L’ébauche du texte du 15 janvier ne fait que rejeter les torts sur l’Etat juif ! | JSSNews

L’ébauche du texte du 15 janvier ne fait que rejeter les torts sur l’Etat juif !

Publié le : 12 janvier 2017

Une ébauche de texte rédigée par le Quai d’Orsay n’apporte aucune idée nouvelle et rejette les torts sur Israël.

C’est un document exclusif qui vient d’être publié sur le site du quotidien israélien Haaretz et que InfoEquitable porte à la connaissance de ses lecteurs. Il formule les principes – déjà arrêtés – de la Conférence internationale sur le Proche-Orient qui se tient ce dimanche à Paris, à l’initiative de la France, et en annonce donc déjà les futures conclusions.

Une première version du texte – en anglais – a été présentée la semaine dernière, vendredi 6 janvier, par le diplomate français Pierre Vimont aux 70 représentants des pays occidentaux et arabes qui participeront à la conférence.

Pierre Vimont et Abu Mazen

Pierre Vimont et Abu Mazen

Ce projet de « communiqué de synthèse »  a été discuté et amendé par les participants.  Après avoir noté les commentaires, Pierre Vimont a rédigé une nouvelle version (ci joint en pdf).

Deux nouvelles réunions ont été fixées pour peaufiner encore ce projet de déclaration finale. Des discussions sont également prévues entre les différents ministres des Affaires étrangères présents à la conférence, mais de l’avis des experts, le texte ne devrait pas connaître de modification notable.

Sa lecture permet d’ores et déjà de constater que :

  • Aucune proposition ni idée nouvelles capables de faire progresser la paix entre Israéliens et Palestiniens ne seront formulées à l’issue de la Conférence de Paris.
  • En revanche, les conclusions qui reprennent de vieilles formules cent fois entendues constituent par avance une condamnation d’Israël, désigné pour l’essentiel comme seul responsable du blocage du processus de paix.

Voici les principaux points de la déclaration :

1) La Conférence devrait appeler le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas à renouveler publiquement leur engagement en faveur de la solution des deux Etats.

Elle leur demande de désavouer les membres de leurs gouvernements respectifs qui s’opposent à cette solution.

En privé, des diplomates français ont expliqué que cette formule très générale vise à la fois des ministres israéliens « comme Naftali Bennett » (expressément cité par les diplomates), qui a exprimé ses doutes sur la viabilité d’une telle solution et des hauts fonctionnaires de l’Autorité palestinienne et du Fatah qui ont incité à la violence contre Israël.

2) Les pays participants déclareront qu’ils ne reconnaîtront aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, y compris à Jérusalem (à l’exception des changements que les deux parties pourraient convenir pendant les négociations).

Cette formulation refuse une légitimité de principe d’une présence israélienne à Jérusalem, y compris dans les quartiers et les lieux saints juifs de la vieille ville. Selon le texte, seule l’issue d’une négociation à venir pourrait fonder le droit des Israéliens sur ce secteur juif.     

3) Les pays participants s’engagent à distinguer, dans toutes leurs actions, entre les territoires de l’Etat d’Israël et les implantations dans les territoires occupés par Israël en 1967.

Ce point, très inquiétant, incite l’ensemble des Etats à considérer comme « illégaux » tous produits, services, sociétés commerciales, entités et même personnes privées provenant des « territoires occupés », c’est à dire la Judée-Samarie, le Golan, et Jérusalem-est. Il est susceptible de constituer un fondement légal à tout type d’actions de boycott anti-israélien.

4) Le projet de texte indique que les participants à la conférence « se félicitent de l’adoption » de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies du 23 décembre, « qui a clairement condamné les activités de colonisation et l’incitation à la violence ».

La Conférence de Paris fait sienne le texte de la résolution 2334 votée le mois dernier au Conseil de sécurité et qui considère que la « colonisation » israélienne est la cause principale du blocage du processus de paix. C’est en fait la thèse défendue par la propagande palestinienne. 

Pour le reste, ce projet de déclaration finale n’émet que des voeux pieux et des formules générales :

  • Il appelle les parties « à démontrer par des politiques et des actions leur engagement pour une solution à deux Etats et à un retour à des négociations directes. » Certes, ce dernier point mentionne les négociations directes prônées depuis des années par Israël et refusées par les Palestiniens. Mais les principaux points de la déclaration établissent une mise en accusation d’Israël qui exonère par avance les Palestiniens de leur refus de revenir à la table des négociations.
  • Il leur demande s’abstenir de prendre des mesures unilatérales qui préjugent l’issue des négociations sur le statut final.
  • Il rappelle que « la solution négociée avec deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, est le seul moyen de parvenir à une paix durable. »
  • Il réclame des « mesures urgentes »… etc.

Le texte promet pour l’avenir des mesures censées favoriser le processus de paix …

  • Des incitations économiques : l’Union européenne offre aux deux parties d’améliorer leur statut en « partenariat privilégié spécial » et d’encourager les investissements du secteur privé;
  • Un « appui concret à la construction d’institutions étatiques palestiniennes » de la part de la communauté internationale.

… Sans oublier les mesures gadgets :

  • « Convocation d’un forum des organisations de la société civile israélienne et palestinienne, afin de réactiver la discussion publique de la solution des deux États »

La déclaration finale décerne aussi un satisfecit à l’ensemble des États arabes pour leur rôle dans le processus de paix israélo-palestinien.

Les pays participants estiment que « l’Initiative de paix arabe est toujours valable et croient en son potentiel pour promouvoir la stabilité régionale. » Le projet encourage également une coopération plus étroite entre les États arabes et le Quatuor pour le Moyen-Orient (États-Unis, Russie, Nations Unies et UE) pour faire avancer le processus de paix.

Conclusion

Depuis plusieurs mois Israël a signifié son opposition à cette conférence et refuse d’y participer. La révélation de ce projet de « déclaration finale » confirme amplement si besoin en était les craintes du gouvernement israélien que cette réunion internationale ne soit que le prétexte à un jugement rédigé d’avance contre l’Etat juif.

Par Info Equitable – JSSNews

17 Réponses à L’ébauche du texte du 15 janvier ne fait que rejeter les torts sur l’Etat juif !

  1. Victor Répondre

    12 janvier 2017 a 12:01

    Finalement , il semblerait que le fromage mou de hollande , véritable instigateur de cette forfaiture a demandé expressement à mahmoud Bassasse de venir et d’assister à cette mise à mort écrite de l’état israélien sous les applaudissements d’une foule d’arabes en délire !
    Le Président modéré a semble t-il accepté cette invitation !

  2. Elie de Paris Répondre

    12 janvier 2017 a 12:07

    Qu’attend Ysraël et son gouvernement pour declarer publiquement, au monde, qu’il n’y aura pas d’un 22 ème état arabe, à cheval, sur le reste du territoire, 20%, de celui qui avait été prévu pour le retour des Juifs sur leur terre ?
    D’abord parce qu’il y a DÉJÀ un etat de population falestinienne, la Jordanie, avec le MEme drapeau, et, qu’ensuite, qu’il ne peut y avoir aucune relation conventionnelle avec des entités qui ne visent qu’a l’extermination et l’effacement du Peuple Juifs, de son Histoirew et de son Message._

  3. Victor Répondre

    12 janvier 2017 a 12:20

    Pas de précipitation , mon ami Elie , la déclaration israélienne se fera juste aprés l’accord munichois , cette réunion parisienne anti-israélienne ( pour ne pas dire antijuive ) va précipiter les choses et obliger Bibi et son gouvernement à mettre les choses au point !
    Nous ne sommes plus en 1938 , et il ne peut y avoir une deuxième Shoa !
    Que ce soit dit et réalisé !

  4. hana Répondre

    12 janvier 2017 a 12:23

    c est un appel a l intifada de la part des nations.

  5. visiteursept Répondre

    12 janvier 2017 a 12:26

    Merci Elie, tout est dit en quelques phrases…

    Et moi je rajouterai que Bibi devrait (aujourd’hui) menacer d’une annexion pure et simple de la Judée Samarie si Obama et consorts s’avisent à voter unilatéralement la création d’un nouveau gaza mortel…

    Histoire de faire monter la pression et de ne plus subir les événements…

  6. trump Répondre

    12 janvier 2017 a 12:28

    @Victor,

    +1
    Nous avons un pays et une armee, BH!
    J’attends le 20 janvier et je n’en ai rien a battre de leur CONference de paris …..
    Deja repete a nauseam, la Terre d’Israel n’appartient qu’au seul peuple Juif, conformement a la Thorah et aux conventions contraignantes et valides de San Remo 1920, incorporees au chapitre 80 de la Charte des Nations Unies.
    Le monde a bien changé,l’onu,belle invention prometteuse a ete clochardisee par les pays kivousavez mais les Lois Internationales ne changent pas,kerry ou pas !

  7. ixiane Répondre

    12 janvier 2017 a 12:33

    BIBI n’y va pas, il a une raison valable ( je le pense, il est intelligent non ?) Personne ne pourra reprendre à ISRAEL ce qui lui a été donné par traité !!! Un Etat dans l’Etat c’est la mort assuré d’ISRAEL ! Avec TRUMP il faut commencer par annexer la Zone C ! POINT

  8. Yéhoudi Répondre

    12 janvier 2017 a 12:33

    Pierre Vimont….

    le même genre de Grand Dadais que le Kerry pour les US

    tu vas voir que les deux éjectés du pouvoir (Obama et Hollande) vont reconnaitre la Palestine

    entrainant une réaction de violence qu attendent impatiement les Israeliens pour renvoyer tout le monde chez Abdallah, y compris ceux des arabes d’ Israel qui croiront le “moment enfin venu”

    et ce n’ est ni la France ni les USA qui viendront bombarder Israel

    comme cela fut infligé aux braves Serbes bombardés par Clinton…pour créer l’ état musulman du Kosovo

    “”TOCA – I SE GAUSAS “” (touches y si tu oses ..) :lol:

    comme disait le Comte de Toulouse, Gaston Phébus de Foix en Ariège

  9. szmolski Répondre

    12 janvier 2017 a 12:33

    L’Union Européenne est une machine mais aussi une croyance à l’agonie, cette entité politique n’est plus rien, c’est un vaisseau en perdition mû par le seul rythme de ses milliers de fonctionnaires technocrates surpayés pour pondre des réglementations plus idiotes les une que les autres, on ne sait plus comment arrêter cette croissance exponentielle de réglementations, c’est devenu un truc complètement névrotique mais ça paye, sa politique internationale fonctionne sur ce même mode exsangue du réel. Ces technocrates me font penser aux personnel de navigation de la salle de pilotage du vaisseau dans le film de science-fiction -Le trou noir- réalisé par Gary Nelson sorti en 1979.

  10. Yéhoudi Répondre

    12 janvier 2017 a 12:39

    Monsieur JSS

    que penses tu d’ un serment d’ allégeance qui serait imposé a tous les Arabes d’ Israel ..

    vu le comportement indigne de leurs députés qu ils élisent, j’ en déduis qu ils les supportent ??

    il n’ y aurait rien de choquant je pense (en attendant le Grand Dérangement..ou Déménagement…inévitable)

    pour embrouiller les Juifs tunisiens en 1959 le gouvernement s’ est mis a leur réclamer un document dit “Quitus Fiscal” dont personne n’ avait entendu parler
    seuls les juifs furent atteints par cette disposition raciste et honteuse

    alors?? pourquoi pas un “Quitus moral et patriotique”

    Israel, c’est comme la France

    TU L ‘ AIME OU TU TE BARRES !!!!!

  11. visiteursept Répondre

    12 janvier 2017 a 12:45

    Amen Yehoudi…

  12. ixiane Répondre

    12 janvier 2017 a 12:49

    Le problème serait une énième signature d’ISRAEL ; l’ONU harcèle ISRAEL pour lui soutirer des signatures d’accord sur lesquelles il ne pourra jamais revenir !
    Cet accord d’OSLO le coince , ces zones A B C ne doivent, en fait , plus bouger ; ISRAEL doit construire en Zone C ( plutôt que d’annexer qui provoquerait un tollé !!) Il faut continuer son bonhomme de chemin , profiter des 4 ans ( j’espère davantage) de la gouvernance des Républicains !! Si ISRAEL pose encore UNE signature , il est foutu , car c’est le sésame pour éjecter ISRAEL de sa TERRE !!

  13. Yéhoudi Répondre

    12 janvier 2017 a 13:15

    Alors JSS ????????????

    on pédale dans le couscous au tcholent ?? avec des Knedlete a l’ harissa ??

    ou est passé le billet des 150.000 français d’ Israel qui proposait de voter pour Phillipe Karsenty ??

    ou on lui souhaitait bonne chance avec plein de mamours

    alors qu il y a quelque jours Victor Perez içi même lui reprochait de se présenter vers la députation pour la 8 eme circonscription…et qu il regrettait qu il se mette en concurrence avec Meyer Habib

    trouvez moi donc le coupable de cette maladresse

    qu on le condamne a payer quelques boutanches de vins du Golan pour fêter ensemble celui qui remportera la 8 eme

  14. Time Out Répondre

    12 janvier 2017 a 13:16

    Boycottez, boycottez cette con ference !
    Il faudrait qu’Israel envisage sérieusement de quitter les Nations Unies!. (United Nothing).
    Cela devient urgent quant aux nations, ne les écoutons pas ou plus!
    A quoi bon? Quoique fasse Israel ce sera toujours mal vu!
    Vive Israel et à bas Abasse et Cie….!
    Seul D.ieu nous viendra en aide, ne l’oublie pas Israel!!!!

  15. Victor Répondre

    12 janvier 2017 a 13:47

    Yéhoudi , mon Poto ,
    Si tu avais quitté la Tunisie comme moi en 1956 , on ne t’aurait pas réclamer un quitus fiscal ….zaama !!! :cool:

  16. kurt haenel Répondre

    12 janvier 2017 a 20:49

    Tant qu’Israël ne fait pas face à l’accusation d’usurper son pays, il n’y aura jamais rien à attendre des médias occidentaux. D’autant plus que ces médias semblent être financés par les arabes…Katari Arabie Seaudité etc…
    Et en plus ils (les arabes) ont le soutien des agents dormants dans les pays d’Europe.
    Dans l’est parisien, par exemple, les élus municipaux arabes font du prosélytisme à outrance pour ce fameux peuple palestinien…

    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *