Le taux de cancer de la peau dans la population juive mondiale explose | JSSNews

Le taux de cancer de la peau dans la population juive mondiale explose

Publié le : 5 août 2017

Avec toute la sensibilisation du public aux dangers de l’exposition au soleil, vous penseriez que les taux de cancer de la peau seraient en baisse ? Et bien, ce n’est pas le cas dans la population juive mondiale. !

En fait, le nombre de personnes ayant reçu un diagnostic de mélanome, la forme la plus mortelle de cancer de la peau, a monté en flèche au cours des trois dernières décennies. Et les Juifs sont plus à risque que les autres parties de la société.

Melanome ©wikipedia

Les statistiques sur le cancer de la peau sont terribles.

La plupart des mélanomes (et environ 90 pour cent des cancers de la peau sans-mélanome) sont associés à une exposition aux rayons ultraviolets du soleil. Chaque année, il existe plus de nouveaux cas de cancer de la peau que tous les nouveaux diagnostics de cancer du sein, du poumon et du colon combinés. Un Américain sur cinq développera un cancer de la peau au cours de sa vie, selon la Fondation pour le cancer de la peau.

La nouvelle est pire pour les juifs. Ceux qui ont une mutation dans le gène BRCA2 – augmentant le risque de développer des cancers du sein, des ovaires, de la prostate et du pancréas – courent également un risque accru de cancer de la peau.

Bien que près d’une personne sur 400 dans la population générale porte les mutations BRCA, parmi les Juifs, le taux est d’une personne sur 40 – ce qui rend les Juifs 10 fois plus susceptibles de développer un cancer.

Le melanome, tout en représentant moins de 1 pour cent de tous les cas de cancer de la peau, est responsable de la majorité des décès par cancer de la peau – environ 10 000 Américains chaque année. Le risque de mélanome est double s’il a eu plus de cinq coups de soleil, selon une étude de 2001.

Pour les patients dont le mélanome est détecté dès le début, le taux de survie à cinq ans est d’environ 98 pour cent. Mais le taux de survie tombe précipitamment si la maladie a atteint les ganglions lymphatiques ou se métastasise et se propage à d’autres organes.

Voici les bonnes nouvelles: les patients atteints de cancer de la peau ont une plus grande raison d’espoir grâce à la recherche de pointe sur le mélanome menée en Israël et aux États-Unis.

Le chercheur israélien Dr. Gabi Gerlitz de l’Université Ariel étudie le fonctionnement interne des cellules de mélanome qui migrent – metastasisent – dans l’espoir de déterminer comment bloquer ce processus.

Lorsque les patients ont un cancer, 90 pour cent d’entre eux meurent de la migration des cellules cancéreuses vers des organes vitaux, et non de la tumeur primaire, note Gerlitz. La question est, comment les cellules migrent-elles?

« Quand on regarde les cellules en mouvement, on voit des fibres appelées cytosquelettes qui aident les cellules à migrer ainsi qu’à se déplacer et à remodeler leurs noyaux », a déclaré Gerlitz. «Nous avons été les premiers à étudier ce processus. Plus tard, d’autres l’ont vu se produire dans les cellules de leucémie, de colon et de cancer du sein, ce qui suggère que c’est un phénomène général.

Une fois que Gerlitz a vu comment l’ADN se contracte pour migrer entre d’autres cellules, il a commencé à étudier comment et quand cette contraction affecte le gène. Ses recherches sont soutenues par le Fonds israélien pour la recherche sur le cancer.

« Une fois que nous comprenons parfaitement ce qui change dans les cellules migrantes, nous pouvons identifier les cibles pour le traitement des patients atteints de cancer », a-t-il déclaré.

Il y a donc de l’espoir… Mais en attendant: protégez-vous et protégez vos enfants et parents !

Par Valériane de Chardonnay – JSSNews

3 Réponses à Le taux de cancer de la peau dans la population juive mondiale explose

  1. szmolski Répondre

    6 août 2017 a 01:27

    Quand je lis toutes les causes et risques possibles de passer à trépas j’ai l’impression de faire partie d’un groupe de miraculés, bon, je coupe mon pc, à demain..peut-être.

  2. Elie de Paris Répondre

    6 août 2017 a 05:22

    Puisque ces mélanomes sont directement provoqués par les expositions prolongées aux UV (solaires ou en cabine), il suffit de changer de mentalité et restreindre quelque peu l’impudicité pour se préserver. Mais à l’heure de l’exhibition forcenée, que faire.
    Le problème est que la vigilance est endormie par ceux qui « prennent », par la mode ou les produits…
    Même chose pour la cigarette, vaporette, boissons chimiques petillantes, confiseries bourrées de sucres et additifs et tous ces produits qui nous empoisonnent tres certainement.
    Et qui enrichissent finalement toutes les filières, y compris medicales et de pompes très funèbres…
    Mieux vaut ajouter de la vie aux annees que des années à la vie, surtout malade.

  3. Biriouk Répondre

    8 août 2017 a 13:29

    c’est ce que je disais l’autre jour :
    vive le burkini !! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *