Catastrophiques rapports sur la torture pratiquée par les palestiniens… | JSSNews

Catastrophiques rapports sur la torture pratiquée par les palestiniens…

Publié le : 15 mars 2017

Pendant que Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne, et ses acolytes s’affairaient ces deux dernières semaines à lancer des avertissements au Président Trump le mettant en garde contre le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, des rapports concernant les conditions inhumaines et les violations des droits de l’homme dans une prison palestinienne de Judée-Samarie ont refait surface.

Cependant ces rapports ont été enterrés, avec les maltraitances, pour laisser l’attention se tourner vers les discours contre l’administration Trump. Le moindre mot prononcé par Abbas et des responsables de l’Autorité palestinienne concernant le possible transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem faisait les gros titres des principaux journaux et chaînes de télévision partout dans le monde.

À un moment donné il a vraiment semblé que les grands journaux occidentaux voulaient souligner et grossir ces déclarations pour tenter de faire pression sur Trump pour qu’il abandonne l’idée de déplacer l’ambassade à Jérusalem. Les journalistes occidentaux se précipitaient pour donner une tribune à tout responsable palestinien qui avait envie de menacer l’administration Trump.

Parmi ces menaces des avertissements selon lesquels le transfert de l’ambassade à Jérusalem « détruirait le processus de paix », « compromettrait la sécurité régionale et internationale » et « plongerait la région toute entière dans l’anarchie et la violence ». Des responsables palestiniens sont allés jusqu’à dire qu’un tel transfert serait considéré comme « une agression contre tous les Palestiniens, les Arabes et les musulmans ». Ils ont également menacé de « révoquer » la reconnaissance du droit à l’existence d’Israël par les Palestiniens.

Malheureusement, pendant que des responsables palestiniens de tous horizons politiques s’unissaient pour diffuser des gros titres chocs dans les grands médias dans le monde, ce qui était rapporté sur la torture des détenus palestiniens dans une prison de l’Autorité palestinienne n’a pas réussi à susciter l’intérêt des nombreux journalistes qui couvrent le conflit israélo-palestinien.

La torture pratiquée dans les prisons et les centres de détention contrôlées par l’Autorité palestinienne n’a rien de nouveau.

Ces dernières années les Palestiniens se sont habitués à entendre des histoires terribles sur ce qui se passe entre les murs de ces structures. Cependant, parce que ce ne sont pas les Israéliens qui commettent ces violences, ce qui est rapporté laisse les journalistes indifférents.

Un policier de l'Autorité palestinienne attaque des manifestants. ( Source de la photo : Page Facebook de « Palestiniens pour la Dignité »)

Un policier de l’Autorité palestinienne attaque des manifestants. ( Source de la photo : Page Facebook de « Palestiniens pour la Dignité »)

Un Palestinien qui montre Israël du doigt est certain que les journalistes l’écouteront avec attention. Quant un Palestinien se plaint de la torture aux mains des interrogateurs ou des agents de sûreté palestiniens, c’est considéré comme une vielle rengaine. Pire encore, c’est vu comme : « Oh, ces Arabes, à quoi est-ce qu’on peut s’attendre venant d’eux ? »

Paradoxalement, ce sont les organes de presse du Hamas et de l’Autorité palestinienne qui publient de tels reportages. Les deux partis publient régulièrement des articles sur les violations des droits de l’homme et les tortures dans les prisons et les centres de détention l’un de l’autre, ce qui s’inscrit dans les campagnes de dénigrement qu’ils mènent l’un contre l’autre depuis une décennie.

Les organes de presse affiliés au Hamas sont remplis d’articles qui documentent des cas de torture dans les centres de détention de l’Autorité palestinienne en Judée-Samarie. De la même manière, les organes de presse de l’Autorité palestinienne sont toujours très heureux d’entendre tout Palestinien qui est prêt à raconter ses épreuves dans une prison du Hamas dans la bande de Gaza.

En résumé : le Hamas et l’Autorité palestinienne, selon les témoignages et les articles, torturent dans leurs prisons. Ni l’un ni l’autre ne se soucie le moins du monde des droits des détenus et prisonniers et les deux se moquent des valeurs internationales des droits de l’homme. Mais parce que les organisations des droits de l’homme, les avocats et les parents se voient si souvent refuser l’accès aux prisonniers et détenus palestiniens du Hamas et de l’Autorité palestinienne, ils ne peuvent obtenir de renseignements venant directement des prisonniers eux-mêmes. Ce sont des gens qui sont torturés en prison !

Tout ceci est parfaitement logique : le Hamas est un mouvement islamiste terroriste qui ne considère pas qu’il est obligé de respecter les lois et traités internationaux concernant les droits de l’homme fondamentaux. En effet, le concept des droits de l’homme n’existe tout simplement pas sous le pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza où les libertés publiques, y compris la liberté d’expression et de la presse, sont inexistants.

Mais alors, comment l’Autorité palestinienne, financée par l’Occident, qui essaie depuis longtemps de faire partie d’institutions comme les Nations unies, explique-t-elle sa barbarie systématique ?

Cela fait des années que l’Autorité palestinienne agit en « État indépendant » reconnu par plus de cent pays. Dans ces conditions, les gouvernements étrangers, les contribuables américains et européens surtout, ont le droit, ou plutôt l’obligation de tenir l’Autorité palestinienne responsable de ses violations des droits de l’homme et d’exiger transparence et responsabilité. Ce droit découle du fait que l’Autorité palestinienne demande à faire partie de la communauté internationale en obtenant la reconnaissance d’un État palestinien. À moins, bien sûr, que la communauté internationale soit prête à accueillir un État arabe de plus qui piétine les droits de l’homme et torture dans ses prisons.

Les preuves les plus récentes de torture en Judée-Samarie ont été révélées dans un article en ligne sur un site web affilié au Hamas. Cet article donne des détails sur certaines des méthodes de torture employées par les interrogateurs de l’Autorité palestinienne et offre un aperçu unique des conditions dans lesquelles les prisonniers sont placés en détention. Cet article fait référence plus particulièrement à la Prison centrale de Jéricho qui est sous le contrôle de diverses sections des services de sécurité de l’Autorité palestinienne.

Ayant pour titre « Jéricho, un Fort de la Torture ? », l’article décrit des conditions à l’intérieur de la prison ressemblant à ces films à sensation qui passent sur les écrans de télévision pour attirer l’attention des téléspectateurs.

Un Palestinien récemment relâché de la Prison centrale de Jéricho est cité. Il raconte que quiconque arrive dans les lieux a d’abord les yeux bandés et les mains attachées derrière le dos avant d’être battu sévèrement par entre cinq et dix agents de sécurité. L’une des formes les plus courantes de torture dans une prison de l’Autorité palestinienne, raconte-t-il, s’appelle la position « shabah » : les mains du prisonnier sont menottées et il est pendu au plafond pendant plusieurs heures. Pendant ce temps, le détenu est battu sur toute la surface du corps. S’il essaie de bouger ou de changer sa position, les coups empirent. Parfois ce « shabah » se pratique dans les toilettes de la prison.

Une autre forme de torture notoire dans la Prison centrale de Jéricho est la « falaka » : les victimes sont battues sur les pieds nus. Selon le témoignage d’un autre ancien prisonnier, qui n’est identifié que sous le nom d’Abu Majd, il a subi cette « falaka » avec un tuyau de plastique pendant plusieurs heures à chaque séance. Parfois, l’un des « interrogateurs » le giflait pendant qu’on le frappait sur les pieds.

Abu Majd raconte qu’il a également subi une autre forme de torture connue : on lui demandait de « grimper » sur une échelle inexistante sur un mur. Comme il n’y a pas d’échelle, le détenu ne peut pas y monter et il est puni par des coups.

D’autres anciens prisonniers racontent que des privations de sommeil, une réclusion cellulaire ou une détention du détenu enfermé dans un petit placard, avec une climatisation puissante, sont des formes de torture couramment pratiquées dans cette prison. Ceci s’ajoutant à une violence verbale, bien sûr, et au fait que les prisonniers sont forcés de dormir à même le sol, sans matelas ni couvertures.

En 2013, selon certaines sources, deux Palestiniens sont morts sous la torture dans la Prison centrale de Jéricho à cinq jours d’intervalle. Leur identité étant Arafat Jaradat et Ayman Samarah.

Plus tôt ce mois-ci, le père de Ahmed Salhab, qui a été détenu récemment par les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne et emmené à la prison de Jéricho, s’est plaint d’une grave détérioration de la santé de son fils à cause des tortures subies. Le père a raconté que son fils souffrait de douleurs aiguës ayant résulté de coups qui lui ont été portés à la tête par ses interrogateurs.

On rapporte que des détenus dans des prisons palestiniennes ont fait des grèves de la faim pour protester contre leur incarcération et les tortures. Malheureusement pour eux, ce n’est pas dans une prison israélienne qu’ils font une grève de la faim, là où de telles actions attirent immédiatement l’intérêt des grands médias.

Une organisation des droits de l’homme basée à Londres a rapporté trois mille cent soixante-quinze cas de violations des droits de l’homme, détentions arbitraires y compris, par les forces de l’Autorité palestinienne en Judée-Samarie en 2016. Selon ce rapport, parmi ceux qui ont été détenus, des étudiants et des enseignants à l’université, ou des professeurs d’école également.

Pendant cette même année les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont également détenu vingt-sept journalistes palestiniens, comme l’a révélé ce rapport.

Les responsables politiques et des services de sécurité de l’Autorité palestinienne rejettent ces rapports, les qualifiant de « propagande » orchestrée par le Hamas. Mais on n’a pas besoin d’attendre que le Hamas parle au monde de torture et de violations des droits de l’homme aux mains des agents de sécurité de l’Autorité palestinienne. Parmi les milliers de Palestiniens qui ont vécu une incarcération dans les prisons et les centres de détention de l’Autorité palestinienne ces deux dernières décennies, nombreux sont ceux qui sont prêts à raconter leur histoire. Mais qui est prêt à les écouter ?

Pas les gouvernements occidentaux, ni les organisations des droits de l’homme, ni les journalistes. La plupart d’entre eux cherchent le mal en Israël et en Israël seulement. Pourtant une telle politique encourage l’émergence d’une dictature arabe de plus au Moyen-Orient. Pour le moment, les habitants de Jéricho continueront à entendre dans leur ville les hurlements des détenus qui sont torturés. Le reste du monde fermera les yeux, se bouchera les oreilles, et continuera à prétendre que tout est rose au pays d’Abbas.

Par Khaled Abu Toameh – Gatestone Institute – JSSNews
L’auteur est un journaliste primé.

15 Réponses à Catastrophiques rapports sur la torture pratiquée par les palestiniens…

  1. Elie de Paris Répondre

    15 mars 2017 a 12:54

    Qui rappelle les trainements d’hommes avec une corde, derrière une moto, dans les rues gazaouites, jusqu’à ce que l’écorché vif se désagrège ?
    Quid des executions à la kalache, , après les tor’tures, sous la musique c0ranique, d’opposants contre un mur, un sac de papier sur la tête…
    Les droits de l’homme sont de toute façons antagonistes à l’Izlam…
    Qui s’en soucit ?

  2. trublion Répondre

    15 mars 2017 a 13:10

    et les opposants jetés d’une toiture …

  3. Victor Répondre

    15 mars 2017 a 15:16

    Finalement , on m’a sussurer que les gazaouis sont tris content de vivre dans une prison à ciel ouvert plutot que dans une prison à ciel ferme , quoique les maltraitances et les tortures subies par les terroristes arabo-falestiniens qu’ils soient de gaza , ou de Judee et Samarie , sont les mêmes qu’en Turquie de ” Mindnight Express. …
    Le plus étonnant, effectivement , c’est l’absence totale des organisations des droits de l’homme pour protester , mais bon , peut être que dans ces cas précis, il ne s’agit pas d’êtres humains qu’on torture
    Mais quoi , alors …..😅😅😅😅😅

  4. Elie de Paris Répondre

    15 mars 2017 a 15:25

    D’une toiture ? De bidonville, c’est pas haut.
    D’un toit, non ?
    Les charniers qu’on trouvera quand le Jour viendra….
    Les nôtres sont de 3 à 4 millions dans les forêts d’Ukraine, Pologne etc…
    Le soir, les chiens hurlent a la mort, mais les Âmes,qu’on se consolle, sont bien passées par Ysraël.
    Depuis 1946…

  5. Ruthy Répondre

    15 mars 2017 a 16:48

    Ils n’ont qu’a demander l’asile aux saoudiens LOL
    Alors que la monarchie saoudienne est souvent accusée de violer les droits des nombreux travailleurs étrangers vivant sur son sol, un programme d’expulsion massif est actuellement étudié par les autorités.

    Un projet de loi réclamant l’expulsion de cinq millions d’immigrés, de nationalités diverses, a été déposé début mars au Majlis Al-Choura, un conseil consultatif nommé par le roi d’Arabie saoudite, rapportent plusieurs médias du pays cités par le Courrier international le 9 mars.

    Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

    «Ces étrangers ne sont pas là pour travailler de manière régulière, ni pour des raisons religieuses, mais pour coloniser notre pays», a assuré Sadaqa Al-Fadhel, auteur de la proposition, avant de poursuivre : «Ils forment comme un peuple intrus qui cherche à s’imposer dans notre pays à travers une occupation sournoise”

  6. Yéhoudi Répondre

    15 mars 2017 a 19:58

    je l’ ai toujours dit!!

    les Saoud sont en réalité des Juifs masqués!! comme le “concombre”….ou plutot les Meulons!!

    Abdel wahab, est un hérétique!! il les a tous entourloupés les Zarabes!!

    son père et sa mère faisaient leurs dévotions en sacrifiant l’ agneau de Pessah

    et , leur passé les rattrape, les preuves sont nombreuses:

    les chiites les haissent
    les sunnites, Malékites les détestent
    ils sont riches comme de vrais juifs
    ils ne partagent rien
    ils sont envahis de crevards parasites et viennent de s’ en rendre compte
    ils ont de belles bagnoles et de belles montres
    ils sont circonçis a la Youde
    ils sont trés généreux envers leurs épouses

    dont le surnom est JSP (Jew Saoudi Princess)

    et ils viennent de jeter bas le masque en reconnaissant que leur sauvegarde vitale passe par la protection de leur grand frère : Ysraïl :lol:

    rien que ce sens de la famille….il veut tout dire!

  7. Yéhoudi Répondre

    15 mars 2017 a 20:55

    Avis a ceux qui ne m’ ont pas reconnu…..

    je figure sur cette photo et beaucoup de potes m’ ont de suite reconnu et envoyé leurs félicitations par MP

    je suis le policier a casquette noire et a la matraque brandie qui va casser les dents a cette salaupe qui ose manifester et regarder un homme en face!!

    et on croirait qu elle va me giffler!!

    trop c’est trop!! il faut reconquérir le saint respect que la femme doit a l’ homme! toute sa vie…

  8. Yéhoudi Répondre

    15 mars 2017 a 21:13

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-le-terrible-bilan-de-six-ans-de-guerre_1889570.html

    xxxxx

    ahurissant!!!

    ce pays qui n’ a jamais cessé de combattre les hébreux, les juifs, et les Israéliens ets quasiment détruit a 80%

    1 million de morts et disparus en 7 ans de guerre civile

    12 millions de “déplacés et réfugiés” dans les pays alentour…

    des dizaines de factions ennemies les unes des autres et d’ elles mêmes

    des intervenants extérieurs ( Russie, Iran ,Turquie,Liban,) qui expérimentent leurs salauperies sur les civils

    des terros, illuminés qui se font exploser dans les mosquées

    de quoi consoler l’ âme de l’ immense Elie Cohen

    puissent ils ne jamais s’ en relever

    leur avenir est de plus en plus sombre, encore un état né d’ une dictature atroce qui va finir en 3 ou 4 états différents

    fini les belles soirées , dans les soirs d’été au bord de la Barrada maudits Syriens…Finis les beaux vergers de la Ghoutta…

    votre Barrada s’ est réchauffée pour devenir votre Hariq ..

  9. Victor Répondre

    15 mars 2017 a 21:42

    Moi , je t’ai reconnu , Poto , juste une précision, est ce que tu lui bien cassé les dents à cette fatma qui te manque de respect en levant la main sur toi ….😅😅😅😅😅

  10. Victor Répondre

    15 mars 2017 a 22:50

    Sont cons ces gazaouis , depuis que le gouvernement israélien à adopter une loi , pour réduire la sonorité
    Pour l’appel à la prière des muezzins , pour cause de gêne sur la population , les dirigeants terroristes du Hamas ont demandé aux muezzins frontaliers d’augmenter le volume de la sono !
    Rien que pour embêter les sionistes ! 🙄 des grands gamins , finalement , na-na-nere ….

  11. Amram Répondre

    16 mars 2017 a 00:08

    Victor
    Répondre
    15 mars 2017 a 22:50

    Les Israéliens n’ont qu’a couper le courant de Gaza pendant les appelles a la prière, heu! Vaut mieux pas, les médias vont se défouler, peut-être déposer plainte a l’ONU.

  12. Amram Répondre

    16 mars 2017 a 00:13

    Merci a JSSNEWS d’avoir changer les photos de l’accueil.

  13. Yéhoudi Répondre

    16 mars 2017 a 10:44

    VictorRépondre
    15 mars 2017 a 21:42

    xxx

    ah! mon bon ami! il suffirait de deux types comme toi et moi pour mettre un peu d’ ordre dans tout ce bazar stambouliote
    dire que les Saoud, sont en train d’ étudier comment virer 5 millions de non-nationaux, pour économies et surtout par méfiance envers le danger rapproché qu ils représentent pour leur royaume

    en toute sérénité, leur Majliss ne faisant aucun secret de ce projet aux yeux du monde

    vous avez entendu une seule voix qui proteste ??

    un seul média qui s’ y intéresse ??

    héhéhé! ce ne sont pas des Israéliens! ce sont des arbes mizilmons et dans ce cas…Motus et bouche cousue! on pourrait les indisposer…eux comme leur satellite quatariote…et là!! fini les trés gros cadeaux! a toute la pourriturepolitique de la France et de l’ Europe

    je vous laisse imaginer la réaction de cette vieille maquerelle d’ europe, si demain Israel décidait de se débarrasser de ses 1,5 million de citoyens “israéliens , arabes,musulmans”, allez! même d’ un seul petit million…histoire de rappeler a tous les oublieux qu’ Israel est un (seul) pays juif, et qu il a une bonne cinquantaine d’ états ou autres dictatures et royaumes musulmans

    mais, je sais que ça viendra…ça DOIT venir…la Jordanie !! mais bien sûr !! :lol:

    et là, tous ces couineurs, revendicatifs, pourront enfin avoir leur presque palestine…et Israel sera désinfecté de ces populations farcies d’ ingratitudes a tous les étages

  14. Victor Répondre

    17 mars 2017 a 11:04

    Bonne nouvelle que j’ai lu ce matin , mais qui ne me rend pas plus hollandais pour ça !
    Le fromage mou de France , vient de refuser de reconnaître l’état inventé falestinien après la demande des
    Sénateurs français et un certain Benoît Hamon ….
    Le mec , il veut pas faire comme Obama, une dernière crasse avant de partir ….😆😆😆😆

  15. allex Répondre

    19 mars 2017 a 12:36

    Pondre un rapport sur la torture de la part de palestiniens, ce serait comme démontrer que l’eau mouille. Les musulmans ont toujours été de grands spécialistes des pires tortures infligées aux hommes dans l’histoire et je ne vois pas pourquoi leurs frères y dérogeraient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *