Les prix Nobel et les juifs, avec détours par les mathématiques et les échecs. | JSSNews

Les prix Nobel et les juifs, avec détours par les mathématiques et les échecs.

Publié le : 9 avril 2011

De 1901 à 2005, les Juifs ont obtenu:
1) 23 % des prix Nobel d’Economie.
2) 22 % des prix Nobel de Médecine.
3) 21% des prix Nobel de Physique.
4) 16 % des prix Nobel de Chimie.
5) 12 % des prix Nobel de Littérature.
6) 10 % des prix Nobel de Paix.

De 2006 à 2010:
1) 15 % des prix Nobel ont été remportés par des juifs.
2) 9% des prix Nobel ont été remportés par des Japonais.
3) 9 % des prix Nobel ont été remportés par des Britanniques.
4) 7 % des prix Nobel ont été remportés par des Français.
5) 5 % des prix Nobel ont été remportés par des Allemands.
6) 54 % des prix Nobel ont été remportés par des Américains.

Le 54 % concerne l’ensemble des Américains. Ils ont remporté 30 prix Nobel entre 2006 et 2010. Six de ces 30, i.e. 20 % de ceux-ci, ont été remportés par des Juifs américains, même si les Juifs ne forment que 1,7 % de la population américaine. Aucun pays n’arrive à obtenir autant de prix Nobel que l’ensemble des juifs, sauf l’ensemble des Américains (mais on compte 310 millions d’Américains vs 13 millions de juifs).

De 1901 à 2005:
1) 32 % des prix Nobel américains sont obtenus par des juifs.
2) 19 % des prix Nobel français sont obtenus par des juifs.
3) 17 % des prix Nobel allemands sont obtenus par des juifs.
4) 16 % des prix Nobel suisses et autrichiens sont obtenus par des juifs.
4) 12 % des prix Nobel britanniques sont obtenus par des juifs.
5) 11 % des prix Nobel canadiens sont obtenus par des juifs.
6) 7 % des prix Nobel italiens sont obtenus par des juifs.

Il n’y a pourtant que 0,1 % de juifs en Italie et moins de 1 % de juifs dans tous les autres pays sauf les USA. Tous ces pays devraient quasiment songer à une journée nationale d’honneur aux juifs pour souligner l’apport extraordinaire de ceux-ci à la vie intellectuelle de ces pays qui sont tous à la fine pointe du progrès de l’humanité.

Oui, mais les femmes juives, demanderont certains? Voici les données sur les prix Nobel remportés par des femmes entre 1901 et 2010.

Les femmes juives ont remporté:
1) 17 % de tous ces prix Nobel.
2) 31 % de tous les prix Nobel féminins de Physique, Médecine et Chimie.
3) 40 % de tous les prix Nobel féminins de Médecine.

Ces femmes juives ne représentent pourtant  que 0,2 % de l’humanité féminine. Hommes ou femmes, les juifs sont donc tout à fait exemplaires dans les domaines qui font avancer l’humanité.



Politique-fiction: imaginons une ONU où les droits de votes sont distribués selon le poids Nobel des pays. Avec une telle pondération,  le rapport Goldstone n’aurait jamais été adopté. En 2009, le Canada, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Australie, la Pologne, les Pays-Bas, l’Italie, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, l’Ukraine, la Macédoine, Panama, Israël, les Iles Marshall, la Micronésie, le Nauru, et Palau avaient voté contre l’adoption du Rapport Goldstone. Mais cela ne représentait que 18 votes sur 192.

Avec pondération selon les prix Nobel,  tout s’inverse: ces 18 pays avaient obtenu 62 % des prix Nobel 2006-2010 contre 7 % remportés par les 115 pays qui ont approuvé le rapport Goldstone.  (Les pays qui n’ont pas voté avaient récolté 31 % de ces prix Nobel.) Le rapport Goldstone aurait donc été massivement rejeté  par l’ONU!  Et Goldstone n’aurait pas à vivre l’ignominie de se rétracter de son propre rapport.

Le prix Nobel de la paix est un cas très particulier. Il ne faut pas l’utiliser pour discréditer les autres prix Nobel.  Le prix Nobel de la paix est décerné par un comité POLITIQUE NORVÉGIEN, alors que les autres prix Nobel sont décernés par des ACADÉMICIENS SUÉDOIS (Académie des Sciences; Académie des Lettres, par exemple). Le comité du prix Nobel de la paix est formé principalement d’anciens politiciens, et ses membres  sont élus par les membres du parlement norvégien; ils doivent même refléter la tendance politique et la proportion de sexes qu’on trouve au parlement norvégien! De plus, les autres prix Nobel sont donnés après mûre réflexion, et récompensent toute une oeuvre; au  contraire, le prix Nobel de la paix est usuellement associé à un événement qui s’est passé durant l’année courante! Il arrive même qu’il soit donné uniquement pour encourager quelqu’un dont le seul accomplissement est d’avoir des orientations politiques coincident avec celles du comité politique norvégien. L’exemple flagrant est le prix donné à Obama.

Le  crédibilité réduite qui est justement attachée au prix Nobel de la paix ne doit pas entacher les autres prix Nobel (Médecine, Chimie, Physique, Littérature, même Economie). C’est de toute manière dans l’obtention des prix Nobel plus objectifs que les Juifs dominent le plus. Ils dominent le moins dans l’attribution des prix plus subjectifs, comme les prix Nobel de la paix ou de littérature, où ils (0,2 % de l’humanité) n’obtiennent “que” 11 % de ces prix.

La performance admirable des juifs en matière de prix Nobel n’est-elle qu’une aberration, ou y a-t-il tendance lourde? Constatons simplement que dans le domaine des Mathématiques (Médaille Fields) ou même des jeux sérieux (les échecs), la contribution juive est encore plus impressionnante qu’en matière de prix Nobel.

1) 27 % des médailles Fields (l’équivalent du Nobel pour les mathématiques) ont été remportées par des juifs. D’ailleurs, un des récipients 2010 est l’Israélien Elon Lindenstrauss. De 1936 à 2010, les Juifs ont remporté plus de médailles Fields (14) que les Américains (12), les Français (11), les Russes (8) ou les Britanniques (7). Mention fort honorable est due ici aux 65 millions de Français, qui, après les 13 millions de juifs, remportent le plus de médailles Fields par rapport à leurs populations respectives, et devancent largement les 300 millions d’Américains et les 150 millions de Russes.

2) plus de 50 % des championnats du monde d’échecs ont été remportés par des Juifs; au cours des 145 dernières années, le titre de champion du monde a été détenu par des Juifs pendant environ 85 ans.

Par Honorable – JSSNews

72 Réponses à Les prix Nobel et les juifs, avec détours par les mathématiques et les échecs.

  1. Culture et respect Répondre

    9 avril 2011 a 22:50

    Et dire que certains veulent rayer de la carte la fleur de l’humanité.

    C’est article explique sans compter tous les juifs qui réussissent en affaire

    • Renee Houde Répondre

      9 octobre 2011 a 08:31

      Mon Dieu… et dire que 6 Millions ont été exterminés. Imaginez comment le pourcentage serait élevé si on ne leur avait pas enlever la vie. Hitler ne pouvait pas sentir ce côté de la perfection et du travail intense de plusieurs juifs pour réussir ce qu’ils entreprennent.

  2. Ramatkal Répondre

    9 avril 2011 a 23:24

    Merci pour ce magnifique porno du Samedi soir ! :D :D :D :D :D :D :D

    Juste pour que le plaisir soit total, est-ce que l’on peut avoir les chiffres sur les musulmans ? Ils représentent tout de même prés de 25% de la population mondiale.

    • RobbyBob Répondre

      10 avril 2011 a 23:47

      Ouai. Un prix Nobel pour poesie a un Libanais

    • Bereshitim Répondre

      11 avril 2011 a 15:12

      Quelle repartie , les habitants de jssnews en tremblent de tous leurs membres .

    • Serge Belley CD Répondre

      11 avril 2011 a 17:39

      muslim

      Pas d’infériorité mais de SUPÉRIORITÉ du moins en ce qui me concerne…

      • Serge Belley CD Répondre

        11 avril 2011 a 18:55

        MUSLIM

        Tu peux toujours douter, c’est un droit reconnu en occident, j’en ferai pas des cauchemars pour autant.
        Comme j’ai toujours dit : La pluie de vos injures n’atteint pas le parapluie de mon indifférence.

    • Bereshitim Répondre

      11 avril 2011 a 19:27

      Encore un faux ami deguisé en bon Francais . Les sionistes dirigent tout pour nuir aux muslims et pour ecraser leur superiorité intellectuelle , militaire historique, theocratique , philosophique c’est bien connu , nous ne voulons pas montrer à quel point vous êtes brillant et à quel point vous nous surpassez en tout . Vous aimez degoiser mais lorsque vient l’heure du constat il n’ya rien pour appuyer vos theories .

    • Shouki Répondre

      11 avril 2011 a 19:33

      Les asiatiques gagnent de plus en plus de prix…
      Jacques, c’est le francaoui de ‘Momo’ ?

      Au lieu de venir emmerder le monde sur les fora, prends quelques heures pour t’instruire… BOULET !

  3. Adam Répondre

    9 avril 2011 a 23:54

    Ouai je comprend pas trop la démarche, ça veux dire quoi ? on est super intelligent ? aucun intérêt, c’est cool sur un mail entre amis…mais pas sur un site de news !

    C’est quoi le principe ? on doit pas subir la haine des autre parce qu’on est souvent aux prix Nobel ? Je crois pas que ce soit une bonne stratégie et même c’est complétement délirent…
    J’appellerais ça le syndrome du juif ! Lorsque les arabes augmente le prix du pétrole, nous, on offre nos nouvelles technologies en espèrent être aimé…

    • Philippe Répondre

      11 avril 2011 a 10:57

      Cela vaut pê la peine, étant donné la haine antisémite qui infiltre lle pays du Nobel, cf l article ci-après…

      Interdire les Juifs de Prix Nobel ?
      Rédigé par JSS le Apr 7th, 2011 and filed under Divers, ONU – AIEA – Institutions Internationales. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article
      Ah ces Juifs ! Ils sont partout. Tellement partout que pour assouvir leurs besoins de suprématie (car ils sont dominateurs), ils s’accaparent même trop de Prix Nobel ! Que faire ? Deux scientifiques, un suédois et un américain, ont trouvé la solution! Il faut interdire aux juifs de gagner des Prix Nobel ! Rien d’antisémites dans leur démarche (puisqu’ils le disent!)… Simplement rendre à Nobel ce qui appartient à Nobel.
      Dans une lettre ouverte datée du 31 mars, signée par deux scientifiques, Jan C Biro, professeur honoraire à l’Institut Karolinska de Stockholm, et Kevin B. MacDonald, professeur de psychologie à l’Université d’Etat de Californie, un comité agissant sous le nom de “Revision Comity of the Nobel Foundation“, dénonce : “The Jewish bias of the Nobel Prize“, le “parti pris juif” du prix Nobel. Sauf que le comité Nobel d’aujourd’hui n’est en rien celui d’il y a vingt ans, n’est en rien celui d’il y a quarante ans et moins encore celui qui l’attribua à Einstein et à Bergson avant le Seconde guerre mondiale, il y plus de quatre-vingts ans…
      Les deux auteurs déclarent que ce parti pris est une violation de la volonté d’Alfred Nobel aussi bien que de la législation suédoise. On voudrait bien savoir en quoi ? Ils nous l’expliquent longuement et avec force détails et de nombreux tableaux de pourcentage à l’appui dans leur pamphlet de treize pages.

      En ouverture, ils déclarent qu’aucun d’eux, bien sûr, n’est antisémite mais qu’il est toutefois nécessaire d’analyser et de corriger “The Jewish bias of the Nobel Prize”. Pour ce faire, ils terminent leur lettre ouverte par un appel à leurs collègues juifs “hautement respectables” pour qu’ils les rejoignent dans cette sorte de croisade d’un nouveau genre pour sauver le prix Nobel du pouvoir de ce parti pris juif.
      Leur longue analyse rappelle pour commencer le règlement établi par Alfred Nobel stipulant que les prix doivent être distribués sans considération de la nationalité des lauréats, aux plus méritants. On en eût douté !
      Après ces prémisses, nous entrons dans le vif du débat. La Fondation Nobel a ignoré ce principe fondateur. En effet de 1901 à 2010 (soit en 110 ans), selon leur calcul, 543 prix Nobel ont été attribués à 817 lauréats et 23 organisations. 181 récipiendaires, soit 21,5 %, étaient juifs alors qu’au plus 659 étaient des lauréats non-juifs (ou “gentils”, selon la terminologie retenue par les auteurs). Ces derniers entrent ensuite dans de savants et pernicieux calculs par rapport à la population mondiale. Etant donné que les juifs ne représentent jamais que 0,2 % de l’humanité, les 659 lauréats non-juifs ou “gentils” correspondent à 6,6 % des lauréats, alors que les 181 lauréats juifs correspondent à 905 % des lauréats en valeur globale. En somme, écrivent les signataires, il y aurait 137 fois plus de juifs que de non-juifs récompensés au niveau mondial par le Nobel (mais simplement 26,3 fois plus pour ce qui est des Etats-Unis).
      On ne voit pas à quoi conduisent de pareils calculs, si ce n’est à une sorte de haine qui ne dit son nom, sous les apparences d’analyse objective, puisque statistique, mais les statistiques ont servi à comptabiliser aussi l’extermination d’êtres humains. Un dernier mot sur ces statistiques. La proportion de lauréats juifs aurait plus que doublée (2,3) après la Seconde guerre mondiale. Est-ce la faute à Hitler ? Ainsi, l’augmentation de Nobel entre juifs et non-juifs serait, depuis soixante ans, de 8,8 fois supérieur au bénéfice des premiers.
      SURENCHÈRE
      Cette lettre ouverte sous prétexte de relever des pourcentages et des taux de sur-représentation des uns par rapport aux autres, ne propose rien d’autre qu’une immonde surenchère des juifs par rapport aux non-juifs, comme il y eut l’abominable surenchère des victimes des génocides, comme si les victimes ou au contraire les possédés de tous les racismes et antisémitismes et de toute obédience, n’en avaient jamais fini avec les surenchères qui fomentent ou attisent les haines.
      Outre le mythe du complot qui se fraye un chemin à travers tout le discours de Jan C Biro, une autre question se lève : mais que fait-il de ces juifs non-juifs, convertis, athées, voire anti-sionistes, ou pire antisémites ? Y a-t-il pensé à ces représentants malgré eux d’un peuple, d’une communauté ou pire d’une religion, qu’ils rejettent, qu’ils ne reconnaissent en rien comme étant les leurs ? C’est eux justement qu’ils voudraient bien récupérer.
      Imaginons un Jean-Marie Lustiger prix Nobel ! Il serait donc par la force des choses comptabilisé à la fois, selon la logique de l’analyse, comme juif et comme non-juif, puisque converti au christianisme. Cette logique apparente est donc un leurre qui déborde de haine et de jalousie envers les juifs.
      Dans l’introduction à cette étude hautement diabolique, M. Biro reconnaît que les juifs en tant qu’entité, ont de tout temps étudié, surtout à des époques où les petits enfants de Pologne, de Russie, ou du Kansas, couraient aux champs quand un instituteur apparaissait dans leur village. Il tire cela d’une anecdote de George H. W. Bush sur les mères juives des ghettos, mettant du miel, le premier jour d’école (le heder, en yiddish), sur les lettres hébraïques, afin que leurs tout jeunes garçons prennent plaisir à l’étude. Bush oubliait de dire que le lendemain pourtant, ces mêmes garçons, du haut de leurs trois ou quatre ans, devaient continuer à apprendre sur de vieux volumes usés et jaunis, sans plus une goutte de miel.
      A la fin de son étude, M. Biro enfonce pour ainsi dire les clous sur la croix, en affirmant ceci : “The J-bias as a violation of Nobel’s will” (“le parti pris juif comme une violation du prix Nobel”)…
      “COMPLOT IMPLICITE”
      Il reconnaît pourtant que ce ne sont plus les juifs directement qui seraient les appariteurs de ce “complot” implicite, mais les “gentils”, les non-juifs eux-mêmes… Les non-juifs seraient ainsi les instruments à leur corps défendant, ou à leur insu, des juifs, ne voulant pas voir que cela dure depuis 3 000 ans. “Le comportement fortement compétitif des juifs n’est pas spécifique au prix Nobel ni à la période post-Seconde guerre mondiale.” Les non-juifs comprennent mal ce phénomène, explique-t-il, c’est pourquoi il lui appartient de leur faire voir en face la réalité sur ce peuple.
      Cette “nation” en effet, écrit-il encore, ne vit pas sur une seule terre mais dans tous les pays du monde. On reconnaît ici l’idée du complot de l’Internationale juive, qui sévit partout dans le monde à partir des positions importantes qu’ils occupent.
      En définitive, ce Pr. Biro veut avec toute sa force de conviction prouver aux juifs “non-juifs” ou anti-juifs, que ce “J-bia ” leur nuit à eux aussi et qu’il est urgent de le dénoncer pour mieux le combattre.
      Longtemps, la haine du juif, depuis les années quatre-vingt, tournait autour du révisionnisme concernant la Shoah et autour du sionisme. Aujourd’hui, à visage découvert et fiers de la spécificité du débat qu’ils mettent sur la place publique et d’abord au devant de la communauté scientifique mondiale, M. Biro et le co-signataire de sa lettre ouverte, Kewin B. MacDonald, s’en prennent à l’excellence juive : plus de révisionnisme post-Auschwitz, plus d’anti-sionisme primaire mais un révisionnisme sournois, odieux, qui dénonce ce “J-bias” au sein du comité du prix le plus couru du monde, le Nobel…
      Ce discours sans être totalement neuf, laisse pourtant pressentir avec plus de force qu’auparavant un nouvel ordre mondial rêvé par des millions de gens, où c’est finalement l’excellence juive qu’il faut sinon étouffer, du moins ramener à l’échelle des autres peuples pour la rendre invisible et inodore – voire indolore, à ceux auxquels elle provoque un irrépressible prurit.
      Nous sommes ici dans l’insondable de la détestation de l’autre, que dénoncèrent tant Jankélévitch et Levinas – et qui est invulnérable.
      ________________________________________
      Par Michaël de Saint-Cheron. Il a publié Entretiens avec Emmanuel Levinas et De la phénoménologie du visage à une philosophie de la rupture (Livre de Poche, 2010). Michaël de Saint-Cheron, auteur et chercheur à l’université Paris-III-Sorbonne nouvelle. Introduction JSSNews.

      AINSI VA « LE MONDE »
      Le 8 mars 2010, dans un articulet de mon « blognadel » j’écrivais : « Celui qui se voudrait toujours le journal de référence de la presse française, toujours prompt à donner son avis sur tout et sur tous, à prodiguer des leçons morales qu’on ne lui demande plus, à excommunier ex cathedra les contrevenants à l’idée qu’il se fait de ladite morale sait se faire discret à l’occasion.
      Lui qui se voudrait encore l’arbitre du bon gout et de la bonne foi n’a pas cru devoir dire un mot sur l’idée qu’il se faisait du rapport Goldstone (…).
      Je savais d’autant plus le rapport fantaisiste que son auteur lui-même avait d’emblée indiqué que les témoignages des habitants de Gaza surveillés et cornaqués par le Hamas ne sauraient être considérés comme dignes de foi judiciaire.
      Mais lire la mission qui a ordonné le rapport et qui comporte d’ores et déjà le jugement de condamnation de l’état d’Israël, prendre connaissance de la personnalité des rapporteurs eux-mêmes qui s’étaient illustrés préalablement dans des prises de position anti-israéliennes donnent un gout de cendres à la bouche de celui qui n’a plus de palais depuis longtemps pour avoir ingurgité trop d’épices corrompues ».
      Dans son livre indigné et encensé par « Le Monde » Stéphane Hessel écrivait à Noel : « Aujourd’hui, ma principale indignation concerne la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie. Il faut absolument lire le rapport Richard Goldstone de septembre 2009 sur Gaza, dans lequel ce juge sud-africain, juif, qui se dit même sioniste, accuse l’armée israélienne d’avoir commis des « actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité » pendant son opération « Plomb Durci » qui a duré trois semaines. … Est-ce que ça sert le Hamas d’envoyer des rockets sur la ville de Sderot ? La réponse est non ça ne sert pas la cause, mais on peut expliquer ce geste par l’exaspération des Gazaouis ».
      Le 5 avril dernier, Le Monde reconnaissait sans excessive jubilation que le juge Goldstone avait, dans une interview mortificatrice au Washington Post du 1er avril « exonéré Israël pour la guerre de Gaza » et qu’il n’y avait pas eu, contrairement au Hamas, « de politique ciblant intentionnellement les civils ».
      Le même jour, Le Monde publiait un « point de vue » amphigourique intitulé : « Le prix Nobel (de la paix) pour Stéphane Hessel ! » débutant ainsi : « Il est évident qu’il se trouve depuis longtemps parmi les personnalités qui, par leur engagement, leur courage ont le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples… ».
      Parmi les quatre signataires : Edgar Morin, qui dans le même journal avait publié un mémorable article dans lequel il dénonçait un massacre commis par les Israéliens à Jenine et dans lequel il écrivait que « Les Juifs prenaient plaisir à humilier les Palestiniens ».
      Quelques mois plus tard, un rapport de l’ONU reconnaissait qu’il n’y avait pas eu de massacre à Jenine.
      Je ne recommanderai pas de vaine indignation.
      Gilles William GOLDNADEL

  4. marock Répondre

    9 avril 2011 a 23:55

    Marrant la photo.
    Le Albert, il ressemble à Georges au réveil.
    Qui aurait oublié sa guitare.

  5. Culture et respect Répondre

    10 avril 2011 a 00:27

    Oui on veut les chiffres chez les musulmans pour en avoir la preuve. Musulmans vs juifs!

    Livrez ou doutons.

  6. honorable Répondre

    10 avril 2011 a 00:55

    Les musulmans sont 100 fois plus nombreux que les juifs mais ont néanmoins obtenu 20 fois moins de prix Nobel. Dans les conditions de 1901 à 2010, il faudrait donc recruter 26 milliards de musulmans (3,7 fois la population de la Terre) pour rivaliser avec 13 millions de juifs. Pour le bien des musulmans et de la planète, espérons que les conditions de 1901 à 2010 ne perdureront pas.

    D’ailleurs, une amélioration se note:
    1) de 1901 à 1980: 2 musulmans ont obtenu un prix Nobel.
    2) de 1981 à 2000: 3 musulmans ont obtenu un prix Nobel.
    3) de 2001 à 2010: 4 musulmans ont obtenu un prix Nobel.

    On ne peut faire de statistiques avec de si petits chiffres, mais si la tendance se maintient, les musulmans obtiendraient au moins 40 prix Nobel au 21ème siècle alors qu’ils n’en ont obtenu que 5 au 20 ème.

    On peut donc prévoir un 21 ème siècle où les musulmans, bien que 100 fois plus nombreux que les juifs, obtiendront 3 ou 4 fois moins de prix Nobel qu’eux. Ce qui représente une énorme amélioration de leur part.

    • Adam Répondre

      10 avril 2011 a 15:27

      Ah ba voila, ca commence à prendre du sens ! :-)

    • Men Répondre

      4 octobre 2011 a 16:45

      :D!!

  7. Culture et respect Répondre

    10 avril 2011 a 01:17

    >>>>Ce qui représente une énorme amélioration de leur part.
    _________
    Quand c’est fait avec de classe comme la vôtre…. En effet, il s’agit d’encourager les autres à se dépasser ce que certains lecteurs n’avaient pas compris.

    Expliqué comme cela moi j’achète.

    • Bereshitim Répondre

      10 avril 2011 a 11:18

      Avec quoi ? Même la litterature de leurs precieux scientifiques a disparu des etageres de leurs (maigres) bibliotheques, ils ne risquent pas et cela quelque soit le type d’encouragement que vous pourriez leur apporter , de se reveiller avec le desir de percer dans des domaines qu’ils n’ont enfin de compte jamais maitrisé .

      • Men Répondre

        4 octobre 2011 a 16:54

        Ah parce que les Musulmans eux, maîtrisent ces mêmes domaines?
        Si c’était vrai, ça se saurait!
        Ce bereshitim est décidément complètement cinglé!!
        En tout cas il démontre son caractère totalement inculte car il prouve par ses dires stupides qu’il n’a jamais mis ses pieds dans une bibliothèque!
        Je propose donc qu’il aille récolter la pisse de chameau qui se trouve dans les sables du désert (voir ses commentaires dans : http://jssnews.com/2011/10/03/le-prix-nobel-de-medecine-decerne-a-3-juifs/) et qu’il nous foute la paix!

        • Gally Répondre

          4 octobre 2011 a 17:34

          Dis, si tu faisais l’effort de lire avant d’insulter ? Parce que lui répondre « Ah bon, parce que les Musulmans » alors qu’il parle justement des Musulmans…

      • Men Répondre

        4 octobre 2011 a 16:59

        Bereshitim,
        T’es vraiment pas drôle avec ton humour noir que tu étales partout, à tel point que je finissais même par douter (malgré ton pseudo) que tu fus Juif!!

        Aller, Me’hila!

  8. gwynplaine Répondre

    10 avril 2011 a 01:42

    j’appuie la démarche: rions un peu: des chiffres (quoiqu’ils aient déjà été donnés sur DRZZ) sur les muzzs en général et les arabes en particulier. Ils sont cent fois plus nombreux et ont cent fois moins de prix nobels, en comptant ceux de la paix(!!). ça fait un rapport de 1 à 10 000 ( pfff) je crois.

    Il y a le génie bienfaiteur du juif (stupéfiant ce 40% de nobels féminins de médecine!)
    Il y a la connerie crasse de l’arabe et sa malfaisance planétaire.
    Il le sait bien d’ailleurs et c’est de cela dont il a si mal. Son grand orgueil de nabot de la valeur humaine le fait cruellement souffrir. Et il rêve de le faire payer aux autres.
    Pour les Echecs détournons pudiquement le regard. Les robeux peuvent-ils seulement comprendre les règles? Je n’en ai jamais vu un seul y jouer!

    Pourtant en échec perpétuel, échec à la découverte, mat à l’étouffée et coup du berger, (leur spécialité) ils sont balaizes.

    Dans la notation échiquéenne, échec s’écrit: +
    jusqu’au bout, décidément, l’humiliation.
    Ils s’avancent malgré eux, aveugles,volontaires empressés à la Damnation, dans le tunnel de la mort éternelle..
    … qui est aussi un mat. Cela s’appelle le mat du couloir.
    Mekhtoub, y’a pas à dire
    kenavo
    Le chrétien sioniste

  9. marock Répondre

    10 avril 2011 a 02:50

    Mauvaise foi du Kenaviste.

    Il nous faut rester en mémoire que les zarabes ont inventé le zéro.
    Et surtout la maniére de l’ utiliser.

    • salome Répondre

      10 avril 2011 a 07:01

      « que les zarabes ont inventé le zéro »

      «  » »Un zéro avait déjà été employé par les Babyloniens, mais les Indiens en font un chiffre de position qui permet de multiplier un autre chiffre par 10. C’est non seulement le « vide », mais le « rien » ou la « quantité nulle ». C’est donc un nombre à part entière. Avec ce zéro numérique, les Indiens inventèrent l’algèbre. Avec seulement dix symboles (0 à 9), les hommes pouvaient représenter n’importe quel nombre aussi grand soit-il. Ce petit zéro allait permettre de développer les mathématiques, les sciences et les techniques.

      Voici les fameux chiffres indiens qui ont été transmis en Arabie, puis en Europe : on les appelle des chiffres « indo-arabes ». » » » »

      Le mythe s’effondre…. les zarabes n’ont rien inventé, ils se sont approprié cette découverte au fil du temps….

      Une sorte de copier-coller……

      • Bereshitim Répondre

        10 avril 2011 a 10:37

        Desole Salome je n’avais pas vue que vous aviez déja repondu .

    • Bereshitim Répondre

      10 avril 2011 a 10:36

      Pourquoi s’attacher à un tel mensonge historique quand on sait aujourd’hui qu’en matiere de mathematiques , les arabes n’ont rien invente et surtout pas le zero dont la notation nous vient des indiens mais le sens que l’on lui connait ( c’est à dire le sens du vide ) etait aussi utilisé par les babyloniens . Quant à son utilisation actuelle , on la doit principalement aux travaux de Fibonnacci , on est encore loin de voir refleter une quelconque epoque de lumiere musulmane .

  10. Frank Répondre

    10 avril 2011 a 03:03

    Et en plus, les juifs ne reçoivent pas tous les prix nobel qu’ils méritent. Israël devrait recevoir le nobel de biologie pour avoir réussi à transformer des requins en agents secrets.

  11. hai Répondre

    10 avril 2011 a 05:53

    Les arabes n’ont pas inventé le zéro, ce sont les hindous qui l’ont fait. Le sultan s’est contenté d’envoyer un savant, juif, qui a ramené cette notion . Ils ont aussi beaucoup emprunté aux grecs (Aristote au mont saint Michel de Sylvain Gouggenheim) . Ceux qui ont lu le coran savent qu’ils ne peuvent rien apporter à l’humanité . Je suis persuadé qu’après une guerre terrible contre l’occident, ceux qui survivront se convertiront au judaisme.

    • Bereshitim Répondre

      10 avril 2011 a 10:39

      Vous voulez dire qu’ils ont TOUT emprunté au grecs .

  12. salome Répondre

    10 avril 2011 a 07:26

    Honorable devrait recevoir de jssnews un prix d’excellence concernant les statistiques et les pourcentages , cf l’article suivant:

    http://jssnews.com/2011/04/01/cachez-ces-genes-que-je-ne-saurais-voir/

    Quelle disproportion sidérante mais trés révélatrice , entre le nombre de prix remportés par la communauté juive par rapport aux soumis de l’islam qui sont X fois plus nombreux….
    Une bonne preuve que les grands pas réalisés pour l’humanité ne doivent rien aux barbares barbus….

  13. Christiane Répondre

    10 avril 2011 a 09:42

    Merci Honorable pour toutes vos recherches.

    « 3) de 2001 à 2010: 4 musulmans ont obtenu un prix Nobel »

    On peut peut-être soustraire tous les prix Nobel de la Paix qui ne veulent rien dire…. je parie qu’en 2013 Khadafi pourrait l’obtenir. Ne reste plus que 3 « vrais » prix Nobel…(out celui de 2005 à Baradei). Donc en un siècle on obtiendra 30 prix Nobel, ce qui représente une énorme amélioration de leur part :lol:

    C’est comme pour la cotation des lycées en région parisienne dans certains journaux. Obtiennent la meilleure note, les établissements passant de 40 % de réussite aux divers bacs à 42 % ! et dans ces divers bacs certaines sections recoivent leur papier d’office !
    Ce sections sont les prix Nobels de la Paix : Arafat, Baradei, Obama !!!!

  14. Christiane Répondre

    10 avril 2011 a 09:48

    Monsignor Gally, le réveil a sonné. Il est l’or d’aller à la pèche aux comments d’or :lol:

  15. honorable Répondre

    10 avril 2011 a 14:10

    @Christiane: effectivement, l’amélioration que j’ai notée dépend énormément du comité politique norvégien qui décerne le prix Nobel de la paix. Si on ne tient compte « que » des prix Nobel de Médecine, Littérature, Physique, Chimie et Economie (MLPCE), les données changent beaucoup:

    1) de 1901 à 1980: 2 musulmans ont obtenu un prix Nobel.
    2) de 1981 à 2000: 2 musulmans ont obtenu un prix Nobel.
    3) de 2001 à 2010: 1 musulman a obtenu un prix Nobel.

    (4 des 9 prix Nobel musulmans avaient été décerné par le comité politique norvégien.)

    Si cette tendance se maintient, les musulmans obtiendraient une dizaine de prix Nobel MLPCE au 21ème siècle alors qu’ils n’en ont obtenu que 4 au 20 ème.

    On peut donc prévoir un 21 ème siècle où les musulmans, bien que 100 fois plus nombreux que les juifs, obtiendront 10 fois moins de prix Nobel MLPCE qu’eux. Ce qui représente tout de même une amélioration louable de leur part.

    Il y a peut-être une morale à cette histoire: la « religion de la paix » (sic) n’en sera vraiment une que quand elle s’assurera que ses fidèles se concentrent sur des sujets comme la Médecine, la Littérature, la Physique, la Chimie et l’Economie!

  16. Serge Belley CD Répondre

    10 avril 2011 a 14:36

    Je me demande bien pourquoi on n’a pas octroyé un Nobel au chamelier qui a pondu le coran, livre saint dit-on qui est un ramassis d’emprunts de textes usurpés venant de la Bible et interprétés a la mode arabe, du plagiat, tout simplement du plagiat et en plus mal copié et faussement interprété. C’est pas une religion, c’est une secte, la secte des damnés. Ils peuvent bien êtres dérangés mentalement. C’est leur Mein Kampf a eux. Je ne serais pas surpris qu’Hitler ne s’en serait pas inspirer, en tout cas il les appréciait jusqu’à entretenir de bonnes relations avec eux.

    • Gally Répondre

      10 avril 2011 a 14:52

      « Et cette fois nous éprouvons une violente sensation de colère à la pensée que des Allemands ont pu s’enliser dans des doctrines théologiques privées d’une quelconque profondeur quand sur la vaste terre il y en a d’autres, comme celle de Confucius, de Bouddha et de Mahomet, qui à l’inquiétude religieuse offrent un aliment d’une bien autre valeur. »

      « Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, le monde aurait changé de face. Puisque le monde était déjà condamné à l’influence judaïque (et son sous-produit le christianisme est une chose si insipide !), il aurait mieux valu que l’Islam triomphe. Cette religion récompense l’héroïsme, promet au guerrier les joies du septième ciel… Animé d’un esprit semblable, les Germains auraient conquis le monde. Ils en ont été empêchés par le christianisme.».

      Hitler, 5 juin 1942

    • Bereshitim Répondre

      11 avril 2011 a 15:31

      Je pense surtout que vous n’auriez ni les mots ni les arguments necessaires pour vous lancer dans un tel exercice .

    • Serge Belley CD Répondre

      11 avril 2011 a 17:47

      muslim

      Ça va prendre autre chose pour m’insulter car moi je ne me sacrifierai jamais pour quelques religions que ce soit.
      Tant qu’a mon éducation c’est a votre contact que je vais améliorer mon existence bien au contraire.
      .Je suis un nord Américain et fier de l’être.

  17. honorable Répondre

    10 avril 2011 a 15:20

    @Serge Belley: j’ai déjà fait une étude comparative du Nouveau-Testament et du Coran.

    J’ai trouvé 247 extraits du Nouveau-Testament où il est fait mention des Juifs. 90 d’entre eux étaient positifs envers les Juifs, 59 étaient neutres et 98 (40%) étaient négatifs. [En comparaison, le catéchisme catholique contient 35 articles où il est fait mention des juifs: 12 positifs, 19 neutres et 4 (11%) modérément négatifs. Il contient 1 article où il est fait mention des Musulmans.]

    J’ai trouvé 90 passages du Coran qui mentionnent les Juifs: 44 étaient positifs, 30 neutres et 16 (18%) négatifs. [il contient aussi 400 passages qui mentionnent (toujours de façon positive ou neutre) Jacob, Joseph, Moise, Aaron, Elie, Elisée, Saul, David, Salomon, Job et Jonas.]

    Le Coran en soit (à moins que j’en aie lu une traduction indulgente!) est donc moins négatif envers les Juifs que le Nouveau-Testament.

    Le problème est le suivant.

    1) Les passages négatifs du Nouveau-Testament ne sont jamais lus pendant la messe dominicale (j’ai souvent mis les pieds dans une église et j’ai lu les missels d’un couverts à l’autre…). Et ils sont encore moins diffusés à la radio, à la télévision ou dans les journaux. De plus, les chrétiens interprêtent leurs textes de manière non littérale, tenant compte du contexte historique.

    2) Que je sache (je n’ai jamais mis les pieds dans une mosquée « en action »), les passages négatifs du Coran sont régulièrement lus dans de nombreuses mosquées (pas toutes, j’espère!). Et ces passages sont souvent lus à la radio, à la télévision ou dans les journaux musulmans (pas toutes les radios, toutes les télévisions et tous les journaux, bien sûr). De plus, l’islam est beaucoup moins influencé par l’esprit réformiste des lumières que le christianisme.

    • Gally Répondre

      10 avril 2011 a 15:44

      N’oublie pas le concept de l’abrogation Honorable : cette spécificité du Coran rend ton analyse statistique complètement caduque, puisque tu accordes le même poids à chacune de tes occurences.

    • muslim Répondre

      11 avril 2011 a 15:42

      je te remercie « honorable » pour « l’étude »..savoir puis juger..encore une fois merci.

    • Serge Belley CD Répondre

      11 avril 2011 a 17:53

      honorable

      Je ne t’empêcherai pas de sortir toutes ces statistiques car la religion catholique romaine n’est pas mieux, leurs adhérents ayant commis en son nom bien des crimes. Je dirais que se sont deux religions CRIMINELLES.
      C’est pourquoi il faut se méfier de la RELIGION sources de tous les maux de la terre.

  18. AM ISRAEL HAI Répondre

    10 avril 2011 a 15:54

    Israel vaincra dans tous les domaines

  19. honorable Répondre

    10 avril 2011 a 16:00

    @Gally. Vous dites, en somme, que les hadiths (prononcés ultérieurs à la rédaction du Coran) prennent préséance sur le Coran (puisqu’ils en sont une explication ou clarification) et que ces hadiths seraient plus négatifs envers les Juifs que le Coran lui-même. Alors que, chez les chrétiens, les explications ultérieures au Nouveau-Testament essaient de contextualiser l’aspect polémique et offensif de plusieurs passages envers les Juifs.

    Vous ai-je bien compris (je n’en suis pas sûr)? Malheureusement, je ne connais rien aux hadiths et à leur contenu.

    Il y a aussi le fait que beaucoup de chrétiens (certainement les catholiques) se considèrent « peuple de Dieu » sans condescendance envers les juifs, c.–à-d. à égalité avec ceux -ci. Alors que les musulmans se considéreraient comme la version 3.0 du concept « peuple de Dieu » (chrétiens et juifs étant la version 2.0 et 1.0!)…

    • Bereshitim Répondre

      10 avril 2011 a 16:18

      Il faut egalement prendre en compte la virulence des textes du coran qui incitent explicitement à la violence et aux crimes des juifs . Cette virulence est d’autant plus explicite dans les hadiths de al boukhari .

      « les musulmans se considéreraient comme la version 3.0 du concept “peuple de Dieu” (chrétiens et juifs étant la version 2.0 et 1.0!)…  »

      Plus que cela , les musulmans se considerent comme les representants originaux de la religion de D.ieu puisque Moise , Abraham , Jesus entres autres sont percus comme des musulmans . Muhammad est considere comme le prophete le plus sage et le plus pieux et par consequent le plus grand des prophetes parmis les prophetes .

  20. Frank Répondre

    10 avril 2011 a 16:51

    Les arabes pourraient augmenter leur pourcentage de nobel si on créait de nouvelles catégories de nobel comme le nobel de la haine ou celui de la sodomie caprine.

    • Bereshitim Répondre

      10 avril 2011 a 18:15

      Il y’a deja le prix nobel du pet ……. humm….pardon de la paix pour ca , une sorte d’os à ronger .

  21. Sosnowiec Répondre

    10 avril 2011 a 19:25

  22. PEREZ Répondre

    11 avril 2011 a 09:49

    Avant tout
    Bravo !!!!! pour le site JSS enfin des Informations Justes !!!

    En ce qui concerne le Prix Nobel rien ne m’étonne , des qu’il s’agit d’Israël , aprés les boycotes des produits, il faut bien trouver quelques choses !!! pour le Nobel les perdants c’est pas ceux que l’on croient !!!! moi je M….. à tous ses Antisemites qui se cachent derriere le mot Anti sionistes

  23. honorable Répondre

    12 avril 2011 a 12:33

    Dans le classement de l’article, les personnes non converties au judaisme qui ont un père juif, mais n’ont pas de mère juive, n’étaient pas considérées comme juives. Si j’avais considéré comme juive toute personne qui s’est convertie au judaisme, ou a au moins un parent qui est juif, les pourcentages auraient plus élevés, mais cela aurait été statistiquement injuste pour les autres confessions.

  24. Ben Répondre

    12 avril 2011 a 19:42

    Ce score formidable est du non pas à une quelconque supériorité, mais essentiellement à la qualité de l’éducation juive; le cas juif est le plus représentatif mais plusieurs autres groupes sociologiques, nationaux ou culturels très divers obtiennent également un score démultiplié par rapport à leur population. Donc monsieur les antisémites ouvrez vos livres et au travail…avant de vous retrouver dans une position encore plus ridicule.

  25. chantal Répondre

    10 mai 2011 a 20:58

    Tes aboiements nous touchent beaucoup, on va te jeter un os, il y en a plein apres des fabuleux barbecues du jour de l’independance d’israel.
    Mathematiques, medecine, irrigation et art… Tout etait juif avant d’etre arabe pauvre ignorant, si tu etudiais l’histoire, la vraie, tu verrais que tout ce que ta pseudoculture a « emprunte » aux autres, en particulier aux Juifs, tout figure dans les ecrits de notre peuple, et que ca te plaise ou non, vous n’avez rien invente, sauf peut-etre le paroxysme de la haine.
    C’est bizarre qu’un peuple « specialiste » en irrigation n’ait pas ete fichu de faire fleurir le desert, tu ne trouves pas petit hmar arrogant?
    Allez pauvre petit mononeurone defaillant, mets ton doigt dans la prise de courant, tu es fichu pour la science.

  26. oncle Répondre

    19 mai 2011 a 20:37

    Je suis Juif et franchement … outré par cette article, et ceux pour quelque raisons que je vais données :

    – Ces chiffres sont très beau (franchement ça rempli de fierté d’être juif en le lisant), mais j’ai un problème : comment est ce que l’on décide de rentrer une personne dans la statistique « nobel juif » ? Bon il a eu le prix nobel c’est sur, mais est ce que avoir un nom « juif » suffit ? avoir sa mère juive ? se sentir juif ? … Enfin c’est bien beau mais bon ça veux pas dire grand chose.

    – Ensuite la manière dont ces chiffres sont compilés sont très flatteurs mais pas très scientifique : on fait une stat « juif » et on met à côté les nations principales (enfin ça a la limite c’est discutable comme argument)

    – Bon le gros du problème : ces statistiques représentent des personnes qui ont eu le prix nobel, avoir le prix nobel repose sur bien des choses : être intelligent (évidemment), l’éducation … bon jusque là rien à dire … la possibilité d’avoir accès à une école !!! Hors, on a eu bien des malheurs dans notre histoire mais même dans la pire merde c’est jamais quelque chose qui a manqué chez nous (par rapport aux autres). Ce qui montre que certains pays qui ont pourtant des avancés prodigieuses et souvent bien avant l’occident (les chinois, japonais …) ne pouvait pas avoir de prix Nobel : leur éducation ne reposait pas sur des valeurs tel que l’étude.
    Ainsi les musulmans non plus ne peuvent pas avoir eu temps de prix nobel ou médailles fields que ça : ils ont pris un retard monstre sous l’empire ottoman, puis sous mandats britanniques ou français.

    Bon, je vais conclure (l’ulcère de mon ventre vas exploser sinon) sur deux choses :
    – Par équité pour les autres on devrait subdiviser la stat « juif » en ashkénaze et sépharades ! Franchement les pauvres sinon ! (J’ai peur que ça ne montre que les prix nobel juifs ne soient ashkénazes et pour une raisons : pas d’éducation scientifique en Afrique du Nord)
    – Ah oui et surtout, encore une fois on fait n’importe quoi avec les statistiques et on leur fait dire n’importe quoi.

    Désolé pour l’orthographe (la dyslexie n’aide pas)
    Et merde aux personnes qui ne sont pas d’accords, les gens nous rejettent ces derniers temps par ce qu’on est sectaire, donc ils ne peuvent savoir qui on est, et c’est pas avec ce genre de pensés que ça vas changer

  27. honorable Répondre

    6 juin 2011 a 16:28

    @oncle, le critère utilisé a été le suivant: est considéré comme juif le prix Nobel dont la mère est juive, ou qui s’était converti au judaisme. Je n’ai pas compté comme juifs les prix Nobel dont seul le père est juif, afin d’être équitable. Ainsi, si tous les prix Nobel avaient un parent juif et un parent catholique , et en supposant une distribution aléatoire du sexe des parents, ma documentation dirait que 50 % des prix Nobel sont juifs et 50 % sont catholiques.

    J’ai essayé d’être très prudent, afin que les chiffres donnés représentent soit la réalité, soit un SOUS-estimation de la réalité. En fait, j’ai été trop prudent. Un retour sur ma documentation suggère que, de 1901 à 2005, c’est 28 %, et non 23 %, de tous les prix Nobel en économie qui sont juifs!

  28. honorable Répondre

    6 juin 2011 a 17:43

    En utilisant la source suivante ( http://identitejuive.com/prix-nobel-juifs/ ), on arrive aux chiffres suivants:

    De 1901 à 2005, les Juifs ont obtenu:

    1) 35 % des prix Nobel d’Economie.

    2) 23 % des prix Nobel de Médecine.

    3) 24% des prix Nobel de Physique.

    4) 16 % des prix Nobel de Chimie.

    5) 12 % des prix Nobel de Littérature.

    6) 10 % des prix Nobel de Paix.

    Selon cette source, j’aurais sous-estimé substantillement le pourcentage des prix Nobel d’Economie qui sont juifs, et j’aurais légèrement sous-estimé le pourcentage des prix Nobel de Physique qui sont juifs. Mon but, de toute manière, dans cet article, était de donner des chiffres qui ne pourraient jamais être considérés comme excessifs.

  29. mai Répondre

    29 juin 2011 a 12:59

    je croix que la bible est la Parole de Dieu :

    Deutéronome 28:1. « Si tu obéis à la Voix de L’ÉTERNEL, TON DIEU te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre, »

    Que le Dieu d’Israel vous bénisse tous.

    Amen

  30. netsba Répondre

    18 août 2011 a 08:03

    j’adore votre obstination a démontré que les arabes sont moins bien que les juifs… l’humanité en ressort grandie et votre égo sen sent flatté. sinon juste pour vous aidé dans votre quette il y a que 300 millions d’arabes pour 28millions de juifs. autre chose pour vous faire plaisir il y a 20% de la population mondiale noire cad dans les 1.5 milliards d’individus et pas un seul prix nobel sur 470 prix nobel scientifiques.

    • Israelzesababa Répondre

      18 août 2011 a 10:13

      crise de jalousie ou complexe d’infériorité? Deux domaines dans lesquels vous exceller, félicitations!

    • chantal Répondre

      18 août 2011 a 10:20

      Nous sommes 28 millions?
      Aurais-loupé des arrivages de cigognes?

  31. joel. Répondre

    18 août 2011 a 09:32

    @ netsba ,
    « 300 millions d’arabes pour 28millions de juifs  » .

    Tu donnes la reponse tout seul , à ce mal qui te ronge , et je l’avoue , la disproportion est tellement troublante qu’on ne que confirme que :

    « les arabes sont moins bien que les juifs  » ou plutot que les juifs sont bien meilleurs !
    :lol: :lol:

  32. Yéhoudi Répondre

    18 août 2011 a 09:53

    ça y est !!

    voilà la lumière météoritique du matin qui traverse l’ espace JSS

    Mon Dieu !! qu’ est ce qu’ils sont CONS !!!!!

  33. netsba Répondre

    20 août 2011 a 03:16

    je ne suis pas con, tout le monde sais que les juifs sont brillant quand il s’agit de sciences.

    quand je parle de 28 millions de juifs je parle de tout les juifs sur terre.
    mon probleme avec vos commentaires n’est pas que vous etes brillants, je vous l’accorde sans peine. ce qui me dérange dans vos commentaire c’est la haine déversé envers les autres juste pour le plaisir.

    puisque je suis un algerien (non arabe ni kabyle) musulman avec une culture influencé (hérité ??) par la france, j’ai tendance a etre plus tolérant et je me refuse de rentrer dans l’antisémitisme mais quand je lis vos commentaires limite racistes (et pas que sur cet article) je commence a croire que les juifs actuels sont loin des sionistes de 48 qui voulaient une terre.

  34. PourleParaclet VVV Répondre

    3 septembre 2011 a 21:19

    Quelqu’un a demandé ce qu’il en était des musulmans en terme de « prix ».. J’ai !!! lol!

    La population musulmane mondiale est d’environ 2,000,000,000, ou 33% de la population mondiale. Les musulmans ont reçu les prix nobels suivants :

    Littérature :

    1988 – Najib Mahfooz

    Paix :

    1978 – Mohamed Anwar El-Sadat
    1994 – Yaser Arafat
    1990 – Elias James Corey
    1999 – Ahmed Zewai

    Economie : zéro
    Physique : zéro

    Médecine :

    1960 – Peter Brian Medawar
    1998 – Ferid Mourad

    TOTAL : 7

    • St3p Répondre

      6 septembre 2012 a 21:42

      Vous en concluez que les musulmans sont moins intelligents ? Il serait intéressant que vous commentiez ces résultats au lieu de faire un bête copier coller.

  35. honorable Répondre

    15 septembre 2011 a 23:38

    @netsba: il n’y a pas 28 millions de juifs sur Terre, mais 13 millions!

  36. LEMOINE Répondre

    4 octobre 2011 a 17:55

    il faut cesser de dire des mensonges
    vous savez bien que les juifs payent pour obtenir un prix Nobel , même que sur certains sites mahométans , ils le disent

  37. Richard Ouzilou Répondre

    26 septembre 2012 a 22:37

    Réponse à tous.
    C’est long à liiiire ! D’un débat qui me semblait intéressant pour comprendre comment un peuple si faible en nombre pouvait avoir tant de cerveaux extraordinaires, je suis tombé sur un débat juif et anti juif. J’ai perdu du temps à lire toute cette prose, y compris celle des promusulmans. Je me marre ! Il y en a même un (de commentaire) qui pour défendre les musulmans, s’attaque à la population noire : sic, 20 % de la population mondiale est noire, soit 1.5 milliard d’individus et pas un seul prix Nobel.
    Mais vous n’avez rien de mieux à faire que de bavarder. Si votre mère (juive) vous entend, ou voit comment vous perdez votre temps au lieu d’étudier, elle va vous renier. Allez bosser tas de fainéants et obtenez un prix Nobel. Je n’ai jamais vu, ni lu dans la Torah ni le Talmud que l’on doive s’enorgueillir d’une chose pour laquelle on est totalement étranger. Vous parlez d’une culture juive, oui elle existe. Mais elle enseigne, lorsque je serai mort, et que je me présenterais devant Hachem, on ne me demandera pas pourquoi je ne suis pas Moïse, mais pourquoi je ne suis pas moi.
    Vous la jeunesse juive ! Soyez digne de nos pères, suivez leur enseignement : bossez, travaillez, faites de votre vie une œuvre, faites éclater les statistiques pour monter à 150 % des prix Nobel (comment ce n’est pas possible et que le maximum serait 100 % ? Impossible n’existe pas pour le peuple juif ! Travaille ensuite, on verra !!!) et lorsque le moment de partir viendra, vous en serez digne en disant : moi je suis Juif et j’ai fait ceci pour l’humanité. Alors les Juifs qui se trouvent au Gan Eden (faites résonner les violons d’un petit air yiddish ou sépharade. Mais bien sûr que les sépharades écoutent le violon yiddish, ils ne sont pas racistes) seront fiers de vous compter parmi eux.
    Lorsque tu entends « sale juif », réponds-lui enchanté de vous connaître, moi je me nomme Israël. S’il te répond « sale israélite » répond lui : c’est votre « psidinime », moi on me nomme également Beni Israël. Dans un blogue, lorsqu’un antisémite se glisse et pourrit le dialogue, ne lui réponds pas, mais continue ta conversation avec les autres. Par exemple, tu peux dire : mes amis j’ai appris un proverbe arabe qui dit « Les chiens aboient et la caravane passe, croyez-vous que les Arabes s’en souviennent. Je viens d’ouïr comme un aboiement ». L’art de la conversation juive et l’humour juif sont une culture que vous devez absolument apprendre.
    Pauvre « netsba » ici dans ce dialogue de sourds, où tu voulais confronter des idées (même pourries). Je te souhaite sincèrement un salam alekoum. Comme tu peux le voir, la folie n’est pas une prérogative des musulmans, mon peuple aussi en a reçu une dose en partage. Garde ta sagesse ma fille « c’est ainsi que l’on parle dans la sagesse du monde arabe », va lire la sagesse d’Averroès, goute son discours au sujet d’Aristote. La sagesse du monde arabe existe toujours, hélas ! elle est muselée par une bande de fous. Soit à ton tour la pensée qui peut ennoblir le sang qui coule dans tes veines. Ne perds pas ton temps et va étudier, et si un jour tu as un prix Nobel, réponds au juif qui s’interrogera : « Sans doute je devais avoir du sang juif ». Toi tu vas te marrer, et lui ne comprendra pas que tu te fous de sa tête. Je suis même sûr qu’un collège de rabbin va étudier ton cas pour dire, assurément elle doit avoir du sang juif.
    Moi je suis un juif de 65 ans, presque le temps de l’État d’Israël, je suis né en Algérie de parents français. On me désigne par Français juif Arabe ! Soit le comble pour un juif ! Et qui dit cela, un cosaque d’ashkénaze qui ne sait même pas qu’il descend des Khazars la 13ième tribu d’Israël. (Mais bien sûr, il n’y a pas uniquement 12 tribus, va étudier !) Et qu’est-ce qu’on fait tous les deux ? On éclate de rire, et l’on boit un verre en disant lekhayim que Dieu bénisse Israël et son peuple. Lui, avec son infecte vodka cachère qui veut me faire croire, qu’elle est d’invention juive. Moi, avec l’anisette que j’ai la recette parce que ma mère la paaauuvre (on dit comme ça quand quelqu’un il nous a quitté) elle la faisait, c’est pas la preuuuuve ça que c’est juif. La dernière fois, nous étions au bord de la mer (en France, à la Baule), je lui faisais gentiment remarquer : « Chmouel la mer monte, il m’a répondu j’achète ». Pourquoi j’ai précisé en France ? Si j’avais dit que cette histoire se passe à Tel-Aviv ! Tu as vu la marée toi, à Tel-Aviv. Et l’autre qui me demande pourquoi on était en France. Pour être les derniers juifs errants, ça te va comme réponse ! Non, mais sérieusement, il y a même des rabbins qui le disent, si tous les juifs du monde retournent en Israël, eux ils quittent immédiatement le pays. On leur a posé la question pourquoi rabbiiiii? Ils ont répondu pour constituer le noyau de la diaspora, qui va envoyer de l’argent en Israël autrement. Une autre pour finir : Un juif se lamente et dit  » j’ai perdu mon père, j’ai perdu ma mère, j’ai perdu mes oncles et tantes… un autre l’interpelle, Simon tu es désordonné tu perds tout. L’humour juif se moque de tout, il est la substantifique moelle du peuple des Bné’Israël . Le jour où l’humour juif prendra fin, le monde juif sera éteint. Même au sujet de la Torah, on pose la question pourquoi, Moïse l’a écrite alors que la majorité des juifs de l’époque ne savaient pas lire ? Question talmudique d’importance, les rabbis ont de longues controverses (je ne rentrerais pas dans la citation de chaque argument). La réponse du juif de la rue me suffit. Sans cela comment les yéchivoth pourraient recevoir des subventions ? Eh oui ! Sans l’étude du Talmud Torah qu’est-ce qu’ils feraient, ils iraient encore grossir le nombre des prix Nobel.
    Chalom à tous et bon Noël ! Comment c’est pas cachère, alors bon Léon, mais cela ne veut plus rien dire sauf pour les religieux qui ne peuvent même pas prononcer ce mot et qui donc avec un humour spécial inversent les lettres du mot pour le rendre cachère. Pas la peine de m’insulter je ne répondrais pas, d’ailleurs je ne suis que de passage sur ce site, je suis un juif errant sur le net. Je-m’en-foutiste est le « psidinime » de juif errant.

  38. kamalovski Répondre

    10 octobre 2012 a 14:58

    et pourquoi pas voter à l’ONU en fonction des coupes du monde de foot gagnées par pays, ou encore en fonction des medailles d’or aux jeux plympique ? ou mieux en fonction des oscars ou cesars ou je ne sais quoi d’autre !! du vrai n’importe quoi ! en plus considérer ces scientifiques comme juifs alors que la majorité ecrasante d’entre eux sont athés et quand même grotesque !

  39. Chlore Répondre

    6 novembre 2012 a 15:42

    Les statistiques des prix Nobels ont-elles une quelconque signification quand à la supériorité d’une partie de la population ?

    « A l’heure actuelle, 43 femmes ont reçu le Nobel. Sur 862 personnes. »

    ça voudrais donc dire que les hommes sont plus intelligents que les femmes. Permettez-moi d’en douter. (je suis un mec)

  40. Amine Répondre

    8 octobre 2013 a 22:00

    Richard Ouzilou
    Q´Allah te bénisse :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *