Discours intégral et en français de Donald Trump à l’ONU: “Voici la raison d’être des Nations Unies…” | JSSNews

Discours intégral et en français de Donald Trump à l’ONU: “Voici la raison d’être des Nations Unies…”

Publié le : 19 septembre 2017

Le président Donald Trump s’est adressé mardi à l’Assemblée générale des Nations Unies pour la première fois. Dans son discours, il s’est concentré sur la menace posée par la Corée du Nord, et sur le gouvernement iranien.

Trump s’est référé au leader nord-coréen Kim Jung Un en tant qu’«homme missile» et l’a décrit comme étant «une mission de suicide pour lui-même et pour son régime». Il a également menacé de «détruire complètement» la Corée du Nord si les États-Unis se trouvaient forcés de se défendre ou de défendre ses alliés “.

Sur l’Iran, Trump a exigé que «le gouvernement iranien cesse de soutenir les terroristes, commence à servir son propre peuple et respecte les droits souverains de ses voisins». Il a également critiqué l’accord nucléaire iranien, l’appelant, de manière caractéristique, «l’un des pires” ce qui est ” un embarras “.

© Youtube

Voici le discours intégral et en français de Donald Trump, Président des États-Unis d’Amérique, à l’ONU:

Monsieur le Secrétaire général, Monsieur le Président, Dirigeants du monde et délégués distingués, bienvenue à New York.

C’est un honneur profond de me tenir ici dans ma ville natale en tant que représentant du peuple américain pour m’adresser aux peuples du monde. Alors que des millions de nos concitoyens continuent de souffrir des effets des ouragans dévastateurs qui ont frappé notre pays, je voudrais commencer par exprimer mes remerciements à tous les leaders de cette salle qui ont offert de l’aide. Le peuple américain est fort et résilient, et ils sortiront de ces difficultés plus déterminés que jamais

Heureusement, les États-Unis ont très bien fonctionné depuis le jour de mon élection le 8 novembre dernier. Le marché boursier a atteint un niveau record, un record. Le taux de chômage est à son plus bas niveau en 16 ans, et grâce à nos réformes réglementaires et autres, nous avons plus de gens qui travaillent aujourd’hui aux États-Unis que jamais. Les entreprises avancent, créant une croissance de l’emploi que le pays n’a pas connu depuis très longtemps, et on vient d’annoncer que nous consacrerons près de 700 milliards de dollars à notre armée et à notre défense. Notre armée sera bientôt plus forte que jamais.

Depuis plus de 70 ans, en temps de guerre et de paix, les dirigeants des nations, des mouvements et des religions se sont présentés devant cette assemblée.

Comme eux, j’ai l’intention de m’attaquer à certaines menaces très graves dont nous sommes saisis aujourd’hui, mais aussi à l’énorme potentiel d’espoir qui est devant nous. Nous vivons dans une époque d’opportunité extraordinaire. Les percées dans la science, la technologie et la médecine permettent de guérir des maladies et de résoudre des problèmes que les générations précédentes pensaient impossibles à résoudre. Mais chaque jour apporte également des nouveaux dangers qui menacent tout ce que nous apprécions. Les terroristes et les extrémistes se sont rassemblés et se sont répandus dans toutes les régions de la planète. Les régimes voyous, ne font pas que soutenir le terrorisme, mais menacent également les autres nations et leurs propres peuples avec les armes les plus destructrices connues de l’humanité.

Les pouvoirs autoritaires cherchent à faire effondrer les valeurs, les systèmes et les alliances, qui ont empêché les conflits et ont promu la liberté depuis la Seconde Guerre mondiale. Les réseaux criminels internationaux, les drogues, les armes, les personnes, et les migrations de masse menacent nos frontières et ces nouvelles formes d’agression exploitent la technologie pour menacer nos citoyens. Pour le dire simplement, nous nous rencontrons à la croisée des chemins d’une promesse immense et un grand péril. C’est uniquement à nous de savoir si nous voulons élever le monde vers de nouveaux sommets, ou si nous souhaitons nous laisser embarquer dans une vallée de désespoir. Nous avons en notre pouvoir, si nous le choisissons, de sortir des millions de personnes de la pauvreté, d’aider nos citoyens à réaliser leurs rêves et veiller à ce que les nouvelles générations soient soustraites à la violence, à la haine et à la peur.

Cette institution a été fondée à la suite de deux guerres mondiales, pour aider à façonner ce meilleur avenir. C’est sur la base de la vision selon laquelle diverses nations pourraient coopérer pour protéger leur souveraineté, préserver leur sécurité et promouvoir leur prospérité. C’était dans cette même période il y a exactement 70 ans que les États-Unis ont élaboré le plan pour aider à restaurer l’Europe. Ces belles colonnes, elles sont les piliers de la paix, de la souveraineté, de la sécurité et de la prospérité. Le plan Marshall a été construit sur la noble idée que le monde entier est plus sûr lorsque les nations sont fortes, indépendantes et libres. Comme l’a déclaré le président Truman dans son message au congrès à ce moment-là, notre soutien à l’Europe est pleinement conforme à notre soutien aux Nations unies.

Le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de ses membres. Pour surmonter les périls du présent, et pour réaliser la promesse du futur, nous devons commencer par la sagesse du passé. Notre succès dépend d’une coalition de nations fortes et indépendantes qui embrassent leur souveraineté, font la promotion de la sécurité, de la prospérité et la paix, pour eux-mêmes et pour le monde. Nous ne nous attendons pas à ce que des pays différents partagent les mêmes cultures, traditions ou même systèmes de gouvernement, mais nous nous attendons à ce que toutes les nations respectent ces deux devoirs souverains fondamentaux, respectent les intérêts de leur propre peuple et les droits de tous.

C’est la belle vision de cette institution et c’est la base de la coopération et de la réussite. Les nations souveraines fortes ne laissent pas seulement aux autres pays leurs valeurs différentes, leurs cultures différentes et leurs rêves différents, coexister… mais travaillent côte à côte par respect mutuel. Les nations souveraines fortes laissent leur peuple s’emparer de l’avenir et contrôler leur propre destinée. Et les nations souveraines fortes permettent aux individus de s’épanouir dans la plénitude de la vie décidée par Dieu. En Amérique, nous ne cherchons pas à imposer notre mode de vie, mais plutôt à le laisser briller comme un exemple pour tout le monde.

Cette semaine donne à notre pays une raison particulière de se fier à cet exemple. Nous célébrons le 230e anniversaire de notre constitution bien-aimée, la plus ancienne constitution encore utilisée dans le monde d’aujourd’hui. Ce document intemporel a été le fondement de la paix, de la prospérité et de la liberté pour les Américains et pour d’innombrables millions de personnes dans le monde dont les pays ont trouvé l’inspiration dans le respect de la nature humaine, de la dignité humaine et de la règle de droit. Et la meilleure partie de la constitution américaine réside dans ces trois mots magnifiques: “nous le peuple.” Des générations d’Américains ont été sacrifiées pour maintenir la promesse de ces mots, la promesse de notre pays et de notre grande histoire.

En Amérique, les gens gouvernent, les gens dominent, et les gens sont souverains. J’ai été élu non pas pour prendre le pouvoir, mais pour donner le pouvoir au peuple américain, à qui il appartient. Dans les affaires étrangères, nous renouvelons ce principe fondateur de la souveraineté. Le premier devoir de notre gouvernement lui incombe de s’occuper de ses citoyens, de nos citoyens, de répondre à leurs besoins, d’assurer leur sécurité, de préserver leurs droits et de défendre leurs valeurs. En tant que président des États-Unis, je mettrai toujours l’Amérique en premier. Tout comme vous, en tant que leaders de vos pays, mettez toujours et toujours vos pays en premiers. [Applaudissements]

Tous les dirigeants responsables ont l’obligation de servir leurs propres citoyens et l’État-nation demeure le meilleur moyen d’élever la condition humaine. Mais offrir une meilleure vie pour notre peuple nous oblige également à travailler ensemble dans une étroite harmonie et l’unité, pour créer un avenir plus sûr et plus pacifique pour tous.

Les États-Unis seront pour toujours un grand ami du monde et surtout de ses alliés. Mais nous ne pouvons entrer dans un accord unilatéral où les États-Unis ne reçoivent rien en retour. Tant que je serai à ce bureau, je défendrai les intérêts de l’Amérique avant tout. Mais dans l’accomplissement de nos obligations envers nos États, nous nous rendons compte aussi qu’il est dans l’intérêt de tous de rechercher un avenir où toutes les nations peuvent être souveraines, prospères et sûres.

L’Amérique fait davantage que de parler des valeurs exprimées dans la charte des nations unies. Nos citoyens ont payé le prix ultime pour défendre notre liberté et la liberté de nombreuses nations représentées dans cette grande salle. La dévotion de l’Amérique est mesurée sur les champs de bataille où nos jeunes hommes et femmes ont combattu et ont sacrifié leurs vies à côté de celles de nos alliés. Des plages d’Europe, aux déserts du Moyen-Orient, aux jungles d’Asie, c’est un crédit éternel pour le caractère américain. Même si nous et nos alliés sortons victorieux de la guerre la plus sanglante de l’histoire, nous ne cherchons pas à gagner du territoire ou ne tentons pas d’imposer notre mode de vie aux autres. Au lieu de cela, nous avons aidé à créer des institutions comme celle-ci pour défendre la souveraineté, la sécurité et la prospérité pour tous. Pour les diverses nations du monde, c’est notre espoir.

Nous voulons l’harmonie et l’amitié, pas les conflits et les guerres. Nous sommes guidés par des résultats, pas des idéologies. Nous avons une politique de réalisme de principe, enracinée dans un but, des intérêts et des valeurs partagés. Ce réalisme nous oblige à faire face à la question que chaque leader et nation dans cette salle se pose. C’est une question que nous ne pouvons éviter. Allons-nous glisser sur le chemin de la complaisance, engourdis face aux défis, aux menaces et même aux guerres auxquels nous sommes confrontés, ou avons-nous assez de force et de fierté pour affronter ces dangers d’aujourd’hui afin que nos citoyens puissent profiter de la paix et de la prospérité ?

Si nous désirons élever nos citoyens, si nous aspirons à l’approbation de l’histoire, nous devons remplir nos devoirs souverains envers les personnes que nous représentons fidèlement. Nous devons protéger nos nations, leurs intérêts et leur avenir. Nous devons rejeter les menaces pour la souveraineté depuis l’Ukraine jusqu’à la mer du sud de la Chine. Nous devons respecter le respect de la loi, respecter des frontières et respecter de la culture, et l’engagement pacifique que cela permet.
Et tout comme les fondateurs de ce corps en avaient l’intention, nous devons travailler ensemble et affronter ceux qui nous menacent de chaos, de turbulences et de terreur. Notre planète aujourd’hui est de peuplée de petits régimes qui enfreignent tous les principes sur lesquels les Nations unies sont basées. Ils ne respectent ni leurs propres citoyens ni les droits souverains de leur pays. Si les nations justes, la plupart, ne font pas face aux méchants, alors le mal triomphera. Lorsque des peuples et des nations laissent l’histoire se dérouler sans agir, alors les forces de destruction ne font que gagner en pouvoir et en force.

Personne n’a montré plus de mépris pour les autres nations et pour le bien-être de leur propre peuple que le régime dépravé de Corée du Nord. Il est responsable de la mort par la faim de millions de Nord-Coréens. Et de l’emprisonnement, de la torture, du meurtre et de l’oppression d’innombrables autres. Nous étions tous témoins de l’abus mortel du régime quand un étudiant américain innocent, Otto Warmbier, est retourné en Amérique, pour mourir seulement quelques jours plus tard.

Nous l’avons vu dans l’assassinat du frère du dictateur, en utilisant des produits chimiques interdits dans un aéroport international. Nous savons qu’il a enlevé une jeune fille japonaise de 13 ans sur une plage dans son propre pays, pour l’asservir en tant que traductrice pour les espions de la Corée du Nord. Si cela n’était pas suffisant, à présent, la recherche imprudente de l’Armée nucléaire et des missiles balistiques de la Corée du Nord menace le monde entier avec une perte impensable pour la vie humaine. C’est un outrage de constater que certaines Nations ne font pas seulement du commerce avec un tel régime, mais ils forment, fournissent et soutiennent financièrement un pays qui met le monde en péril avec un conflit nucléaire.

Aucune nation sur Terre n’a l’intention de voir que cette bande de criminels s’arme avec des armes nucléaires et des missiles. Les États-Unis ont une grande force et une grande patience, mais si nous sommes forcés de nous défendre ou de défendre nos alliés, nous n’aurons d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord. L’homme missile est en mission de suicide pour lui-même et pour son régime. Les États-Unis sont prêts, disposés et capables, mais j’espère que cela ne sera pas nécessaire. C’est la raison d’être de l’ONU. C’est à cela que les Nations unies servent. Voyons ce que l’ONU va faire.

Il est temps pour la Corée du Nord de se rendre compte que la dénucléarisation est son seul avenir acceptable. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a récemment tenu deux votes unanimes de 15 sur 15, en adoptant des résolutions difficiles contre la Corée du Nord et je tiens à remercier la Chine et la Russie d’avoir adhéré au vote pour imposer des sanctions, ainsi que tous les autres membres du conseil de sécurité. Merci à tous les participants. Mais nous devons faire beaucoup plus.

Il est temps que toutes les nations travaillent ensemble pour isoler le régime de Kim jusqu’à ce qu’il cesse son comportement hostile. Nous sommes confrontés à cette décision non seulement en Corée du Nord, mais c’est le cas depuis bien trop longtemps déjà, avec un autre régime totalitaire, qui parle ouvertement de meurtres de masse, en promettant la mort à l’Amérique, la destruction d’Israël et la ruine pour de nombreux dirigeants et nations dans cette salle.

Le gouvernement iranien masque une dictature corrompue derrière la fausse apparence d’une démocratie. Il a transformé un pays riche, riche en histoire et en culture, en un état de voyou, économiquement épuisé, dont les principales exportations sont la violence, les effusions de sang et le chaos. Les victimes les plus nombreuses des dirigeants iraniens sont, en fait, leur propre peuple. Plutôt que d’utiliser leurs ressources pour améliorer la vie iranienne, leurs bénéfices pétroliers vont financer le Hezbollah et d’autres terroristes qui tuent des musulmans innocents et attaquent leurs paisibles voisins arabes et israéliens.

Cette richesse, qui appartient à juste titre au peuple iranien, s’appuie également sur la dictature de Bashar Al Assad, alimentant la guerre civile du Yémen et sapant la paix dans tout le Moyen-Orient. Nous ne pouvons pas laisser un régime meurtrier continuer ces activités déstabilisantes tout en construisant des missiles dangereux et nous ne pouvons pas respecter un accord s’il contribue à la construction éventuelle d’un programme nucléaire. L’accord de l’Iran était l’une des transactions les pires et les plus uniques auxquelles les États-Unis ont déjà participé. Franchement, cet accord est un embarras pour les États-Unis, et je ne pense pas que vous ne sachiez tout dessus. Croyez-moi.

Il est temps pour le monde entier de se joindre à nous pour exiger que le gouvernement iranien mette fin à sa mort et à sa destruction. Il est temps que le régime libère tous les Américains et les citoyens d’autres pays qu’ils ont injustement emprisonnés. Surtout, le gouvernement iranien doit cesser de soutenir les terroristes, commencer à servir son propre peuple et respecter les droits souverains de ses voisins. Le monde entier comprend que le bon peuple d’Iran veut un changement, et à part la vaste puissance militaire des États-Unis, le gouvernement iranien craint le plus le peuple iranien. C’est ce qui amène le régime à restreindre l’accès à Internet, détruire les antennes paraboliques, tirer sur les manifestants étudiants non armés et emprisonner les réformateurs politiques.

Les régimes oppresseurs ne peuvent durer pour toujours, et le jour viendra où les gens seront confrontés à un choix. Continueront-ils sur le chemin de la pauvreté, du sang et de la terreur, ou le peuple iranien retournera-t-il aux racines fières du pays en tant que centre de la civilisation, de la culture et de la richesse? Le soutien du régime iranien à la terreur est en contradictionMonsieur le Secrétaire général, Monsieur le Président, Dirigeants du monde et délégués distingués, bienvenue à New York. C’est un honneur profond de me tenir ici dans ma ville natale en tant que représentant du peuple américain pour m’adresser aux peuples du monde. Alors que des millions de nos concitoyens continuent de souffrir des effets des ouragans dévastant {dévastateurs} qui ont frappé notre pays, je voudrais commencer par exprimer mes remerciements à tous les leaders de cette salle qui ont offert de l’aide. Le peuple américain est fort et résilient, et ils sortiront de ces difficultés plus déterminées {déterminés} que jamais avec les engagements récents de nombreux voisins de l’Iran, qui veulent lutter contre le terrorisme et stopper son financement, comme l’Arabie saoudite au début de l’année dernière. J’ai été très honoré de m’adresser aux dirigeants de plus de 50 nations arabes et musulmanes. Nous avons convenu que toutes les nations responsables doivent travailler ensemble pour faire face aux terroristes et à l’extrémisme islamique qui les inspire.

Nous allons arrêter le terrorisme islamique radical parce que nous ne pouvons pas lui permettre de déchirer notre nation et, en effet, de déchirer le monde entier. Nous devons expulser les terroristes de nos nations, interdire leurs financements et toute forme de soutien à leur idéologie vile et sinistre. Il est temps d’exposer et de responsabiliser les pays qui soutiennent des groupes terroristes comme Al-Qaïda, le Hezbollah, les talibans et d’autres qui tuent des personnes innocentes.

Les États-Unis et nos alliés travaillent ensemble dans tout le Moyen-Orient pour écraser les terroristes et arrêter la réapparition des refuges qu’ils utilisent pour lancer des attaques contre l’ensemble de notre population. Le mois dernier, j’ai annoncé une nouvelle stratégie pour la victoire dans la lutte contre ce mal en Afghanistan. Désormais, nos intérêts de sécurité dicteront la longueur et la portée de l’opération militaire, et non de manière arbitraire ou politique. J’ai également totalement changé les règles d’engagement dans notre lutte contre les talibans. Et d’autres groupes terroristes.

En Syrie et en Irak, nous avons de grandes victoires et avons en vue une défaite durable de l’État Islamique. En fait, notre pays a fait davantage contre l’EI au cours des huit derniers mois que pendant plusieurs années combinées. Nous recherchons la désescalade du conflit syrien et une solution politique qui honore la volonté du peuple syrien. Les actions du régime criminel de Bashar Al Assad, y compris l’utilisation d’armes chimiques contre ses propres citoyens, même des enfants innocents, choquent la conscience de toute personne décente. Aucune société ne peut être en sécurité si les armes chimiques interdites sont autorisées à se propager. C’est pourquoi les États-Unis ont mené une attaque de missiles contre la base qui a lancé l’attaque.

Nous apprécions les efforts des organismes des Nations Unies qui fournissent une assistance humanitaire essentielle dans les zones libérées de l’EI et nous remercions particulièrement la Jordanie, la Turquie et le Liban pour leur rôle dans l’accueil des réfugiés du conflit syrien. Les États-Unis sont une nation compatissante et ont dépensé des milliards et des milliards de dollars pour soutenir cet effort. Nous cherchons une approche nouvelle pour la réinstallation des réfugiés, pour aider ces personnes et leur permettre un retour éventuel dans leurs pays d’origine. Pour le coût de la réinstallation d’un réfugié aux États-Unis, nous pouvons aider plus de dix réfugiés dans leur pays d’origine.

Grâce à la bonté de nos cœurs, nous offrons une aide financière aux pays hôtes de la région et nous soutenons les accords récents des pays du F-20 qui chercheront à héberger les réfugiés aussi près que possible de leur pays d’origine. C’est l’approche sûre, responsable et humanitaire. Pendant des décennies, les États-Unis ont répondu aux défis migratoires, ici dans l’hémisphère occidental.

Nous avons appris que, à long terme, les migrations incontrôlées sont profondément injustes tant pour les pays d’origine que pour les pays d’accueil. Pour les pays d’origine, il réduit la pression intérieure pour poursuivre les réformes politiques et économiques nécessaires et draine du capital humain nécessaire pour motiver et mettre en œuvre ces réformes. Pour les pays d’accueil, les coûts substantiels des migrations incontrôlées font naître de manière écrasante des citoyens à faible revenu dont les préoccupations sont souvent ignorées par les médias et le gouvernement.

Je tiens à saluer le travail des Nations unies dans la recherche de résolution des problèmes qui font que les gens fuient leur maison. Les Nations unies et l’union africaine ont conduit des missions de maintien de la paix afin d’apporter des contributions précieuses pour stabiliser les conflits en Afrique. Les États-Unis continuent de diriger l’assistance humanitaire dans le monde, y compris la prévention de la famine et secours, au Soudan du Sud, en Somalie, au nord du Nigeria et au Yémen.

Nous avons investi dans une meilleure santé et des opportunités partout dans le monde grâce à des programmes comme PEPFAR, qui finance la lutte contre leMonsieur le Secrétaire général, Monsieur le Président, Dirigeants du monde et délégués distingués, bienvenue à New York. C’est un honneur profond de me tenir ici dans ma ville natale en tant que représentant du peuple américain pour m’adresser aux peuples du monde. Alors que des millions de nos concitoyens continuent de souffrir des effets des ouragans dévastant {dévastateurs} qui ont frappé notre pays, je voudrais commencer par exprimer mes remerciements à tous les leaders de cette salle qui ont offert de l’aide. Le peuple américain est fort et résilient, et ils sortiront de ces difficultés plus déterminées {déterminés} que jamais sida, contre le paludisme, qui fait la promotion de l’agenda mondial de la sécurité sanitaire. Nous soutenons le fonds mondial pour mettre fin à l’esclavage moderne et finançons des femmes entrepreneurs pour responsabiliser les femmes partout dans le monde.

Nous remercions également (applaudissements)… Nous remercions également le secrétaire général pour avoir reconnu que les Nations unies doivent se réformer pour être un partenaire efficace pour faire face aux menaces à la souveraineté, à la sécurité et à la prospérité. Trop souvent, cette organisation n’a pas été axée sur les résultats, mais sur la bureaucratie et le processus. Dans certains cas, les États qui font perdre du temps, détournent les systèmes censés faire avancer les choses. Par exemple, il est une source massive d’embarras pour les Nations unies que certains gouvernements qui violent les droits de l’homme siègent au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Les États-Unis sont l’un des 193 pays des Nations unies, mais nous payons 22% de l’ensemble du budget et plus encore. En fait, nous payons beaucoup plus que le reste du monde. Les États-Unis supportent un fardeau inhérent aux coûts, mais pour être juste, si cela pouvait permettre d’atteindre tous ses objectifs déclarés, en particulier l’objectif de la paix, cet investissement en vaudrait facilement la peine. De grandes parties du monde sont en conflit et d’autres, en fait, vivent l’enfer, mais les personnes puissantes dans cette salle, sous la direction et les auspices des Nations unies, peuvent résoudre plusieurs de ces problèmes vifs et complexes. Le peuple américain espère qu’un jour, les Nations unies pourront être un défenseur beaucoup plus responsable et efficace de la dignité humaine et de la liberté dans le monde entier.

En attendant, nous croyons qu’aucune nation ne devrait supporter une part disproportionnée du fardeau, militairement ou financièrement. Les nations du monde doivent jouer un rôle plus important dans la promotion de sociétés sûres et prospères dans leur propre région. C’est pourquoi, dans l’hémisphère occidental, les États-Unis se sont opposés au régime corrompu de Cuba et ont embrassé le rêve durable du peuple cubain de vivre en liberté.

Mon administration a récemment annoncé que nous ne lèverons pas les sanctions contre le gouvernement cubain jusqu’à ce qu’il fasse des réformes fondamentales. Nous avons également imposé des sanctions étalonnées sévères au régime socialiste de Maduro au Venezuela qui a amené une nation en plein essor au bord de l’effondrement total. La dictature socialiste de Nicolas Maduro a infligé de terribles souffrances aux bonnes personnes de ce pays. Ce régime corrompu a détruit une nation prospère — nation prospère, en imposant une idéologie ratée qui a produit de la pauvreté et de la misère partout où elle a été essayée. Pour empirer les choses, Maduro a défié son propre peuple, volant le pouvoir de ses élus, pour préserver son règne désastreux. Les Vénézuéliens sont affamés et leur pays s’effondre. Leurs institutions démocratiques sont détruites. La situation est totalement inacceptable, et nous ne pouvons pas nous arrêter et regarder.

En tant que voisin et ami responsable, nous et tous les autres avons un but — ce but est de les aider à retrouver leur liberté, à retrouver leur pays et à restaurer leur démocratie. J’aimerais remercier les dirigeants de cette salle qui ont condamné ce régime et qui fournissent un soutien vital au peuple vénézuélien. Les États-Unis ont pris des mesures importantes pour rendre le régime responsable. Nous sommes prêts à prendre d’autres mesures si le gouvernement du Venezuela persiste sur son chemin pour imposer un régime autoritaire au peuple vénézuélien.

Nous avons la chance d’avoir des relations commerciales incroyablement fortes et saines avec de nombreux pays d’Amérique latine réunis ici aujourd’hui. Notre lien économique constitue un fondement essentiel pour faire avancer la paix et la prospérité pour tous nos habitants et tous nos voisins. Je demande à tous les pays représentés ici aujourd’hui d’être prêts à faire plus pour résoudre cette crise très réelle. Nous appelons à la restauration complète de la démocratie et des libertés politiques au Venezuela. [Applaudissements] Le problème au Venezuela n’est pas que le socialisme ait été mal mis en œuvre, mais que le socialisme a été mis en œuvre avec fidélité. [Applaudissements]

De l’Union soviétique à Cuba au Venezuela, partout où le véritable socialisme ou le communisme a été adopté, il a porté l’angoisse, la dévastation et l’échec. Ceux qui prêchent ces idéologies discréditées ne contribuent qu’à la souffrance continue des personnes qui vivent sous ces systèmes cruels. L’Amérique se tient avec toutes les personnes vivant dans un régime brutal. Notre respect de la souveraineté est également un appel à l’action. Toutes les personnes méritent un gouvernement qui s’occupe de leur sécurité, de leurs intérêts et de leur bien-être, y compris de leur prospérité. En Amérique, nous recherchons des liens plus étroits entre les entreprises et des échanges avec toutes les nations de bonne volonté, mais ce commerce doit être juste et doit être réciproque.

Pendant trop longtemps, les Américains ont appris que les échanges commerciaux multinationaux, le tribunal international et les puissantes bureaucraties mondiales étaient le meilleur moyen de promouvoir leur succès. Mais à mesure que ces promesses se sont écroulées, des millions d’emplois ont disparu et des milliers d’usines ont disparu. D’autres se sont joué des règles et notre excellente classe moyenne, longtemps la pierre angulaire de la prospérité américaine, a été oubliée et laissée derrière elle, mais ils ne sont plus oubliés et ils ne seront plus jamais oubliés.

Alors que l’Amérique poursuivra la coopération et le commerce avec d’autres nations, nous renouvelons notre engagement envers le premier devoir de chaque gouvernement, le devoir de ses citoyens. Ce lien est la source de la force américaine et celle de chaque pays responsable représenté ici aujourd’hui. Si cette organisation doit avoir à l’esprit de faire face avec succès aux défis qui nous attendent, cela dépendra de ce que le président Truman a déclaré, il y a environ 70 ans, de la force indépendante de ses membres. Si nous voulons embrasser les opportunités du futur et surmonter les dangers présents ensemble, il ne peut y avoir d’échappatoires pour les nations fortes, souveraines et indépendantes, nations qui sont enracinées dans l’histoire et investies dans leur destinée, les nations qui cherchent à se faire des amis, des alliés… et non à conquérir des ennemis.

En nous souvenant de la grande victoire qui a mené à la fondation de ce corps unitaire, nous ne devons jamais oublier que ces héros qui ont combattu contre le mal ont également combattu pour les nations qu’ils aiment. Le patriotisme a conduit les scrutins à sauver la Pologne, les Français à se battre pour une France libre et les Britanniques pour rester forts pour la Grande-Bretagne. Aujourd’hui, si nous n’investissons pas nos cœurs, nos esprits et nos nations, si nous ne construisons pas de familles fortes, de communautés sécuritaires et de sociétés saines pour nous-mêmes, personne ne peut le faire pour nous.

C’est l’aspiration ancienne de tout peuple et l’envie la plus profonde qui vit à l’intérieur de chaque âme sacrée. Donc, laissez-la être notre mission et laissez-la être notre message au monde. Nous nous battrons ensemble, nous nous tiendrons ensemble et nous nous unirons pour la paix, pour la liberté, pour la justice, pour la famille, pour l’humanité et pour remercier le Dieu puissant qui nous a tous fait. Merci, Dieu vous bénisse, Dieu bénisse les nations du monde et Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique.

Merci beaucoup. [Applaudissements]

Traduit de Vox —Par JSSNews

31 Réponses à Discours intégral et en français de Donald Trump à l’ONU: “Voici la raison d’être des Nations Unies…”

  1. benkahloun67 Répondre

    19 septembre 2017 a 19:52

    Kol Hakavod Donald Trump Hazak ou Baroukh

  2. Yéhoudi Répondre

    19 septembre 2017 a 19:57

    trop long…….

    pourquoi tous les diseurs de discours sont atteints de cette logorhée?

    je ne saisis pas…

    vint a trente ligne c’est un maximum…..au delà tu lis en losange, tu entends en pensant au coquetèle qui va suivre, bref! tu te fais chiller….

    rien de plus rasoir que ces bla bla bla interminables, rédigés par des “Nègres” et récités par des lecteurs impitoyables….

    je me souviens du dictateur cubain, l’ affreux Castro dont les discours pouvaient durer 4 heures…..

  3. trump Répondre

    20 septembre 2017 a 07:15

    @Yehudi,

    C’est la tradition ….
    Il a bien tres bien décrit les DEUX principaux problemes de la planete: lisse lame et le socialisme
    Je craignais ,depuis le depart de Steve Banon et sous l’influence de sa fille et son genre bobos, qu’il inflechisse sa course vers le camp sinistre mais il n’en est rien, BH”

    Shana Tova u Metuka a Toutes et Tous,

    doc

  4. François Répondre

    20 septembre 2017 a 08:20

    MACRON devrai s’inspirer du discourt du président TRUMP. Un responsable d’une nation doit assurer la sécurité des citoyens, la liberté, l’indépendance économique de son pays, sa prospérité et la joie de vivre dans son pays sécurisé. MACRON fait tout le contraire et le peuple français le chassera tôt ou tard. PSYCHOPATE, iln’a pas conscience de ce qu’il fait et de plus n’aime pas les français.

  5. Victor Répondre

    20 septembre 2017 a 08:48

    Tres bon discours de Donald Trump , meme si mon Pote Yéhoudi le trouve trop long , c’est quand meme moins long qu’une chanson d’oum kaltoum ! :lol: :lol: :lol:
    SHANA TOVA ! a tous et toutes pour une année de miel … :cool:

  6. szmolski Répondre

    20 septembre 2017 a 09:43

    Moi j’adore Trump cependant comme pour chaque aspect positif que je défend je ne peux être en accord avec tout, je veux dire que ce qui rend un américain heureux ne rendra pas nécessairement d’autres peuples heureux, en effet, moi j’observe les choses dans leur fine granulation, il en résulte que selon moi ce qui est bon pour l’Amérique (et les pays occidentaux se dirigeant vers le modèle de société à l’Américaine) ne l’est pas forcement pour d’autres cultures, quand je vais en Pologne par-exemple je découvre des choses très intéressantes, la propreté, le civisme, le respect des vieux, un attachement naturel au bien-être naturel, malgré certains points noirs dans l’ensemble la vie d’un polonais modeste est beaucoup plus saine que celle d’un français moyen ou d’un américain moyen, je pense que le monde slave (excepté la partie sud qui tire plus sur le monde méditerranéen) devrait se séparer du monde occidental pour défendre son propre modèle de société, malheureusement ces peuples, qui pour moi constituent une véritable civilisation, sont forts divisés, les perles émanant de leurs cultures risquent de disparaître dans cette horrible mondialisation. En Russie les fours à micro-ondes et les ogm sont interdits pour des raisons de santé, en Pologne les bus sont climatisés, quand on va dans les zones HLM polonaises l’organisation est admirable, c’est sécurisé et c’est entouré de parcs à couper le souffle entretenu par une armée de jardiniers, il y tout à proximité, une petite clinique, des magasins de victuailles, il y en a d’ailleurs tous les 300 mètres, même dans les hameaux les plus reculés du pays il y a des épiceries hyper-fournies avec des produits de qualité moyenne nettement plus élevée qu’en Europe de l’ouest, pas besoin d’aller dans les grands ensembles commerciaux, il y a pourtant plus de grands magasins type Carrefour qu’en France, mais le gouvernement protège ses citoyens, il trouve un juste équilibre entre les bienfaits du capitalisme et leur culture du bien-être paysan, le gouvernement a même conservé les restaurants d’état où les gens de petite condition peuvent aller manger pour 4 ou 5 euros, et pas de l’industriel, de la vraie cuisine maison.
    Il faut certes défendre les valeurs de base commune à tout l’humanité comme le fait Trump, mais ce qui pour moi a tout autant d’importance c’est que les nations gardent leur souveraineté nationale, culturelle et identitaire. Je pense que quand l’Europe sombrera dans l’anarchie, la guerre civile, l’islamisation, le multiculturalisme et la faillite économique, le peuple polonais lui survivra car il a une identité forte, car son économie du bien-être de base se suffit encore à elle-même, elle produit tout, et même si il n’y a plus rien les gens savent cultiver et vivre de leur jardin, c’est un peuple rural, vous grattez un polonais et vous trouvez un paysan, la Pologne survivra aussi parce que la religion catholique les protège de la décadence socialiste et des excès du capitalisme nord-américain, il y a encore des valeurs et une transmission, la cellule familiale existe encore.
    Le jour où les citadins américains ou français ne pourront plus faire leurs courses dans leurs grandes surfaces ils vont crever la gueule ouverte alors que les polonais survivront.

  7. Coulibaly Répondre

    20 septembre 2017 a 10:16

    Je viens de m’impregner du magnifique discours de Trump. Et j’ai vraiment mal au ccoeur de voir que les chaines comme France 24 n’ont retenu que les mots “détruire totalement la Corée du nord” et en interprétant ce discours comme oppose a celui du Président francais …

  8. Ruthy Répondre

    20 septembre 2017 a 10:35

    Je vous souhaite a tous et a toutes, une douce annee de bonheur!

  9. ELIOT Répondre

    20 septembre 2017 a 11:49

    Tiens, un mec “qui en a”, monstre ses muscles face à un,voyou et la “communauté internationale” habituée à la soumission devant les racailles et pes tyran s’en émeut. Les mêmes qui se seraient émus que l’on montre ses muscles face à hitler avant la guerre. Eh bien tant mieux!

  10. guy poron Répondre

    20 septembre 2017 a 12:04

    Shama tova! Chaque mot est pensé et une source de lumière! Pour Yehoudi, il faut savoir que beaucoup dempersonnes ont besoin de mots RÉPÉTÉS afin de pouvoir les enregistrer! Le Président Trump préfèrerait certainement n´avoir à dire que les derniers mots “D.ieu vous bénisse, D.ieu bénisse L´Amérique”! Oui, c´est cela, AMEN!C´est très fort!

  11. Yéhoudi Répondre

    20 septembre 2017 a 15:22

    on l’ a échappé belle en France!

    j’ ai craint qu on ne nous assomme avec le nouvel an juif de demain…..qu on en fasse trop, comme pour les Ramadons, les Aïd, petit et grand, les Pelerinages du Hadj a la Mecque ….

    ouf! on a été ignorés et c’est génial……

    par contre j’ ose espérer que Noël sera fêté dignement et partout….. Comme Yennayer ou le nouvel an Chinois!

    merci a tous les médias d’ avoir fait ce plaisir aux Juifs

    OUBLIEZ NOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!! on ne vous demande rien d’ autre…

  12. ELIO Répondre

    20 septembre 2017 a 15:47

    Les médias qatarises ne nous oublieront pas Yehoudi. S’ils ont “oublie” Rosh Hachannah alors qu’ils en font des tonnes pour le Ramadan, ils ne nous oublieront pas quand il faudra vomir leur haine d’Israel et défendre les “povres misilmons palestiniens opprimés par il siounistes”. Pays de dhimmis’finira dans le ventre des muzz…

  13. Nitzotz Répondre

    20 septembre 2017 a 17:20

    Admirable discours, très bonne traduction… deepl point com ?
    Après les années noires Obama (sans jeu de mot), les visages radieux de Bibi et Sarah, à la toute fin de la vidéo (voir sur Dreuz) font plaisir à voir.

    Hors sujet, mais info pour une fois positive sur Israël relayée par LeFigaro et l’Immonde :

    Israël envoie des soldats ingénieurs
    Israël a annoncé l’envoi au Mexique d’une équipe de 70 soldats formée notamment d’ingénieurs, au lendemain d’un puissant séisme qui a fait plus de 200 morts. Les soldats devaient quitter Israël vers 15 heures (14 heures à Paris) et arriver 18 heures plus tard, a indiqué le porte-parole militaire israélien Jonathan Conricus.
    L’équipe sera composée de 25 ingénieurs, qui auront pour mission d’inspecter des bâtiments afin d’évaluer leur sécurité, a-t-il déclaré aux journalistes. “Nous avons décidé de nous concentrer sur l’ingénierie et les évaluations (du danger), car il s’agit d’une priorité (…) dans la zone sinistrée au Mexique”, a déclaré Jonathan Conricus.

    Chana Tova Oumetouka à toussetoutes (avec veto pour Enderlin, Soros et Zemmor, quand même)

  14. popi soudure Répondre

    20 septembre 2017 a 19:41

    chana tova a tous les amis de JSS ! santé et bonnes choses …!

  15. szmolski Répondre

    20 septembre 2017 a 19:52

    Coulibaly@
    20 septembre 2017 a 10:16

    FRANCE24 est une chaîne de merde, une véritable fenêtre de propagande pro-palo et pro-UE (devenu le cheval de Troie de l’islamisation et de la fin de la démocratie), FRANCE24 c’est quasi AL JAZIRA numéro 2, vu que cette chaîne est également diffusé en arabe elle ne cesse de mettre de la pommade, c’est même pire qu’EURONEWS, et pour le comble même I24NEWS est plus au moins vendu au politiquement correct. Moi ça fait environ 3 ans que je ne lis plus aucun article ni ne visionne aucun des grands médias subsidiés par l’establishment d’état avec l’argent public ou ceux dont les grandes entreprises multinationales détiennent des parts de marché, ils vont souvent de pair, c’est une perte de temps, vous risquez juste de gâter vos neurones. Nous n’avons malheureusement plus de médias indépendants, même SPOUTNIK parfois un tantinet antisémite et conspirationniste (selon les journalistes) est devenu plus fiable, dans l’Union Européenne on assiste à une véritable pravdadisation de l’information.

  16. szmolski Répondre

    20 septembre 2017 a 20:03

    Coulibaly@
    20 septembre 2017 a 10:16

    Ce qui m’a définitivement dégoûté des grands médias nationaux c’est justement la couverture sur D.TRUMP, j’ai pu mesurer leur degré de malhonnête et de parti-pris stupéfiants, la victoire de Trump leur a ôté la dernière contenance et la dernière crédibilité, après leur campagne hystérique contre Trump on sait désormais quoi s’en tenir.

  17. AYIN BEOTHY Répondre

    20 septembre 2017 a 21:52

    que ce soit trop long m’importe peu, il suffit de lire en diagonale.
    Mais les fautes et les erreurs dans la traduction m’importent bcp !
    Si JSSnews a envie d’une traduction corrigée par mes soins sur son adresse-mail, qu’on me le dise, je le ferai .
    Chana tova !

    • Gally Répondre

      21 septembre 2017 a 00:32

      Je t’en prie, si tu as le temps de le faire, je mettrai à jour avec plaisir ;)

  18. AYIN BEOTHY Répondre

    20 septembre 2017 a 21:54

    “en attente de modération” ?
    qu’est-ce que j’ai fait à l’hydre aux cent yeux de la modération ?

    • Gally Répondre

      21 septembre 2017 a 00:33

      Tu as changé de pseudo, tout simplement (tu es passé de AYIN à AYIN BEOTHY)

  19. serge Répondre

    20 septembre 2017 a 23:20

    TRUMP a décédé de parler avec son cœur et ses tripes, fini le langage qui ne veut rien dire, les flatteries la langue de bois étant une langue d’Hypocrite qu’ose définir comme le langage DIPLOMATIQUE. Ce qu’il faut est de s’exprimer avec ce que l’on ressent se le dire face a face et prouver que l’on peut et prêt a aller jusqu’au bout pour faire triompher la vérité. Deux saloperies ont noircies le cœur de l’homme, LE NAZISME ET LE COMMUNISTE et maintenant nous faisons face au NAZISLAMISTE et nous devrons le détruire lui aussi. TRUMP est l’homme tout désigné pour mettre les poins sur les (i) et les barres sur les (t) Fini les folies.
    Il sera un GRAND PRÉSIDENT, ce sera dur et sans quartiers face aux socialistes de tout crin, la gauche sale qui fraye avec le communiste comme la bête MÉLENCHON et l’Autre CONNARD MACRON L’HYPOCRITE.

  20. Silue Kassoum tenan Répondre

    21 septembre 2017 a 00:21

    Bien dit même si les médias disent que l’essentiel de vos discours est la destruction de la Corée du nord et l’hor la défaite des terroristes ,inefficacité de l’ONU, respect des états (ex:respecter les différents cultures des peuple) donc nous qui voulons la vérité,nous somme accourant maintenant les médias veulent enlever Trump au pouvoir malgré leur échec, non seulement ils ont perdu la crédibilité de la dignité, je les regarde pour les images(France 24 etc..), vivre le prsd Trump que dieu vous bénie, un mot pour macron,quand nos états africains auront des présidents digne pour récupérer nos états a vous le pouvoir français, vous allez imposé a vous nos peuple comme tu le fait sur l’Afrique actuellement, le cailloux va bau fait ou duré sur l’arbre c’est pas son demeure ,c’est sur la terre que dieu bénie l’Afrique

  21. Yéhoudi Répondre

    21 septembre 2017 a 09:25

    c’est mignon ça

    “l’ arbre n’ est pas la demeure du caillou”

    comme

    “l’ élysée n’est pas le demeure de Macroude”

    ou encore
    “l’ ONU n’est pas l’ habitat des états voyous” ….mais celle a Urbain…comprenne qui pourra

  22. Yéhoudi Répondre

    21 septembre 2017 a 10:07

    les grands chefs iraniens se déchainent pour Roch Ha chana

    xxx

    Le chef de l’armée iranienne jure de raser des villes israéliennes à “la moindre erreur”

    Le général Abdolrahim Mousavi prévient que le “régime sioniste” ne survivra pas 25 ans de plus
    TIMES OF ISRAEL STAFF 19 septembre 2017, 11:31

    xx

    Ainsi donc le big boss des armées iraniennes veut raser gratis des villes israéliennes

    il vient de gagner son titre de comique, ce Figaro, en devenant :

    le Barbier de ces villes !! :lol:

    et , pour le comique, son blaze (Moussavi) -ou Moussaoui, dans le monde arabe- signifie “adepte de la foi de Moïse”

    sans doute d’ anciens juifs ayant été obligés de se convertir a l’ islam, comme ce fut trop souvent le cas dans ce monde Musulman de mairde! surtout préoccupé de convertir sous la violence a sa foi (souvenir des Juifs de Fès, convertis de force absolue a l’ islam, au cours de leur histoire en terre musulmane marocaine)

    ces konnards croyant ainsi s’ emparer du génie Juif qu ils n’ ont jamais été capables d’ avoir dans leur race

    et ce n’ est pas 5778 ans qui auront raison de ces a peine 14 siècles d’ obscurantisme fanatique, actuellement en crise fièvreuse….un gros suppo a l’ uranium enrichi étant prescrit dans ce cas pour faire tomber cette fièvre…

    et n’ oublions pas nos frères juifs de Touggourt en Algérie, eux aussi convertis de force par les Almohades…qui sont toujours la fine fleur , aujourd’ hui musulmane, de cette ville dattière réputée (dattes M’raïer)

    en tout cas, au premier jour de notre nouvelle année, je veux vous dire que les gosses de cette ville ont conservé un jeu pluricentenaire d’ origine juive
    ils jouent a la “dinette” aux environs de Pourim et chantent une chansonette dont je ne me souviens que de quelques lignes…

    “Kopparatkom Atrouss

    koparatna Allouche …. etc … ”

    quelle émotion de retrouver le mot de Kappara dans cet endroit…malgré tout ce temps écoulé depuis le vol de leur religion juive.

    traduction
    “votre kappara est un bélier, la notre est un agneau”…

  23. Yéhoudi Répondre

    21 septembre 2017 a 10:17

    ” (souvenir des Juifs de Fès, convertis de force absolue a l’ islam, au cours de leur histoire en terre musulmane marocaine)

    j’ ai omis de préciser: à QUATRE reprises !! en moins de 7 siècles

    et rappelons encore que ces descendants de Juifs, connus sous le nom de Baladiyines, ont donné au Maroc ses élites intellectuelles, commerciales,financières, politiques

    ne se marient qu entre eux, préférant l’ endogamie au “mélange” avec les “chorfas” , variété de “vieux-chrétiens” musulmans :lol:

    mais , réflechissez! ces deux espèces de voyous convertisseurs de juifs, les chrétiens de l’ Ibérie, comme les Musulmans du Maghreb ( et d’ ailleurs) avaient du comprendre déjà, confusément que ce Peuple était bien le meilleur des Peuples et ils ont tenté de s’ en attribuer, en les volant, les graines du Judaisme

    ou, va savoir…..volonté du Patron ? de semer dans cette immense friche couverte de mauvaises herbes quelques graines qui amélioreraient la qualité des plantations et de la récolte ???

    souvenir de tous nos frères, soeurs, et hommage a leur mémoire au seuil de cette nouvelle année a quatre chiffres…que nos ennemis se consolent…notre Patron offrira lui même le Kidouche pour le futur nouvel an a 5 chiffres (le Patron serait peut etre bien Tune ????) :lol:

  24. Jmn26 Répondre

    21 septembre 2017 a 11:09

    En ce qui concerne le traitement médiatique de Trump dans les médias français trop souvent l’économie l’emporte sur l’impartialité.

    Trump se fait traiter de fou, de malade, sur les tv françaises par certains chroniqueurs ou journalistes qui reprennent simplement ses excès en occultant le fond du problème.

  25. serge Répondre

    21 septembre 2017 a 19:27

    Jmn26

    Même chose au Canada surtout, dans la province de québec toute francophone, c’est du copié collé sur la France maison mère du québec qui se croit mandataire de sauver la langue française en terre d’Amérique. Nous ne sommes pas français et ne le serons JAMAIS.
    Je ne déteste pas cette langue mais je déteste la mentalité de LOOSER
    des français, ils ont le drapeau blanc toujours prêt a battre au vent devant l’adversité. On appelle ça par chez nous CAPITULARD. On se prépare même a ramasser les nouveaux français ceux que la France n’a pas besoin et qui viendront grossir les rangs de nos bons petits canadiens français peut être pour ramasser des fraises et des légumes dans les champs.

  26. AYIN BEOTHY Répondre

    21 septembre 2017 a 22:06

    Gally,
    je viens d’envoyer la traduction du discours corrigée à l’adresse-mail proposée pour contacter la rédaction.
    Ai-je bien écrit ? “v2chardonnay@yahoo.com”

    À propos de pseudo, souvent les infos à joindre aux commentaires sont pré-remplies – mais parfois elles ne le sont pas et je ne me souviens plus du pseudo, d’où problème…
    En fait de pseudo, c’est mon nom. Et/ou mon prénom.

    Bonne nuit !

    • Gally Répondre

      22 septembre 2017 a 02:09

      Il me semble, je vais lui demander confirmation (je ne la contacte jamais par mail :P )
      Je vais lisser tes pseudos à cette version ci.

  27. trublion Répondre

    22 septembre 2017 a 11:04

    Ami Yéhoudi,
    quel est le comble pour un curé architecte ? réponse : rénover l’habitat urbain.
    :-)

  28. Yéhoudi Répondre

    22 septembre 2017 a 14:07

    en effet!! mais il économise sur ses frais de transport, car ses habits ça sert d’ auto !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *