Loading...
You are here:  Home  >  Divers  >  Vidéos - Médias  >  Actu médias  >  Current Article

Arte : scandaleux dérapage antisémite d’un député européen allemand du CDU.

By   /  2 octobre 2011  /  64 Comments

Partager cet article

Arte, la chaine franco-allemande, a diffusé le 29 septembre 2011 à 11h25 un débat sur le thème des trafics d’organes. Ce débat, présenté par Anne-Claude Elkaïm, recevait le Docteur Elisabeth Lepresle et le Dr Peter Liese, député européen allemand, membre du CDU (Démocrate Chrétien). L’émission faisait suite à deux reportages sur le trafic d’organes en Inde et une analyse de la situation en Europe.

Partager cet article
    Print       Email
Partager cet article

Arte, la chaine franco-allemande, a diffusé le 29 septembre 2011 à 11h25 un débat sur le thème des trafics d’organes. Ce débat, présenté par Anne-Claude Elkaïm, recevait le Docteur Elisabeth Lepresle et le Dr Peter Liese, député européen allemand, membre du CDU (Démocrate-Chrétien). L’émission faisait suite à deux reportages sur le trafic d’organes en Inde et une analyse de la situation en Europe.

Au moment de conclure, la présentatrice demande aux deux intervenants s’ils ont connaissance du nombre de Français et d’Allemands ayant eu recours à des greffes d’organes à l’étranger. Le docteur Elisabeth Lepresle répond en affirmant qu’à sa connaissance il y en a eu 4 ou 5 en 2010. Quant au député allemand, il répond, sans hésiter, qu’il n’y a eu qu’un seul cas en Allemagne : « un pauvre paysan moldave qui a fourni un organe à un riche Israélien».

Première interrogation : pourquoi citer un Israélien quand la question porte sur les Allemands ayant bénéficié d’une transplantation à l’étranger ? Seconde interrogation : pourquoi préciser « un riche Israélien » ? Les réponses sont malheureusement si simples, encore et toujours, ces vieux clichés antisémites. Le mythe du Juif riche et l’accusation de trafic d’organe datent du moyen âge, et sont régulièrement repris par les antisémites. Certains étaient même allés jusqu’à prétendre que l’engagement humanitaire israélien en Haïti, après le tremblement de terre de janvier 2010, servait à couvrir un trafic d’organes !

Ce dérapage est particulièrement grave venant de la part d’un député allemand Chrétien Démocrate, élu au Parlement Européen et membre de la Conférence Nationale des Catholiques Allemands. Circonstance aggravante, un certain Hermann Liese était haut responsable du Service de Propagande Nazi dirigé par Goebbels, notamment en charge de la branche édition. Lorsque l’on porte le nom d’un propagandiste nazi, il convient de faire attention à ce que l’on dit !

Suite à une recherche sur ce nom,  il se trouve que le patronyme Liese est peu répandu en Allemagne, à peine quelques centaines de personnes sur 81 millions d’Allemands le portent. S’il advenait que Peter Liese a des liens familiaux directs avec cet Hermann Liese, ce que nous qualifions maintenant de dérapage serait en fait un signe que la dénazification est inachevée. M. Liese et les dirigeants de son parti politique devraient alors en tirer les conséquences.

Remy Marceau – JSSNews

 

Partager cet article
    Print       Email
 

64 Comments

  1. Freddo les dents blanches dit :

    Bah, c’est pourtant bien connu. Arté c’est la chaîne quie aime les juifs… Morts !

    Autant ils font un bon boulot en ce qui concerne la Shoah… Autant, en ce qui concerne les juifs qui vivent encore, particulièrement ceux en Israël, ils atteignent souvent le niveaux des oulémas égyptiens : haine, antisémitisme, virulents, propagande de mythes historiques…

  2. FLOREA dit :

    Et la journaliste EL KAIM n’a pas relevé ?

  3. mike dit :

    pourtant Arte c’est une ces chaines generalistes qui diffusent des reportages et films de société sur Israël,

  4. Cielbleu75 dit :

    Et beaucoup sur les pays Arabes …

  5. La Mécréante ! dit :

    “Quant au député allemand,il répond, sans hésiter, qu’il n’y a eu qu’un seul cas en Allemagne : « un pauvre paysan moldave qui a fourni un organe à un riche israélien ».”

    OK, mais qu’est-ce qu’ “UN ISRAÉLIEN” aujourd’hui ?

    de même, qu’est-ce qu'”UN FRANÇAIS” aujourd’hui ?

    le teuton-député aurait dû avoir le courage d’aller au bout de sa pensée…

  6. Sunset dit :

    Quand ont es issue d un pays comme le sien qui a fait périr 6 millions de juifs dans ce qui fut la plus grande tragédie humaine sur la face de cette planète il y a a peine 70 ans ont se la ferme ! , que cet ordure ailles en enfer et consulte le ” dr mengele” et les autres pour savoir comment ils s y prenaient pour faire mourir des millions de personnes dans des ” laboratoires ” de la mort installé dans les camps tuant les enfants en sifflant du Wagner , il m est INADMISSIBLE d entendre un allemand critiquer un seul juif ou ISRAEL , ou quiconque d’ailleurs et surtout sur la base de fausses accusations , car il y a pas un seul pays au monde qui peut rivaliser dans l horreur et l ignominie que l Allemagne qui encore aujourd’hui vie sous le poid de ses crimes envers les miens .

  7. Yéhoudi dit :

    Liese comme lisier sans doute ??

    par contre cher Rémy ne fais pas l’ innocent !!

    tu sais trés bien que nous prélevons depuis toujours le sang d’ enfants pour faire nos matsot de Pessoh
    hier c’étaient de petits chrétiens, aujourd’hui ce sont des petis musulmans de Falestine

    d’ ailleurs ma marque de matsot préférée c’est Simon Bitone a Agen…le paquet ROUGE étant plus tendre …rouge……tu as saisi l’ allusion ?? Adom ….héhéhéhé, ce choix dans la couleur du paquet n’ est pas innocent ….

    • Rachel 67 dit :

      Yéhoudi!

      J’ai encore deux paquets de matsot rondes de la marque Simon Bitone qui t’attendent sagement au-dessus de mon frigo Bosch (clin d’oeil à Marock). J’ai un paquet standard et un paquet bleu de Matsot au vin et à l’orange. Mais pourrait-on me confirmer que c’est bien du vin? ;-)

      Petite histoire, j’avais acheté des paquets supplémentaires pour ma belle-famille Jekke qui habite au Nord d’Israel, histoire de leur ramener un truc “Made in France”. On m’a ris au nez. Il semble qu’une famille Bitone est très connue dans le Nord pour faire partie du “milieu”. Depuis, ils appelent mes matsot les “Mafia Matzah”, humour vache de Jekke…

  8. Daz dit :

    Extrapolation et procès d’intentions de la part de l’auteur là, le mec du CDU n’en pense peut-être pas moins, mais là y’a pas de quoi faire tout un foin.

  9. PEREZ dit :

    J’aimerais savoir l’avis de Cohn Bendit lui qui crtique facilement Israël pour un juif de parents Allemands émigrés en France à la venue de Hitler au pouvoir et qui ont connus certaînement la choah il n’a pas le courage de dire qu’Israël n’a pas d’Amis et les seuls amis ils se comptent avec les doigts de la main!!!! la plupart des ennemis se cachent dérrèiere l’expréssion à la mode :<> il faut avoir le courage de l’avouer il n’ya pas d’Etat Palestinien c’est une Pùr invention des Pays Arabes !!!! ce sont des Térroristesqui ont inventés Etat Palestien pour justifier les Attentats sauvages la seule chose qui veulent la disparition pur et simple de l’Etat D’Israël et des Juifs en général du Moyen Orient pour installer un Etat Islamique ils ne le cachent pas !!! Alors Mr Cohn Bendit arretez de dire des conneries surtout hors d’ iSRAÊL pour se faire de la publicité c’est honteux comme procédé et en plus venant d’un Juif !!!

  10. Yéhoudi dit :

    Perez

    cohn bendit N EST PAS JUIF !!

    il porte par hasard un nom juif

    ça s’ arrête là

    un Juif est un homme qui est Juif….c’est a dire a des années lumiere de Monsieur Braguette pour enfants

    cette ordure n’ est qu’une des sécrétions malfaisantes de Mai 68 qui n’ en finissent pas d’ agoniser et d’ empuantir la France

    souhaitons qu’un Grand Ménage nous débarasse trés vite de toutes ces métastases qui concourent a l’ avilissement de notre Pays

  11. jacqueline dit :

    ” scandaleux dérapage antisémite d’un député européen allemand du CDU.”
    — c’est scandaleux de faire un dérapage non contrôler dans sa fonction de
    Député Européen , il fait la paire avec Cohn-Bendit qui fait souvent des dérapages
    contre israël !! je pense que cet allemand doit présenter sa démission !

  12. PEREZ dit :

    Yéhoudi désolé Cohn Bendit est bien juif il est né le 4 Avril 1945 à montauban dans le Tarn et Garonne de Parents juifs Allemands réfugiés en Frce son Père Erich Avocat issu de la Bourgeoisie Berlinoise fuit en 1933 le Reich Allemand recontre à Paris sa Mère Herta d’une flle plus modeste de Poznan Dans une Organisatio sioniste avant de s’occuper à la liberation de maisons Orphelins dont les parents disparudans les Camps de concentration pr + de détails voir Biographie ds Google Merci de l’Attention quand même PEREZ à + les Amis

  13. Ben dit :

    Et moi je suis juif né en Allemagne, depuis que je vis en francophonie je n’ai jamais autant entendu d’insultes et de sous-entendus antisémites. Environ 30000 israeliens vivent à Berlin, sans compter les juifs-russes préférant s’installer en Allemagne qu’en Israel. Quitte à ne pas vivre en Israel mieux vaut vivre dans un pays au lourd passé où le combat contre l’antisémitisme est pris très au sérieux que en France où l’athmospère laxiste ressemble de plus en plus à l’Allemagne des années 30(de plus il n’y a ni strudel ni schnitzel) Je viens encore jouer les trouble-fêtes..Il y a 6 mois j’ai diné dans une cantine de l’administration allemande qui fut en 1933 un des plus grands centre de commandement de la gestapo; je m’y sentais psychologiquement plus rassuré qu’en France où sévit un Dieudonné.. Bientôt on pourra plus me sentir sur ce forum lol…

  14. Ben dit :

    On m’aime toujours? ):

  15. Je ne sais pas si ce deputé viens de l’allemagne de l’Est, toujours est-il, il n’y a pas eu de dénazification en allemagne de l’Est après la défaite allemande.
    (l’Allemagne de l’Est a éte annexée au bloc soviètique et sous régime communiste)

  16. Ben dit :

    De plus je m’intéresse fortement à la vie de A.Hitler, j’ai chez moi tout un mur sur sa biographie; j’essaye de comprendre quel plomb à pu sauter dans la tête de cet individu qui dirigea mon pays natal. De temps à autre je visionne en vidéo les défilés nazis, musicalement c’est assez captivant. En hiver je me laisse pousser une petite moustache à la Hitler pour avoir une meilleure approche psychologique du personnage. Et à Münich je prends des bains de choucroute et de bière, il parait que c’est bon pour la peau; il y a un sauna où se donnent rendez-vous tous les anciens nazis, je m’y faufile déguisé en Heinrich Himmler muni d’un micro escamotté dans une tranche de carpe farcie.

    • chantal dit :

      Tu dois sentir drolement bon…

    • Rachel 67 dit :

      Ben,

      Et quand vous allez au resto en Allemagne, vous commandez votre « Schnitzel nach Wiener Art » (moins couteuse mais viande de porc) ou « Wiener Schnitzel » (viande de veau mais plus chère) ?

      Vous connaissez bien la culture allemande. Donc vous devez certainement savoir que les saunas sont mixtes et FKK ici (FKK = Freie Körperkultur = Tout le monde à poil). Dans ce sauna Munichois que vous semblez fréquenter assidument, tout comme d’anciens nazis, avez-vous aussi le courage d’exhiber votre organe qui permettrait de révéler votre judéité à vos potes de sauna ?

      J’ironise mais j’aime bien vos posts. Je suis morte de rire à chaque fois que je les lis. :-D

  17. Christiane dit :

    Ben : je sais bien que par mon pseudo je n’ai pas un poids important dans les différents entre Juifs :lol: donc mon avis c’est de la roupie de sansonnet.

    Même si parfois je ne suis pas tout à fait d’accord ou même pas d’accord du tout, il y a toujours des idées intéressantes à creuser dans tes écrits. Idées qui m’apparaissent en deuxième lecture : suis pas une lumière ashké :mdr:
    Et parfois, je suis totalement d’accord !

    D’après tes écrits (enfin ceux que j’ai lus) Israël attaqué, tu dis : Présent.

    N’est-ce point là le principal ?

  18. Ben dit :

    Je compare longuement la moustache de Groucho Max avec celle de Dodolf plus exigue. En somme selon moi tout le problème se situe dans la longueur de moustache.

  19. PEREZ dit :

    OK Yéhoudi reçù cinq sur cinq Chalom !! bonne Année et bonne Fête à toute la communauté par le monde!! 5772 pour sùre que nous sommes le plus vieux peuple du monde et c’est pour cela qu’on dérange ce monde pouri ou le térroriste est devenu légal à croîre les dirs des uns et de autres hélas…………………….. BONNE ANNEE !!!!!! PEREZ

  20. Quetzalli dit :

    Un paysan MOLDAVE? peut-etre je me trompe, (je ne sais pas si en Allemagne existe un endroit nommē Moldave) …mais sinon… La Moldavie se trouve en Roumanie!!

    • Yéhoudi dit :

      Bravo Quetzali
      c’est le pays d’ Yvet !!

    • Rachel 67 dit :

      C’est bien de noter que Liese l’Allemand se soucie d’un paysan Moldave. Liebermann aurait plus de raison de se soucier de lui !

      L’Allemagne nazie occupa la Roumanie dont la Moldavie. Liese doit encore se croire à l’époque du IIIème Reich…

  21. popi soudure dit :

    ARTE la chaine pro palos et antisioniste ! je m ‘ en passe depuis longtemps et je m ‘ en porte que mieux ……………………….

  22. gwynplaine dit :

    Ben
    Si vous vous intéressez à Hitler je vous recommande expressément sa biographie par John Toland.
    Comme souvent avec les chercheurs américains il n’y a plus rgrand chose à chercher après!
    L’Hitler qu’on découvre est un peu plus effrayant encore, s’il en est possible.
    Dans les tranchées en 14 il a été “Kunde”,(Aufklärer) éclaireur, et à se poste il n’aurait jamais dû s’en sortir…
    Il est arrivé un jour, qu’en train de jouer au skat avec d’autres soldats, il se lève, mû par un pressentiment: un obus tombe et tue tout le monde:, sauf lui.

    Et d”après le médecin militaire qui l’a examiné à la fin de la guerre, il était bel et bien aveugle, ayant été gazé.
    Puis il aurait eu une sorte de vision, comme quoi il allait sauver l’Allemagne, et s’est réveillé guéri.

    Certains qui l’ont connu, le qualifiaient “d’ange déchu”, car si, dans l’histoire de l’humanité, un homme a été susceptible d’avoir vraiment été inspiré par les puissances des ténèbres, c’est bien lui.

    Absolument passionnant. L’auteur n’oublie rien. Saviez vous qu’il était végétarien?
    Voici (de tête) un fragment d’une des étranges poésies qu’écrivait hitler vers ses vingt ans: “je vais par les bois adorer quelques soirs le dieu Wotan. Et tous ceux qui ne sont pas transformés en stalagmites se transforment en stalactites…”

    • Rachel 67 dit :

      Bon résumé Gwynplaine!

      Et savez-vous pourquoi Hitler était végétarien? Parce-qu’il ne digérait pas bien la viande qui lui donnait d’horribles crises d’aérophagies. C’est pas une blague, c’est un historien sérieux qui l’a écrit.

      Quant à sa survie miraculeuse lors de la 1ère GM, il y a un fascinant documentaire de National Geographic qui le confirme, ainsi que les liens d’Hitler avec l’occultisme. Ce documentaire incluait des témoignages d’historiens de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah à Washington. Ce docu révélait aussi qu’après le putsch raté d’Hitler, il avait décidé d’abandonner la politique. Mais un de ses adorateurs envoya son thème astral de manière anonyme à une voyante qui prédit qu’il changera le monde. C’est l’un des facteurs qui le motiva à retourner en politique après son putsch raté.

      Beaucoup de preuves indiquent que les nazis étaient adorateurs de rites paiens, voir aussi des sciences occultes (c’est notamment le cas d’Himmler). Les nazis rejettèrent le Christianisme en bloc, accusant Saint Paul d’avoir perverti l’Europe avec des valeurs juives cachées sous les valeurs chrétiennes. D’autres réfutèrent que Jesus soit Juif et prétendirent qu’il venait de Perse, pays d’origine des Aryens. Pour la plupart d’entre eux, le paganisme germanique, avec son culte polythéiste de Wotan, Thor etc. était la véritable religion de l’Europe Centrale.

      Richard Wagner était considéré comme le prophète du germanisme et ses operas étaient percus par les nazis comme des évangiles de la religion germanique. C’est de là que vient que vient cette adorations des opéras Wagneriens, pas seulement des mélodies pompeuses.

      Vous ne seriez pas étonnés d’apprendre que Barbara Rosenkranz, candidate aux elections présidentielles d’Autriche et que tout le monde soupconne d’être nazie, fut excommuniée de l’église catholique avec toute sa famille. Elle ne se cache pas pour dire qu’elle célèbre le solstice d’été et a donné des noms germaniques à coucher dehors à ses 10 enfants, du stlye, Wolf, Volker, Sonnhild, Mechthild etc.

      Au début du XXème siècle, la remise en question des valeurs judéo-chrétiennes de l’Europe avec son cortège d’athés, d’adorateurs de rites paiens, ésotériques et “sciences occultes” a ouvert grand la porte du nazisme. N’oublions jamais nos racines spirituelles qui ont fait et font la grandeur de l’Europe.

      • Marock dit :

        “Richard Wagner était considéré comme le prophète du germanisme et ses operas étaient percus par les nazis comme des évangiles de la religion germanique”

        Comme Cabusait Charlie, ‘Dur d’ être adoré par des cons.”

        Wagner, music admirable, il avait rien à voir avec les nazis.
        Anciennes légendes du Rhin, admirables.

        Ouverture de Tannauser, ça fait frissoner.

        • Rachel 67 dit :

          Très bonne allusion à Charlie Hebdo et sa fameuse caricature du prophète. Mais elle ne s’applique pas à Richard Wagner, qui comme sa femme Cosima fut un ardent défenseur du “Volk”, une idéologie qui influenca directement les nazis. Pire, les Wagner furent des membres actifs d’associations pangermanistes qui diffusaient gratuitement des manuels scolaires douteux et influencèrent de nombreux enseignants eux aussi membres de ces associations. Ce sont eux qui enseignèrent des théories raciales nauséabondes à toute une génération de jeunes Allemands qui devinrent les futurs nazis grâce aux actions de ces organisations dont les Wagner furent membres.

          C’est sûr, c’est dur d’être adoré par des cons. Mais Richard Wagner a directement mouillé dedans. Ses filles ont repris le flambeau familial et se sont empressées de faire du festival Wagnerien de Bayreuth un rite national-socialiste des le début des années 30. Et jusqu’à aujourd’hui, sa famille ne s’en est jamais cachée.

  23. Ben dit :

    [email protected] Oui, en dehors de mes plaisanteries, il est vrai que je suis absolument fasciné par cet individu, c’est dû au faite d’avoir passé mon enfance en Allemagne où je suis d’ailleurs né, j’y ai fait mes primaires en langue allemande. Je n’ai que des souvenirs positifs de cette période, d’ailleurs j’ébauche souvent l’éventualité d’y retourner car je commence à en avoir marre de l’immigration anarchique incontrôlée des pays francophones, ça devient un vrai bordel ici alors qu’en Allemagne ça baigne plus au moins dans l’huile; pour la très grande majorité les étrangers noirs-africains et musulmans se comportent avec le civisme à l’allemande. Pour revenir à Hitler et l’Allemagne nazie c’est justement le contraste abyssal, entre cette Allemagne, et celle que j’ai connue 20 ans seulement après les terribles évènements, j’essaye de comprendre; enfant j’étais à mille lieu d’imaginer ce qui s’y était déroulé, tout y était si nickel et moderne comme si jamais rien n’avait eu lieu. D’où ma fascination pour ce personnage funeste, qu’avait t’il dans sa personnalité pour réussir à corrompre un peuple tout ce qu’il y a de plus normal. La plupart des allemands sont des gens sympathiques, quelle mouche leur à piqué???
    Oui , poésie douteuse, ça respire déjà la mégalomanie.
    Il y a un détail qu’il faut rappeler, Hitler n’était pas allemand mais autrichien. Dans la Vienne ultra-bourgeoise de l’époque les inégalités et convoitises sociales devaient déjà être exacerbées; j’ai l’impression que les guerres surgissent à chaque fois quand certains privilégiés s’enrichissent trop et que d’autres à côté assistent en spectateurs les poches vides, c’est alors qu’on déniche des boucs-émissaires. Les plus grands théoriciens antisémites étaient pour la plupart autrichiens.
    [email protected] Oui je connais pour les schnitzels, pour les saunas aussi, c’est comme au Pays-Bas…C’est une info ou un rapport de judaïté labellisé? Pour les schnitzels de porc je ne mange que ceux issus de porcs parlant au minimum le yiddish..désolé mais lors du déluge Noé a forcement dû emporter un couple de ces bêtes; ça devait être probablement en prévision des schnitzels.

    • Rachel 67 dit :

      Ben,

      Un porc qui parle la Mame Loshn est forcément sympa. Cela dit, gastronomiquement parlant, vous avez tout faux, le veau est de loin la meilleure viande pour les schnitzels.

      Pour ce qui est des origines du nazisme c’est un peu plus complexe. Tout ne dépend pas d’Hitler. Il n’a pas débarqué d’Autriche et « Hopla ! » a d’un coup de baguette magique nazifié toute l’Allemagne. Il y avait déjà un terreau rendu fertile par des siècles d’antisémitisme. A part quelques périodes paisibles et des souverains plus tolérants, c’est surtout grâce à Napoléon que la plupart des Juifs d’Europe Centrale ont pu s’émanciper, pouvant accéder à de nouveaux postes, étudier à l’université et vivre dans les villes avec les autres habitants. Les Juifs d’Allemagne vécurent une période heureuse semblable à celle des Juifs aux USA aujourd’hui. Ce cadeau empoisonné les a rendus encore plus haïssables aux yeux des populations locales car l’émancipation des Juifs leur a été imposée par l’occupant napoléonien, un peu comme pour les Sépharades du Maghreb qui sont sortis de leur statut de dhimmis grâce aux Français.

      On voit aujourd’hui l’Allemagne comme une puissance industrielle unie. Mais on oublie qu’avant la naissance d’Hitler, le pays était morcelé en plusieurs Etats ayant différentes lois et langues. Bismarck parvint à y apporter une unité nationale, politique, économique mais pas spirituelle. Quand les grandes puissances européennes comme la France et la GB ont connu la révolution industrielle, leurs identités avaient déjà été soudées par une vraie Révolution. Mais ce n’était pas le cas de l’Allemagne. Quand un peuple passe par une crise identitaire, il cherche toujours un bouc émissaire chez lui. On explique le plus souvent la montée du nazisme par des arguments rationnels cad économiques (la crise de 29, l’image du riche banquier Juif), politiques (ces « vilains » Juifs communistes ou capitalistes), nationalistes (la défaite de 1918). Certes, ces facteurs furent importants. Mais on oublie trop souvent les raisons spirituelles et identitaires. C’est là qu’est intervenue l’idéologie « völkisch » précédant le nazisme comme solution au dilemme spirituel. Au départ, ca ne semblait pas trop méchant, juste quelques intellos fanas d’ésotérisme, de paganisme etc. Mais tous ces facteurs combinés ensemble ont abouti au nazisme.

      • Marock dit :

        “plusieurs Etats ayant différentes lois et langues”

        Différents états, bien sur, ce qui implique des lois différentes.

        Mais surtout, une langue commune, tellement décriée par d’ humoristes de bas étages, aplaudis par d’ incultes rustres.

        Langue admirable, pas facile à comprendre, grammaire issue de je sais pas où, peut être du latin, zeit, ort, datif, passif, accusatif, sujet. Et le verbe à la fin de la phrase.

        Langue commune, mais accent variable.
        Il est préférable de s’ entretiendre avec un rheinlander ou un bayrischois, plutôt qu’ avec un prussien berliner.

        • Rachel 67 dit :

          Sans oublier qu’ils se méprisent copieusement entre eux. Ils sont sympa avec nous étrangers et parlent le hochdeutsch pour qu’on les comprennent. Mais entre eux, ca garde sa langue natale. Un Bavarois s’en fout qu’un Kölsch ne le comprenne pas.

          Moi, depuis que je paye mes impots outre-Rhin dans la contrée du Weißwurstland, mes “compatriotes” bavarois m’ont appris à mépriser les Allemands de l’Est: beaucoup de neo-nazis, trop de chomeurs, une floppée de râleurs nostalgiques des méthodes de la Stasi. Je généralise à peine: le seul Allemand de l’Est sympa que je connaisse est homo et marié à un pote Israélien. C’est pour dire.

          Mon chauffeur de taxi bavarois, de retour de vacances dans un hotel club bourré d’Allemands au Sri Lanka se disait pret à reconstruire lui-même un mur de Berlin pour le séparer des Allemands de l’Est à la piscine, sur la plage et dans la salle du resto.

          On me dit qu’il faut les aider financièrement sinon ils risquent de devenir encore plus haineux et donc plus antisémites. Sur ma feuille d’impot, cette générosité me coute chaque année le budget d’une semaine de vacances luxe sur un autre continent.

          Sur ce, je vais me coucher. C’est grasse mat’ et jour ferié demain: on “fête” la reconstruction. Je rêverai des 1.600 Milliards d’Euro qu’a couté la reconstruction de l’Allemagne de l’Est depuis 1990 en espérant que les Grecques et peut-être bientôt les Espagnols, les Portuguais, les Italiens, les Frères Musulmans du “Printemps” Arabe et qui sait peut-être aussi la France ne m’en demandent pas plus. ;-)

  24. Ben dit :

    Rachel [email protected] Je ne connais pas les rites païens germaniques, donc difficile d’y voir pour moi quelque chose de nécessairement négatif. Pour moi chaque religion apporte son lot de bien et de mal. Personnellement j’aime les trucs naturels et simples, si je déniche une religion païenne où tout le monde est à poil ça me conviendrait assez bien, un grand sauna mais sans les nazis.

    • Rachel 67 dit :

      Je ne suis pas experte en rites païens germaniques. Mais en inspirant l’idéologie nazie, ils ont causé suffisamment de tort pour qu’on s’en méfie. Le meilleur historien du nazisme George Mosse, Juif né à Berlin dans les années 30 était convaincu que Goebbels n’était pas le Ministre de la Propagande comme on voulait le faire croire mais l’organisateur d’une religion nouvelle. Mosse rencontra Albert Speer, l’architecte d’Hitler et d’anciens nazis après la 2ème GM. Speer lui confirma que les grands monuments de rassemblements nazis servaient un but religieux et que toute la mise en scène autour devait ramener le peuple Allemand à sa religion originelle : la symétrie des colonnes semblables à l’idéal esthétique grecque, la mise en valeur de divinités de la mythologie germanique, la comparaison des monuments à un « espace vital » ou le Volk se régénère, la traversée de forets de chênes avant d’arriver aux lieus de rassemblement (le chêne, arbre typique d’Europe centrale, robuste avec ses longues racines bien ancrées dans la terre, symbole de l’âme germanique par opposition au Juif, peuple en exil venant du désert et de ce fait « dépourvu de profondeur, aride » selon les nazis).

      Pour ce qui est de la culture FKK/naturiste, bien que méprisée par Hitler, elle fut activement encouragée par Himmler, les SS et les organisations étudiantes comme moyen de mieux unir le Volk au « D.ieu Soleil » mais aussi pour mieux discerner les Juifs des non-Juifs. Mais ne généralisons pas, les naturistes du Cap d’Agde sont loin d’être des SS : ;-)

      Quand on laisse le champ libre à tous types d’idéologies/religions on s’expose au risque que ces religions au départ marginales remettent les grandes religions en question en utilisant des arguments erronés. N’importe qui se permet de dire n’importe quoi pour décrédibiliser une religion. Et on voit que cette tendance dangereuse s’amorce en ce moment en Eurabia avec sa nauséabonde remise en question des racines judéo-chrétiennes de l’Europe.

  25. Ben dit :

    Rachel [email protected] Oui je vois, j’ai quelques notions de ces évènements. Juste une chose, avant la révolution française et l’émancipations des juifs c’était tout le contraire, l’Europe occidentale depuis les croisades était presque vide de juifs, haut lieu de l’anti-judaïsme naissant ayant mené à l’antisémitisme moderne, ce qui explique en partie l’importante communauté juive en Allemagne et surtout en terre slave, notamment en Pologne qui comparativement à l’époque faisait figure de “havre de paix”; plusieurs rois de Pologne protégèrent leurs juifs cependant qu’on les massacrait en France. Aussi à cette époque le morcellement de l’Allemagne jouait en faveurs des juifs; étant les prêteurs de petits princes locaux allemands, ces derniers avaient intérêt à pas trop les maltraiter.

    • Rachel 67 dit :

      Oui, c’est vrai que les Royaumes européens étaient morcelés et que pour les Juifs, être banquiers des seigneurs locaux a pu jouer en leur avantage mais tout aussi souvent en leur désavantage. Cela dit, le concept de « havre de paix » pour désigner la Pologne est à manier avec des pincettes. Les massacres perpétrés par Chmelninsky au XVIIème siècles sont là pour nous rappeler que la vie en Pologne fut loin d’être paisible. J’ai certainement massacré l’orthographe de son nom. Mais je m’en fiche. Un massacreur ne mérite pas que je google son nom pour vérifier son orthographe.

      L’Europe Occidentale n’était pas vide de Juifs avant la Révolution Française. Il y avait les Sépharades en Espagne/Portugal qui devinrent marranes ou fuirent vers d’autres contrées après l’Inquisition en 1492, parmi lesquelles la France, l’Italie, la Hollande, la GB pour ne citer que les pays occidentaux. Si on remonte plus loin en arrière, des documents attestent de la présence de Juifs près de Cologne dès l’époque romaine. Il y avait aussi des ghettos juifs dans les grandes villes de la Rome Antique, des communautés Juives en Provence, en Alsace et dans d’autre régions (cf : Rachi de Troyes). Et bien que des communautés fussent décimées par les croisades, elles se remirent rapidement sur pied quelques années après, dont la célèbre communauté de Schum, Worms, Mayence dans le bassin Rhénan que je compte parmi l’Europe occidentale.

    • Rachel 67 dit :

      Merci Ben!

      Vous auriez quand même pu me prévenir sur le contenu du premier documentaire. Les histoires de massacres en mangeant mes tartines de nutella au petit-déj’, pas très digeste. ;-)

      Documentaires très interessants. J’avais déjà entendu parler du massacre de la St Valentin et de Yossel de Rosheim par un ami Moldave (ah! la Moldavie!). Les deux côtés de ma famille viennent de 3 des villes mentionnées dans les documentaires. Ca m’a fait plaisir de voir des images de ces villes que je n’ai pas encore visitées.

      Bonne journée!

  26. Christiane dit :

    Comme quoi le “FKK” munichois (tout le monde à poil) où l’on peut étalonner les organes permet de rebondir loin dans la discussion.

    Merci Rachel pour ce passionnant cours d’histoire… et merci à Ben d’en avoir ouvert la porte.

    • Rachel 67 dit :

      De rien Christiane! Attention tout de même à l’emploi du mot « organe » (étalonnage, greffe etc.). Ca pourrait être mal interprété par certains lecteurs… ;-)

  27. Nicolas M. dit :

    “Le mythe du Juif riche et l’accusation de trafic d’organe datent du moyen âge, et sont régulièrement repris par les antisémites.” Êtes-vous sérieux messieurs ? Trafic d’organes des juifs, un propos antisémite remontant au moyen-âge…??? et que faisait-on des organes? La greffe prenait bien au moyen-âge?

  28. Ben dit :

    Rachel [email protected] La Pologne c’est encore une autre histoire, lié par extension au monde ashkenaze, l’immigration des juifs allemands fuyant les croisades imposèrent leur langue aux juifs-polonais qui parlaient alors uniquement les langues locales. Les langues slaves à l’époque ne véhiculaient pas le savoir, même l’université de Cracovie enseignait en allemand. Le yiddish finit par devenir la lingua franca de tous les juifs d’Europe de l’est; c’est là qu’intervient la problèmatique khazars/ashkenaze qui fait couler beaucoup d’encre. A cette époque lointaine la Pologne n’était encore que faiblement christianisée d’où l’absence d’anti-judaisme; ce sont les rois polonais qui firent appel aux juifs pour développer l’économie du pays. Il eut à cette époque une vague de conversion en Pologne de même que plus loin Russie; c’est cet pot-pourri culturel qui donna naissance au yiddish ashkenaze créolisée avec les mots polonais tel que nous le connaissons aujourd’hui. Les massacres de Bogdan chmielnitski fut la révolte des ukrainiens contre l’esclavagisme organisé par la noblesse polonaise (sorte de 1789 de l’est comme en France), ils s’en prirent aux juifs-polonais alors chargés de prélever les impôts. Fréquemment les polonais trahissaient les juifs pour sauver leur peau, mais il eut des cas où les villageois payaient tribut pour sauver leurs juifs.
    Toute ma famille est née en Pologne, mon père entretenait un rapport ambigu vis à vis de son ancien pays, un mélange de mépris lié à l’antisémitisme mais aussi une forme de patriotisme résiduel, curieusement ni mon père, ni mon grand-père n’ont jamais voulu changer de nationalité, ils répétèrent fréquemment : “Je suis né polonais; je reste polonais”. Il faut rappeler que contrairement à la surenchère de certains juifs, tous les polonais n’étaient pas antisémites, certains parlaient même le yiddish, d’autres qui vivaient quasiment avec les juifs prirent parfois part dans des opérations punitives contre des antisémites ayant agressé des juifs(témoignage de mon père). L’antisémitisme polonais vient de l’église qui ne cessait de calomnier les juifs, sans cet aspect la vie mutuelle se déroulait relativement sans accrocs.
    Outre cela mon grand-père maternel était un goîm polonais 100% catholique, je fréquente encore la famille de cette filiation, d’où mon point de vue à mon avis plus objectif sur la Pologne. Généralement les polonais et ukrainiens se fichent de votre origine juive, certains la voient même comme une marque de distinction positive; à côté de cela il reste des polonais qui deviennent pâles rien qu’à l’évocation du mot juif “tant ils les aiment…”
    Voila pour ce que je sais.

    • jacqueline dit :

      Ben votre commentaire est très intéressant , j’ai les mêmes racines que vous !

    • Rachel 67 dit :

      Merci de votre rappel historique intéressant sur la Pologne !

      Je ne connais pas bien ce pays et me réjouis que votre famille y ait des souvenirs plutôt positifs. Il n’empêche que la majorité des Juifs de Pologne n’aurait pu être autant décimée sans la participation de la population locale aux massacres et arrestations. Le peu que j’ai entendu sur la Pologne reste très peu élogieux, que ca vienne d’Ashkénazes polonais ou même d’anciens de la Wehrmacht qui m’ont raconté leurs histoires de guerre de vive voix. Visiblement, certains polonais firent preuve d’un excès de zèle qui choqua même les Allemands.

      J’ai aussi lu que les temps ont changé de manière positive et que bon nombre de villes polonaises organisent des festivals de musique klezmer, des rassemblements de yiddish etc. En cela, c’est plutôt bien.

  29. Ben dit :

    Rachel [email protected] Ce fut le cas aussi en France, les mesures anti-juives que le gouvernement de Vichy prit devancèrent même l’arrivée des allemands qui furent agréablement surpris. En Pologne à côté du pire il y a le bon; il faut quand-même rappeler que ce sont les polonais comptent les plus de justes ayant sauvé des juifs (au prix de leur vie, point important), car se qui se passait en France était du jus de rutabaga à côté.
    En tout cas quoi qu’il en soit, nous la génération d’enfants des rescapés nous nous posons beaucoup de questions; nous sommes une armée de déracinés vivant en Israel et ailleurs, certains passent le balais à tout jamais, d’autres vivent avec une cicatrice, ce qui est mon cas. Est ce important au fond? Personnellement je crois que oui, car celui qui ne sait d’où il vient ne sait où il va. On a cru qu’Israel serait la boucle qui fermerait définitivement ce chapitre de l’histoire juive, mais comment peut t’on fermer une boucle alors que nos aïeux vécurent plus longtemps dans leurs anciennes patries respectives que dans la Palestine antique. Personnellement je ne serai jamais une sorte d’israelien exilé, c’est pas de là que je me sens exilé; je resterai toujours un juif-polonais, ou plutôt un descendant de juif-polonais. Quand je me rends en Pologne je me sens comme un cornichon qu’on remet dans son jus; Israel n’est pas pour moi le pays du retour même si ça l’est sur une certaine échelle du temps, mais le pays d’un aller simple pour trouver la sécurité. Le peuple juif est trop ancien, c’est un voyage de l’esprit, un voyage existentiel porté par de vieux livres; même Israel n’est qu’au fond qu’un buffet de gare et la Knesset un bureau de consigne repartissant les valises. Dés que vous parlez avec un juif vous pressentez ce monde mental indéchiffrable, ces repères évanescent dont seul lui connait le code; les seules frontières des juifs sont celles de leur esprit.

    • Israelzesababa dit :

      Quand je me rends en Pologne je me sens comme un cornichon qu’on remet dans son jus; Israel n’est pas pour moi le pays du retour même si ça l’est sur une certaine échelle du temps,

      Ah parce que tu as besoin d’aller en Pologne pour te sentir “cornichon”???
      Garde-toi de dépenses inutiles.
      :ptdr:

    • Rachel 67 dit :

      Ben,

      J’ai des amis qui ont exactement la même opinion que vous vis-à-vis d’Israël à la seule différence près que leur nostalgie des « Salzgurken » s’exprime plutôt envers une bonne baguette française bien fraiche. D’autres sont de fervents sionistes dont les parents ont lutté dans toutes les guerres qui sont tombées sur la tête d’Israël depuis 1948 et qui ne pourraient jamais vivre ailleurs qu’Israël. Tant que les uns respectent les opinions et choix de vie des autres, tout va bien. J’espère que chacun sera prêt à s’entraider si un conflit majeur devait éclater pour que la vie en diaspora ou en Israël puisse toujours rester un choix pour chaque Juif.

      Les Kabbalistes disent que les enfants de Rachel en Galout et ceux de Leah en Erets Israel servent une fonction primordiale. Ils doivent préparer le monde du Tiqoun, remettre chaque chose à sa place en recueillant les étincelles dispersées aux quatre coins du monde. Les enfants en « voyage » participent au processus d’élévation des étincelles à partir des lieux qu’ils habitent et aussi dans les voyages cosmiques dans lesquels leurs âmes sont jetées. Notez que j’évite volontairement d’employer le terme d’exil car il sonne comme une expérience imposée alors que le voyage est un choix. Quand c’est un choix, c’est toujours un enrichissement.

  30. Ben dit :

    [email protected] “Mouhahahaha” vous pouvez rire, si déjà vous saviez ce qu’est un cornichon ashkenaze au sel..ces machins qu’on appelle aussi kwaszone ou malossol, vous ririez moins. Avec votre pseudo je on devine que les cailloux et le sable vous vont comme un gant; désolé mais moi votre ambiance de souks qui sentent les merguez ne me convient pas ! Je préfère encore passer pour un cornichon au sens où vous l’entendez, et surtout les déguster par 20 degrés sous zéro que passer 15 jours aux pays des tapis volant que vous avez l’air de tant aimer. Un cornichon macéré dans son jus gardera toujours son goût même si on le baigne dans votre ragoût de couscous. Continuez à vous foutre de nos geules et de notre poisson sucré; Israel ne ressemblera jamais à une succursale judéo-arabe. :)

    • Israelzesababa dit :

      Avec vos préjugés, je devine que vous n’avez rien dans votre caillou qui s’enlise dans ses sables fort peu émouvants.Même pas désopilants. Juste navrants.

      Je préfère savourer mes cornichons, des Ogorki malossol ou kwasone que me ramènent des amis polonais , avec couscous et merguez ,
      ,je préfère déguster un latkes tartiné d’harissa, je préfère apprécier un bon gehabte lebe avec de la ganaouia et en dessert , m’envoyer un bon kiskuchen aux dattes et au sirop de miel, dans une ambiance de souk, allongée sur des kilim, après m’être déhanchée avec une bonne danse du ventre comme la fatma séfarabe que je suis: voyez-vous ces mix culinaires sont peut être hasardeux, ils seront toujours moins indigestes que votre prose aigrie de raciste tapi dans sa bétise racialement inhumaine.
      Ya shmok, gayhn kaken ofen yam!
      Bien orientalement, je vous emmerde pauvre tâche qui salit les ashkénazes.

      • Rachel 67 dit :

        Salut Israelzesababa !

        Tu m’épates, tu parles aussi le Yiddish? Moi aussi, mais pas sur JSS News : je n’ai pas de clavier hébreu.

        Du calme avec les insultes schmokissimes. C’est dommage de sombrer dans les vieux clichés Séph’ et Schkeun’. Chacun son truc. Ben t’a envoyé une réponse glaçante de son Yiddishland. Libre à lui d’aimer se sentir comme un cornichon en Europe plutôt qu’en Israël sans pour autant devoir le provoquer. Crois-moi, je connais beaucoup de Juifs qui soutiendront toujours Israël même s’ils ne désirent pas y vivre définitivement. Il ne faut pas non plus leur fermer les portes de JSS News si tu ne partages pas leur avis.

        Tu m’épates avec tes gouts culinaires. Tu dois avoir un estomac en béton. Bon, du moment que tu ne trempes pas tes cornichons dans du miel de dattes et ne met pas du geflite fish dans tes pastillas, ca va. ;-)

        Layla Tov

        • Israelzesababa dit :

          Salut Rachel67,
          C’est dommage de sombrer dans les vieux clichés Seph et Shkeun
          Vue certaines de mes origines et des alliances matrimoniales de ma famille, je ne te contredirais point. Et même si ce n’était pas le cas, j’abhorre les “duelistes” de ces combats dérisoires et vulgaires.
          Adresse donc cette recommandation à “l’idiot supérieur” tel qu’il se plait à se définir. Il manque de morale et a surement besoin d’une leçon.
          Pour les insultes, merci chere amie de relire TOUS ses posts dégoulinants de mépris avant de m’inviter à la “retenue’, peu m’importe s’il soutient ou pas Israel, je suis pas née de la dernière pluie, je te rassure je sais qu’il existe des racistes de son espèce .
          Aussi si ça tenait qu’à moi, ça fait longtemps que j’aurais banni ce bien méprisable raciste qui fait dans la provocation sordide à longueur de post.

  31. Ben dit :

    [email protected] Bravo, en tout cas un sans faute en culture yiddish :) Je ne serais même pas capable de sortir un seul aspect culturel venant des sépharades; j’ai juste appris la semaine passée qu’on y mange cette bestiole en forme de serpent qui se cache entre les rochers au fond de la mer; la murène je crois? et les testicules de je ne sais pas quel autre animal; je pense pas que c’était celles du monstre de Loch Ness.
    Sinon t’as oublié les oeufs aux oignons, les lokchen, le shmalz et les bubèles(ce genre de crêpes tellement riches qu’après vous devez faire un régime de 6 mois pour éliminer le cholestérol).
    Bon, trêve de plaisanteries; le forum est mon petit défouloir; j’ai une hyper-susceptibilité dés qu’il s’agit de cuisine mais de la à me faire membre du Kukluxklan j’ai pas encore décidé. Je suis tellement arrogant, je sais.. En tout cas merci d’avoir répondu à un idiot supérieur, de toute façon je n’aurai pas de descendance, ce sera un bon débarras pour la préservation de l’israelisme. Moi je suis heureux en fumant une cigarette au bord d’un champs de Poméranie en compagnie d’un ivrogne et d’une schikse blonde qui me casse pas trop la tête; d’ailleurs je suis un si mauvais juif que j’adore czestochowa, je suis un Belzebuth qui mange des saucisses de porc goims au milieu des forêts de bouleau silésiennes. Bouuuh !

  32. Ben dit :

    Rachel [email protected] Je suis encore pire défenseur d’Israel que le pire des sionistes même si cette contrée ne m’attire guère. J’irais jusqu’à me faire militaire pour défendre ce pays, mais malheureusement ce n’est pas un lieu qui me transporte; voir des cactus et des terres arides m’assèchent le goût de vivre, je n’y vois aucune poésie, aucun cadre de vie qui le matin me donnerait le goût de me lever. Heureusement que tout cela est subjectif.

    • chantal dit :

      C’est un peu “limite” de résumer les paysages d’Israël à du sable et des cactus, c’est un pays verdoyant et riche en couleurs et en décors.
      C’est vrai qu’il a ses déserts, mais il a aussi ses plaines fertiles et ses millions d’arbres, ses sources, ses trésors cachés et une magie à fleurir intensément au printemps, et si l’hiver a été vraiment très pluvieux tout le pays est un tapis de fleurs extraordinaires.
      Cela dit, tu es libre d’aimer et de vivre où bon te semble, on va pas en faire une jaunisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Donald Trump souhaite une merveilleuse année au peuple Juif

Read More →