8ème circonscription: 5.775 personnes ont déjà voté sur Internet | JSSNews

8ème circonscription: 5.775 personnes ont déjà voté sur Internet

Publié le : 23 mai 2013

La participation au vote par Internet est en léger recul par rapport au premier tour de la législative de 2012 en ce qui concerne la 8ème circonscription. Le cas de la 1ère est plus grave.

Selon les chiffres issus du Bureau de Vote Electronique (BVE), la participation au vote par Internet a légèrement diminué dans la 8e circonscription des français établis Hors de France, dite “Europe du Sud”: elle atteint 5,18% (5.775 votants sur 111.387 inscrits).

Capture d’écran 2013-05-23 à 12.44.26

Plusieurs candidats, dont ceux qui ont largement communiqué sur Internet se disent toutefois ravi de savoir que « le taux de participation n’est pas en plongeon total depuis l’année dernière. » Pour Jonathan-Simon Sellem, candidat du Parti Libéral Démocrate (affilié à l’UDI): « notre stratégie d’inviter les gens à voter online a fonctionné puisque le taux de participation n’est pas mauvais. Notre message est passé. A présent, attendons dimanche soir pour obtenir les résultats définitifs. »

Capture d’écran 2013-05-23 à 13.06.38

1.502 voix ont été données depuis Israël.
3.163 depuis l’Italie.
645 depuis la Grèce.
346 depuis la Turquie.

15.083 personnes ont voté électroniquement cette année dans la 1ère circonscription (Amérique du Nord), soit une participation de 9,93%. C’est une diminution de près de cinq points par rapport à 2012, quand près de 14% des électeurs français aux Etats-Unis et au Canada avaient voté en ligne (soit 22,088 personnes).

Ces chiffres en recul laissent présager d’une forte abstention générale.

Par Avi Retschild – JSSNews

12 Réponses à 8ème circonscription: 5.775 personnes ont déjà voté sur Internet

  1. Arik Répondre

    23 mai 2013 a 11:53

    oh ben ca devrait pas etre etonnant d obtenir un score ridicule. les gens n en ont rien a faire de ces batailles stupides

  2. Joseph Répondre

    23 mai 2013 a 18:04

    J’attend avec impatience les résultat et je pris pour que ce soit un juif.

    Et ce n’est pas un juif il faudra se poser des questions sur notre comportement.

    Avoir mis dehors un juif pour qu’il soit remplacé par un non juif ce serait honteux

    • yehuda Répondre

      23 mai 2013 a 22:19

      Ca dépend … Vous me proposez Hoffenberg vs. Millière, sans aucune hésitation je vote pour le non juif du groupe. Mais bon ne vous en faites pas pour ça ce sera un juif.

    • Observateur Répondre

      25 mai 2013 a 14:00

      Ce serait le principe républicain de l’élection au suffrage universel qui, doit-on le rappeler à des français censés connaître la loi de leur pays, ne fait AUCUNE DISTINCTION sur la religion et la race.

      Vive la République laïque, vive la France.

      • Liam Répondre

        25 mai 2013 a 17:15

        ne fait AUCUNE DISTINCTION sur la religion et la race

        Cette bonne blague, quand on parle de la République de Françaoui, et de son allahicité, pour reprendre les expressions si cruellement justes de Michel Garroté :mrgreen:

  3. Observateur Répondre

    24 mai 2013 a 17:40

    Je constate surtout que c’est, pour l’instant, un grand échec pour les candidats nombreux d’Israël qui ont mené une campagne centrée UNIQUEMENT sur Israël au détriment des électeurs des autres régions et de confession religieuse différence (d’ailleurs, il faudrait rappeler à tous les candidats qui se sont complus à invoquer les valeurs religieuses que le Parlement français, comme les institutions de la République, sont LAÏQUES…).

    Avec 74% d’électeurs non Israéliens (en espérant que les tendances ne seront pas trop modifiées par les élections « papier »), cela favorisera surtout les « grands candidats » de partis nationaux et les candidats qui auront su mener une campagne ouverte, et non communautariste.

    Je m’en réjouis.

    Vive la République, et vive la France.

    • Tutul Répondre

      24 mai 2013 a 22:32

      Juste une correction, plus de 60% sont des électeurs franco-israéliens.

      • Observateur Répondre

        25 mai 2013 a 09:31

        Vous confirmez justement mon propos en soulignant qu’au vu de la part de « franco-israéliens » dans l’électorat de la circonscription, on ne peut pas dire que la mobilisation de l’électorat israélien, malgré les multiples candidats implantés dans le pays, soit un gage de satisfaction comme le suggérait le rédacteur de l’article.

        Quant à l’autre implicite de votre phrase, je vous rappelle qu’un député est un élu de la République entière. La circonscription n’est pas uniquement Israël, et n’a donc pas vocation à être un militant communautariste.

        Pour rappel historique FRANÇAIS, quand l’Alsace-Moselle a été perdue par la France face à la Prusse, les députés de ces régions ont voulu démissionner vu que leur « base électorale » n’existait plus de facto.
        Cette démission leur a été refusée, car on est député de TOUS LES FRANÇAIS, et pas d’une circonscription, alors même la base électorale est territorialisée.

        Vive la République, Vive la France.

        • Gally Répondre

          25 mai 2013 a 10:43

          Ton interprétation est très personnelle quand même.
          Le député est censé être le porte parole des gens qui l’ont élu, et non de tous les Français, d’où les circonscriptions
          Si la démission des députés de l’Alsace et la Moselle a été refusée, c’est parce que la République refusait d’accepter que ces 2 départements ne fassent plus partie de la France. Accepter la démission revenait à reconnaitre de facto l’annexion par l’Allemagne.

          • Observateur

            25 mai 2013 a 11:15

            Non relis ta constitution, le député est député de tous les Français. La loi est nationale, et pas locale.
            D’ailleurs article 27 Constitution : tout mandat impératif est nul.

          • Observateur

            25 mai 2013 a 13:47

            http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/rapactiv2008/rapactiv2008-16-17.pdf

            Pour rappeler la loi de la République – que nul n’est censé ignorer.

            Page 1 :
            « Contrairement à une idée souvent véhiculée, le député ne représente pas uniquement les électeurs de sa circonscription mais la Nation tout entière. Il détient un « mandat national ».C’est en pensant à l’intérêt de tous les Français, où qu’ils vivent, qu’il prend ses décisions, notamment lors du vote des lois. »

            Vive la République laïque.

  4. Observateur Répondre

    25 mai 2013 a 10:21

    Mais dans mon premier message vous avez raison, j’aurais dû dire « votants » et non électeurs à côté de 74%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *