50ème anniversaire de la libération de Jérusalem, Capitale d’Israel | JSSNews

50ème anniversaire de la libération de Jérusalem, Capitale d’Israel

Publié le : 23 mai 2017

Il est difficile de croire qu’il y a tout juste 50 ans les Juifs et Jérusalem étaient enfin réunis. Il a fallu à Dieu 6 jours pour créer le monde et Il a fallu aux Israéliens d’aujourd’hui la même durée pour libérer la ville la plus sainte du monde des mains de ceux qui n’ont jamais compris ni accepté sa véritable sainteté.

La guerre de six jours fut un miracle contemporain.

jlem

Du 5 au 10 juin 1967 eut lieu la guerre dite « de Six Jours » qui opposa l’État d’Israël à trois de ses voisins (Égypte, Jordanie, Syrie) soutenues par des troupes d’Irak, Arabie saoudite, Tunisie, Maroc et Algerie.

Cette guerre marque l’attaque foudroyante de l’armée israélienne et la déconfiture totale des pays arabes. La politique israélienne pendant la guerre de Six Jours fut fermement condamnée par les pays socialistes et les pays du Tiers Monde (les mêmes aujourd’hui qu’on retrouvent à l’onu ou l’unesco), qui rompirent pour la plupart leurs relations diplomatiques avec Israël, ainsi que par la France du général de Gaulle.

Israël a donc mis fin, en 1967, a 19 ans d’occupation jordanienne illégale de la judée et de la Vieille Ville de Jérusalem, notamment le quartier juif. Jérusalem a enduré 19 ans d’occupation par la légion arabe jordanienne, qui divisa la ville avec des barbelés et des murs. Les snipers jordaniens ont fait vivre un enfer aux résidents juifs de la ville, la légion arabe détruisit plus de 57 synagogues et procéda a un nettoyage ethnique.

Les ennemis d’Israël ont clairement expliqué leur intention.

Ce n’était pas une terre qu’ils voulaient mais plutôt éradiquer toute présence Juive sur sa terre.

Les Arabes ont assuré le monde qu’ils finiraient le travail qu’avait Hitler commencé. L’Holocauste a été le génocide le plus indescriptible de l’humanité de six millions de Juifs. Les dirigeants arabes en attaquant Israël le jour de son indépendance le 14 mai 1948 se sont dits que cette fois ce qui restait des Juifs après les camps de concentration nazis ils seraient finalement totalement détruit.

Les analystes militaires sont toujours stupéfaits lorsqu’ils étudient ce qui s’est réellement passé lors de la guerre des 6 jours.

Jusqu’à aujourd’hui, Les généraux de West Point sont incapables d’expliquer la victoire d’Israël  qui du point de vue historique des stratégies de la guerre, cela ne s’est jamais produit.

Un officier de l’armée Américaine a déclaré il y a peu: « Il n’y a aucun moyen d’enseigner la raison du succès d’Israël parce qu’Israël a été clairement aidé principalement par Dieu – et nous ne sommes pas autorisés à enseigner Dieu à West Point.  »

Cinquante ans n’ont pas effleuré les souvenirs des miracles de ce moment glorieux de l’histoire.

C’est à la suite de la guerre des six jours qu’Israel a pu reprendre le site sur lequel le Roi Solomon a construit le Premier Temple et sur lequel, après une brève période d’exil, nous sommes retournés et avons construit le Second Temple aussi.

Le message de cette 50ème année rappelle à chacun une grande vérité: ce n’est pas nous qui possédons la terre.

Et 50 ans après 1967, nous devons surtout prendre note de la signification biblique du numéro 50 en ce qui concerne la terre d’Israël.

Le message de la 50ème année rappelle à chacun une vérité majeure: ce n’est pas nous qui possédons la terre; « La terre est à moi », dit Dieu dans la Torah (Lev. 25:23).

Lorsque les 12 tribus sont arrivées en Israël, la terre était partagée entre elles. Chacun a partagé également le bénéfice économique de la propriété foncière. Mais personne n’a été autorisé à considérer la possession de terre comme permanente.

Les juifs pourraient travailler la terre, récolter ses produits et profiter de ses fruits. Ils pourraient même acheter plus de terres ou vendre ce qu’ils possédaient s’ils le souhaitaient.

Mais à la 50e année, l’année du jubilé, tous les terrains sont revenus à leurs propriétaires originaux. L’année du jubilé était un rappel récurrent que Dieu seul, en tant que créateur du ciel et de la terre, était le véritable titulaire de tout le pays sur lequel nous vivons et de tous les lieux que nous appelons la maison.

Chaque enfant juif qui commence son étude de la Torah avec le verset qui nous enseigne que « Au commencement, Dieu a créé les cieux et la terre » est familier avec le célèbre commentaire de Rashi, le commentateur rabbinique le plus célèbre de la Torah. Pourquoi la Torah, en tant que livre de droit, commence-t-elle par cette information extra-légale?

De sorte que si quelqu’un interroge notre revendication sur la terre d’Israël, nous serons en mesure de répondre que Dieu, en tant que Créateur et Maître de l’univers, peut transférer sa propriété à quiconque s’il veut – et c’est Dieu qui a réparti Sa terre dans son pays pour son peuple, les enfants d’Israël.

En réfléchissant sur le nombre biblique associé aux Juifs qui ont quitté l’Égypte, le rabbin Kook a suggéré que lorsque la population des juifs en Palestine atteindrait de même 600 000 âmes, ce serait un signe merveilleux pour le début de notre rédemption nationale.

Étonnamment, ce n’est qu’en 1948 que les juifs ont égalé pour la première fois le nombre biblique – l’année même où le monde a été témoin du miracle contemporain de l’établissement de l’État d’Israël!

Il y a un autre nombre qui, dans les temps modernes, porte une signification comparable à 600 000. Il représente dix fois ce nombre – et porte avec lui le souvenir de la tragédie au-delà du parallèle. Six millions ont été victimes de la barbarie nazie par un régime qui a tracé une «solution finale» pour les Juifs.

C’est pourquoi il est si important de marquer un autre jalon de l’Israël moderne: une étape que nous pouvons célébrer à l’occasion de notre célébration des 50 ans sur Yom Yerushalayim.

La population des juifs en Israël aujourd’hui dépasse enfin ce nombre tellement identifié avec la tragédie. Il y a maintenant plus de six millions de Juifs qui font d’Israël leur maison.

Dans l’année jubilaire de la réunification de Jérusalem, plus de six millions d’âmes juives en Israël proclament joyeusement la réalité du message biblique de la cinquantième année: la terre appartient à Dieu et notre génération est devenue témoin de la décision divine de nous réunir avec Jérusalem.

Ni le quai d’Orsay, l’Unesco, L’Onu ou l’Union Européenne ne pourront réécrire l’histoire ou même changer le cours des événements et c’est avec une grande joie  que je participerai aux festivités du jubilé de Jerusalem le cœur du monde ce mercredi 24 mai, le 28 Iyar 5777

Yom Yerushalaim Sameach –

Par Jean Vercors – JSSNews

6 Réponses à 50ème anniversaire de la libération de Jérusalem, Capitale d’Israel

  1. Yéhoudi Répondre

    23 mai 2017 a 12:33

    soutenues par des troupes d’Irak, Arabie saoudite, Tunisie, Maroc et Algerie.

    ……..

    les trois derniers inscrits étant arrivés bon derniers dans une affaire qui ne les concernait pas….

    les Tunisiens étaient encore en Tripolitaine quand le cessez le feu eut lieu…avec une demi douzaine de vieux GMC qui s’ arrêtaient a toutes les Wilayas sur leur route pour faire la fête en perspective de la victoire que ces pouilleux croyaient remporter sur l’ élite de l’ humanité: le Peuple Juif !!

    l’ Aqlgérie et le Maroc, récupéreront leurs prisonniers par l’ intermédiaire de la croix-rouge, un an plus tard …..le temps pour le gouvernement algérien de leur rééxpedier des chars et des avions en Egypte pour faire croire qu ils revenaient avec leur matos ( en réalité des T45 et des avions Mig tombés aux mains des Juifs)

    histoire de faire croire a un retour « victorieux  » de leurs soldats qui furent pour la plupart décimés dans leurs rares accrochages avec les soldats israéliens…algériens comme marocains, joliment abandonnés par les Egyptiens qui fuyaient les champs de bataille…offrant au monde les photos de milliers de godillots abandonnés pour mieux fuir sur les sables du Sinaï

    et de ce rêve défunt, il ne resta , longtemps, qu un humble mausolé, édifié par des soldats juifs israéliens d’ origine algérienne, a la mémoire des ces Algériens musulmans venus les combattre en obéissant aux ordres imbéciles d’ un Boumedienne ou autre dictateur cinglé musulman algérien et qui furent courageux!!

    les Mig algériens dernier cri, qui atterirent a El Arish, trompés par les instructions données par des controleurs aériens militaires juifs ( el arish était tombé la veille aux mains des juifs) en arabe aux pilotes permettra de faire prisonniers toute leur escadrille…

    alors aujourd’ hui les combats se livrent a l’ ONU, l’ Unesco et autres gamineries de lâches frustrés et arrogants

    les combats ou la langue et ses mensonges font office de divisions blindées, de combats aériens, de stratégie….domaines ou excellent les Arabes…….. :lol:

    GALLOU EL 3ARAB………Gallou…. :lol:

  2. Elie de Paris Répondre

    23 mai 2017 a 13:54

    Très juste Jean. Miraculeux, clairement…
    2 petites corrections toutefois: chaque juif a une parcelle dédiée, qu’il vive en Ysraël ou pas.
    Et, en fait, Yeroushalaïm n’est pas « un » des lieux saints etc, mais l’Unique Lieux Saint de la planète, l’Endroit que Dieu a désigné dans la bible comme Sa résidence, et point d’autre.
    Soit, Le centre de Yeroushalaïm, le Temple, et le centre du Temple, le Saint des Saints, le centre du Saint des Saints le Point entre les 2 Cherubins qu’arborait le couvercle de l’Arche, d’où la Voix sortait…
    L’Endroit demeure, même s’il n’est pas visible et palpable.
    À ce titre, parler de la « capitale » géopolitique d’Ysraël me semble déplacé, même si ceux qui le veulent comptent beaucoup dessus.

  3. benkahloun67 Répondre

    23 mai 2017 a 16:31

    jme rappelle apres la guerre j avais travailler au nouveau port d Ashdod y avait nos chansons charm el sheikh et Nasser mehakeh le rabin at at ay et surtout yerouchalaim chel zahav sans oublier https://www.youtube.com/watch?v=LNj3-TTygaY,une belle epoque ,bordel apres toutes ces annees on a toujours les memes problemes avec les memes parasytes ,il leur faut une autre grande TRIHA.

  4. benkahloun67 Répondre

    23 mai 2017 a 17:04

  5. Chantal Répondre

    23 mai 2017 a 20:09

    Tentative apres tentative, alliance apres alliance, les @r@bes ont assimilé que le JUIF n’est plus un gibier de pogrom, que leur dernière tentative, celle du pleurnichage, du BDS et autres ONG antisémites et de la phalustination démente – soit déjouée et que toute la babassitude et la hamassitude soient emportées par la grande chasse d’eau du big chiotte.

  6. trublion Répondre

    23 mai 2017 a 21:27

    Le Dieu d’Israël a décidé de ramener son peuple à la maison sur sa terre, pas à pas, miracle après miracle,doucement mais surement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *