Où va Moscou en Syrie ? Plus loin que Paris, Bruxelles & Washington, en tout cas ! | JSSNews

Où va Moscou en Syrie ? Plus loin que Paris, Bruxelles & Washington, en tout cas !

Publié le : 10 octobre 2015

Que se passe t-il en Syrie ? Réponse de l’expert Jacques Borde.

Q: QUEL REGARD PORTEZ-VOUS SUR CE QU’IL FAUT BIEN, DESORMAIS, APPELER LA « GUERRE DE SYRIE  » ?

Jacques Borde : Je commencerai par un dicton populaire : « A cheval donné, on ne regarde pas la bouche« . Cela fait tellement de temps que je peste contre l’inaction (quasi) généralisée face au péril nazislamiste, que je ne vais pas faire la fine bouche à l’irruption de l’acteur russe. Cela serait malvenu de ma part.

©https://twitter.com/lemondefr/status/652371124823703552

©https://twitter.com/lemondefr/status/652371124823703552

Q: ET VOUS N’EMETTEZ AUCUNE RESERVE ?

Jacques Borde : A ce stade, aucune. Les Russes semblent mener une campagne efficace et soutenue. Qui plus est en liaison avec les forces régulières de l’Armée arabe syrienne (AAS). Dans une guerre, c’est le minimum qu’on puisse faire. Je veux dire conduire les opérations aériennes en conjonction avec des troupes au sol. Sinon, c’est un peu le combat de Don Quichotte…

Q: MAIS ILS NE FONT PAS BEAUCOUP LE TRI ENTRE LES CIBLES ?

Jacques Borde : Oui. Et pourquoi, diantre, devraient-ils se prêter à ce jeu absurde ? Pour faire plaisir à MM. Fabius et Hollande peut-être… Soyons sérieux ! Cela va faire plus de trois ans que l’Occident patine dans la semoule au Levant et n’obtient AUCUN résultat au plan géostratégique ni même au plan géopolitique…

Q: DES VOIX PRETENDENT QUE LES RUSSES FRAPPERAIENT A 90% DES GROUPES ARMES MODERES ?

Jacques Borde : Votre question appelle plusieurs commentaires.

1. Qui nommez-vous (dans une guerre, il faut d’abord nommer les parties en lice) sous le qualificatif d’opposants modérés ? S’il s’agit d’opposants réels comme Mme. Randa Kassis, je note que cette femme courageuse – qui a son franc-parler et dont je ne partage pas toujours les analyses – a toujours le loisir de s’exprimer et que ni Moscou ni Damas n’ont proféré à son encontre aucune espèce de menace.

Pour le reste, vos modérés ne le sont – à 99% – que dans l’esprit de diplomates mals inspirés par des centrales de Renseignement1

désirant leur (et nous) faire prendre leurs vessies nazislamistes pour des lanternes démo-tout-ce-que-vous-voudrez. Comme l’a rappelé Chritian Vanneste, « les glorieux résistants de l’Armée Syrienne Libre (ASL), armés et formés par les Américains. Peu présents sur le terrain, ayant tendance à s’évanouir avec armes et bagages dans les groupes djihâdistes« , sont « soudain plus réels lorsqu’ils deviennent les victimes de l’intervention russe« 2.

Tout cela, décidément, n’est pas sérieux. Les plus nombreux de vos modérés sont des reliquats de la nébuleuse terroriste d’Al-Qaida. La belle affaire. Que les Russes nous débarrassent au plus vite de cette engeance. Bon vent.

2. Qui nomme qui ? D’où nous viennent ces larmes de crocodiles quant aux victimes (sic) des frappes russes ? Essentiellement de sources étasuniennes ou occidentales – la trouble OSDH, inventée par Londres, notamment -. Les guerres d’Irak auraient dû nous apprendre – ou du moins à ceux qui gravitent dans de plus hautes sphères – à prendre avec des pincettes toutes ces belles fables qui nous viennent de Washington – où de cénacles alimentés à ces sources, ô combien biaisées, étasuniennes – à 90% !

Ou sont les preuves ? Souvenons-nous des bébés koweitiens assassinés dans leurs couveuses par la soldatesque irakienne : une invention d’un Think tank US à l’aide d’une richissime fille de famille princière. Les Armes (dites) de destruction massive (ADM) jamais trouvées par qui que ce soit. Armée américaine en tête3. Sans parler du fantasmagorique échantillon brandi par le général Colin L. Powell4, en plein Conseil de sécurité.

3. Et, quand bien même les estimations – forcées à mon humble avis de ce cher Ashton Carter – seraient vraies : où serait le problème ? Les gens dont nous parlons sont des terroristes fanatiques, assassins, égorgeurs et violeurs en réunion. Moins il en restera sur le terrain, mieux ce sera !

Q: QUID DES RAPPELS DE HOLLANDE EN DIRECTION DE MOSCOU ?

Jacques Borde : Vous voulez dire, François Hollande enjoignant à Vladimir V. Poutine de limiter ses attaques à Daech ?

C’est, à la fois inapproprié et imprudent.

Inapproprié. Parce que – à ma connaissance, mais je peux me tromper – les Russes ne se sont pas mêlés de nous donner de telles leçons à propos de notre propre lutte contre le terrorisme dans la Bande Sahélo-saharienne (BSS) qui – bien qu’âpre et menée avec abnégation et courage par nos troupes – n’a toujours pas éradiqué l’engeance nazislamiste de la région. Alors, notre président serait sans doute avisé de faire preuve de plus de modestie dans ses propos.

Imprudent. Parce que, pas plus que moi ou n’importe qui, Hollande ne sait ce que va produire l’engagement russe. Sa leçon de choses au président russe prouve, surtout, sa méconnaissance de la réalité syrienne – certes éclairé, on fait avec ce qu’on a, par les lumières de M. Laurent Rires & chansonsFabius – et son ingérence dans la politique intérieure d’un pays, la Syrie, dont personne n’a chargé le gouvernement français de résoudre ses problèmes de bonne (ou mauvaise) gouvernance.

Que diable, nous ne sommes plus à l’époque mandataire. Où, d’ailleurs, nous avons accumulé les erreurs. Notamment, en livrant à la Turquie le sandjak d’Alexandrette. Lire à ce sujet, le remarquable ouvrage de Lucien Bitterlin, Alexandrette : Le « Munich » de l’Orient, publié chez Picollec (ISBN : 2864771764) qui nous rappelle comment le territoire d’Alexandrette (aujourd’hui Iskenderum) a été cédé ignominieusement par la France à la Turquie en 1939, ce dans l’espoir que la Turquie n’entrerait pas en guerre aux côtés des Allemands. Or cette province, à majorité arabe et à minorité turque (à l’époque), appartenait à la Syrie dont la France n’était que la puissance mandataire sous le contrôle de la, ô combien méprisable, SDN.
Q: MAIS LA FRANCE VIENT DE FRAPPER ELLE AUSSI EN SYRIE ?

Jacques Borde : En effet, derechef, et c’est heureux. Mais toujours aussi modestement. Comme l’a dit, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian : « Deux (avions) Rafale ont délivré des bombes sur un camp d’entraînement (de l’EI). Les objectifs ont été atteints« 5. Un raid se situant dans le secteur de Raqqa.

A comparer aux 116 frappes russes contre les positions de l’EI en Syrie, depuis le début de l’opération aérienne entamée par Moscou, le 30 septembre 2015. Mais, à l’impossible nul n’est tenu.

Q: MAIS, QUELQUE PART, MOSCOU NE S’EST-IL PAS ALIENE UNE PARTIE DES CHANCELLERIES EN PASSANT AUX ACTES DE MANIERE AUSSI DECISIVE, BRUTALE MEME, DIRONT CERTAINS ?

Jacques Borde : Non, je ne crois pas. Tout au contraire.

Je pense que la majorité des pays de la planète attendaient que quelqu’un – une puissance militaire, je veux dire – se charge, enfin, du fardeau nazislamiste. C’est Moscou qui vient de le faire. Encore une fois, allons-nous nous plaindre de voir les Kamiz brunes nazislamistes enfin confrontées au sort qu’elles méritent. In fine – et il est dommage que l’administration Hollande ne s’y fasse pas – les Russes ne font jamais en Syrie que ce que nous tentons, avec nos faibles moyens et le sang de nos valeureux soldats, de faire au Sahel.

Au fond, tout cela commence à ressembler à un partage des taches. Plutôt bon signe, non ?

Quant à ce que l’intervention russe provoque, notez la vive réaction du président de la Commission européenne (CE), Jean-Claude Juncker, qui s’est prononcé pour une amélioration des relations avec la Russie, tout en fustigeant les diktats de Washington. S’agit-il d’un tournant dans les relations diplomatiques entre Bruxelles et Moscou, comme le suggèrent nos confrères de Sputnik News ? Peut-être. Espérons-le, en tout cas.

« Nous devons faire des efforts pour avancer vers une véritable coopération pratique avec la Russie. Ce n’est pas sexy mais cela doit être fait, nous ne pouvons pas continuer comme ça« 6, a notamment déclaré, Jean-Claude Juncker lors d’un discours-surprise prononcé dans la ville allemande de Passau (sud). Le président de la Commission européenne ajoutant que les Etats-Unis devaient cesser d’influencer la politique extérieure de l’UE.

« La Russie doit être traitée de façon décente… Nous ne pouvons pas permettre à Washington de dicter nos relations avec la Russie« 7, a fait remarquer Juncker. Une évidence, non ?

Q: UNE VOIX ISOLEE, VOUS DIRONS CERTAINS ?

Jacques Borde : Et non, justement. Ecoutez ce que vient de nous dire le ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak, que l’on fera difficilement passer pour un fan de Poutine, lors de la dernière réunion des ministres de la Défense de l’Otan.

« Si aucun dialogue efficace entre l’Occident et la Russie n’est entrepris, la situation échappera simplement à tout contrôle car il y a effectivement trop d’acteurs là-bas« 8, a dit Siemoniak.

Qu’ajouter de plus ?

Notes

1 La CIA principalement. On notera la prudence sur ce point des centrales israéliennne qui, tant le Mossadque le Shabak, se gardent bien de tels commentaires et plans sur la comète.

2 http://www.bvoltaire.fr (9 octobre 2015).

3 Voir l’excellent Green Zone, de Paul Greengrass adapté du livre Imperial Life in the Emerald City de Rajiv Chandrasekaran, sorti le 14 avril 2010.

4 En 2011, Colin Powell – à qui sa pantomine onusienne a, excellente chose au demeurant, côuté sa carrière politique – a demandé à la CIA et au Pentagone des explications sur les « fausses informations » qui lui avaient été communiquées en 2003.

5 Europe-1 (9 octobre 2015).

6 Sputnik News (9 octobre 2015).

7 Sputnik News (9 octobre 2015).

8 Sputnik News (9 octobre 2015).

23 Réponses à Où va Moscou en Syrie ? Plus loin que Paris, Bruxelles & Washington, en tout cas !

  1. Yéhoudi Répondre

    10 octobre 2015 a 09:48

    les pouilleux bédouins saoud , fanatiques wahabites ( Oie a bite ? cachée sous les plumes..), traitres depuis deux siècles, menteurs oisifs et chroniques, viennent de lancer une fatte oie

    http://jforum.fr/2015/10/une-fatwa-lancee-contre-la-russie/

    contre les Russes, contre l’ occident,contre l’ amérique, contre l’ Iran , voire contre eux mêmes!

    quand on connaît ces gens, on comprend mieux pourquoi ils sont hais et méprisés par le monde entier, et par le monde musulman sunnite

    il n’ existe pas une engeance plus portée au mensonge, a la traitrise naturelle,a la cruauté innée que ces descendants de bédouins faméliques
    anti-tout chrétien ou juif,ou boudhiste!!

    ces aurdures qui sont élus aux “Droits de l’ homme a l’ ONU” on aurait pu aussi leur proposer de veiller aux droits de la Femme

    cynique représentation des tordus qui ont accepté cette obscènité

    vivement que les ricains les lachent..

    PS: je viens d’ apprendre que leur “roi” le nommé Salman (très bien nommé d’ ailleurs :lol: ) vient de se payer une crise d’ auto-mutilation…il ne dispose pas de toutes ses facultés mentales…et ses proches envisagent de le remplacer…
    tu parles d’ une hérédité avec toute cette consanguinité ou ces tapés épousent leurs cousines paternelles…

  2. Mischling Répondre

    10 octobre 2015 a 12:16

    Ouep et à présent les Saoudomites se sont même attirés les foudres de l’Inde.
    http://m.20minutes.fr/monde/1706075-video-arabie-saoudite-employee-maison-amputee-main-apres-etre-plainte-travail

    Bref pour faire simple : Saoudiens = rebut de l’humanité.

  3. Yéhoudi Répondre

    10 octobre 2015 a 15:54

    Mischling

    Salut Ami

    j’ aimerais te recommander un livre ou tu en sauras plus que quiconque sur les sodomites wahabites saoud

    c’est

    Arabia Déserta de Charles Doughty

    qui fut publié chez: petite bibliothèque payot

    et que tu devrais trouver sur price ou e bay pour moins d’ une dizaine d’ euros

    un source inestimable de renseignements sur tous ces crasseux pouilleux de la péninsulte arabique

  4. victor1 Répondre

    10 octobre 2015 a 16:53

    Un tel tire est une démonstration commerciale !!
    Voici ce que nos missiles savent faire. …

  5. LEDUC Guy Répondre

    10 octobre 2015 a 18:34

    J’applaudis des deux mains l’intervention Russe en Syrie pour tenter de sauver ce qui peut encore l’être! Les responsables occidentaux conduits par la main par le Président OBAMA, mènent et nous le constatons une campagne tiède contre l’Etat islamique depuis plusieurs mois! La France, par la voix de son Président et son Ministre des armées, veut se glorifier des quelques bombes ” livrées” dit notre télévision” par deux avions Rafale. En fait nous faisons de la figuration infligeant quelques piqûres ici et là craignant peut être de mettre hors d’état de nuire nos “djihadistes Français” pourtant en nombre dans cette région. Ils seraient heureux qu’ils soient mis hors d’état de nuire même par nos propres avions. Un peu de courage M. le Président de la République. Notre armée de l’Air est capable de contribuer efficacement au nettoyage de cette faune terroriste! C’est dans notre interêt!

  6. Chantal Répondre

    10 octobre 2015 a 19:06

    J’ai bien aimé leurs tirs de missiles sur la Syrie depuis la mer caspienne, les oies du mossad ont réussi à en detourner une poignée sur l’Iran.

  7. Alice Répondre

    10 octobre 2015 a 19:44

    l’implication d’hisb aux coté de l’Iran et de la Russie ? ?

  8. samboussek Répondre

    10 octobre 2015 a 19:47

    Eh bien moi, je ne me réjouis pas tellement de l’intervention russe. Assad est bel et bien une ordure de la pire espèce alliée au régime le pus dangereux du monde, l’Iran. Il aurait nettement mieux valu laisser toutes ces crottes s’entre tuer au nom de leur religion de merde pendant encore vingt ou trente ans, afin de faire la complète démonstration de la nature fécale de l’Islam, et de faire gaspiller leurs pétro dollars aux iraniens et au saoudo-qatari dans une guerre qui ne nuit qu’aux adeptes du rassoul allah des chiottes.

    Poutine a sans doute besoin de redorer son blason après ses derniers échecs militaires et économique, mais à long terme, il est en train de sauver l’Islam. Un peu comme quelqu’un qui met en marche le sanibroyeur dans des WC bouchés: il broie de la merde, mais remet en service les chiottes.

  9. Yéhoudi Répondre

    10 octobre 2015 a 20:48

    je crois que même si le Bachar se maintenait, c’est fichu pour les 10% d’ alaouites de Syrie…

    ils sont descendus de la montagne et occupent a présent la côte Lataquiyé, Tartous…comme s’ ils se préparaient a quitter le pays par mer un jour ou l’ autre

    les autres 90% sont en majorité des sunnites, une pincée de Druzes, une grosse cuillère a soupe de chiites sans oublier les quelques deux cent mille Ismaélites…

    la Syrie ne sera plus jamais celle de Hafez ou de Bachar…

    elle a implosé, comme l’ Iraq, comme la Lybie,comme bientôt le Liban et sous quelques années la “jordanie”

    car le gros problème des Arabes, c’est qu ils veulent tous, partout, etre le Chef a la place du chef!!

    regardez Iznogoud ! il est Vizir ( un truc comme Emanuel Valls) hé bien , non !!

    ils veut être Calife !!

    exactement comme Valls avec Hollande!!

  10. Alice Répondre

    10 octobre 2015 a 21:12

    Yéhoudi en parlant de Valls : stature d’un future président ou non ? pour calmer le jeu après les “incidents” AF il vient de renvoyer le DRH et l’a remplacé par un ami à lui un certain Gateau !

  11. Alice Répondre

    10 octobre 2015 a 21:14

    samboussek je partage ton avis , il fallait les laisser se démerder
    Poutine leur fait une intervention en forme de feu d’artifice !

  12. cohen Répondre

    10 octobre 2015 a 22:57

    pourquoi personne ne parle des troupes chinoises aux côtés des troupes syriennes sans oublier les troupes iraniennes et la corée du nord !

    et pourquoi ne pas commenter la demande de poutine à l ‘ amérique de quitter le ciel syrien ( Est-ce une menace , à Obama le champion de la politique de la main tendue toujours en échec ? ) !

  13. Sandy Répondre

    11 octobre 2015 a 01:35

    Les Russes défendent leurs intérêts et pas celui d’Assad. Comme ils ont une flotte en Syrie, ils veulent les garder. Voilà la raison de leur intervention. Et comme Assad était entraine de perdre la partie, les Russes sont arrivés. Evidemment qu’ils n’attaquent pas l’EI, ils attaquent ceux qui veulent renverser Assad. Pas de risque, la guerre dans l’espace de la Ligue Arabe continuera encore longtemps.

  14. samboussek Répondre

    11 octobre 2015 a 08:22

    à Cohen

    Des troupes chinoises? Disposez-vous de sources fiables? Jusqu’à présent ce qui circule sur le net à tout l’air d’être du bidon.

  15. victor 1 Répondre

    11 octobre 2015 a 08:52

    Chacun son tour !
    Les amzricains ont passé 10 ans en Irqk…pour le pétrole. ..
    C est au tour des russes en syrie.

  16. victor 1 Répondre

    11 octobre 2015 a 08:52

    Chacun son tour !
    Les amzricains ont passé 10 ans en Irqk…pour le pétrole. ..
    C est au tour des russes en syrie.

  17. Elie de Paris Répondre

    11 octobre 2015 a 11:00

    Certains auraient même vu des troupes de petits hommes plus ou moins verts dont les ptits bras se terminent par une main à 4 doigts et un tentacule sortant de la paume se grattant le fion de perplexité, chevauchant des limaces xxl à chenilles, tres veloces, au milieu des troupes syriennes…
    Et un type teigneux à ressort hurlant tournicoti tournitécon !…

  18. Alice Répondre

    11 octobre 2015 a 14:38

    elie valls est en Egypte et il n’ira pas en Israel , on dit officiellement qu’il est en visite présidentielle , les arabes ne lui auraient pas pardonné d’aller chez leur ennemi juré !

  19. Alice Répondre

    11 octobre 2015 a 14:39

    elie valls est en Egypte et il n’ira pas en Israel , on dit officiellement qu’il est en visite présidentielle , les arabes ne lui auraient pas pardonné d’aller chez leur ennemi juré !
    il doit etre d’accord avec toi en direct d’Egypte
    : «On ne peut pas dire que les mots de Marine Le Pen sont insupportables et, soi-même, être à un niveau qui n’est pas digne du débat public».le Figaro
    des alliés pour un même combat !

  20. Serge Belley Répondre

    11 octobre 2015 a 14:56

    Je ne suis pas un adorateur du Tsar de toutes les Russie la SAINTE
    Mais je dois dire que ce type a redonné à la Russie toute la place qu’elle doit tenir dans le concert des nations. Lancés a partir de la mer Caspienne des missiles de croisière sur une telle distance a mis les USA en face de la réalité et qu’ils ont maintenant a faire a aussi fort qu’eux d’où le replis en zone plus sure de leur aircraft carrier
    du Golfe Persique par un retour à la maison. C’est maintenant au tours des russes de montrer ce de quoi ils sont capable. Alors en avant toute
    et bon vent Mister Poutine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *