Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Israël  >  Current Article

Morceau d’anthologie

By   /  22 février 2017  /  26 Comments

    Print       Email

 

J’ai comme une vague impression que notre Yéhoudi national va apprécier ce morceau d’anthologie.

Ce que dit Bourguiba est extrêmement important. Sa lucidité au sujet de ces pays “fabriqués” par l’Angleterre pour complaire au roi d’Arabie Saoudite et petits émirs du Golfe qui les fourniraient en pétrole et leur donnerait une avance confortable sur toutes les autres nations au niveau énergétique, doit être remise au goût du jour.

Ce morceau d’anthologie va en faire enrager plus d’un ! Cela fut déjà le cas à l’époque lorsque après plusieurs déclarations de ce genre, l’homme fort de Tunisie fut traité de “JUIF”.

C’est une insulte absolue chez les musulmans mais la Cour qui devra statuer sous peu sur le cas de Georges Bensoussan, le saura-t-elle ?
La Présidente qui devra rendre un arrêt, a-t-elle quelques notions d’histoire des “juifs en terres arabes” pour rendre un jugement réellement équilibré ?

L’inculture de “la chose juive”, la fameuse “question juive” à travers le monde musulman est IGNORÉE par les intellectuels pro-palestiniens.

Tous ou presque n’évoquent jamais le MILLION de juifs obligés de partir en catimini dès la naissance de l’état d’Israel.

Tous ou presque n’ont pas lu ou consulté les archives de l’Alliance Israélite Universelle dans lesquelles on trouve tous les éléments concernant la dhimmitude des juifs en terres arabo-musulmanes : les humiliations continuelles et misères.
Certains rapports de l’AIU arracheraient les larmes de n’importe quel lecteur.

Lorsque Bourguiba conclue que c’est seulement dans les pays arabes que les juifs pouvaient vivre correctement, il commet tout de même son petit viol de l’histoire. Il pense sans doute aux juifs du Maghreb qui ont vécu l’enfer jusqu’à l’arrivée… des FRANÇAIS !

Oui, tout a changé lorsque les français sont arrivés en Tunisie. On n’osait plus s’en prendre trop aux juifs qui demandaient presque tous la citoyenneté française et sortir de leur misère et de leur soumission aux “maîtres musulmans”.

Leur volonté farouche d’étudier dans la première université de l’Alliance Israélite Universelle est émouvante. Mais, cette université fut ouverte aussi aux musulmans qui désiraient étudier. Voilà bien des moments d’histoire que ces tunisiens farouchement antisémites aujourd’hui aiment à oublier !

Grâce aux français, le marché aux esclaves dut fermer boutique ; un exemple parmi tant d’autres.

Alors, lorsque j’entends ce nabot de Macron parler de “crime contre l’humanité” concernant le colonialisme, il est évident que ce type n’a jamais mais alors jamais pris la peine de s’intéresser au Maghreb sous le joug ottoman et des formidables réalisations de la France pour qu’enfin la Tunisie, l’Algérie et le Maroc sortent du moyen-âge dans lequel les turcs les laissaient mariner.

La vidéo de Bourguiba, remettant enfin les pays et l’histoire réelle en place, est un petit bijou qui devrait se balader rapidement sur la toile.

OUI, nous avions une histoire, une terre et un traité, celui de San Rémo en 1920, ratifié par la SDN. Rien n’a été abrogé.

Cette terre est la nôtre et il devient urgent car l’antisémitisme mondial colporté par les arabo-musulmans et par les antisémites “classiques” nous presse d’agir rapidement.

Nos efforts (j’inclus par avance des hommes et femmes de ma connaissance partageant le même cheminement de pensée que moi), pour que ce MANTRA : 2 ETATS POUR 2 PEUPLES fasse partie du passé et que nous revenions aux fondamentaux.

Les arabes requalifiés de “palestiniens” par toutes les nations du monde n’ont absolument aucune base historique pour cette appellation.

Lorsque les “révoltes arabes” de la fin du XIXè siècles, celles du début du XXème siècle eurent lieu contre les juifs revenus sur leur terre ancestrale, la presse mondiale titrait : RÉVOLTES ARABES et non palestiniennes.

Il m’importe plus que jamais que ce mythe qui donne de la force aux antisémites du monde entier, qualifiant à nouveaux les juifs de “voleurs ou de tueurs” alors que cela dure depuis 2000 ans d’histoire chrétienne et 1400 ans de dogme islamique, doit cesser.

Ces deux dogmes issus du judaïsme et contenant des sentences graves sur “le père du monothéisme” AFIN DE REMPLACER et effacer jusqu’au nom d’ISRAËL continuent leurs crimes.
L’alibi “palestinien” est une telle aubaine !

Les arabes prétendument palestiniens ne sont que des instruments des pouvoirs vaticanesques, chrétiens orthodoxes et protestants et enfin musulmans sunnites et chiites.

Encore une fois, il faut se SUBSTITUER aux juifs pour prendre sa place et devenir le verus Israel
(verus, latin = véritable).
Oui. Quelle aubaine ce conflit israélo-arabo-musulman. On peut tranquillement continuer à haïr les juifs, à remplacer les juifs…Tout cela est bénéfique pour asseoir de vagues “légitimités dogmatiques et religieuses”.

Personne, au plus haut degré des nations unies, des cours européennes, des ligues de toutes sortes n’osera dire la vérité : “Nous sommes depuis le début dans une guerre de religions”.

Si l’état juif, exposait devant les membres de l’UNESCO et du monde entier, toutes les preuves archéologiques qu’il possède et qui attestent de son histoire sur la terre d’Israel et le royaume de Judée, je crains que par pur dogmatisme, ils refusent même de se déplacer et de voir de leurs propres yeux toutes ces merveilles.

Voilà maintenant plus de 50 ans qu’ils ont de nouveau réinventé l’homme juif d’Israel ! Il est le juif de toujours : le voleur (de terres), le tueur d’enfants…ignoble et pathétique.

Lorsque les juifs vivaient au milieu de leurs sociétés, cela les dérangeait et ils ne se sont guère privés de les massacrer, de les honnir et d’inventer des contes et légendes sur de prétendus “rites sataniques où des enfants chrétiens puis musulmans saignés par des juifs pour pétrir la matzah de Pessah”. Même les termes “sabbats de sorcières” sont inspirés du saint Shabbat qu’ils appellent dévotement “le jour du Seigneur”. 

La renaissance d’Israel a grandement choqué ces misérables qui aimaient leurs catéchèses antisémite qu’elle fussent chrétienne ou musulmane.

La vidéo que j’ai placée en préambule fera sourire. On y voit notre Léon Zitrone national présenter le JT du 20 heures.

Or, nous sommes en 1973 ! La date n’est pas anodine bien sûr. Précisément le 17 JUILLET 1973.

Moins de trois mois après les déclaration du Président tunisien, la guerre de Kippour éclatait.

La duplicité des arabo-musulmans, n’ayant pas de frontières, c’est le jour le plus sacré pour les juifs  qu’ils attaquèrent. Tant d’hommes moururent ce jour là.

A la maison, très jeune encore, je vis mes parents pleurer abondamment, ensembles. Ça, je ne l’avais jamais vu avant…On leur arrachait le cœur ! On arrachait le mien.

Sans prévenir nos parents, mes frères s’en allèrent dès le lendemain s’inscrire au consulat d’Israel en France pour faire leur devoir. L’honneur et le sionisme commandent à la maison.

C’est sans doute cela que le monde nous envie : Un cœur, une âme, un peuple qui n’a jamais renoncé même dans les pires moments de l’histoire.

Au nom de tous ceux qui sont morts pour que notre Israël renaisse après tant d’errance et de malheurs, nous ne devons pas abandonner le combat. JAMAIS.

Aujourd’hui bien plus encore, nous devons nous rappeler ce moment extraordinaire où nous devînmes un peuple en acceptant les lois morales que le monde entier dut se résoudre à adopter pour le bien commun.

Zakhor “n’oublie jamais qui tu es”.

Nina

Partager cet article
    Print       Email
  • Published: 2 années ago on 22 février 2017
  • By:
  • Last Modified: février 22, 2017 @ 2:29
  • Filed Under: Israël, Tribune Libre

26 Comments

  1. Victor dit :

    Il était pas si con , ce juif de Bourguiba , juste qu’avec son arrivée au pouvoir en Tunisie en 1956 , mes parents et d’autres tunes avaient compris qu’il fallait partir ailleurs , mes grands parents ont compris encore plus en partant directement en Palestine ( israel ) ,mais mes parents ont crus que la terre promise était la France …
    Quelle erreur !!!! ?

  2. Oui. Et reoui.
    Mais se bander les yeux est si economique. Que ne pardonne-t-on à un aveug, s’il renverse et cogne ?
    Je me souviens de ce monde, cette cohue, ce désespoir, rue Rabelais, et de cette attente pour s’inscrire, et s’offrir, pour le sable d’Ysraël, pour la Terre d’Ysraël, pour les Enfants d’Ysraël, comme chantait Guinzbar… Et ma deception pour le :on vous ecrira, tranquille, apaisé, apaisant… Et ma radio qui ne quittait pas mon oreille….
    À l’époque, je ne savais pas, encore, qu’un Dieu présidait au Destin d’Ysraël, et qu’Il verifiait chaque battement d’aile de papillon, ou la course effrénée d’un electron autour d’un atome d’hydrogène, dont Il permettrait sa fission…
    Merci Nina pour ce rappel… et ta patience.

  3. Damran dit :

    Il ne faut pas oublier que c’est l’immense Albert MEMMI qui a rédigé la constitution tunisienne, et qui a donné autant de libertés et de privilèges aux femmes, et à l’ensemble du peuple tunisien.

    Malheureusement, ce sublime auteur n’est pas invité sur les plateaux de télé, ni ailleurs.
    Ses propos dérangent tant que l’iMonde a écrit un article de deux pages sur son dernier livre sans en citer une phrase.

    Voilà ce qui arrive lorsque des illétrés et des crétins sont en charge de l’information en France et en Occident…

    • Yéhoudi dit :

      je vais beaucoup te décevoir

      Memmi fut connu grace a son premier roman ” la statue de sel” couronné par le Prix de Carthage

      roman presque autobiographique qui nous a enchantés a 17 ans

      aujourd’ hui pour un ado, rien de plus chiant a lire…

      j’ ai connu Albert Memmi…OK bon! c’était un auteur juif tunisien, moyen…de là a le qualifier d’ immense…faut remettre la lorgnette a l’ endroit

      mon souvenir du mec le plus marquant : un type imbuvable, prétentieux et volant comme l’ albatros au dessus des humains…

      rédacteur de la constitution Tunisienne ?? ah bon! elle est excellente cette nouvelle !!

      jamais entendu parler de cette énormité et je peux te dire que c’est le truc a faire bidonner tous les juifs tunes

      même l’ ami intime et d’études de Bourguiba, Maitre Charles Haddad il doit se bidonner dans sa tombe!

      lui, peut etre qu il y a participé, possible…

      quand a notre Si l’ Habib, quel visionnaire et quel réalisme

      quand au Si l’ Habib…affectueuse appellation des Tunisiens qui l’ accueillirent a la Goulette a son retour d’ exil, monté sur son cheval blanc, il fut le SEUL dirigeant arabe de ce Maghreb musulman qui avait tout compris et que la Jordanie (comme il le martèle) comme moi n’ était qu une invention merdeuse des anglais

      il a osé dire que oui! la palestine était là!!

      et que l’ Israel de la mer au jourdain était Israel…

      mais l’ aveuglement habituel des arabes fera que son prêche se paumera dans le désert

      dans les années 70, les arabes fabriquaient avec le KGB une Palestine qui les meneront a la ruine que l’ on connait !

      PS: ceux qui ont connu Bourguiba se souviendront avec un sourire de son “n’ est ce pas” qui émaillait ses discours tous les 7 mots… parfois c’était juste “s’pas ” 😆

    • Yéhoudi dit :

      ah! j’ oubliais

      “Malheureusement, ce sublime auteur n’est pas invité sur les plateaux de télé, ni ailleurs.”

      c’est que, vois tu, il aura 100 ans dans trois petites années

      je lui souhaite ad 120

      alors peut etre que presque centenaire il lui est difficile de se présenter en public ??

  4. Yéhoudi dit :

    l’oreille collée a la radio

    ce fut en 67, et plus tard en 73

    curieusement mes filles nont nées en 67 et en 73

    on a appelé la première Victoire 1 et la seconde Victoire 2

    on aurait pu… 😆

    NINA, tu dis

    “Grâce aux français, le marché aux esclaves dut fermer boutique ; un exemple parmi tant d’autres”

    on connait tous ce marché aux esclaves dans la Médina, célèbre sous le nom de Souk el Barka
    j’ ai connu le grand “ring” sur lequel les marchands d’ esclaves les exposaient a la vue des acheteurs

    ce souk depuis l’ abolition de l’ esclavage par les Français ( les méchants Français chers a l’ autre homo revélé) , du moins les rues adjacentes abrite toujours les bijoutiers
    domaine exclusif des juifs jusqu a la ruine de ce pays dite” indépendance” qui chassera tous les juifs
    tes parents comme les miens…ta mère qui portait jeune fille le même patronyme que moi..et que ton grand père dont je parlais hier avec “trés cher”

    parc contre pour l’ éclairage de nos amis et lecteurs, je veux dire que l’ esclavage , a ma connaissance n’ a jamais cessé en “cachette” dans ce pays de mairde

    nous avions comme voisins immédiats , mitoyens la maison d’ un musulman, connu sous le nom de El Haj Maherzi…, on ne voyait jamais la moindre fille ou femme de sa famille, recluses intégrales…le mec faisait lui les courses au dehors ( marché, épicerie,produits divers etc etc …)

    leur maison avait une fenêtre qui , elevée d’ un étage donnait directement sur notre courette

    ils avaient une bonne a tout faire , jeune adolescente qui avait une quinzaine d’années

    et qui ne sortait jamais, plus une prisonnière qu une bonniche

    elle était souvent punie par la femme du Hajj de mékouilles, et comble de cruauté, elle lui frottait les yeux avec de l’ harissa !!

    et la môme, qui gueulait au secours, n’ avait que ma mère qui montait sur une echelle pour la soigner et la soulager de cette torture

    je devais avoir une dizaine d’années

    ce ne sera que des années plus tard que j’apprendrais que la pauvre fille était en réalité une petite bédouine vendue par ses parents venant du sud, lors d’une de ces épouvantables disettes des années 40…qui faisaient des coupes claires parmi les gosses de ces arabes bédouins faméliques…et qui vendaient leurs mômes pour deux bouchées de pain a ces musulmans de la petite et moyenne “bourgeoisie”

    la môme s’ appelait “Téber”

    j’ apprendrais plus tard en cours d’ Arabe que ça signifie…”poudre d’ or”

    étonnant non ?? 😆

  5. Yéhoudi dit :

    chez E Bay

    Le défi de BOURGUIBA=Guerre et paix au moyen orient=Par Samuel Merlin=RARE 1968
    .

    État :Bon état
    “LIVRE RARE”

    19,90 EUR Achat immédiat

    xx

    j’ ai ce bouquin du “combattant suprême” (de volaille) 😆

    (ils sont tous kif kif ces “leader maximo” ou Caudillo et autres rois des cons…)

    • DAMRAN dit :

      Salut l’ami,

      Merci de ces infos qui permettent de recadrer mes propos.
      Curieusement, c’est Albert MEMMI lui-même qui a déclaré au cours de l’émission “Ce soir ou jamais/FR3” dédiée au “printemps arabe” qu’il avait rédigé la constitution tunisienne avec Bourguiba, et avait lancé le premier journal nationaliste.
      C’est Albert CAMUS qui a préfacé un de ses romans, avant d’être suivi par J.P. SARTRE pour le suivant.
      Par contre, il est vrai qu’il se poussait du col régulièrement durant ses interventions, et ne supportait pas d’être interrompu.

      Voilà, c’est ce que j’ai retenu de cette soirée au cours de laquelle il a malmené Tariq Ramadan et Alain Gretch.
      Et rien que pour ça, je lui exprime ma reconnaissance…

      • Yéhoudi dit :

        Salut Damran

        bien sur que je te crois

        que dire d’ autre que parfois la vieillesse est au delà du naufrage!!!

        ainsi il a eu ce phénoménal culot de s’ octroyer ne serait-ce qu une once dans la rédaction et la paternité de la constitution tunisienne !!

        mais cet imbuvable bonhomme n’ a AUCUN diplome!!

        il s’ est octroyé une position de philosophe aprés avoir fréquenté le lycée Carnot comme moi et des milliers d’ autres jeunes juifs tunes…

        rien de plus si ce n’ est la fréquentation de l’ université d’ Alger…et ensuite il a fréquenté la Sorbonne

        mais aucun titre universitaire…
        il prétend avoir enseigné a Carnot dans les années 53…faux! absolument faux!! j’ y était et les profs de philo de l’ époque c’étaient Brun, Fuselier, …mais jamais le Memmi

        en fait ce qui l’ a propulsé ce fut son premier roman autobiographique, préfacé par Camus: la Statue de Sel ( en souvenir de Agar) mais lui cette réécriture naive de son adolescence, ou il insiste lourdement sur ses expériences du bordel de Tunis ( quartier d’ Abdallah Guèche)que nous avons tous vécue, ne le transformera pas , hélas en statue de sel…il nous aurait épargné sa fatuité et la lourdeux orgueuilleuse de son “portrait d’ un colonisé”

        maskine de colonisé!!

        qui s’ enfuira vite vite en France dés l’ indépendance de la Tunisie…

        un migrant d’ avant la lettre!

        bien contents d’ avoir trouvé son “colonisateur” pour échapper a l’ arabisation de son pays

        TFOU! ala ouèjou !!

      • Yéhoudi dit :

        je continue

        et ce mytho aurait lancé le premier journal nationaliste tunisien avec Bourguiba

        la vieilles et le crétinisme du Memmi vont au delà du naufrage

        tiens lis ça a propos de ce journal qui se nommait “l’ Action” (el 3amal)
        “””””””””

        L’Action tunisienne, plus communément appelée L’Action, est un ancien journal francophone de Tunisie fondé par Habib Bourguiba le 1er novembre 1932 en tant qu’organe du Destour puis du Néo-Destour dès sa fondation en 1934.

        xxxxxx

        en 1932 Memmi le menteur avait 12 ans et en 1934 il avait 14 ans… l’ âge ou il nous raconte son dépucelage chez les prostituées d’ Abdallah Guèche, dans “la statue de sel”

        et en même temps il lançait un journal indépendantiste 😆 😆

        décidément il n’ a pas changé , toujours aussi menteur et mytho

  6. Ah Nina… Si javais une seule raison de ressentir quelque fierté d’un heritage tunisien, ce serait en m’y liant ce président Tunisien. Un véritable anachronisme de l’homme muzulman et arabe, qui a propulsé son pays du stade fel’lah
    à l’homme moderne, dans le seul temps de son règne.
    Il demeure, très loin devant, le seul interlocuteur valable pour le monde juif… et Ysraël .
    Nous n’avions pas vu ou su le distinguer… Dommage.

    ‘ Habib veut dire chéri… Bien le seul.

    https://m.youtube.com/watch?v=Atp9oU0kq_c

  7. trublion dit :

    Nina, vous êtes une vraie lionne de Juda. hazak.

  8. kurt haenel dit :

    C’est vrai qu’il faudra mettre enfin sur tapis ce qui s’est passé lors de la première moitié du 20ème siècle et aussi ce qui s’est passé au sud de la méditerranée.

    Donc ma proposition : ériger un monument à la mémoire de l’exode des juifs des pays arabes et un autre à la mémoire des juifs victimes du dhimmi-status. Le meilleur endroit pour ces monuments : à Jerusalem. Sur le monument du dhimmi status on pourra graver : plus jamais des dhimmis…
    Ceci dit, il faudra en faire toute une série de ces monuments parce qu’ils vont être détruits par les arabes en colère.
    Ces monuments auraient une fonction : lancer le débat sur ce qui s’est passé au début du 20e siècle, chose que la presse internationale a tendance à faire oublier.

    il y a autre chose qu’on n’entend jamais. Sous l’empire ottoman, juifs et arabes ont vecu partout sur cette terre au sud de la méditérrannée.

    Aujourd’hui, les arabes en ont au bas mot 8 million de km² et les juifs ont 30 000 km² et cela parait encore trop aux yeux de certains, qui ne sont pas anti-semites d’après leurs dires

    Bien souvent j’ai la facheuse impression qu’il y a beaucoup de capital arab dans les médias éuropéen

  9. Nitou dit :

    Juive de Tunis. partie en 1967 après les exactions contre les Juifs (synagogue saccagée, magasins des Juifs brûlés), j’adore vos commentaires justes et souvent pleins d’humour.
    Merci Elie de Paris, Yehudi et Victor. Merci aussi à Nina!
    Remettons les choses à leur place en donnant un maximum de visibilité à notre exode des pays arabes. Parlons-en et ne laissons pas celui-ci tomber dans l’oubli.
    Pensons à commémorer les 70 ans du vote du plan de partage de la Palestine à l’ONU du 29 novembre 1947!
    Il y a 70 ans que les Arabes justifient les maltraitances qu’ils ont infligées aux Juifs par ce vote.
    Comme s’ils avaient eu besoin de celui-ci pour traiter en dhimmis tous les “mécréants”…

  10. Gerco dit :

    “Mais, cette université fut ouverte aussi aux musulmans qui désiraient étudier”.
    Ce n’était pas une université mais une école qui préparait au Brevet élémentaire de l’époque, ensuite il fallait aller au lycée Carnot si l’on voulait pursuivre ses études, lycé Carnot oú les éleves comme les profs avaient une peur bleue des éleves de “l’alliance” pour leur “force” en maths.
    Dans mes classes de 3eme et de 4eme il avait 4 musulmams et un “francais”c-a-d un catholique. Ils sortaient au cours d’hébreu.
    Ami de mon pére (ils avaient la méme profession), Bourguiba ne cessait de lui répeter que les Juifs n’avaient plus leur place dans les pays arabes. Grace á ses conseils nous avons pu quitter ce pays plus tot que nos amis.
    Merci d’excuser les fautes d’accents

    • Yéhoudi dit :

      toi tu as surement connu Monsieur Béjà !

      ou encore Monsieur Slama ( alias Nimbus) 😆

      et la fenêtre au début de la cour ou le concierge Journo vendait ses casse-croute a travers la fenêtre

      10 centimes le pain fendu avec une giclée d’ Harissa…

  11. Gerco dit :

    (suite)
    Je suis un réfugié et la France ne m’a jamais aidé. Ni moi, ni mes amis, ni personne que je conaisse. Il y a je crois une association des Juifs qui ont fui les pays du maghreb.
    En Tunisie il n’y a plus que qq 1500 Juifs á Djerba qui s’en iront comme les autres

  12. Nina l interview fait 2mn30!!….et non 30secondes??!!…cad le sujet de votre article.Je vous ai compris,ya nina echitana.

  13. Yéhoudi dit :

    ma 3andèk ma ta3mal ya kassoul!! ? 😆

  14. nina dit :

    Euh…tu peux traduire Yéhoudi ? Que me veut ce Monsieur d’Alger ?

    @Nitou : Tous les juifs de Tunisie partis en Israel se sont retrouvés (ils n’étaient pas les seuls bien sûr) SOUS DES TENTES comme des réfugiés.

    Or, l’ONU a sans doute pensé que nous n’avions besoin de rien. Que nous étions tous riches et bien portants.

    Les arabes ont donc eu des tonnes de fric et d’aide tandis que les juifs des pays arabes n’ont eu que des tentes et une pelle pour construire leurs futurs habitations et encore…

    Je vous conseille l’excellent film de Claude Lanzmann : “POURQUOI ISRAEL”.

    Yéhoudi adorera car le seul moment drôle et cruel en même temps, c’est le reportage de tous ces tunes venus direct de Tunisie.

    Il y a un personnage fantastique dans le groupe qui dit : “On nous a mis dans des tentes et on nous a donné une pelle en nous disant : maintenant creuse et fais ta maison….”

    Ce brave tune, merveilleux et drôle a vraiment égayé le film de Lanzmann.

    Je ne te gâche pas la fin Yéhoudi mais si tu peux, procure toi ce DVD. Tu vas vraiment aimer, détester, rigoler, pester…tu ne vas pas t’ennuyer une seconde.

  15. Gerco dit :

    @ Yeoudi
    Bien sur.
    Beja,(qui te faisait aimer l’orthographe) Slama, Chaouat, (un prof d’italien extraordinaire), Castro, et le directeur Levy, un écrivain.
    Ya hasra. C’etait la belle vie.
    Il fallait se battre pour avoir un casse croute: On n’y arrivait pas toujours.
    Je ne t’apprendrai rien sur le tramway numero 6 !!!!!!!

  16. nina !!!..bonjour comment vas tu??..moi ca va..et toi est ce que ca va??..Voila la traduction.

    • Yéhoudi dit :

      tu n’ es pas plus arabo-musulman que moi, vilain mystificateur

      tes 8 mots n’ existent pas en arabe

      tu as simplement écrit

      “ya nina, ya chitana” ce qui n’ est pas méchant du tout

      je te rassures Nina, il t’ a traitée de “diablesse” ce qui est flatteur

      par contre je confie que ce Ibrahim n’ est rien d’ autre que le “Braham” de chez Harissa…un vieux kon qui avait réussi une fois a me mystifier

      s’il fallait une preuve, il ne répond même pas a ce que je lui demande en arabe

      “”ma 3andèk ma ta3mal ya kassoul!! ? :lol:”

      ou alors il n’ avait pas de traducteur disponible sous la main…

      encu…. de Braham…quand on veut faire le malin, on se munit de biscuits

      juif tune renégat et lèche tarma..

      il ne comprend pas plus l’ arabe que toi…la preuve !! allez Braham…fais comme le cerf, va bramer ailleurs maintenant que tu as été dévoilé Konnard!

  17. tounsi dit :

    http://www.harissa.com/D_Histoire/moncefbeyetlesjuifs.htm
    Petit rappel a ceux qui accusent les tunisiens d’etre antisemites. El Moncef bey a protege tous les tunisiens, juifs comme musulmans, et a categoriquement refuse d’appliquer les “lois iniques de Vichy”, lois de la honte.
    Cousins juifs, vous vous trompez de cible, les “musulmans” sont une menace pour les autres musulams, et seront probablement occupes a s’entre-tuer pour le pouvoir et l’argent pendant des decennies (shiites contre wahhabites, wahhabites contre sunnites, syriens contre turques, algeriens contre marocains…)

    Le vrai ennemi est celui qui a orchestre la shoah, celui qui pense qu’il est superieur aux autres par le simple fait d’etre ne.

    • Gally dit :

      Le vrai ennemi est celui […] qui pense qu’il est superieur aux autres par le simple fait d’etre ne.

      « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.»
      Coran, sourate 3 (Al-`Imrân) verset 110. Désolé de devoir te rappeler la réalité des faits.
      De même, évite de trop pipoter sur l’antisémitisme tunisien, tu as un certain nombre de commentateurs ici qui sont nés en Tunisie, et risquent de se montrer forts peu cordiaux quand ils vont t’expliquer pourquoi la communauté juive de Tunisie est passée de 105.000 âmes en 1948 (juifs présents en Tunisie depuis 2 millénaires, donc bien avant que les chameliers arrivés d’Arabie leur imposent pendant plus de 1000 ans le “choix” entre conversion et dhimmitude, choix qui a fait qu’hormis les juifs, tous les autochtones ont tout oublié de leurs racines) à 8.000 en 1972, et moins de 1.000 de nos jours.

    • Yéhoudi dit :

      le “tounssi” est encore un de ces Juifs tunes qui infestent le site arabophile “Harissa”

      vous allez nous faire chiller encore longtemps avec Moncef Bey ?? qui fut, certes un brave homme…

      va voir ducon ce qui se passe a Djerba avec la persécution depuis une semaine de Ari Bitène le restaurateur juif que des tunisiens musulmans s’acharnent a faire fermer le troquet restau au prétexte qu il vend du vin !!!

      et pendant que tu y es, pourquoi ne pas nous faire le panégyrique de Sidi Mahrez , le Saint Patron de Tunis et le lancer de ca canne qui créera la Hara !! au 17 eme siècle!!

      ya khalouade !!

      Tounssi, za3ma!!

      tu dois connaitre le proverbe

      “bète m3a l’ djaj wa saba7 iqa3qi 😆

      demande a ton copain Brahimou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Israël: la ferveur monte à Jérusalem avec l’emménagement de l’ambassade américaine !

Read More →