Jean Lassale se déclare inspiré par la jeunesse israélienne | JSSNews

Jean Lassale se déclare inspiré par la jeunesse israélienne

Publié le : 20 avril 2017

Parmi tous les candidats en lice, un seul à avoir dévoilé sa vraie personnalité, celle de celui qui ne dit pas forcément tout haut ce que tout le monde pense tout bas qui dit ce qu’il pense et ce qu’il ressent dans la plus grande des simplicités. Et quand à 2 jours du premier tour, pour évoquer la richesse et le potentiel de la jeunesse, il fait référence aux très jeunes pilotes qui ont combattu les Arabes lors de la guerre des six jours et en sont sortis victorieux, on peut aisément dire dans son langage béarnais que “c’est couillu” ! Surtout dans le contexte actuel d’antisionisme et de déni d’Israël auquel les Français ont le droit depuis si longtemps… Un nouveau bon point pour Jean Lassalle qui, pour sûr, fera de lui, dès qu’­il sera élu comme il ne cesse de l’annoncer, un Président bien à part.

22 Réponses à Jean Lassale se déclare inspiré par la jeunesse israélienne

  1. Yéhoudi Répondre

    20 avril 2017 a 21:46

    je souscris trés volontiers a ces éloges du Jeannot, dont je me sens bien plus proche que de n’ importe lequel des autres …

    la France ce n’ est pas Paris

    et elle ne se résume pas a gauche, droite,centre

    et comme lui, ils sont bien plus nombreux ceux qui ont les pieds sur Terre

    et ne rêvent pas de sens dessus, dessous…

    é un païs…é una fior

    https://www.youtube.com/watch?v=-oeJB9Bvsrc

  2. Amram Répondre

    20 avril 2017 a 22:11

    De bons souvenirs pour nous et de très mauvais souvenirs pour d’autres, ça contrebalance les déclarations de Mélenchon.

    Lassalle, Kol hakavod.

  3. szmolski Répondre

    20 avril 2017 a 22:39

    Même si il a un certain charisme il n’est pas apte pour un poste de chef d’état, il est trop fantasque et pas assez formé; strictement rien à cirer qu’il soit pro-israélien ou non.

    • Gally Répondre

      21 avril 2017 a 17:19

      C’est sur que les présidents précédents ont fait preuves des qualités que tu prétends ne pas trouver chez Lassale :
      VGE : lycée Louis-le-Grand, double bac (philo et mathématiques) à 16 ans, Polytechnique (reçu 6ème du concours), ENA, inspection générales des finances. Bilan ? Eurabia, regroupement familial, défenseur d’une Europe supra-nationale
      Mitterrand : immensément intelligent et cultivé. Tellement de choses à dire sur la façon dont il a enfoncé la France que je vais éviter
      Chirac : Mat Sup à Louis le Grand puis ENA. On retiendra surtout de sa présidence le soutien à Saddam Hussein, ses sorties en Israël et sa diplomatie violemment anti-israélienne qu’il cachait sous une repentance de façade pour les juifs de la WWII et un immobilisme mortifère sur le plan intérieur
      Sarkozy, Hollande, ils sont assez frais pour ne pas avoir à épiloguer dessus.

      NB : être pro-israélien est significatif d’une chose : le mec pense tout seul, a des valeurs et le courage de ses opinions. Rien que ça fait qu’il vaut infiniment plus que les suscités qui furent pratiquement tous des putes à pétro-dollars.

  4. Marie Esther Répondre

    20 avril 2017 a 23:04

    Etant basque, évidemment j’adore Jean Lassalle et même si je peux chanter avec lui des chants basques et se canto, je ne voterai pas pour lui. Mais il est adorable…et de savoir qu’il aime Israël (enfin cela, je le savais déjà)

  5. Yéhoudi Répondre

    20 avril 2017 a 23:11

    normal….tu vois, le Jeannot, moi, il m’ a corrompu en m’ offrant son béret…de chez Basky’s :lol:

    Haut jeannot… van caminar van caminar

  6. Ruthy Répondre

    20 avril 2017 a 23:17

    Brave homme sans doute, mais il a un serieux probleme d’elocution. Bien ennuyeux pour aspirer a la presidence.

  7. allex Répondre

    21 avril 2017 a 00:55

    Quand il a terminé son tour de la France à pied, après plusieurs milliers de kilomètres, il a déclaré, et c’est bien le seul, qu’il avait croisé dans les banlieues le spectre de la haine anti juive, et bien sûr personne ne l’a écouté !

    Jeannot, “gardarem lou pais”, grâce à des gens comme toi !

  8. Maguid Répondre

    21 avril 2017 a 07:25

    Si je comprends bien Ruthy, tu vas choisir de voter pour Mélanchon
    qui lui n’a aucun problème d’élocution, c’est même le contraire;
    il a, en plus, celui de tous qui a la meilleure et plus percutante
    façon de s’exprimer.

  9. ELIOT Répondre

    21 avril 2017 a 09:21

    Un type sympathique et drôle qui fleure bon l’Euzkadi (pays basque). Mais, l’election présidentielle c’est quand même du sérieux et il faut absolument faire un vote anti-gauche et anti-islam (ce qui est la même chose), donc voter pour un candidat bien placé, c’est à dire Le pen ou Fillon…

  10. sylvie Répondre

    21 avril 2017 a 10:16

    Avec une grand-mère d’Oloron, et des ancêtres fabriquants de bérets, nous sommes Pais…Cependant, je ne vais pas si loin : je regarde aussi en arrière et je m’inspire de mon grand-père résistant de la première heure, lui aussi très jeune…
    Ma tante avait une photo d’Henri IV qu’elle vénérait !
    Enfin un candidat qui parle notre langue.
    Je voterai pour Jean au premier tour, car je partage tant ses idées que ses interventions, à l’assemblée ou en pays africains.

  11. Yéhoudi Répondre

    21 avril 2017 a 10:17

    “Le deuxième policier blessé a quitté l’hôpital George Pompidou
    Il a été touché par une balle qui a ricoché sur son gilet, et va être pris en charge pour un suivi psychologique.”

    c’est du propre !!

    on a l’ impression qu’un môme de jardin d’ enfant a été traumatisé par la maitresse qui l’ a grondé!!

    suivi psy ???????

    pour un flic censé , comme il l’ a fait abattre un nuisible!!

    on croit rêver parfois!

    et qu est ce qu il attend pour aller offrir des fleurs a la femme du déchet en proclamant “vous n’ aurez pas ma haine ! ” ??

  12. allex Répondre

    21 avril 2017 a 10:46

    Imaginons, comme l’a écrit l’éditorialiste Camus dans Charlie, le pire scénario catastrophe pour la France: Le Pen contre Melenchon, une facho de droite contre un facho de gauche !

    Pauvre de nous

  13. eitan Répondre

    21 avril 2017 a 11:54

    oui, c’est vrai, mais avec le Pen, on sait où on va!
    et puis c’est le seul homme candidat!
    c’est la seule qui en a.
    si j’étais Français, je voterai pour elle!
    NA!!!

  14. Yéhoudi Répondre

    21 avril 2017 a 17:33

    quand moi, mes lointains ancêtres étant Béarnais, issus de ce petit village

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Uzan

    je ne peux faire autrement que voter pour mon Païs , le Jeannot, au premier tour!!

  15. Ingrid Israël Anderhuber Répondre

    22 avril 2017 a 10:26

    Moïse aussi avait un problème d’élocution, et Dieu lui a adjoint Aaron pour parler à sa place (Exode 4, versets 10 à 16)…

  16. Neviya Répondre

    22 avril 2017 a 11:32

    Voilà le parcours du JEan Lassalle, c’est loin d’être un imbécile.

    Et n’oublions pas que Abraham, Isaac, JAcob, David, Moshé étaient bergers avant de prendre le pouvoir et probablement qu’ils nous paraitraient à nous aussi bizarres et fortement alcoolisés (pour oublier) Moshé était Bègue cela ne l’a pas empêché de diriger tout le peuple hébreux et de combattre Pharaon et sa grande armée avec de grands miracles !
    Faisons confiance à JEan LAssalle, c’est un brave type !

    “Je suis né dans la ferme de mes parents, en plein cœur du printemps pyrénéen, le 3 mai 1955. La ferme est située au fond de la vallée d’Aspe, sur un versant dont la pente est si forte qu’elle est aussi difficile à travailler. Quand arrivaient les beaux jours, mon père conduisait ses brebis en altitude, ce qu’on appelle chez nous « l’estive », au bord du lac d’Estaëns, en territoire espagnol.
    ELU ET DÉFENSEUR DE MA VALLÉE

    À la tête d’une liste de jeunes, j’ai été élu maire de ma commune, Lourdios-Ichère, à l’âge de 21 ans. Puis conseiller général, on dit aujourd’hui « départemental », à 26 ans. J’étais un maire et un conseiller général indépendant. De 1989 à 1999, j’ai présidé le Parc National des Pyrénées et, depuis 1994, l’Institution Patrimoniale du Haut-Béarn, que j’ai contribué à fonder. J’ai présidé pendant plus de 10 ans l’association des maires des Pyrénées-Atlantiques, et encore aujourd’hui, l’association départementale des élus de la montagne.
    L’ENVIE DE CRÉER, D’INNOVER

    Mon père blessé et immobilisé par une chute, j’ai assumé la charge de la très modeste exploitation familiale. Puis mon frère, qui venait d’avoir 18 ans, l’a reprise. Un ingénieur, qui créait son bureau d’études, m’a embauché, et m’a lancé dans les immenses chantiers d’équipement. Quand je suis devenu conseiller général, j’ai senti qu’il me fallait devenir indépendant, et je me suis lancé dans l’aventure comme ingénieur-conseil. J’ai introduit dans la région l’arrosage goutte-à-goutte. J’ai développé mon cabinet, l’ai animé pendant près de vingt ans, puis l’ai cédé à mes cousins et associés.
    DÉPUTÉ DE LA RÉPUBLIQUE

    En 2002, j’ai été élu, de nouveau à la surprise générale, à l’Assemblée Nationale. Je n’y ai jamais voté le contraire de ce que je pensais.

    Quand j’ai eu la conviction que l’État reniait des engagements très importants vis-à-vis d’une région entière, et qu’il enlevait aux territoires leurs services publics, je me suis levé dans l’hémicycle et j’ai lancé le chant Aqueros Mountagnos, interrompant le Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy à l’époque, en pleine séance des « questions d’actualité ».

    Quand on a voulu arracher à ma vallée une usine prospère, que nous avions consacré tant d’énergie à développer, j’ai jeûné 39 jours dans la salle des « Quatre Colonnes » de l’Assemblée nationale, j’ai perdu 32 kilos, jusqu’à obtenir l’accord nécessaire des industriels et de l’État. Je ne supportais pas que notre industrie s’effondre ou se délocalise dans le silence et la résignation.

    J’ai voulu montrer que le politique peut encore peser, et doit peser, sur les décisions économiques qui déchirent notre tissu social.
    RENCONTRER L’HOMME, À TRAVERS LE MONDE

    Quand j’ai senti qu’après les services publics, après l’activité économique, le lien social et humain entre Français était attaqué, je me suis mis en marche. J’ai entrepris, en 2013, un Tour de France à la rencontre des Français. Neuf mois, plus de 5000 kilomètres, des centaines et milliers de rencontres qui m’ont profondément marqué. Je l’ai prolongé en 2014 par un voyage dans quinze pays d’Europe.

    Depuis 2002, je préside l’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM) où plus de 60 pays sont représentés. Je vais en Amérique du Sud, en Asie dans l’Himalaya, en Afrique du Nord ou centrale, pour aider à sauvegarder ces territoires d’exception et la dignité des populations qui y vivent. L’UNESCO et le Conseil de l’Europe ont reconnu l’APMM comme partenaire officiel.
    EN MARCHE VERS L’ÉLYSÉE

    J’ai vécu dans ma vallée, j’ai vu en France et à travers le monde, la mondialisation financière bouleverser notre économie et notre société. Désindustrialisation et chômage, appauvrissement de nos campagnes, guerres du pétrole, paralysie accepté par des politiques aux ordres des marchés financiers. Je ne l’ai jamais accepté. Je ne le supporte plus. Je veux accompagner les hommes et les femmes qui aspirent de tout leur être au changement salutaire. Je marcherai avec toutes celles et ceux qui veulent rendre à la France son indépendance et la maîtrise de son destin. »

  17. allex Répondre

    22 avril 2017 a 17:26

    @ Sylvie

    Oloron Sainte Marie, à la limite du Béarn et du Pays Basque.

    Un périple sympathique si on va jusqu’à la forêt des Aldudes mais plutôt “usant” (allusion au post de Yehoudi) !

  18. christopher.dee Répondre

    22 avril 2017 a 23:12

    Lasalle a une véritable stature. Il mérite des responsabilités qu’il est capable de prendre et d’assumer. Ceux qui le regardent avec condescendance sont sensibles aux apparences pas au fond.
    Bref cinq candidats au top et d’autres ignorés, dommage; ces élections n’auront pas respecté les candidats. Rien de surprenant.
    Mais quel gachi face à un potentiel comme Lasalle; n’en déplaise à ceux qui se marrent devant son accent du terroir.

  19. Ruthy Répondre

    22 avril 2017 a 23:39

    Oui Maguid, je voterai Mélenchon, pour une France insoumise!

  20. Victor Répondre

    23 avril 2017 a 00:04

    Tu te trompes complètement, ma chère Ruthy , car si tu votes Mélanchon,
    Tu ne votes pas pour une France insoumise , mais pour une France soumise
    A l’islam ( encore un pléonasme ) ,😅😅😅😅😅

  21. szmolski Répondre

    23 avril 2017 a 00:22

    Gal.ly@
    21 avril 2017 a 17:19

    J’ai écouté le débat, pour ma part impossible de piger quoi que ce soit de cohérent chez Lassale, en faite je ne vois pas où il veut en venir, par-ailleurs je ne dis pas qu’il faille être un bac+10 pour être président mais dans l’imbroglio actuel avec l’Union Européenne c’est préférable, ce sont des élections liées à une situation inédite et explosive où il faille un chef et une forte personnalité, je suis moi-même le premier à mettre en avant la véritable intelligence qui n’a strictement rien avoir avec le niveau d’études, une personne très compétente peut en effet être très bête, c’est le cas de la plupart des politiciens actuels et de la majeure partie des universitaires, par-contre il peut arriver que certaines situations demandent que la compétence s’allie à l’intelligence. Je pense avoir une intelligence très vive (quand on l’est on le sait et on le dit) mais j’ai des compétences très moyennes, c’est comme ça.
    Un musicien d’oreille peut-être un génie de l’interprétation et un très bon musicien mais le jour où il devra transcrire ce qu’il joue sur papier ça posera un problème, à côté de cela il y des musiciens qui te retranscriront d’une traite une dictée de quatre instruments jouant simultanément mais qui jouent très mal, c’est ainsi que les grammairiens sont souvent des personnes qui ne savent pas écrire, c’est ce que j’appelle la culture Trivial Poursuite, les personnes qu’on voit dans les jeux télévisés des chiffres et ds lettres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *