Février 2017 était « un mois de sécheresse » en Israël ! | JSSNews

Février 2017 était « un mois de sécheresse » en Israël !

Publié le : 6 mars 2017

Février 2017 a été défini comme un mois aride à travers le pays, selon des données publiées lundi par l’Autorité de l’eau.

Dans les aquifères côtiers, la quantité de précipitations pendant le mois était de 50-60% de la moyenne annuelle pour février.

Les aquifères du Nord ont connu un mois particulièrement aride avec seulement 10% des précipitations annuelles moyennes dans l’aquifère de Kinneret. Pour certaines stations météorologiques, il s’agit d’une quantité record (record bas) de précipitations pour février.

©Wikimedia Commons

©Wikimedia Commons

C’est la quatrième année consécutive que le nord souffre d’une pénurie de précipitations. En dépit de la politique de l’Autorité de l’eau de réduire au minimum la quantité d’eau pompée de la mer de Galilée, le niveau de l’eau est sous la ligne rouge et le nord souffre d’une pénurie d’eau qui devrait devenir plus grave au cours de l’été.

L’Autorité de l’eau a investi dans des processus de dessalement afin de maintenir les réserves d’eau en Israël. À l’heure actuelle, plus de la moitié de l’eau fournie pour des utilisations humaines se sont en utilisant des méthodes de dessalement et de recyclage. L’autorité a déclaré qu’elle a l’intention de mettre en place une usine de dessalement en Galilée occidentale, qui renforcera les ressources en eau… mais en raison de l’opposition locale, l’usine n’a pas encore été établie.

« Tout le monde s’accorde à dire que cette usine doit ouvrir, mais personne n’est disposé à avoir l’usine son voisinage et malgré le fait que de nombreuses alternatives ont été étudiées, les résidents locaux continuent d’exprimer l’opposition qui empêche la construction », a déclaré l’autorité.

La mer de Galilée n’a augmenté que de 22 cm en février alors que la moyenne annuelle normale est d’environ 60 cm. Le 1er mars, le lac se trouvait à 213,16 cm, 16 cm sous la ligne rouge inférieure.

Par Amaury Vuibert – JSSNews

20 Réponses à Février 2017 était « un mois de sécheresse » en Israël !

  1. Yéhoudi Répondre

    6 mars 2017 a 23:04

    Patrice de Mac Mahon : Que d’eau ! Que d’eau !

    Préfet : Et encore, monsieur le Maréchal, vous ne voyez que le dessus…..

    Il aurait prononcé ces mots a Toulouse le 26 juin 1875, lors des terribles inondations de la Garonne.

  2. szmolski Répondre

    6 mars 2017 a 23:38

    On trouve des rivières à truites et à brochets dans ce bled?

  3. Yéhoudi Répondre

    6 mars 2017 a 23:52

    si tu parles d’ Israel, laisse le qualificatif de Bled a ses voisins stp Chmoulik…

    quand a l’ ichtyologie du réseau fluvial d’ Israel, ce serait sympa que tu fasses des recherches pour nous tuyauter…parce qu a part les barbeaux, les poissons chats les tortues et les tilapias échappés des elevages du lac de tibériade je ne vois pas grand chose

    dans le rivières du Golan, claires et non polluées peut etre de la truite locale ??

    • szmolski Répondre

      7 mars 2017 a 06:24

      Soit, j’ai cherché, je crois que pour la pêche en rivière ça n’a apparemment pas été prévu optimalement dans les plans divins, je me résignerai donc à pratiquer ce sport au Birobidjan, au Canada ou dans les Ardennes belges :-D ))

      • Yéhoudi Répondre

        7 mars 2017 a 11:28

        Oui!

        les plans divins ont oublié les poissons de rivière ou de lacs

        et pourtant la Bible nous affirme la richesse de la mer de Tibériade en divers poissons…

        sans jamais préciser quelles variétés

        et il faut etre aussi con qu un de ces restaurateurs d’ autour du lac, pour te soutenir mordicus que le Tilapia qu il te sert c’est du Saint Pierre

        ce putin de poisson d’ élevage, prolifique, fut importé d’ Afrique pour garnir avec les immangeables carpes, les tables shabatiques du vendredi soir

        en même temps que les petites Gambusies pour bouffer les moustiques des marécages

        t’ as beau expliquer au konnard que le saint-pierre il a deux cercles noirs de chaque coté, qu il est plat et plutot ovale, et que la longue nageoire dorsale le met a l’ abri de toute confusion, et que c’est surtout un poisson marin, atlantique, rien n’ y fait

        • szmolski Répondre

          7 mars 2017 a 20:36

          Bah, il y a la méditerranée, c’est un peu comblé non? C’est vrai que chez moi la pêche en rivière représente une joie existentielle et la pêche en mer je connais pas trop, à part que j’ai une fois pêché le maquereaux en haute mer entre les Pays-Bas et l’Angleterre en me choppant un mal de mer monstre. Ca me ravit quand-même qu’à l’origine le peuple juif soit un peuple maritime, on est loin de l’ashkénaze dans ses forêts biélorusses :-D )) en tout cas j’espère qu’on trouve au moins une ou deux carpes dans le lac de Tibériade.

          • Yéhoudi

            7 mars 2017 a 20:58

            le peuple juif soit un peuple maritime,

            Vrai!! le patronyme juif Behar , comme Maleh ,Mallah, …courants, désigne autant lee « Marin » que le « saulnier »

            notre ami Biriouk est peut être un de ces cueilleurs de fleur de sel juifs … va savoir..

            quand aux carpes, j’ en ais souvent pêché, plutot carpaux, mais toujours remises a l’ eau

            surement ignorant de leur préparation

            c’est comme si je te filais un couscous a faire :lol:

  4. tony67 Répondre

    7 mars 2017 a 01:36

    hors sujet mais incroyable histoire juive des camps
    https://www.facebook.com/HumansofJudaism/?hc_ref=NEWSFEED&fref=nf

    • meller danielle Répondre

      7 mars 2017 a 18:39

      elle a ecrit cela dans son boucquins Je conseille a tous de lire ce livre

  5. VJ Répondre

    7 mars 2017 a 09:36

    Bizarre cet article; je suis revenu du Kineret et du Hermon en fin de février et encore parce que l’excursion a été déprogrammée pendant 15 jours a cause des tempêtes: pluies battantes continuelles, neige en montagne qui va gonfler le lac a la fonte. Le lac que je connaissais a son bas niveau d’il y a plusieurs années m’a semble plutot rempli a ras bord cette fois-ci. Donc article-dans quel but?- qui me laisse incrédule totalement.

    • Gally Répondre

      7 mars 2017 a 11:44

      Le but ? Prévenir les gens, les sensibiliser pour qu’ils comprennent les enjeux et (par exemple) cessent de s’opposer à l’usine de dessalement, les prévenir pour qu’ils ne soient pas étonnés si cet été des restrictions doivent être appliquées, … Le taf d’un média d’information quoi.

      Mais il est évident que ton ressenti de touriste en promenade est plus fiable que les rapports de l’Autorité des Eaux israélienne, n’est ce pas ?

      • VJ Répondre

        7 mars 2017 a 21:14

        Chui plus tayar depuis un certain temps, et je connais mon lac dans le texte. Exact c’est de la desinfo pour ceux qui ne sont pas encore dessales, mais faut pas nous prendre pour des demi-sels pour autant. J’ai horrreur des fakes.

  6. trump Répondre

    7 mars 2017 a 12:25

    @Gally,

    Je ne mets pas non plus en cause les rapports météo de professionnels mais « subjectivement », nous avons été pas mal arrosés ,a Jerusalem tout au moins …………….

    • Gally Répondre

      7 mars 2017 a 13:11

      Sur la cote aussi, même si ce n’est pas l’année la plus pluvieuse que j’ai pu connaitre, mais il y a une différence entre ce que l’on ressent et ce qui est, tout comme il y a une différence entre un volume tombant du ciel et un volume arrivant effectivement dans les ressources aquifères (qu’elles soient lacustres ou phréatiques) ;)

      • Yéhoudi Répondre

        7 mars 2017 a 21:01

        exact , entre le tombé et le gardé

        j’ ai toujours envié les Nabatéens et cette remarquable maitrise dans la récupération d’ eaux de pluies

        en centaines et milliers de micro barrages, en guidage de pluies torrentielles sans qu elles ne se perdent dans les sables

        techniques qu ils ont apprises des Sabéens…

  7. Victor Répondre

    7 mars 2017 a 13:15

    Moi , je peux comprendre que la sécheresse en Israël au mois de février cette annee n’est pas une bonne chose , mais
    Perso , C’est La PREMIERE FOIS Que Je PASSSE Le Mois De FEVRIER En Eretz , donc en hiver , et j’avoue qu’avoir 15 à 20 degrés, alors qu’en France il faisait 0 et au dessous , ça je l’ai Kiffe ….?
    Quel égoïste ce Victor ! ???

    • VJ Répondre

      7 mars 2017 a 21:22

      C’est de l’Einstein relatif car c’est l’un des hivers les plus froids, celui-ci; chauffage la nuit, 3 pulls et gros manteau le jour. Meme Eilat a ete inonde gravement par 2 fois, torrents dans les rues et aeroport bon pour les hydravions!

  8. Chantal Répondre

    7 mars 2017 a 23:31

    Je me souviens de l’hiver 91-92, il a plu tous les jours, tous les jours, soit une pluie fine soit des trombes, des orages, de la neige sur toutes les hauteurs, le Hermon sous un rideau de neige tombant sans arrêt, partout dans le pays. On avait ouvert tous les barrages autour du lac de Tibériade et malgré cela le lac allait déborder et on priait pour que la pluie cesse.
    :lol: :lol: :lol:
    Ensuite cela fut le printemps le plus magnifique qui soit. Une pure merveille.
    Des fleurs partout, des tapis de fleurs du nord au sud, c’était magique.
    Depuis, chaque hiver qui passe me parait un peu timide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *