la paix au Proche-Orient n’est pas crédible : son double vote à l’UNESCO acceptant d’effacer la mention « Mont du Temple », et de la remplacer exclusivement par « Esplanade des Mosquées », enlève toute vraisemblance à l’intention affichée par Hollande et Ayrault de jouer les médiateurs objectifs.
    .
    Mais ce n’est pas tout. C’est aussi la continuité logique et naturelle de la politique du Quai d’Orsay, qui, depuis sa création, n’a cessé de s’opposer aux Israélites et aux Israéliens.
    .
    La France d’aujourd’hui est pleine de politiciens et d’intellectuels qui exècrent publiquement l’Etat hébreu, à l’instar de Benoit Hamon, de Pascal Boniface, d’Edgar Morin-Nahum, de Jean-Luc Mélenchon, et d’Olivier Besancenot. Mais, contrairement à ce que d’aucuns s’efforcent de promulguer, cette détestation traverse allégrement les frontières politiques, pour se retrouver, intacte, dans le discours d’un Alain Juppé, ou, et c’est bien pire, d’un François Fillon, parce qu’il est un candidat plausible à la présidence de la République française.
    .
    Or Fillon n’a-t-il pas évoqué, le 23 novembre dernier sur Europe 1, le « fait » que la France avait dû, par le passé, remettre à sa place la communauté juive qui refusait de respecter ses règles ?
    .
    A quelle époque M. Fillon faisait-il allusion ? A celle où le plus français des capitaines s’était vu dégrader en place publique, sous les cris de mort aux Juifs, après avoir été reconnu coupable de trahison en faveur de l’ennemi ?
    .
    Ou était-ce, à son retour de quatre ans d’Ile du Diable, lorsque le Capitaine Dreyfus vit, lors du procès de Rennes, sa culpabilité réaffirmée par le tribunal ? Pour rappel, le verdict contre Dreyfus a été cassé sans renvoi (peut-être la Cour de Cassation redoutait-elle un troisième verdict de culpabilité !), le Capitaine sans reproche a été gracié et réhabilité, mais la justice française n’a jamais reconnu son innocence (!!) .
    .
    Ou était-ce lorsque l’Assemblée nationale a transmis, de son plein gré, gauche et droite confondues, les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, ou lorsque celui-ci décréta les lois racistes antijuives, que les Israélites de l’Hexagone contrevinrent aux règles de la République ?
    .
    L’attitude que le candidat de droite leur reproche était-elle celle qui fut la leur, lorsqu’avec les Républicains espagnols, ils prirent les armes contre l’occupant nazi, alors que des millions de Français chrétiens s’accommodait fort bien de sa présence ou frayait avec lui ? Si l’on soustrait les Juifs et les « Espagnols » de la Résistance, il n’en reste pas grande chose ! A part en 1944, certes, à la libération, lorsque les mêmes gendarmes qui poussaient les enfants à Drancy dans les wagons à bestiaux à destination d’Auschwitz paradèrent dans le défilé des vainqueurs.
    .
    Etait-ce encore quand, en 2000, la télévision d’Etat de cette même France diffusait dans le monde sa mise en scène de l’exécution par les Israéliens de Mohamed Dura, que la communauté israélite a trahi les règles de la République ?
    .
    Est-ce, enfin, en entretenant cette usine à haine antisémite qu’est l’AFP, qui est au journalisme ce que la métastase est au cancer, avec ses « bébés-colons », ses « territoires palestiniens occupés depuis 1967 », ses bilans frelatés, mêlant pêle-mêle les assassins arabes et les enfants qu’ils ont tués, que la France répare toutes les injustices qu’elle a faites à ses Juifs ? Pour lesquels elle n’a jamais reconnu ses fautes ni demandé pardon !
    .
    Avec un tel passif, la France n’a tout simplement pas le droit de se trouver en première ligne pour fragiliser les perspectives d’existence du peuple d’Israël sur sa terre. Elle devrait, dans ce sens, suivre l’exemple de l’Allemagne, qui, consciente de son passé, s’abstient de toute décision qui pourrait hypothéquer la survie des habitants de l’Etat hébreu.
    .
    Si l’on voulait vraiment se scandaliser, c’est après l’accusation portée par François Fillon qu’il fallait le faire. Dans le cas de Barack Obama, l’analyse est encore plus simple, et là non plus, elle n’a rien à voir avec la politique menée par Bibi Netanyahu ou la recherche d’une quelconque justice pour les Palestiniens.
    .
    Pour connaitre de la vérité, il faut un minimum de mémoire ! Comme celle qui nous permet de rappeler que, lors de la première visite à Barack Obama de feu Shimon Perez, alors président de l’Etat d’Israël, Obama l’avait fait entrer à la Maison Blanche par une porte dérobée et avait refusé de se faire photographier avec lui. Or Shimon Perez n’était pas Binyamin Netanyahu et l’authenticité de sa recherche pacifique ne saurait être remise en doute par un esprit serein.
    .
    Le reste n’est que remplissage, accommodements avec la réalité, par un président américain n’ayant jamais supporté l’idée de l’existence d’Israël.
    .
    Accommodements, car Obama a dû composer avec un Congrès radicalement favorable à Jérusalem, qui ne l’aurait pas laissé prendre de décisions aliénant sa sécurité.
    .
    Barack Obama et son pygmalion John Kerry, au poste de secrétaire d’Etat, ont mené une politique étrangère catastrophique pour les Etats-Unis, et ont négocié et signé avec les Iraniens le pire accord international depuis celui ratifié par Chamberlain et Daladier avec le Chancelier Hitler. Dans huit ans et demi, Téhéran pourra fabriquer sa bombe atomique en toute légalité.
    .
    Certes, Barack Obama a rongé son frein en voyant les deux chambres du Congrès ovationner debout à une vingtaine de reprises le Premier Ministre israélien, lorsque celui-ci est venu leur parler de l’accord sur le nucléaire perse.
    .
    Mais je reste d’avis, comme je l’ai expliqué plus haut, que l’antagonisme du président sortant à l’encontre d’Israël était largement antérieur à ces passes d’armes, et même à son premier emménagement à la Maison Blanche.
    .
    Maintenant, pour toutes ces raisons moins avouables les unes que les autres, alors qu’ils n’ont plus rien à perdre, Obama et Hollande se déchaînent littéralement contre l’Etat hébreu.
    .
    S’il restait un moindre refuge pour abriter la raison, les chefs d’Etats qui ont participé au vote de la résolution 2334 et qui prendront part, parmi 70 autres pays, à la réunion de Paris du 15 janvier, réaliseraient qu’il existe quelque chose de carrément pathologique dans le fait de faire voter des résolutions et d’établir des plans de résolution de conflits à long terme, cinq jours avant de quitter la présidence.
    .
    Ils reconnaitraient, ces chefs d’Etat, que la première cible des deux hommes est ceux que leurs concitoyens choisissent pour les remplacer, et dont ce sera le privilège exclusif de déterminer la politique étrangère de leur pays, lorsque Obama et Hollande seront en maison de retraite. Ce que leur orgueil pousse ces deux hommes à faire, c’est essayer de réduire la marge de manoeuvre de ceux qui leur succèderont.
    .
    Et puis il y a cette rage, cette incurie, cette insouciance incroyable, en mettant sciemment en danger la vie d’un peuple qui n’a jamais, dans son histoire, œuvré contre les intérêts de la France ou de l’Amérique, bien au contraire .
    .
    On peut même attester que, dans ces deux pays comme dans tous les Etats européens, n’en déplaise à M. Fillon et avant lui au Général de Gaulle, les Israélites ont, de tout temps, constitué les plus fidèles citoyens, n’hésitant jamais à prendre les armes pour défendre leur pays d’adoption, où ses valeurs républicaines et démocratiques, lorsqu’elles étaient en danger.
    .
    Quant à la profession de foi d’une heure de John Kerry hier, qu’a-t-on à faire de ses projets et de ses convictions, vingt-deux jours avant qu’il ne rentre définitivement chez lui ? Lui et son patron sont devenus soudain aussi frénétiques qu’ « irrelevant » !
    .
    Le 20 janvier et à la fin avril, les successeurs d’Obama et de Hollande définiront la politique de leurs nouveaux gouvernements et, partant, leur positionnement par rapport au différend israélo-palestinien.
    .
    En Amérique, Donald Trump balayera sans doute d’un coup de manche les tentatives puériles et egotiques d’Obama de changer le cours de l’histoire à la 90ème minute de son second mandat. En France, ce sera plus délicat, car le niveau de rhétorique et de sémantique hostile à Israël transpire dans tous les partis, dans tous les journaux, sur toutes les chaînes de télévision et parmi une majorité d’intellectuels. Le seul espoir sensé de voir l’Hexagone échapper à cette spirale d’exécration se trouve peut-être dans la candidature de Manuel Valls, qui fut l’un des seuls politiciens tricolores de premier rang à ne pas participer à l’établissement de l’environnement fétide qui s’est abattu sur son pays…

  21. Yéhoudi Répondre

    29 décembre 2016 a 21:30

    font tous chié…….et les pires sont ceux qui sont sur le pas de la porte pour dégager

  22. gilles Répondre

    29 décembre 2016 a 22:36

    toutes ces résolutions, contre résolutions, contraignantes, pas contraignantes ça dure depuis 70 ans et alors?
    depuis le royaume d’Israël et jusqu’à la déclaration d’un état juif Israèl en 1948, il y à eu les conquêtes assyriennes, perses, grecques, romaines, turques etc…mais jamais d’état d’une autre dénomination et pourquoi?
    parce-que HM l’à promis! jamais aucune autre nation ne verra le jour autre qu’Israël !
    alors les deux états cote à cote des Clinton, Obama, kerry, Hollande etc… ne verront jamais le jour!
    tout est une question d’Emouna seul HM décide!

    • de plus Répondre

      31 décembre 2016 a 14:27

      Le divin décide certes, mais nous sommes Juifs et pas muzz.
      La notion de mektoub est un délire purement khorotique c’est-à-dire un truc-pas-de-chez-nous-mais-des-chameliers.

      Chez les juifs nous avons le libre arbitre !

      Islam cela se traduit pas « soumission », ce qui n’est pas du tout dans notre conception théologique.

      Arrêtez de mélanger notre alliance avec un vernis muzz.

      Vous pensez que David, Salomon et tous les autres Rois ont pensé « mektoub » ?

      Chez nous c’est le MAZAL, la chance, la joie, la lumière… et non pas la fatalité du mektoub d’une religion obscurantiste, avec des meurtres et autres égorgements.

      Mais bon sang réveillez-vous et instruisez-vous.
      Il y en a assez !
      Entre ceux qui lèchent les christuss du site en pensant obtenir un allié (mon oeil !), les autres qui se font arnaquer par des paroles passives et violentes (oh les pauvres kosovars musulmans que personnes n’a défendu. Et nous, patate, combien d’années avons-nous attendus avant que l’on attrape quelques nazis en goguette, que personne ne voulait juger ? Nous avons du faire nous même le taf à commencer par répertorier nos morts, de trouver quelques nazis alors que la majorité sont restés sans êtres appréhendés, de se faire insulter (jusqu’à aujourd’hui)lorsque ce fut le tour d’Eichman à nous rendre des comtpes etc. On s’en tape des Kosovars, on s’en tape des enfoulardés et des chameliers conqérants)…

      Nous c’est le MAZAL et nous sommes toujours en place, contre vents et marées.
      Servez-vous de vos cervelles.

      • Elie de Paris Répondre

        31 décembre 2016 a 22:03

        Nul n’a parlé de Mektoub ici, si ce n’est vous.
        Mais puisque vous insistez, ce n’est pas parce que cette notion d’écrit sert à disculper les Muzulmans qu’elle n’a pas de valeur dans le judaïsme.
        Elle en est issue !
        Mieux, à quoi servirait que nous soyons le peuple du Livre, s’il n’est pas écrit !
        Faudrait-il y déchirer les pages des Prophètes ?
        Ou encore les passages de la Torah, qui relatent nos souffrances parce que ceci et cela ? Voire toute la section Balak, où Bileam, le prophète des nations, perçoit le final, pas distinctement mais…
        Sans compter, bien entendu toutes les prévisions de Moïse notre maitre, dont toutes se sont réalisées dans les moindres détails.
        Vous parlez de Mazal, mais prenez cette image comme une « chance », la bonne étoile.
        Tout est ecrit d’avance… Oui.
        Sauf comment chacun va gérer, à son niveau.
        Un crash test universel.
        La reponse à tout cela se trouve de l’autre côté.
        Cordialement.

  23. gilles Répondre

    31 décembre 2016 a 20:50

    et alors! qui dit qui ne faut pas agir? on peut avoir la émouna et se battre!
    combien de religieux dans tsahal et de hauts gradés qui partent aux combats avec émouna?
    épargnez nous vos discours style Meretz extrême gauche j’ai pas de leçon de judaïsme à recevoir!

    shavouah tov à toutes et à tous!

  24. Yéhoudi Répondre

    31 décembre 2016 a 21:45

    Shavoua tov Hermanito

    laisse donc ce coléreux envers lui même aboyer….on en a vu passer des trucmuches de ce genre

    invitant les autres a se bouffer une cervelle aussi inexistante que la sienne

    sans doute un de ces bannis qui a trouvé un truc pour revenir défèquer

  25. gilles Répondre

    31 décembre 2016 a 22:17

    shavoua tov frérot
    bonne année civile à tous et à toutes!

  26. Elie de Paris Répondre

    31 décembre 2016 a 23:22

    La Belgique et la Suède exequo…
    Pauvre Europe…
    En fait, tout cela pour pousser les Juifs à rentrer à la maison.
    Je me suis toujours demandé pourquoi, après les années de disette en Égypte, les Bney Ysraël ne sont pas retournés en Eretz Canaan.
    C’est qu’il y avait là-bas un peuple à engendrer.
    Mais ici..
    Qu’avons-nous a attendre de cette ingrate(euphémisme) Europe, qui nous a moulte fois mart’yrisés, brûlés, spoliés ?
    https://fr.gatestoneinstitute.org/9688/islamistes-noel-europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *