Fofana le barbare, fan d’Al Qaïda, militant salafiste et… Ignare! | JSSNews

Fofana le barbare, fan d’Al Qaïda, militant salafiste et… Ignare!

Publié le : 11 juin 2009

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200904/43392_une-halimi.jpg

L’audience a commencé à 14 heures ce mercredi. Maître Emmanuel Ludot a apporté des chips à son client, Youssouf
Fofana. Rien d’autre, les gendarmes ayant refusé la veille qu’il lui fasse passer des fruits. La cour a consacré l’après-midi à l’audition de Youssouf Fofana et Jean-Christophe G. sur la
circonstance aggravante que constituerait le caractère antisémite de leurs actes.
Jean-Christophe G. a déclaré à la cour qu’il n’était pas antisémite. Qu’il n’adhère pas aux propos tenus par Youssouf Fofana à ce sujet.
La présidente Nadia Ajjan a rappelé un courrier envoyé par Youssouf Fofana à l’avocat de la famille Halimi, maître Francis Szpiner, où l’accusé « déclare au nom d’Allah, du prophète de l’Islam, des
salafistes, des musulmans, des martyrs de l’Islam, des femmes et des enfants qui sont morts et qui souffrent et qui mourront du capitalisme juif… Le sang d’un juif vivant doit être côté en bourse
et son cadavre encore plus. »
La présidente a demandé ce mercredi à Youssouf Fofana si c’était la religion d’Ilan Halimi qui avait été un critère déterminant à son enlèvement ? Fofana n’a pas répondu directement, il préfère
commencer ses interventions par « ce que je voulais dire… » Youssouf Fofana a donc déclaré que si Al Qaïda voulait de lui, il était partant. Que ses modèles à lui, c’est justement Al Qaïda et le
FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine), etc.
L’avocat de la famille Halimi, Francis Szpiner, a interrogé le principal accusé. Il lui a demandé si son antisémitisme était plutôt politique ou religieux? Réponse : Les deux. Si Fofana était
plutôt sunnite ou chiite ? Réponse : « Vous avez trouvé des documents salafistes chez moi ». Et Me Szpiner a voulu entrer dans les détails, en demandant à Youssouf Fofana quelle est la sourate du
Coran qui dit qu’il faut tuer des juifs pour être un bon musulman. Fofana n’a pas su répondre, il a juste dit qu’il ne prétendait pas être un bon
http://www.lefigaro.fr/medias/2009/05/30/29fffc74-4c7f-11de-a105-b792955ed502.jpgmusulman, mais qu’il allait se documenter, s’il fallait. L’avocat a aussi interrogé Fofana sur sa connaissance de son pays
d’origine : quelle est l’ethnie dominante en Côte d’Ivoire ? Youssouf Fofana n’a pas su répondre. Comme il n’a pas su expliquer le lien qu’il fait souvent entre la souffrance en Afrique et les gens
de confession juive.
Youssouf Fofana a aussi déclaré avoir « gagné » quelque chose dans cette
affaire : « Maintenant, chaque juif qui se balade en France se dit dans sa tête qu’il peut être enlevé à tout moment ». Quand l’avocat général Philippe Bilger lui a fait remarquer « l’énormité » de
son propos, Fofana a insisté : « Je pense ce que je dis ».
Son avocat, maître Emmanuel Ludot, a dénoncé un débat idéologique, qui va bien au-delà de la question qui doit préoccuper la cour, à savoir celle de l’antisémitisme dans le cadre exclusif des faits
qui sont reprochés à son client, à savoir la séquestration, les actes de torture et de barbarie, le meurtre d’Ilan Halimi. C’est l’avocat général, Philippe Bilger qui a voulu savoir ce qui a guidé
Youssouf Fofana dans la perprétration de ses violences à l’encontre d’Ilan Halimi. L’accusé a répondu qu’il s’agissait de faire comprendre à la famille qu’il fallait payer. Il avait indiqué un peu
plus tôt à la cour : « Si j’avais vu un africain avec beaucoup d’argent, je l’aurais enlevé aussi. »
Elsa Vigoureux
P.S : Ce procès se tient à huis-clos. Aussi ce blog est-il écrit à partir d’informations recueillies, entre autres sources, auprès de personnes qui assistent à l’audience, et dont, bien entendu,
nous taisons les noms.

7 Réponses à Fofana le barbare, fan d’Al Qaïda, militant salafiste et… Ignare!

  1. Loupobs

    11 juin 2009 a 00:49

    Il est vrai que ce débat sort un peu des attributions de la cour, mais il a permis d’eclaircir les choses et d’éviter que les médias se basent sur des théories pour faire des affirmations.
    Bon article

  2. Chaibane

    14 juin 2009 a 02:31

    Bonjour
     En affichant sa haine pour le Judaisme et en se déclarant un fervent partisan de l’Islamisme radical,Youssouf Fofana a voulu probablement donner à son acte insensé des connotations d’ordre politique. C’est vraiment regrettable! On a une vague impression que les motifs de l’assassinat demeurent encore flous.
    Nathan Mostafa Chaibane

  3. AVERGILL

    15 juin 2009 a 07:27

    Plus obscène, infiniment plus obscène que les fanfaronnades de ce primate bouffon et sanglant: l’assourdissant silence des autorités religieuses musulmanes de France et d’ailleurs, qui ont raté une belle occasion de présenter, par contraste, l’image d’un islam humain et tolérant. Les prises de position de Fofana sont une injure pour l’Islam, sur ce point, tout le monde est d’accord. Mais avouons que l’Islam se laisse facilement insulter du moment que les insulteurs ne sont pas les caricaturistes danois ! A ce propos, la bombe était bien dans le turban ; mais elle s’y trouvait depuis quatorze siècle, et c’est le « Prophète » lui-même qui l’y a mise ! Autrement dit : les malheurs de l’Islam commencent avec l’islam ; la CIA, les sionistes, les méchants colonialistes etc. sont venus après, bien après.

  4. Chaibane

    15 juin 2009 a 04:00

    C’est un crime monstueux que celui perpétré par Youssouf Fofana. Par un acte odieux et absurde, il a fauché la vie à un jeune homme qui avait tout l’avenir devant lui. Youssouf est le nom en arabe du prophète Joseph. Si seulement Fofana avait lu le Pentateuque! Il aurait vite compris que l’Ancien Testament, et plus tard, les Evangiles et le Coran n’ont jamais cautionné la violence. Oui, c’est des hommes habités par le mal qui ont lancé des contre-vérités contre le Judaisme et le Sionisme. Les Chrétiens n’ont jamais cessé d’accuser les Juifs d’avoir balancé le Christ aux légions de Tibère César. Or, ce mensonge n’a nullement été mentionné dans le Coran. Le Cartel des Eglises Orthodoxes et l’Organisation Goliath ont même tenté de dénaturer des versets coraniques en vue d’inciter les Juifs et les Musulmans à s’entre’déchirer. Il m’arrive souvent de relire le livre de l’Exode jusqu’à l’épuisement. Quelle beauté! Si Fofana avait aussi lu, rien que le Récit de Joseph, un messager de D.ieu dont il porte le prénom , il n’aurait peut-être pas pu commettre ce lâche assassinat.
    Nathan Mostafa Chaibane   

  5. AVERGILL

    15 juin 2009 a 04:57

    Chaibane, je suis moins optimiste que vous. D’après vous, « l’Ancien Testament, et plus tard, les Evangiles et le Coran n’ont jamais cautionné la violence ». Or, l’Ancien Testament abonde en cas (l’homosexualité, e.a.) où la peine prévue est la mort. Mais, très tôt, nos sages ont élevé une « haie » autour de la Torah et émis l’opinion que Dieu seul avait le droit d’ôter la vie, ce qui, évidemment, changeait tout, radicalement. Les religions sont dangereuses par essence, mais il appartiendra toujours à l’homme de faire des religions un usage humain. Dans le cas de l’islam, il serait temps que des hommes de cette religion se lèvent et dressent une haie autour du Coran. Pour que cessent les violences : contre les femmes ; contre les enfants (qui, nulle part, n’ont vocation à être des « martyrs ») ; contre les dhimmis, juifs, chrétiens ou « idolâtres » ; et aussi contre toutes les formes de dhimmitude, qui font que l’on persécute un Kurde, un Darfouri, un Berbère. Il est temps d’humaniser l’islam, et que des déchets moraux style Fofana perdent leur dernière bataille, qu’ils ne soient vus de tous que comme des déchets moraux, et non comme les paladins d’une monstrueuse « guerre sainte ». C’est beaucoup exiger de l’Islam, certes, mais c’est le respecter que d’exiger cela de lui. 

  6. Chaibane

    15 juin 2009 a 05:43

    Avergill
    Par la force des choses, vous devez être optimiste. Pour croire en D.ieu, il faut d’abord avoir la foi. Quoiqu’on dise, un jour nous disparaîtrons de cette terre. Chaque créature humaine a connu des joies et des peines durant sa vie et puis c’est le dernier rendez-vous avec l’Ange de la mort et c’est autant pour les peuples. Il y a d’abord la vérité révèlée et puis il y a toute une littérature sur cette question. La vie et la mort ou alors la paix et la guerre… Nous les hommes, sommes si faibles et si lâches que nous ne pourrions jamais refaçonner le monde. Il y a eu la Shoah, 6 millions d’êtres humains ont péri dans l’indifférence totale sans parler des autres massacres qui ont jalonné l’histoire. L’érosion de la morale, le pouvoir de l’argent et le fanatisme islamique ont déjà chamboulé l’équilibre mondial. Notre époque a décampé en douceur, mais je crains que la jeunesse d’aujourd’hui ne payera le solde de tout compte de l’avenir. Nathan Mostafa Chaibane

  7. AVERGILL

    15 juin 2009 a 06:34

    Nathan Mostapha Chaibante, honnêtement, je ne sais si je crois en Dieu (permettez que j’écrive « Dieu », tout bonnement comme dans le Petit Larousse), mais si je croyais en Lui, je dirais : Dieu a créé le monde, puis l’homme, et il a assigné à l’homme la mission de parfaire la création. C’est ce que m’inculqua M. le Rabbin quand j’étais petit, et cela m’est resté, malgré toutes les cochonnailles dont, aujourd’hui, je me régale, passez-moi l’expression. Oui, je dois être désespérément optimiste, car je pense que l’homme créature imparfaite et veule et lâche et tout ce qu’on voudra, peut s’améliorer et améliorer le monde. Je crois aussi qu’il est nécessaire de parler avec l’islam, à condition que ce soit dans la franchise et la clarté : sans flatterie ni bassesse (ça, c’est un héritage de la dhimmitude, et je le rejette), mais aussi sans craindre, de temps en temps, de passer pour islamophobe. L’islam a le droit qu’on lui dise ses quatre vérités, et toutes les religions ont ce droit – la vôtre et la mienne aussi. Mais tout cela nous éloigne de Fofana, de son procès, et de l’avenir pas très joli-joli que nous préparons à nos enfants. Sur ce, je m’en vais réchauffer mon reste de choucroute (non-cacher), tout en pensant amicalement à vous. Chalom et bon appétit !