Condamnés pour la diffusion d’un Disney anti-nazi… | JSSNews

Condamnés pour la diffusion d’un Disney anti-nazi…

Publié le : 11 septembre 2015

En Russie, un tribunal vient d’infliger une amende de 40€ pour «production et dissémination de matériel extrémiste» après le partage sur Internet de Der Fuehrer’s Face, un dessin animé de 1942 moquant le régime d’Hitler.

©Youtube

©Youtube

À Tomsk, deux hommes viennent d’être condamnés à une amende de 3000 Roubles, soit environ 40€, pour la diffusion sur Internet du dessin animé Disney, Der Fuehrer’s Face, et d’une chanson prônant la suprématie blanche. Ces deux contenus sont actuellement dans une liste de contenus jugés extrémistes et illégaux en Russie, le premier plus étonnamment que le second.

En effet, depuis 2010 et suite à la condamnation d’un certain Sergey Semenov à l’époque, il est rigoureusement interdit de partager en ligne cette courte vidéo mettant en scène un Donald Duck dépassé par l’industrie nazie. La «production et dissémination de matériel extrémiste» est même condamnable à 15 jours de prison selon le Code civil russe et son article 20.29. Pourtant, c’est bien ce Disney qui a remporté en 1942, lors de sa sortie, un Academy Award pour le meilleur court métrage d’animation. Les deux Russes, quant à eux, ont avoué «avoir des remords» et ont évoqué «une simple blague».

Dans Der Fuehrer’s Face, Donald Duck est un ouvrier travaillant au service de l’Allemagne nazie. Il fabrique dans une usine austère et enfumée des bombes et des missiles à la chaîne et, sous la menace, est obligé de saluer Hitler à chacune de ses apparitions. Rapidement, il est dépassé par la cadence infernale imposée par les nazis offrant ainsi une caricature réussie, digne de celles faites dans Le Dictateur par Charlie Chaplin.

Ici, Disney dénonce justement les terribles excès et contradictions du nazisme. Et, partout, on retrouve des croix gammées alors que les saluts nazis obligent les personnages à marcher le bras droit fermement levé en permanence. Le court métrage s’achève par le réveil de Donald Duck hurlant «Heil» et vêtu d’un pyjama à la gloire de l’Oncle Sam.

Mais, il se fait surprendre, une fois les yeux ouverts, par l’ombre d’un salut nazi contre son mur avant de s’apercevoir finalement qu’il ne s’agit que de la Statue de la Liberté…

3 Réponses à Condamnés pour la diffusion d’un Disney anti-nazi…

  1. Marine Répondre

    11 septembre 2015 a 08:56

    Mais peut être parce qu’à la fin la vidéo met en avant les US ??

  2. Yéhoudi Répondre

    11 septembre 2015 a 09:54

    aucun intérêt

    du niveau de Paris Match

  3. Marine Répondre

    11 septembre 2015 a 13:21

    Au contraire c’est important car les enfants regardent les dessins animés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *