Loading...
You are here:  Home  >  Occident  >  Europe  >  Current Article

Le NPD, parti nazi allemand, n’est pas interdit de concourir aux élections

By   /  18 janvier 2017  /  7 Comments

    Print       Email

Pour la deuxième fois, le parti néonazi allemand NPD aura donc eu plus de chances que l’ancien Parti communiste allemand, KPD, qui avait été interdit en 1956. La Cour constitutionnelle a, en effet, rejeté, mardi, la demande d’interdiction de ce parti d’extrême droite, dont les dirigeants sont officiellement surveillés par les services de Renseignement. Le NPD avait déjà échappé à une première tentative d’interdiction en 2003.

nazi

Les juges de Karlsruhe ont estimé que, contrairement au Parti communiste à l’époque, le NPD n’a qu’une faible audience et ne représente pas un danger immédiat. «  Certes, le NPD a des objectifs anticonstitutionnels, mais il n’y a actuellement pas d’éléments concrets de poids laissant penser que l’action du parti puisse être couronnée de succès », a déclaré le président de la Cour, Andreas Vosskuhle.

Dans sa lecture du jugement, retransmise en direct sur la chaîne de télévision publique ARD, il a reconnu que cette décision pouvait «  irriter » ceux qui l’ont saisie en 2013, à savoir les Länder allemands. D’autant plus que les juges de Karlsruhe ont reconnu le caractère controversé de ce parti, dont le programme est titré « Travail, famille, patrie ». Le NPD a une «  parenté avec le national-socialisme » et veut remplacer l’ordre constitutionnel actuel par «  un Etat autoritaire fondé sur une communauté populaire définie sur une base ethnique », ont estimé les juges. Mais avec moins de 6.000 membres et un député européen, le mouvement créé en 1964 n’est pas parvenu à s’établir durablement dans un parlement régional et n’a «  pas de portée réelle ».

«  Ce NPD n’est pas digne d’une interdiction », a résumé le journal « Die Welt ». La décision a suscité l’incompréhension du Comité international d’Auschwitz, qui a dénoncé «  l’aveuglement » de la Cour. Le Congrès mondial juif a estimé que, si le NPD ne représente aucune menace immédiate, il a fallu «  très peu de temps à Hitler et son parti pour détruire la démocratie allemande et tuer 6 millions de Juifs ». «  Sieg ! ! ! ! ! ! » s’est réjouie la direction du NPD sur Twitter. Un cri de victoire qui masque la perte d’influence de ce parti. Avec 1,3 % des voix aux élections de 2013, il souffre de la concurrence du nouveau parti populiste AfD, qui dénonce, lui aussi, l’immigration et met en avant des valeurs patriotiques.

«  Le NPD représente la vieille extrême droite » et n’a pas pris le virage conceptuel des nouvelles droites, qui ont abandonné la négation de l’Holocauste, selon Matthias Micus, professeur de sciences politiques à Göttingen.

Thibaut Madelin, Les Echos (Correspondant à Berlin) – JSSNews
Partager cet article
    Print       Email

7 Comments

  1. Yéhoudi dit :

    crevures

    a jeter vivants aux crocodiles, mais en leur ayant casse les tibias auparavant…

  2. Chantal dit :

    c’est un drole d’argument que de permettre à un tel parti de concourir aux elections sous prétexte qu’il ne représente pas un danger… Genre contaminer de la variole une population vaccinée…
    En tout cas le nom du président de la Cour, Andreas Vosskuhle, laisse songeur.

  3. j aime dit :

    Les amis j ai regarde cette video et je vs la conseille tres fortement
    http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=32568

  4. Marock dit :

    C’ est comme les élections françaises.
    Même un candidat arabe, benamias ou un nom comme ça.
    Pour le légalisire le hascich !/a>

    • allex dit :

      Euh tu es à jeun Marock ? Benhamias il serait plutôt d’origine juive mais de religion protestante semble t’il ! Traiter un juif d’arabe c’est pas très cool !!!

  5. szmolski dit :

    C’est la faute à cette salope de Merkel occupée à transformer l’Allemagne en pays musulman et en succursale du tiers-monde africain, des gens qui pour la plupart non seulement ne seront JAMAIS allemands mais qui en plus une fois majoritaires maltraiteront les allemands et finiront par les déposséder et les chasser. L’erreur tragique est de transposer le modèle d’absorption migratoire américain à l’Europe alors que la population des deux continents ont eus un processus de formation historique et anthropologique totalement différent, l’Amérique est une colonie qui en dehors des amérindiens ne contenait pas de grande population autochtone, l’Europe par-contre est un continent formé de peuples autochtones pluri-millénaires au profil ethnique et culturel fort marqué, or on ne fait pas d’omelette avec des œufs durs. Moi cette espèce de culture multiculturaliste américaine du “melting pot à tout prix” importée en Europe me donne envie de gerber, je suis moi-même bien placé pour comprendre l’instabilité psychologique et sociale qu’apporte le mélange ethnique, j’en ai souffert toute ma vie parce que je recevais constamment des messages contradictoires, tous ces connards de gauchistes qui voient automatiquement “de la richesse” dans les mélanges ethniques et culturels, eh bien moi je dis que ce n’est pas nécessairement vrai, ça peut aussi si c’est mal cadré apporter une régression tant pour un être que pour tout un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Une première exposition sur le judaïsme médiéval en France présentée en Normandie

Read More →