Un rapport dénonce la médiocre qualité du système scolaire israélien ! | JSSNews

Un rapport dénonce la médiocre qualité du système scolaire israélien !

Publié le : 17 août 2017

Israël est un chef de file international dans le domaine de la technologie de pointe, des avancées médicales, de l’agriculture et d’autres domaines. Les Israéliens qui réussirent ces efforts ont été formés en Israël. Cependant, un nouveau rapport de l’Institut Shoresh affirme que l’éducation israélienne est insuffisante. D’autres facteurs sont en jeu, semble-t-il.

Le nouveau rapport affirme que, malgré les dépenses considérables du gouvernement dans l’éducation, les Israéliens reçoivent une éducation de mauvaise qualité, les enseignants sont pauvres et n’ont pas les ressources nécessaires pour faire face à l’échec.

Le rapport a révélé que l’éducation d’Israël se classe parmi les plus bas dans le monde développé. Les résultats de la réussite israélienne sont catastrophiques: le pays est 24ème sur 25 de l’OCDE. Seule la Slovaquie faire pire.

“La question clé n’est pas le nombre de jours d’école ou le nombre d’heures de scolarité payées par le pays. Les problèmes primaires découlent de ce qui se produit réellement au cours du temps d’enseignement: ce qui est enseigné, le niveau d’enseignement et le genre de discipline”a déclaré le rapport, ce qui suggère que le problème pourrait se produire dans ce qui se passe pendant l’enseignement.

Cependant, le rapport n’ajoute pas un paramètre crucial: Israël est un pays qui absorbe des centaines de milliers d’immigrants, dont beaucoup proviennent de milieux très éloignés des questions sur les tests normalisés, qui sont également toujours basés sur la culture. Il faut des années, voire une génération, pour combler l’écart éducatif pour les étudiants immigrants moyens, parfois même pour leurs enfants.

Par Valériane de Chardonnay – JSSNews

14 Réponses à Un rapport dénonce la médiocre qualité du système scolaire israélien !

  1. de plus Répondre

    17 août 2017 a 03:25

    Je vais encore me faire basher, mais l’auteure de l’article ne cite à aucun moment le nom du fameux “rapport” qui décrirait une situation catastrophique du système scolaire israélien.

    Et bizarrement encore, c’est que mes chiffres, en provenance du PISA de l’ocde (je cite mes sources) sont carrément encourageants.

    http://www.oecd.org/pisa/data/

    bref…

    • Gally Répondre

      17 août 2017 a 15:28

      Oui, tu vas te faire bacher, vu que dans l’article il est bien écrit “rapport de l’Institut Shoresh” et qu’avec cela, il suffisait de 2 secondes pour trouver ledit rapport, 3ème réponse sur Google : http://shoresh.institute/ShoreshHandbook2017excerpts-EducationReportCard-eng.pdf

      Quand à trouver les chiffres PISA encourageants, faut vraiment se contenter de peu : non seulement, sur ton propre lien, Israël est en orange / rouge (la carte est zoomable, pour info), les chiffres “verts” ne correspondant pas au niveau mais à l’équité (homme / femme, par niveau social, …) mais surtout, la progression (faible) notée depuis le dernier rapport PISA ne peut faire oublier le classement, franchement mauvais. Heureusement que les Israéliens ne sont pas comme toi et ne se contentent pas d’une faible amélioration : il est depuis quelques temps largement discuté, en particulier en opposant les chiffres des réussites à d’autres tests que le PISA qui donnent un meilleur recul (PISA ne commence qu’en 2000 pour Israël) à ceux actuels, de revenir aux méthodes d’éducation des années 60-80, avant les délires “progressistes” qui ont ruiné le niveau scolaire dans tout le monde occidental. Nous en avions d’ailleurs déjà parlé l’an dernier : https://jssnews.com/2016/11/30/au-classement-des-mathematiques-timss-les-israeliens-passent-du-7eme-au-16eme-rang/

  2. hana Répondre

    17 août 2017 a 08:30

    ce n est pas a la maison que nos enfants ont appris a parler l hebreu. notre vocabulaire est pauvre et la plupart du temps nous parlons francais. j ai une fille qui a passe le tsav rishon a l armee[des epreuves en vue de l incorporation], on lui a pose des questions sur la signification de mots difficiles. elle nous a fait rire, en nous racontant qu elle s est demandee si on lui parlait pas une autre langue. elle a quand meme recu un tres bon resultat au tsav rishon. en Israel nous avons en plus l etude de la torah.

  3. trump Répondre

    17 août 2017 a 09:26

    Les 2 pays de l’ocde à la traîne dans l’éducation :Israël et les USA… Les Américains relèvent le niveau grâce aux collèges qui remontent le niveau désastreux des high schools mais avec un coût financier enorme ! En Israel, le faible niveau des lycées fait que l’accès aux universités est difficile vu le niveau exige aux examens d’ entrée. Consequences:souvent une année de remediation est nécessaire, après l’armée….

  4. Yéhoudi Répondre

    17 août 2017 a 09:42

    ” Il faut des années, voire une génération, pour combler l’écart éducatif pour les étudiants immigrants moyens, parfois même pour leurs enfants.”

    xx

    et nous n’oublions pas le QI désastreux de la population arabe “israelienne” qui fait plonger vers le bas…

    encore heureux que ce

    “””Israël est un chef de file international dans le domaine de la technologie de pointe, des avancées médicales, de l’agriculture et d’autres domaines.”””

    existe…

    génétique oblige chez les Juifs!

    Amusant …..la France est exactement dans la même situation

  5. szmolski Répondre

    17 août 2017 a 12:29

    Ma compagne était ouvrière manutentionnaire dans une usine communiste puis technicienne de surface en Belgique pourtant elle est dix fois plus intelligente que toutes ces gourdes de 25 ans que je vois sortir avec des doctorats et leurs ridicules chapeaux d’étudiantes carrés :ptdr:
    Quand j’étais plus jeune j’attachais beaucoup d’importance aux diplômes, avec le temps je me suis rendu compte qu’ils ne représentent que des performances exsangues qui n’ont que peu de rapport avec l’intelligence, malheureusement le diplôme universitaire est devenu un critère d’accession sociale un peu exagéré, c’est comme le permis de conduire, si vous l’avez pas même si vous roulez comme un as vous serez arrêté, alors qu’un danger public sachant à peine rouler mais avec le permis dans la poche ne sera pas inquiété.

    Je pense qu’il faille refondre tout ce système éducatif devenu obsolète, je suis pour la fin du monopole des universités et un déploiement d’écoles privées payantes ou d’enseignants qui travaillent à leur compte avec sa clientèle d’élèves, c’est à dire ubériser l’enseignement, les grosses entreprises devraient organiser de formations, les diplômes sont devenus plus des représentations sociales que le reflet d’un savoir bien acquis, mon père a un jour engagé un fourreur sorti avec un premier prix ( genre des arts et métiers) autrichien, le gas travaillait si mal que mon père l’a viré le premier jour, c’est bien triste mais le gas aurait provoqué une catastrophe, dans un métier le diplôme ne suffit pas, il faut être apprenti sur le terrain.

  6. Jg Répondre

    17 août 2017 a 14:07

    L education , est aux mains de la ” goche ” son emprunte est immense chez la majorite des fonctionnaires ! Israel a forme beaucoup d antisemites ! Et d antisionistes !

  7. Victor Répondre

    17 août 2017 a 15:04

    V’la que notre shmoulik nous revele que sa compagne est femme de menage mais dotee d’une intelligence hors du commun ?
    Il n’y a pas de sous-metier , tu sais ….
    Il n’y a que des sottes gens ! 😅😅😅

  8. Ruthy Répondre

    17 août 2017 a 15:23

    Szmolski
    Si tu n’existais pas, il aurait fallu t’inventer….😁
    Je kif toujours en te lisant

  9. meller danielle Répondre

    17 août 2017 a 15:59

    mon benjamin est un surdoue ses notes au bagrouyots a par les maths etaient des 9 et 10 et il n a jamais fait ses devoirs mais en cita aleph j a vite compris qu il avait une histoire d apprentissage de la lecture je l ai envoye un moS dans une misraquia ou la maitresse a vite vue l ennuie du dernier de sa classe il est passe a la tete de la classe et tres vite il a lut un boucquin apres l autre il n avait pas huit ans quand il a passe les examens pour les enfants surdoues puis l armee lui a paye ses etudes Je l ai vue une fois bosse c etait en a Hanouka durant sa terminale il avavit empruinte un boucquin d un copain et a travaille au sjet de la pchichometria du matin au soir et il a eu 600 ou 700 points Il travaille dans une boite de haute technologie comme annalyste le moi dernier sa boite l a envoye en France et au mois de septembre a cause de son boullot il sera a Londre NOUS NE PARLONS QU UNE SEULE LANGUE A LA MAISON L IVRIT CELA EST NORMALE
    ISRAEL FAIT BEAUCOUP POUR LES SURDOUES ET FAIT EGALEMENT BEAUCOUP POUR LES ENFANTS AYANT DES HISTOIRES MAIS TRES PEU POUR LES AUTRES

  10. Yéhoudi Répondre

    17 août 2017 a 16:57

    “ISRAEL FAIT BEAUCOUP POUR LES SURDOUES

    super…..au moins avec toi il n’ aura pas fait de folies, que des économies!

  11. Chantal Répondre

    17 août 2017 a 18:55

    Il y a quand même un petit détail qu’on ne prend pas en compte…
    Le système éducatif a cent ans de retard en général, les enfants d’aujourd’hui ne sont pas les enfants que nous avons été, ils grandissent dans un monde où la technologie grignotte les bibliothèques et la télé les aires de jeu. Les parents oublient souvent qu’ils sont les premiers enseignants de monsieur Bébé.
    Quant aux résultats aux tests- il fut un temps où les directeurs d’école ne les faisaient passer qu’aux bons élèves, les autres en étant généreusement dispensés. Aujourd’hui tous les passent, bons ou moins bons, bon-selon la norme des enseignants.
    Ayant moi meme un charmant gamin qui a fini sa scolarité entre des “bons”, juste des enfants que les parents ont fait asseoir à l’age de deux ans devant un livre de maths, arrivés à la maternelle(!!!) sachant lire et compter, mon fiston tout heureux de ne rien savoir de tout ça a beaucoup souffert d’être normal.
    Je suis pour qu’un enfant vive son enfance, ni test ni batata, et j’invite les parents à défendre son droit à etre un enfant et pas un petit génie affectivement retardé.

  12. Ruthy Répondre

    18 août 2017 a 06:32

    ״j’invite les parents à défendre son droit à etre un enfant et pas un petit génie affectivement retardé.״
    Ca c’est une phrase geniale!

  13. Thaurac Répondre

    19 août 2017 a 00:00

    Un conseil, ne laissez pas la gauche s’accaparer de l’éducation de vos enfants car ça va finir comme en france, ils s’occuperont plus de leurs salaires, congés revendications syndicales que du contenu des cours.
    Et de plus, ayant l’omni-sciences, il refuseront d’admettre que cela vient d’eux et refuseront de ce fait toute réforme, comme chez nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *