L’imposture de la radicalisation – Par Yehouda DJAOUI | JSSNews

L’imposture de la radicalisation – Par Yehouda DJAOUI

Publié le : 12 juin 2017

   La « radicalisation«  est un néologisme destiné à jeter le voile sur le terrorisme islamique. Salman Rushdie qui vit toujours sous la menace d’une fatwa depuis 1988 n’hésite pas à dénoncer «  l’aveuglement stupide«  de l’Occident face au djihadisme et tous ceux qui disent que «  cela n’a rien à voir avec l’islam« . Il ajoute avec une lucidité qui, hélas manque à de nombreux dirigeants occidentaux : « Quand les gens de Daech se font sauter, ils le font en disant  « Allahou Akbar«  alors comment peut-on des lors dire que cela n’a rien à voir avec l’islam » ?

rad

   Malgré l’analyse de cet expert en matière d’islam, l’Occident s’entête à vouloir exonérer totalement cette doctrine de sa responsabilité dans les attentats terroristes qui se sont multipliés depuis l’attentat du Wall Trade Center.

    Il est devenu politiquement correct de dissocier artificiellement l’islam religieux et l’islam politique et il est convenu de parler de terrorisme sans jamais le qualifier. On affuble alors, les auteurs de ces crimes de déséquilibres mentaux ou d’une nouvelle terminologie inventée en Occident “la radicalisation“.

    Abdelwahab Meddeb avait inventé la “maladie de l’islam“, aujourd’hui les occidentaux bienpensants parlent d’une “perversion de l’islam«  qui n’aurait rien à voir avec une religion de paix et de tolérance !

   Pour comprendre les finesses de l’islam, il est impératif de ne pas se contenter des descriptions édulcorées dispensées largement par des auteurs musulmans occidentalisés et encore moins de leur confier le soin d’une hypothétique déradicalisation !

      De leurs côtés, les spécialistes occidentaux de l’islam s’opposent dans leurs analyses. Olivier Roy joue dangereusement avec les mots en prétendant qu’il ne s’agirait pas d’une radicalisation de l’islam mais d’une islamisation de la radicalité ! Gilles Kepel, par contre, ne se laisse pas abuser, il a bien compris le piège tendu par l’OCI, l’Organisation de la Conférence Islamique qui a conçu la notion d’islamophobie, une manière subtile d’empêcher toutes critiques de l’islam.

    Dans plusieurs de mes ouvrages, j’ai expliqué que l’islam est une foi, une loi et un droit, et tous trois sont indissociables, même s’il existe de nombreux courants différents en dehors du schisme bien connu entre Sunnisme et Shiisme.

   Il est temps de sortir de la confusion, de la grande illusion du vivre ensemble.  Certes il existe un islam éclairé et des musulmans non violents mais ce qu’il faut comprendre c’est qu’il n’existe qu’un seul islam, un seul Mohamed et un seul Coran et qu’il n’existe que des différences de degrés et non pas de nature dans l’islam.  Christian Delacampagne, lui non plus, ne s’était pas laisse prendre au piège de la confusion entretenue par certains, entre l’islam et l’islamisme : l’islamisme ne fait pas appel à des croyances de nature différentes de celles qui constituent l’islam. Il correspond simplement à une façon plus intense de vivre ces croyances. Il n’est pas un islam marginal, atypique, aberrant. Il veut être l’islam entendu à la lettre, dans la totalité de ses dimensions…tant il est vrai qu’entre islam et islamisme il n’y a jamais eu cette frontières étanche qu’ont inventée, pour dormir tranquillement, les belles âmes occidentales.

    La déradicalisation est un leurre puisque le musulman radical ne fait qu’appliquer à la lettre cette doctrine. Les musulmans qui osent critiquer le fondamentalisme musulman sont menacés et considérés comme des kouffars, c’est-à-dire des mécréants, la plus grande insulte chez les musulmans. Le Coran stigmatise tous ceux qui refusent de reconnaître le message de Mahomet et d’adhérer à sa religion, à savoir les polythéistes, mais aussi les chrétiens et les juifs.

   Dés lors, on comprend que les musulmans sont toujours prêts à se mobiliser lorsque qu’on critique leur religion mais ne descendent pas dans la rue pour manifester contre les auteurs des attentats meurtriers. Ils se moquent des formules creuses telles que je suis Charlie ou autre, de toutes ces minutes de silence et des monceaux de fleurs.

   Il ne suffit plus de clamer : nous sommes en guerre et jouer aux pacifistes qui croient que la paix c’est quand la guerre est ailleurs. (Jacques Prévert)

La guerre est bien là, les ennemis sont aguerris et prêts à mourir pour leur cause, alors cher Occident réveille-toi ou meurs.

Yehouda DJAOUI – JSSNews

Du même auteur :

  • Israël, la paix et les médias. Editions Brit Chalom, Jérusalem 1988
  • Le temps des confusions. Editions Le Manuscrit Prix WIZO Aviv 2006.
  • Israël, miroir du monde. Histoire d’une terre retrouvée. Editions Persée 2009.
  • Quand l’Occident s’éveillera…L’Islam raconté à l’Occident. Editions Persée. 2012.
  • Amnésie Internationale. Israël, la mémoire du monde. Editions Persée 2014.

33 Réponses à L’imposture de la radicalisation – Par Yehouda DJAOUI

  1. Sigismund Répondre

    12 juin 2017 a 06:47

    Tout d’abord on écrit meurs à l’impératif avec un S au bout. Ensuite cet article bon au demeurant et bien documenté ne rend pas compte de l’épidémie de radicalisation chez les jeunes convertis. Les même des de la filière Cannes-Torcy par exemple. Et c’est là où les experts butent… j’en ai vu beaucoup des auto-proclamés, en symétrie avec le calme al-baghdadi, auto-proclamé lui aussi, et cela quel que soit par ailleurs leur niveau de savoir et de culture sur l’Islam, que je ne conteste pas. Aucun ne m’a hélas convaincu….L’´enigme pour les jeunes européens reste donc à ce jour entière..

    • Gally Répondre

      12 juin 2017 a 14:13

      Je ne vois pas ce qu’il y a d’étonnant dans cette « radicalisation des jeunes convertis » : il n’est en rien nouveau qu’un converti est toujours plus pratiquant qu’un « né dans la religion », alors vu que le jusqueboutisme et le jihad sont les commandements de base du Coran, bah… En prime, les jeunes nihilistes, ça a toujours existé. Avant, ils étaient anar ou Action Directe et jetaient des bombes, maintenant ils sont antifa ou musulmans et… jettent des bombes.

      PS : la cordialité voudrait que tu finisses ton commentaire par la correction de français et pas que tu le commences par celle ci.

  2. Sigismund Répondre

    12 juin 2017 a 06:48

    Il faut lire le calife al-baghdadi, et non le même dans le post ci dessus

  3. roland djaoui yehouda Répondre

    12 juin 2017 a 06:58

    Merci pour votre correction
    Bonne note est prise
    Yehouda

  4. trump Répondre

    12 juin 2017 a 07:49

    Il faut lire les écrits de boukhari et toute cette con.fusion islam..que disparaît ….

  5. Victor Répondre

    12 juin 2017 a 08:12

    il n’y a pas de radicalisme ….
    il y a les bons musulmans qui appliquent la charia
    et les mauvais musulmans qui attendent mais approuvent ….

  6. Yéhoudi Répondre

    12 juin 2017 a 09:30

    «  »
    Libération
    Netanyahu appelle l’ONU à fermer l’agence d’aide aux réfugiés palestiniens
    Yahoo Actualités – ‎il y a 17 heures‎
    Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a appelé dimanche l’ONU à démanteler l’UNRWA, son agence d’aide aux réfugiés palestiniens qu’il accuse

    xxxx

    il n’ y a qu en Israel que ce genre de comportement existe… QUE CHEZ DES JUIFS !!

    morale? compassion ? charité? résidus de Galoute ? reminiscences de Dhimma ??

    parce que, connaisseur du monde arabo-musulman, je peux vous affirmer que jamais un organisme félon comme celui ci n’ aurait duré 70 ans !! et jamais ils n’ auraient fait appel a l’ ONU pour ecraser ces reptiles venimeux d’ un seul coup sur le crane, en détruisant tous leurs biens, en les massacrant et en les poursuivant , histoire de régler le problème de ces « réfugiés » dynastes et héritiers…

    le rabin Kahana de mémoire bénie, avait bien compris le jeu pernicieux de ces gens quand il proposait de fermer et supprimer, au besoin par la force tout ce guêpier

  7. Elie de Paris Répondre

    12 juin 2017 a 10:25

    C’est la lecture simple du c0ran qui avait motivé Bush à s’occuper de saddam, après les 2 Tours…
    Malheureusement, il a laissé la place vide.
    Ce « livre », mauvaise copie de la Torah, n’a pas eu de Torah orale, la Mishna puis le Talmud, et les dictateurs voyous qui l’ont pratiqué ont soigneusement exterminé les esprits qui pouvaient y apporter les réformes nécessaires à son application au cour des siècles.
    A jeter au feu, donc. Le livre…

  8. Victor Répondre

    12 juin 2017 a 11:22

    Mon cher Elie , ce livre -torchon est une malediction pour les musulmans eux memes car il ne leur prescrit que la mort ….
    Leur prophete maudit ne leur a laissé que la souffrance et la mort !
    y a qu’a les voir partout dans le monde ….

  9. Gérard Pierre Répondre

    12 juin 2017 a 12:05

    @ Victor 12 juin 2017 a 08:12

    Vous avez parfaitement résumé le problème !

    Bien amicalement.

  10. Yéhoudi Répondre

    12 juin 2017 a 12:20

    tiens!

    les Tunisiens se rebiffent contre la dictature religieuse de l’ Islam..

    «  »A l’appel du mouvement Mouch Bessif (« pas contre notre volonté », en arabe), les manifestants se sont rassemblés au centre de Tunis. Parmi les slogans brandis par les protestataires : « La liberté individuelle est garantie par la Constitution », « En quoi ça te dérange si tu jeûnes et si je mange ? », « Arrêtez les terroristes et laissez tranquilles les non-jeûneurs », « Non aux arrestations des non-jeûneurs »…

    xxxx

    ça me préoccupe…car c’est une preuve de plus que ce sont les moins cons des pays arabo-musulmans…ils furent aussi les premiers a virer a la Benne, le Ali et sa coiffeuse.. :lol:

    Tin’ ou va-t-on si les Arabes se mettent a réfléchir…va falloir sévir!!

  11. Elie de Paris Répondre

    12 juin 2017 a 12:39

    Il est des articles que l’on relaie par l’édition d’un lien, qui apparaît en rouge.
    Mais certains, comme celui-là, merite la page pleine.
    C’est qu’il rend l’espoir. Et en ces temps convulsifs, nous en avons bien besoin.
    Que Menapress m’en excuse par avance
    Et Guy aussi…
    Pourrons nous voir ce film, sous-titré ?

    .
    La bataille de Jérusalem (info # 011106/17) Version imprimable
    Analyse
    dimanche, 11 juin 2017
    .
    Par Guy Millière
    .
    Plutôt que traiter de l’actualité immédiate, j’entends parler aujourd’hui d’un film que j’ai pu voir aux Etats-Unis où il a été diffusé dans les salles de cinéma le 23 mai dernier, Jour de Jérusalem en Israël. Devant le succès de la diffusion le 23 mai, le film a été reprogrammé pour une seconde journée, le 6 juin. Il sera ensuite diffusé sur la chaine de télévision qui en est la productrice, CBN, Le Christian Broadcasting Network. Ensuite, il sera disponible en ligne.

    Le film s’appelle In Our Hands, The Battle for Jerusalem (entre nos mains, la bataille pour Jérusalem). Quiconque voit ce film comprend immédiatement pourquoi Jérusalem devait être réunifiée, pourquoi il serait absolument impensable de la diviser et d’en confier une portion aussi minime soit-elle à des barbares (et décrire ceux à qui certains voudraient confier une part de Jérusalem comme des barbares est un terme trop affectueux : il serait plus précis de les qualifier de terroristes djihadistes aux désirs génocidaires). Quiconque voit ce film discerne tout aussi immédiatement qu’Israël est le pays victime d’agression confronté à des agresseurs répugnants.
    .
    Que le film ait été réalisé par des chrétiens, et produit par une chaine chrétienne, fait que nul ne peut dire que, s’il est porteur du message qui est le sien, cela vient de ce que c’est un film juif. Ceux qui prétendraient que le projet des chrétiens en question consiste à convertir les Juifs et à les éloigner du judaïsme seraient d’une mauvaise foi absolue : je les défie de trouver une seule seconde en deux heures de film qui ne soit empreinte d’un respect profond pour le judaïsme, pour les Juifs, pour Israël parce que c’est le pays juif, et parce que c’est une démocratie, une terre de liberté et de respect pour l’être humain, quelles que soient ses convictions et ses croyances.

    Un tel film devrait être diffusé en Europe, mais je sais qu’il ne le sera pas. L’Europe est très largement “propalestienne”, autrement dit pro-terrorisme dj’ihadiste pourvu que le terrorisme dj’ihadistes en question tue des Juifs et s’exerce uniquement contre Israël. Des gauchistes excités (pléonasme) et des bandes izlamiques s’attaqueraient aux cinémas qui projetteraient le film. Si une chaine de télévision le programmait, elle serait incitée à le déprogrammer aussitôt, et s’exécuterait sans attendre.
    .

    Le film ne fait, pourtant, que dire la vérité et remettre celle-ci à sa place. Il rappelle ce qui est arrivé à Jérusalem juste après la proclamation de l’indépendance d’Israël en 1948, et décrit, documents filmés et témoignages a l’appui, ce que fut l’invasion de la partie Est de Jérusalem et de la Judée-Samarie par l’Armée jordanienne.
    Il montre l’épuration ethnique anti-juive de l’Est de Jérusalem et de la Judée-Samarie, la destruction des synagogues dans les lieux ethniquement épurés de toute présence juive, le sort subi par le Kotel(Mur) , la rudesse de la bataille menée par les défenseurs juifs de Jérusalem et l’infini courage dont ils ont fait preuve, ainsi que la férocité de ceux à qui ils faisaient face.
    .
    Apres avoir souligné le caractère illégal en termes de droit international de l’occupation jordanienne de la partie est de Jérusalem et de la Judée-Samarie pendant dix-huit années d’armistice (1949-1967), le film passe á ce qui est resté dans l’histoire sous le nom de Guerre des Six Jours. Il dépeint la préparation de l’agression arabe, conçue par Nasser comme une “solution fin’ale” à l’existence d’Israël, l’abandon d’Israël par la France du Général de Gaulle, la préparation d’Israël à l’agression, les hésitations du gouvernement israélien de l’époque sur la conduite à tenir, tant la situation semblait désespérée, la décision enfin prise sous l’impulsion du Général Moshe Dayan de mener des opérations qui se révéleront décisives, le génie de tacticiens israéliens qui prépareront les opération concernées en deux jours alors qu’il en aurait fallu logiquement bien davantage, la destruction des aviations ennemies alors qu’elles étaient au sol, les batailles menées qui vont conduire à la défaite et à la déroute des armées arabes, la rudesse encore de ce qu’on peut appeler la Seconde bataille de Jérusalem, l’infini courage encore de ceux qui l’ont menée, et dont beaucoup sont encore vivants, la prise de la vieille ville, du Kotel et des lieux saints, la décision du gouvernement israélien de laisser le Mont du Temple sous administration muzulmane jordanienne [!!?] (décision que je trouve jusqu’à ce jour discutable, mais qui a semblé dictée par des considérations diplomatiques de l’époque), les trois “non” arabes qui ont suivi presque immédiatement (non à la reconnaissance d’Israël, non aux négociations, non à la paix), la réunification de Jérusalem, le droit rétabli pour les Juifs de se rendre sur leurs lieux saints dans le respect du droit pour les muzulmans de se rendre à la m0squée construite sur le Mont du Temple, et des chrétiens de se rendre à la basilique du Saint-Sépulcre. Il aborde, sur la fin, la “question palestinienne”, et montre non seulement que celle-ci a été inventée, tardivement, pour faire passer une guerre d’extermination pour une lutte de résistance d’un peuple qui n’existait pas quelques mois auparavant(en 1967, nul ne parlait de “peuple palestinien” ou de “territoires palestiniens”). Il ne cache par les désirs génocidaires des dirigeants “palestiniens”, jusqu’à ce jour. Et le film montre des vidéos sur lesquelles les dirigeants en question parlent : nul ne peut dire qu’on leur attribue des propos qu’ils n’ont pas tenus.
    .
    Jérusalem devait être réunifiée pour que la liberté de culte y soit rétablie, pour que Jérusalem soit à nouveau une, pour que l’est de la ville ne soit plus en situation d’épuration ethnique antijuive et que ses rues ne soient plus parcourues par une armée d’occupation. Diviser la ville serait piétiner le sacrifice de ceux qui se sont battus pour elle.
    .
    Ceux qui agressent Israël ne sont pas seulement les terroristes djihadistes, mais aussi ceux qui mentent et falsifient l’histoire en Europe occidentale et qu’on retrouve dans les écoles, les lycées, les media, ceux qui utilisent les mensonges et les falsifications dans le cadre de leurs fonctions politiques, ceux qui font que la projection d’In Our Hands, The Battle for Jerusalem serait impossible et impensable partout sur le sol européen.
    .
    Israël a fait de Jérusalem réunifiée la capitale d’Israël. La décision est légitimée par l’histoire de Jérusalem. Elle est légitime par la libération, il y a cinquante ans, de la moitié de Jérusalem occupée. Le film s’achève sur l’évidence de cette légitimité.
    .
    Je sais que dans nombre d’universités américaines et dans certains media américains, mensonges et falsifications avancent et peuvent conduire à des violences. Je sais néanmoins que dans toutes les salles ou le film a été distribué, sur tout le territoire américain, il n’y a eu aucun incident, et les projections ont eu lieu librement. Je sais que les spectateurs qui, comme dans la salle où je me suis rendu, n’étaient pas tous juifs, ont applaudi à la fin du film. C’est à des détails comme ceux-là que je me dis que tout n’est pas perdu aux Etats-Unis d’Amérique…
    G. M. « 

  12. Amram Répondre

    12 juin 2017 a 13:02

    VictorRépondre
    12 juin 2017 a 08:12

    Les radicalisez coupe les têtes des kouffards et les modérés leurs tiennent les pieds.

  13. Victor Répondre

    12 juin 2017 a 13:51

    Exact , mon cher amram !
    pour la belle promotion de notre ami Guy Millieres , j’attends que notre Captain tire son chapeau a Millou …. :lol: :lol: :lol:

  14. Yéhoudi Répondre

    12 juin 2017 a 15:32

    Milliou…..capitale française de la chaussure et de la peausserie… :lol:

  15. Elie de Paris Répondre

    12 juin 2017 a 18:16

    Chaque année quand vient les aventures des « explorateurs » que Moise avait envoyés pour préparé le plan de conquête de la Terre consacrée et que, simultanément, Korah’ vint contester l’autorité de Moïse, nous avons des hurluberlus d’outre-atlantique,_réincarnations des premiers ?_qui la ramènent pour donner des leçons aux armées du Seigneur.
    Ils sont 1800, coktail de mixité, de gaieté et d’ E-Qmenisme réunis, pluss leurs chanteurs, venir dire aux Israeliens que ça suffit, faut rendre ce qui ne nous appartient pas[!!!!!]

    http://fr.timesofisrael.com/1-800-rabbins-americains-appellent-israel-a-mettre-fin-a-loccupation-et-a-preparer-la-paix/

  16. Kristiane Répondre

    12 juin 2017 a 18:44

    Elie de Paris : OU ont-ils vus (ces rabbins) des mousse-limes vivre en paix à côté des Juifs ou des mécréants (quelle que soit la religion d’ailleurs). Sont stupides ? C’est à désespérer !

  17. Amram Répondre

    12 juin 2017 a 18:50

    Elie de ParisRépondre
    12 juin 2017 a 18:16

    J’ai préférer ne pas lire l’article, ça me fout trop en grogne.

    Il faut rappeler que beaucoup de rabbins étaient contre la création de l’Etat D’Israël, selon eux, ça devait tomber du ciel, cet a dire rester dans les communautés sous la menace des hordes d’antijuifs, surtout dans les pays musulmans. Et qui nous prouve que ça n’est pas tomber du ciel?

  18. Elie de Paris Répondre

    12 juin 2017 a 19:22

    Puisqu’on est dans les degueulis, une autre :
    Un soldat « ultra ortho » se fait agresser par…des ultraorthocons…

    http://fr.timesofisrael.com/un-soldat-israelien-attaque-dans-un-quartier-ultra-orthodoxe-de-jerusalem/

  19. AmiedeSion Répondre

    12 juin 2017 a 21:34

    J’ai lu quelque part que certains rabbins avaient dissuadé des membres de leur communauté d’émigrer hors d’Europe pour Eretz Israël (mais aussi le Nouveau Monde), dans les années trente, tandis que le caporal autrichien préparait « sa solution finale » ! En particulier les Hassidim de Satmar, qui sont toujours aussi bornés de nos jours, alors que la renaissance de nature miraculeuse d’Israël, crève les yeux…

    Ceux qui ont fait ça, ont quelque part mérité leur sort tragique, qui fut celui hélas aussi de tous les naïfs qui mirent la tête dans le sable devant le péril mortel, entraînant toute leur famille, et en particulier les enfants, dans la tragédie innommable que l’on sait ! L’aveuglement criminel qui sévit à notre époque, de tant de gens, Goyim et Juifs, face aux buts effroyables des islamistes est un peu du même ordre et risque d’avoir des conséquences tout aussi tragiques !

  20. lustuc Répondre

    12 juin 2017 a 21:36

    …d’ailleurs, il suffirait de diffuser un micro-trottoir posant la question à des musulmans: « que pensez-vous d’un musulman qui se convertit ou qui renie l’islam? » les réponses seraient très éloquentes et d’autant plus que par taqqyia (mensonge pour favoriser l’islam); ces musulmans pourraient se faire passer pour tolérants, se trouvant en France (sans en penser un mot ! bien sûr !)

  21. Gérard Pierre Répondre

    13 juin 2017 a 01:44

    La radicalisation est au terrorisme islamique ce que les flatulences bovines sont au changement climatique : …… l’explication de ceux qui n’ont aucune explication !

  22. Elie de Paris Répondre

    13 juin 2017 a 04:23

    Chère Amie, certains pensent qu’il est préférable de perdre la vie plutôt que l’âme. Pour ceux qui croient à la réincarnation, pas de probleme…
    Un exosquelette, ça se remplace…
    D’autres, au contraire, place la vie physique au premier plan, émettant certains doutes sur la suite après ‘les vers… Le hassid doute.
    Enfin, certains autres, comme moi, préfèrent jouer sur les 2 tableaux.
    Je suis prêt à mourrir, mais de vieillesse, tout en preservant le « derriere le Rideau » …
    Et c’est là la voie du Milieu.
    Les morts sont inactifs, non ?

  23. Victor Répondre

    13 juin 2017 a 09:19

    Gerard Pierre : la radicalisation est au terrorisme islamique ce que les flatulences bovines sont au changement climatique …. :lol: :lol: :lol:
    Je confirme ! :cool:

  24. Elie de Paris Répondre

    13 juin 2017 a 11:49

    Le Seigneur est fort « capable » de tailler un séquoia pour le finir en cure-dent, et l’offrir à un Juif pour dégager un minuscule bout de gras coincé entre 2 dents…
    Voyez tout ce qu’IL remue sur Terre pour faire rentrer Ses enfants à la Maison….

  25. Amram Répondre

    13 juin 2017 a 13:54

    AmiedeSionRépondre
    12 juin 2017 a 21:34

    « L’aveuglement criminel qui sévit à notre époque, de tant de gens, Goyim et Juifs, face aux buts effroyables des islamistes est un peu du même ordre et risque d’avoir des conséquences tout aussi tragiques ! »

    S’il y a fin tragique ça sera pour la terre entière, surtout pour les islamistes et pour ceux qui les soutiennent.

  26. Amram Répondre

    13 juin 2017 a 14:01

    Elie de ParisRépondre
    13 juin 2017 a 04:23

    Mourir pour des idées d’accord mais de mort lente, Georges Brassens.

    Poussière tu est poussière tu retournera.

  27. Elie de Paris Répondre

    13 juin 2017 a 18:14

    Brassens, malgré l’apparence qu’il se donnait, etait un Tsadik des Nations.
    Anticlérical, certe…
    À écouter « l’Auvergnat », c’est clair. Une ode à l’amour du prochain.
    Il m’arrive de chanter le’hah dodi sur cet air…

    http://www.paroles.net/georges-brassens/paroles-chanson-pour-l-auvergnat

  28. benkahloun67 Répondre

    14 juin 2017 a 02:16

    trump Répondre

    12 juin 2017 a 07:49

    Il faut lire les écrits de boukhari et toute cette con.fusion islam..que disparaît
    y avait aussi les écrits de boukharia le grand pere de bouchaydia

  29. Yéhoudi Répondre

    15 juin 2017 a 09:50

    Mandelieu: des vendeuses voilées chez H&M irritent le maire Henri Leroy
    Actualité Société Fait Divers
    Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 14/06/2017 à 17:31
    960
    partages
    Partager Mail Whatsapp Whatsapp
    0
    réactioncommentaire
    Les vendeuses du magasin H&M de Mandelieu-La-Napoule (Alpes-Maritimes) ont été priées par leur maire de retirer leur voile. Photo d’illustration.Les vendeuses du magasin H&M de Mandelieu-La-Napoule (Alpes-Maritimes) ont été priées par leur maire de retirer leur voile. Photo d’illustration. REUTERS
    Henri Leroy s’est attiré de vives critiques après avoir demandé au magasin H&M d’interdire le port du voile à ses salariées. Or, la neutralité ne s’impose pas dans le privé.

    Après les polémiques sur le burkini, après la mairie de Nice qui s’attaque à la finance islamique, voici la mairie de Mandelieu-La-Napoule qui s’attaque aux vendeuses voilées. Le maire Les Républicains de cette commune des Alpes-Maritimes, Henri Leroy, a écrit au magasin de vêtements H&M de sa commune pour lui demander de proscrire le port du voile par ses employées, dans un courrier publié au journal municipal.

    Dans cette lettre en date du 24 avril, l’élu évoque des plaintes répétées de la part des clients du magasin et de ses administrés qui sont, insiste-t-il auprès de H&M, « gênés par la tenue vestimentaire à caractère religieux de vos salariées ».

    xxxxxxx

    en fait comme avec toutes ces grattes de réclamations, burkini, hallal dans les écoles, mosquées dans la rue, tout ça fait partie d’ un vaste plan bien calculé par les Musulmans (toutes tendances confondue, modérés,immodéreés, modérants…..tout ça c’est du pipeau inventé pour hypnotiser ces cons d’ européens et Français en particuliers….dont on connait la tendance des gouvernements et du peuple, pour fricoter avec un occupant plus fort, plus affirmatif, agressif,guerrier… Fritz ou Mohamed, en « hadj Guilloume »

    ces salaupes qui portent un string sous le voile, ne font que provoquer, en affichant le plus ostensiblement possible, ce qu elles veulent etre une insulte, une injure aux moeurs de nos pays et de nos femmes

    et qu on ne me renvoie pas dos a dos avec la juive, vraie religieuse elle, et dont le signe extérieur visible est un chapeau ou un coquet béret…

    burkini, même injure !! même insulte provocatrice que ces konnards en jupe blanche longue et veste, ou mieux en Qamiss que je n’ avais JAMAIS VU dans le monde Maghrébin…

    pour ces auto-exclus de la France, par leurs cultures, leurs origines,leur milieu socio-professionnels, ces blédards sortis de l’ antiquité, il y a eu ces déguisements pour hommes et femmes exprimant leur « je suis chez toi, là ou je ne serais jamais chez moi, et je t’ emmerde !! »

    je connais pourtant des dizaines de milliers de Musulmans, vivant leur religion ou pas, comme je vis la mienne, sans faire chiller personne!! avec des situations brillantes, et des enfants parlant un excellent Français et qui fréquentent comme mes petits fils des écoles chrétiennes privées, et a qui je rends hommage ( un Ramdane moubarak, par la même occasion :lol: )

    le seul reproche? leur silence!!

    qui n’ est , peut être que de la trouille…possible, mais qui laisse la place libre a cette grande vague d’ islamophobie qui déferle sur la France depuis des années

    comme il est vrai que le milieu social dont sont issues ces konasses étant tout au bas de l’ échelle

    et qu elles n’ ont que ce genre de provocations pour croire « éxister »..pour leur immense majorité, « orientées » aprés le Brevet en 3 eme, vers des filières laissant augurer de leur futur devenir professionel et quittant l’ enseignement a 16 ans pour rentrer dans la vie familiale et « professionelle » …vendeuses,serveuses, prostituées occasionelles… ou chauffeurs livreurs ou Taxis pour les mecs, si ce n’ est traficos en tous genres

  30. Yehoudi Répondre

    15 juin 2017 a 10:58

    un peu de tendresse..baurdel !

    Beyrouth 1956

    https://www.youtube.com/watch?v=1g_axV7f4UI

  31. ELIOT Répondre

    18 juin 2017 a 07:28

    J’en profite pour rendre hommage à cet homme immense que vous citez, le grand Salman Rushdie. Celui qui le premier a révélé au monde l’horreur islamique en le payant pour le reste de sa vie…Salman Rushdie, le premier et le plus grand resistant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *