Meyer Habib s’empare du dossier concernant le vol des cimetières juifs par l’Algérie ! | JSSNews

Meyer Habib s’empare du dossier concernant le vol des cimetières juifs par l’Algérie !

Publié le : 3 août 2016

Vous êtes nombreux à me faire part de votre inquiétude légitime au sujet de l’avenir des sépultures juives en Algérie.

Ce dossier étant de la compétence de la Direction des Français de l’étranger et de l’Administration consulaire, c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de m’en saisir.

Certains craignent que les dépouilles soient déplacées sans supervision rabbinique, voire mises dans des ossuaires, ou même en violation de la Halakha. C’est inconcevable. Dans la tradition juive, le « Kavod HaMet », le respect du mort, est un principe essentiel.

Cimetière juif d'Oran ©etudescoloniales.canalblog.com

Cimetière juif d’Oran ©etudescoloniales.canalblog.com

Pour moi, c’est une règle morale fondamentale : une société qui ne respecte pas ses morts, ne peut respecter les vivants. Depuis plusieurs semaines, je me suis entretenu avec l’ensemble des acteurs et étudié le dossier en profondeur.

On dénombre aujourd’hui 523 cimetières civils en Algérie, qui regroupent 209.618 sépultures françaises, dont 57.898 juives (dans 81 cimetières juifs).

Le problème du regroupement des tombes chrétiennes a été réglé dès 2009. La loi juive est beaucoup plus exigeante sur ce sujet et donc la résolution est beaucoup plus complexe.

En principe, comme me le rappelait le Grand Rabbin Guggenheim, la halakha n’autorise de déplacer une dépouille que s’il s’agit de la transférer en Eretz Israël ou, s’il existe un risque sérieux de destruction ou de profanation du cimetière.

C’est la raison pour laquelle, au début des années 2000, le Consistoire avait d’abord refusé les déplacements de tombes juives d’Algérie. En 2009, quand une solution a été trouvée pour les tombes chrétiennes, la question s’est posée à nouveau pour les sépultures juives compte tenu de l’état d’abandon de certains carrés israélites dans des cimetières d’Algérie et des risques de destruction ou de profanation.

Le Président du Consistoire, Joël Mergui, a donc décidé de mettre en place une commission des cimetières juifs en Algérie, présidée par M. Jack-Yves Bohbot, administrateur du Consistoire.  Son objet était de réaliser un diagnostic précis et de faire en sorte les services compétents des ministères des Affaires Etrangères et de l’Intérieur prennent en compte les règles halakhiques pour tout déplacement de corps.

Deux autorités rabbiniques de haut niveau ont été associées aux travaux : le Grand Rabbin Gugenheim et le délégué du Grand Rabbin de France, le Grand Rabbin Maman.

En 2014, M. Serge Benhaïm, président de la Hevra Kadicha, a établi pour le compte de la commission consistoriale un inventaire du nombre de cimetières juifs, des tombes et de leurs états. Il ressort de ces travaux que 1.126 sépultures dans 25 cimetières (sur un total de 81 cimetières juifs) sont menacées de disparition, destruction ou profanation et devront donc être regroupées dans le grand cimetière juif le plus proche ou, si la famille le souhaite, rapatriées à leurs frais.

Les regroupements de sépultures seront limités au minimum possible et seront pris en charge financièrement par l’Etat français.

Ils s’appliqueront aux petits cimetières, souvent en zone rurale. Les grands cimetières d’Alger, Oran, Constantine, Bône … ne seront pas touchés.

L’arrêté du Ministre des Affaires étrangères du 26 mai 2016 crée un cadre juridique pour l’exécution des opérations de regroupement. Elaboré en liaison étroite avec le Consistoire, il semblerait que le texte intègre toutes les exigences consistoriales et qu’il apporte des garanties sérieuses que les déplacements de dépouilles respecteront scrupuleusement les prescriptions halakhique.

Les opérations seront placées sous la supervision directe du Consistoire et les dépouilles ne seront pas déposées dans des ossuaires.

L’idéal serait évidemment de conserver l’ensemble des cimetières et sépultures mais si rien n’est fait les 1.126 tombes évoquées risqueraient de disparaître. C’est pourquoi, l’arrêté est jugé satisfaisant par les principaux acteurs en France pour encadrer les regroupements.

Il conviendra toutefois de rester vigilant et suivre de près la mise en œuvre.

Entretenant de très bonnes relations professionnelles comme personnelles avec le Secrétaire d’État en charge des Français de l’étranger, Matthias Fekl, je prendrai son attache à la rentrée pour l’entretnir de ce sujet et faire le point.

Les premiers regroupements de sépultures juives sont programmés pour juin 2017.

Les familles disposent d’un délai d’un an (au lieu de 6 mois) pour décider si elles souhaitent rapatrier les dépouilles en France, en Israël, ou ailleurs, de leurs parents restés en Algérie. Pour cela, elles doivent d’ores et déjà s’adresser au Consistoire.

Par Meyer Habib – JSSNews

27 Réponses à Meyer Habib s’empare du dossier concernant le vol des cimetières juifs par l’Algérie !

  1. Marine Répondre

    3 août 2016 a 13:35

    j’ai pas très bien compris? pourquoi ne pas laisser le cimetière avec ses tombes tranquilles? je connais quelqu’un qui est parti en tu.nisie retrouver les tombes de ses grands parents et contre une somme modique et en 48h les a fait restaurer et il n’est pas le seul.je pense qu’il faut trouver un accord et inciter ceux qui se rappellent encore de leurs parents à aller restaurer les tombes ou désigner des personnes pour s’occuper du cimetière juif..

  2. Elie de Paris Répondre

    3 août 2016 a 14:02

    Une société qui ne respectent pas les vivants ne peut plus respecter les morts.
    Puisque les premiers Seront les derniers. Ma vie vaut plus que tous les Nonoss du monde réunis. Désolé.
    Qu’on me montre les Os de mon peuple après 3 ou 4 générations.
    Sans compter tous ceux partis en fumée ou croqués par le roi lion ou dany le requin…
    Le BonDieu ira chercher qui IL veut, où et quand.
    Nous devons nous occuper des vivants, d’abord.
    Xxxxxxxxxxx Xxxxxxxx
    I24 a parfois du bon.
    On y apprend que US a payé 400 millions de $ de l’époque pour libérer les otages en Iran… Et cet Iran des aie à tollaa a donc reçu une formation au brigandage par tonton Sam…
    Xxxxxxxxxxx
    Et Aussi que le Char de la gaie parade en Suède n’arborait pas, (Dieu merci !), le nom d’Israël avec les autres noms de villes solidaires de ces « festivités ». Pour une fois que j’apprécie cette antisémitisme !

  3. Yéhoudi Répondre

    3 août 2016 a 16:38

    je prendrai son attache à la rentrée pour l’entretnir de ce sujet et faire le point.

    XXXXXXXXXX

    ????????????? son attaché-case ?

    son attache jarretelle ??

  4. Marine Répondre

    3 août 2016 a 17:05

    lol! d’ici la rentrée.;ca sera peut être plus les memes.bon faut commencer à s préparer pour kippour..25h de jeune debout dans préau c a s’improvise pas..

  5. binnoun Répondre

    3 août 2016 a 19:45

    ce douloureux probléme,je me suis adressé à un Grand Rabbin,ayant tout comme moi,une partie de notre famille enterrée en Algérie.Il m’a interdit de ne pas toucher un corps,meme pour Israel.La halahah est stricte la dessus.Il m’a parle des Grand Rabbin enterrés là bas qu’il ne faut pas toucher.

    • Gally Répondre

      4 août 2016 a 09:30

      Bah tu m’excuseras de te signaler que ton rabin, il a tord :

      Il est permis de déplacer le corps d’un défunt pour l’enterrer en Erets Israël. (Choulkha Aroukh Yoré Déa chapitre 363).
      En effet, une des raisons essentielles pourlaquelle on n’a pas le droit de déplacer un défunt, c’est pour respecter sa dépouille. Un homme mort est sans défense. La Halakha est venu le protéger. Un homme doit être respecté même après sa mort. Lorsqu’on le déplace pour son bien, c’est alors permis, ce n’est plus un manque de respect. Comme la Guemara enseigne qu’il est bien pour le mort d’être enterré en Erets Israël, on le déplace pour son bien. De plus, vous précisez que la défunte a même exprimé le souhait d’être enterrée en Erets Israël, c’est sans doute une bonne action que de respecter sa volonté.

      Le premier qui a demandé d’être enterré en Erets Israël est Jacob notre ancêtre. Il adjure son fils Joseph de ne pas l’ensevelir en Egypte. Rachi explique que c’était entre autre pour lui éviter les souffrances du « voyage » lors de la resurrection des morts. Rachi, dans son langage succinct exprime sans doute des idées sur la ressurection des morts que je ne suis pas capable d’expliquer.

      Disons simplement que la demande de Jacob est un appel à la fidélité à Erets Israël. Ne pensez pas, dit-il à ses enfants, que le pays de Goshen remplace la terre promise. En faisant pénéter cette idée ches ses enfants, Jacob rend plus facile la réalisation des promesses ultimes.

      Terminons en citant mon Grand père, le Rav Eliyahou Botschko zatsal qui s’interroge pourquoi Jacob ne s’est-il pas contenté, à l’instar de son fils Joseph, de demander que ses ossements soeint rapatriés au moment de la sortie d’Egypte, permettant jusque là à ses enfants de péleriner sur son tombeau. Il répond ainsi:

      « Je vais m’efforcer de répondre à cette question: Le désir et la passion de Jacov de vivre, de mourir et d’être enterré en Erets Israël dépassait toutte limite. Jacob savait que la sainteté d’Erets Israël est comme la sainteté de la Chekhina, et que celui qui s’attache à Erets Israël s’attache à la Chekhina, ce qui est impossibe en dehors d’Israël. Les Sages ont dit aussi que tout celui qui est enterré en Erets Israël est comme s’il était enterré sous l’autel et ses péchés sont pardonnés… »

      Il dit plus loinn

       » Tant est grand le degré de celui qui est enterré en Erets Israël que le Choulkhan Aroukh tranche qu’il est permis de déterrer un mort pour l’amener en Erets Israël » et il termine en écrivant:

      « Si le fait d’être enterré en Erets Israël est une valeur si élevée, à plus forte raison que vivre là-bas. Et la Guemara tranche qu’un mari peut contraindre sa femme à monter en Erets Israël et si elle refuse, il peut la divorcer et elle perd tous ses droits. Et certains des commentateurs considèrent qu’il s’agit d’un des commandements positifs de la Thora. En particulier aujourd’hui, où le peuple juif est occupé de reconstruire son pays, chacun est tenu par les lois de la Thora, de participer à la construction du pays; et il ne faut pas se séparer de la communauté et Israël nous appartient à tous. »

      http://www.cheela.org/israel/3952-depacer-defunt-israel
      Comme en plus, on ne parle pas là de déplacement simple, mais d’éviter une profanation de tombe, la question ne se pose même pas, donc je te conseille de dire à ton « grand rabbin » d’aller réviser ses classiques (le shoulkhan aroukh quoi…)

  6. Arnold G. Steiner Répondre

    3 août 2016 a 20:28

    C’est un compromis par rapport à ce qui constitue un véritable effacement ethnique des juifs et des non juifs français (ou chrétiens) orchestré par les autorités politiques algériennes. Nous sommes peut-être trop « civilisés » ou trop soumis pour donner une réponse du berger à la bergère.

  7. Elie de Paris Répondre

    3 août 2016 a 21:04

    Yehoudi, Il voulait dire « je pendrai son appache (un indien pote à Felk. »
    C’est comme ça qu’on traite les voleurs de ch’vaux, dans le Grand Ouest, sapristi !

  8. szmolski Répondre

    4 août 2016 a 00:14

    Même les cimetières juifs c’est un problème :ptdr: je me demande si il est possible éventuellement d’être juif sans avoir de problèmes? :ptdr:

  9. CHALBEN Répondre

    4 août 2016 a 00:42

    « L’Algerie ! On ne la voit sur aucune publicité de voyages !
    Ils s’égorgent entre eux !

    Ils ont besoin « de place »!

  10. brahim Répondre

    4 août 2016 a 05:09

    Arnold G Steiner@Publié le 1 juillet 2009 par JSS

    L’annonce est officielle. Pour la première, l’Algérie vient de donner une accréditation à un organisme représentant la religion juive en Algérie. Cette annonce fait suite à la loi, datée de février 2006, portant sur les organisations des cultes non musulmans.
    Le conseiller en communication, du ministre algérien des affaires religieuses, monsieur Fellahi, a annoncé, que le ministère des affaires religieuses avait accrédité un organisme représentant la communauté juive, en Algérie, présidé par Roger Said.
    Connaissant Monsieur Saïd à titre personnel, je suis ravi de savoir que cet homme au bon coeur sera le représentant de ma communauté dans un pays ou mes ancêtres n’ont plus le droit de mettre les pieds. Monsieur Saïd est l’une des seules personnes de confession juive faisant très régulièrement des aller-retour en Algérie. Il y visite les cimetières (s’occupe de gérer le gardiennage, la réparation, l’entretien) et les synagogues. Roger Saïd est, malgré son âge avancé, un sacré « combattant ». Pour obtenir un tel papier des administrations, il à du batailler durant des longs mois… Voir de longues années!
    En outre, Fellahi a assuré que le représentant de la communauté juive était considéré comme une personnalité religieuse, culturelle, qui participerait à nombre d’événements, en Algérie. Et c’est le représentant de l’association juive d’Algérie, Roger Siad, qui a été nommé représentant officiel de la communauté en Algérie. Il n’est certes pas rabbin, mais il aime sa religion et son pays de naissance: l’Algérie!
    Ces mêmes sources indiquent que le ministère avait recensé 25 synagogues inexploitées, pour la plupart, les juifs d’Algérie ayant peur d’organiser des cérémonies de culte dans la situation actuelle. Cet organisme devra également agir, en coordination avec le ministère des affaires religieuses concernant l’état des tombes juives, en Algérie, particulièrement à Constantine, Blida, Tlemcen et Bou-Saada.

    Le commentaire:
    Je pense que ce probleme doit etre regle directement entre le representant de la communaute juive et le ministere des affaires religieuse algerien.

  11. Ruthy Répondre

    4 août 2016 a 06:31

    Bein non Szmolski, c’est impossible, être juif est tout le probleme

  12. AmiedeSion Répondre

    4 août 2016 a 08:18

    Au bout d’un certain temps, dans la plupart des tombes, il ne reste mëme plus un fémur ! Et que dire de toutes les tombes profanées au cours des millénaires ? Quant aux Juifs transformés en engrais par les Nazis, ne sont-ils pas aussi respectables que les autres morts ?

  13. trublion Répondre

    4 août 2016 a 12:08

    tout être vivant est par essence soumis à problèmes, il est illusoire de croire qu’on peut vivre sans souci et sans problème. le talmud dit : on peut toutefois choisir ses problèmes.
    être juif est un atout et non un problème. les juifs ont la thora qui est l’accès direct sur le mode d’emploi de notre monde.

  14. Elie de Paris Répondre

    4 août 2016 a 13:03

    Brahim, il y avait un « village vacances juifs » au même moment qu’on enfournait dans les krematoires à tour de bras, en 1942,,,
    Le film existe toujours.
    Le nom de ce village m’échappe, mais la vie s’y egrenait paisiblement, joyeusement, et était mise en scene et filmée, pour la prop.agande nasie, pour démontrer que les Juifs « raptés » etaient bien traités…
    Monsieur Said pense bien faire, n’en doutons pas. Mais il est lui aussi mis en scene.
    Les algériens pourront toujours dire qu’un Juif pouvait même gérer les cimetières juifs de cet arabe pays.

  15. Elie de Paris Répondre

    4 août 2016 a 13:05

    Ahhh’
    C’était plutot pour Arnold…

  16. Ruthy Répondre

    4 août 2016 a 13:12

    Trublion, évidemment que c’est un atout, je faisais allusion aux autres peuples, pour qui un juif à toujours été un problème.

  17. binnoun Répondre

    4 août 2016 a 22:25

    Gally.Si lors du déplacement du corps,il manquerait le moindre petit os,c’est un hiloul Hachem.Pour ma part,je ne veux pas prendre cette résponsabilité.IL serait souhaitable de négocier avec les autorités algeriennes pour acheter les consessions afin que les corps restent sur place

    • Gally Répondre

      5 août 2016 a 09:22

      Genre c’est impossible d’être perfectionniste et de faire les choses comme il faut… Triste excuse qui ne vaudra que bien peu si un jour les corps sont dispersés (on parle de fosses communes, pour rappel)…

  18. Levray-Dufaud Répondre

    5 août 2016 a 06:39

    Ce problème de sépultures est très injuste…..Ceux qui sont plein au as, possédant des millions d’euros, pourront déplacer leurs morts pour les importer en Israel et les mettre dans un mausolée digne d’un roi…..Ceux qui n’ont pas les moyens par contre verront leurs proches d’Algérie entassés dans des fosses communes……Donc pour les morts, ce n’est pas une vie de vertus et de mitsvot qui déterminera s’ils pourront reposer dans un royal sanctuaire d’Israël mais le fric d’un de leurs descendants….. Mes ancêtres, par exemple n’ont aucun descendant suffisamment nanti pour payer le déplacement des corps et je ne sais pas ce qu’il va advenir de personnes qui ont su sacrifier beaucoup de choses y compris leur sante et leurs vies pour donner de leur temps a ceux qui n’avaient pas ou étaient en détresse….Ils mériteraient que l’on respecte leurs corps comme eux ont su se sacrifier pour les vivants…..Que D-ieu fasse justice et préserve les restes de mes ascendants qui furent justes et généreux !!!!

  19. brahim Répondre

    5 août 2016 a 06:44

    Arnold G Steiner@Ellie de paris@c est INCROYABLE!!!…La guerre des mort est declare.La presse algerienne vient elle aussi de mettre la main sur l affaire.Faire… Algerie Patriotique »Affaire des cimetieres juif »,et voyez les commentaires ,une sacre surprise vous attend!!!…

  20. brahim alger Répondre

    5 août 2016 a 19:45

    Gally@La surprise c est le commentaire fait sur algerie patriotique 05 aout 2016 6h15???!!…puis sur jss news 05 aout 2016 6h44??!!
    Couche tot…..leve tot.

  21. Hamdellah Abraz Répondre

    8 août 2016 a 18:51

    Ne vous faites pas beaucoup de soucis; les égorgements ont pratiquement cessé; certes ce fut une vraie hécatombe.. (les guerres civiles ont existé bien avant la nôtre.)…. Pour ce qui est de l’espace on en a assez et demain, la chose pour laquelle je milite, avec une démocratie et des libertés pour toutes/tous et un gouvernement/équipe dirigeante élu sans fraudes, eh bien non seulement, avec l’espace, bien administré, il y en aura pour tout le monde mais également pour les Juifs notamment ceux de nos compatriotes nés dans notre pays l’Algérie et à plus forte raison à respecter l’espace dédié à leurs morts. Pour le reste, il faut lire le commentaire ( brahim 4 août 2016 a 05:09 Arnold G Steiner@Publié le 1 juillet 2009 par JSS).

  22. Marine Répondre

    4 septembre 2016 a 12:35

    ceci est facheux..après l’algérie la tunisie??expropriation des biens juifs…Encore!!

  23. Victor Répondre

    4 septembre 2016 a 13:25

    Ne vous faites pas de soucis les egorgements ont pratiquement cesse ?
    Ah bon , et jusqu’a quand ? Jusqu’au prochain ramadan ? A la mort de boutef ??? Prochaine élections libres algériennes? ??
    Vous nous faites rigoler , les muz , l’engorgement c’est dans vos gènes!
    Dans votre coranerie ????
    Ceci s’adresse au sieur hamdelah ???

  24. allex Répondre

    4 septembre 2016 a 15:31

    Ce qui m’hallucine dans cette histoire, et celle en général de l’Algérie, mais dans les faits cela concerne tout le Maghreb, c’est que l’Islam n’est arrivé dans ce(s) pays qu’après le Judaisme (la Kahina) et le Christianisme (Saint Augustin). Or quels peuples sont indésirables sur ces territoires ? Les Juifs, les Chrétiens et accessoirement les Berbères qui sont les habitants originels. Conclusion: l’Algérie est un territoire occupé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *