Le discours intégral et en Français de B. Netanyahu à l’ONU (19/09/2017) | JSSNews

Le discours intégral et en Français de B. Netanyahu à l’ONU (19/09/2017)

Publié le : 21 septembre 2017

Texte intégral du discours du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à l’Assemblée générale des Nations Unies, le 19 septembre 2017:

Monsieur le Président, mesdames et messieurs,

Nous sommes au milieu d’une grande révolution, d’une révolution pour Israël parmi les nations. Cela se produit car tant de pays du monde se sont finalement réveillé et ont conscience de ce que Israël peut faire pour eux. Ces pays reconnaissent maintenant ce que de brillants investisseurs comme Warren Buffet et d’excellentes entreprises comme Google et Intel, ont reconnu et connu depuis des années: qu’Israël est le pays de l’innovation – le lieu de la technologie de pointe dans l’agriculture, l’eau, le cyber la sécurité, la médecine, dans les véhicules autonomes – vous le dites, nous l’avons.

Ces pays reconnaissent maintenant les capacités exceptionnelles d’Israël dans la lutte contre le terrorisme. Ces dernières années, Israël a fourni des renseignements qui ont empêché des dizaines d’attaques terroristes majeures dans le monde entier. Nous avons sauvé d’innombrables vies. Vous ne le savez peut-être pas, mais vos gouvernements le savent, et ils travaillent en étroite coopération avec Israël pour garder vos pays en sécurité et vos citoyens en sécurité.

J’étais ici l’année dernière et j’ai parlé de ce changement profond dans la position d’Israël dans le monde et je regarde ce qui s’est passé depuis, en un an: des centaines de présidents, de premiers ministres, de ministres des Affaires étrangères et d’autres dirigeants, se sont rendus en Israël, plusieurs pour la première fois.

De ces nombreuses visites, deux étaient vraiment historiques. En mai, le président Trump est devenu le premier président américain à inclure Israël dans sa première visite à l’étranger. Le président Trump s’est rendu au kotel, au pied du mont du Temple, où les temples du peuple juif s’élevaient pendant près de mille ans. Lorsque le président a touché ces pierres anciennes, il a touché nos coeurs pour toujours.

En juillet, le Premier ministre Modi est devenu le premier Premier ministre indien à se rendre en Israël. Vous avez peut-être vu les images. Nous étions sur une plage à Hadera. Nous avons roulé ensemble dans une jeep équipée d’un dispositif de dessalement portatif qu’un inventeur israélien a imaginé. Nous avons enlevé nos chaussures, nous sommes allés marcher dans la Méditerranée et avons bu de l’eau de mer purifiée quelques minutes plus tôt. Nous avons imaginé les possibilités sans fin pour Israël, l’Inde, pour toute l’humanité.

Au cours de la dernière année, Israël a accueilli tant de leaders mondiaux et j’ai eu l’honneur de représenter mon pays sur six continents différents. Un ans. Six continents.

Je suis allé en Afrique, où j’ai vu des innovations israéliennes augmenter les rendements des cultures, transformer l’air en eau, lutter contre le sida.

Je suis allé en Asie, où nous avons approfondi nos relations avec la Chine et avec Singapour, et élargi notre coopération avec nos amis musulmans en Azerbaïdjan et au Kazakhstan.

Je suis allé en Europe, à Londres et à Paris, à Thessalonique et à Budapest, nous avons renforcé nos liens de sécurité et économiques.

Je suis allé en Australie, devenant le premier Premier ministre israélien à visiter nos grands alliés Down Under.

Et la semaine dernière, je suis allé en Amérique du Sud, en Argentine et en Colombie, puis je suis allé au Mexique, en devenant, croyez-le ou non, le premier Premier ministre israélien à visiter l’Amérique latine.

Après 70 ans, le monde embrasse Israël, et Israël embrasse le monde. Un ans. Six continents. Maintenant, c’est vrai, je n’ai pas encore visité l’Antarctique, mais un jour, je veux y aller aussi parce que j’ai entendu dire que les pingouins sont aussi des partisans enthousiastes d’Israël. Vous riez, mais les pingouins n’ont aucune difficulté à reconnaître que certaines choses sont en noir et blanc, sont correctes et fausses.

Malheureusement, en ce qui concerne les décisions de l’ONU concernant Israël, cette reconnaissance simple est trop souvent absente. Elle était absente en décembre dernier lorsque le Conseil de sécurité a adopté une résolution anti-israélienne qui fait reculer la cause de la paix.

Elle était absente en mai dernier, lorsque l’Organisation mondiale de la santé a adopté – vous devez écouter cela… l’Organisation mondiale de la santé a adopté une résolution parrainée par la Syrie qui a critiqué Israël pour les conditions de santé sur le plateau du Golan !

Comme le disait le grand John McEnroe, «Vous ne pouvez pas être sérieux!» Je veux dire, c’est absurde.

La Syrie a bombardé, affamé, gazé et assassiné des centaines de milliers de ses propres citoyens et a blessé des millions d’autres, alors qu’Israël a fourni des soins médicaux à des milliers de victimes syriennes de ce même carnage. Pourtant, qui critique l’Organisation mondiale de la santé? Israël.

Il n’y a donc pas de limite aux absurdités de l’ONU en ce qui concerne Israël?

Eh bien, apparemment non, car en juillet, l’UNESCO a déclaré la tombe des Patriarches à Hébron, site du patrimoine mondial palestinien. C’est pire que les Fake News. C’est une histoire fausse. Entendez-vous, il est vrai qu’Abraham, le père d’Ismaël et d’Isaac, est enterré là-bas, mais aussi Isaac, Jacob, Sarah, Rebecca. Sarah est un nom juif, et Leah, qui sont simplement décrites comme patriarches et matriarques du peuple juif. Vous ne lisez pas cela dans le dernier rapport de l’UNESCO.

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez lire cela dans une publication quelque peu plus importante – c’est ce qu’on appelle la Bible. Je le recommande fortement. Je vois même qu’elle a 4 ½ étoiles sur 5 sur Amazon. Et c’est une excellente lecture. Je la lis chaque semaine.

Mesdames et messieurs, un moment pour être sérieux: malgré les absurdités, malgré la répétition de ces événements farceux, il y a des changements. Lentement mais sûrement, il y a des signes de changement positif, même aux Nations Unies.

Monsieur le Secrétaire général, j’apprécie vivement votre déclaration selon laquelle le refus du droit d’Israël d’exister est de l’antisémitisme, simple et pur. Maintenant, c’est important, car pendant trop longtemps, l’épicentre de l’antisémitisme mondial était juste ici, à l’ONU. Et bien que cela puisse prendre plusieurs années, je suis absolument convaincu que la révolution dans les liens d’Israël avec les nations individuelles sera finalement reflétée dans cette salle des nations. Je le dis parce qu’il y a aussi un changement marqué dans la position de certains de nos amis.

Grâce au soutien sans équivoque du président Trump à Israël dans ce corps, ce changement positif se renforce. Alors, merci, président Trump. Merci d’avoir soutenu Israël à l’ONU. Et merci pour votre soutien, Ambassadrice Nikki Haley. Merci d’avoir dit la vérité sur Israël.

Mais, mesdames et messieurs, ici à l’ONU, il faut aussi dire la vérité sur l’Iran, comme le président Trump l’a fait si fort ce matin. Vous savez que j’ai été ambassadeur à l’ONU et que je suis un Premier ministre israélien depuis longtemps en exercice, alors j’ai écouté d’innombrables discours dans cette salle, mais je peux vous dire ceci: aucun n’a été audacieux, aucun n’a été plus courageux par rapport à celui délivré aujourd’hui par le président Trump.

Le président Trump a décrit, à juste titre, l’accord nucléaire iranien “d’embarras.” Eh bien, je ne pourrais plus être d’accord avec lui. Et voici pourquoi: l’Iran promet de détruire mon pays tous les jours, y compris par le biais son chef d’état-major l’autre jour. L’Iran mène une campagne de conquête à travers le Moyen-Orient et l’Iran développe des missiles balistiques pour menacer le monde entier.

Il y a deux ans, j’étais ici et j’ai expliqué pourquoi l’accord nucléaire iranien non seulement ne bloquait pas la voie de l’Iran à la bombe, le programme nucléaire iranien a une clause de temporisation. Permettez-moi d’expliquer ce que signifie ce terme: cela signifie que, dans quelques années, ces restrictions seront automatiquement supprimées – pas par un changement dans le comportement de l’Iran, non par une diminution de son terrorisme ou de ses agressions. Ils seront simplement supprimés par un simple changement prévu dans le calendrier. Et j’ai prévenu que lorsque ce jour viendra, une ombre sombre sera projetée sur tout le Moyen-Orient et le monde, parce que l’Iran sera alors libre d’enrichir l’uranium à l’échelle industrielle, en le plaçant au seuil d’un arsenal massif d’armes nucléaires .

C’est pourquoi j’ai dit il y a deux ans que le plus grand danger n’est pas que l’Iran se précipite pour construire une seule bombe en rompant l’accord, mais que l’Iran sera en mesure de construire de nombreuses bombes en gardant l’accord.

Au cours des derniers mois, nous avons tous vu combien dangereuses certaines armes nucléaires peuvent être entre les mains d’un petit régime voyou.

Imaginez maintenant le danger de centaines d’armes nucléaires entre les mains d’un vaste empire islamique iranien, avec des missiles capable de toucher toute la planète.

Je sais qu’il y a ceux qui défendent toujours ce dangereux accord avec l’Iran, arguant que cela bloquera le chemin de l’Iran vers la bombe.

Mesdames et Messieurs, C’est exactement ce qu’ils ont dit au sujet de l’accord nucléaire avec la Corée du Nord, et nous savons tous comment cela s’est transformé. Malheureusement, si rien ne change, cet accord se passera exactement de la même manière.

C’est pourquoi la politique d’Israël concernant l’accord nucléaire avec l’Iran est très simple: changez-le ou annulez-le, corrigez-le ou niez-le. Mettre un véto à cet accord signifie rétablir une pression massive sur l’Iran, y compris des sanctions paralysantes, jusqu’à ce que l’Iran démonte complètement sa capacité d’armes nucléaires. La fixation de l’accord exige beaucoup de choses, parmi lesquelles l’inspection des sites militaires et de tout autre site suspect, et pénaliser l’Iran pour chaque infraction. Mais avant tout, la fixation de l’accord signifie se débarrasser de la clause de temporisation.

Et au-delà de la fixation de cette mauvaise affaire, nous devons également empêcher le développement iranien de missiles balistiques et contrer son agression croissante dans la région. Je me souviens que nous avions ces débats. Comme vous le savez, j’ai joué un rôle assez actif. Et de nombreux partisans de l’accord nucléaire croyaient naïvement que cela modérerait l’Iran. Ce pays serait un membre responsable, disaient-ils, de la communauté internationale.

Comme vous le savez, je suis fortement en désaccord. J’ai prévenu que lorsque les sanctions contre l’Iran seraient supprimées, l’Iran se comporterait comme un tigre affamé déchaîné, ne rejoignant pas la communauté des nations, dévorant les nations, l’une après l’autre. Et c’est précisément ce que fait l’Iran aujourd’hui.

De la mer Caspienne à la Méditerranée, de Téhéran à Tartous, un rideau iranien descend sur le Moyen-Orient. L’Iran répand ce rideau de tyrannie et de la terreur sur l’Irak, la Syrie, le Liban et ailleurs, et il s’engage à éteindre la lumière d’Israël.

Aujourd’hui, j’ai un message simple pour l’ayatollah Khamenei, le dictateur de l’Iran: la lumière d’Israël ne sera jamais éteinte.

Ceux qui nous menacent d’anéantissement se mettent en péril mortel. Israël se défendra avec toute la force de ses armes et le plein pouvoir de nos convictions. Nous agirons pour empêcher l’Iran d’établir des bases militaires permanentes en Syrie pour ses forces aériennes, maritimes et terrestres. Nous agirons pour empêcher l’Iran de produire des armes mortelles en Syrie ou au Liban pour qu’elles soient utilisées contre nous.

Et nous agirons pour empêcher l’Iran d’ouvrir de nouveaux fronts de terreur contre Israël le long de notre frontière nord.

Tant que le régime iranien cherchera la destruction d’Israël, l’Iran ne fera face à aucun ennemi plus féroce qu’Israël.

Mais j’ai aussi aujourd’hui un message pour le peuple iranien: vous n’êtes pas notre ennemi; vous êtes nos amis. Shomaah doosteh mah hasteed [Vous êtes nos amis]. Un jour, mes amis iraniens, vous serez libres du régime du mal qui vous terrorise, pend les homosexuels, maltraite des journalistes, torture les prisonniers politiques et tue des femmes innocentes comme Neda Sultan, la laissant perdre son sang, inconsciente, dans les rues de Téhéran. Je n’ai pas oublié Neda. Je suis sûr que vous non plus.

Et quand ce jour de la libération viendra enfin, l’amitié entre nos deux peuples anciens va sûrement s’épanouir de nouveau.

Mesdames et Messieurs, Israël sait qu’en confrontant le régime iranien, nous ne sommes pas seuls. Nous nous tenons debout avec ceux du monde arabe qui partagent nos espoirs pour un avenir plus brillant.

Nous avons fait la paix avec la Jordanie et l’Egypte, dont le courageux président Abdel-Fattah el-Sissi, que j’ai rencontré ici la nuit dernière. J’apprécie le soutien du président El-Sissi à la paix et j’espère travailler en étroite collaboration avec lui et d’autres dirigeants de la région pour faire avancer la paix.

Israël s’est engagé à parvenir à la paix avec tous ses voisins arabes, y compris les Palestiniens. Hier, le président Trump et moi avons discuté de cela. J’apprécie le leadership du président Trump, son engagement à défendre Israël, son engagement à faire avancer un avenir pacifique pour tous. Ensemble, nous pouvons saisir les opportunités de paix et, ensemble, nous pouvons affronter les grands dangers de l’Iran.

L’alliance remarquable entre les États-Unis et Israël n’a jamais été aussi forte, n’a jamais été plus profonde. Israël est profondément reconnaissant pour le soutien de l’administration Trump, du Congrès américain et du peuple américain.

Mesdames et Messieurs, en cette année de visites historiques et des anniversaires historiques, Israël a tellement à remercier. Il y a cent vingt ans, Theodor Herzl a convoqué le Premier Congrès sioniste pour transformer notre passé tragique en un avenir brillant en établissant l’Etat juif. Il y a cent ans, la Déclaration Balfour a fait avancer la vision de Herzl en reconnaissant le droit du peuple juif à un foyer national dans notre patrie ancestrale. Il y a soixante-dix ans, les Nations Unies ont fait avancer cette vision en adoptant une résolution soutenant la création d’un Etat juif. Et il y a 50 ans, nous avons réunifié notre capitale éternelle Jérusalem, obtenant une victoire miraculeuse contre ceux qui cherchaient à détruire notre Etat. Theodor Herzl était notre Moïse moderne – et son rêve est devenu réalité. Nous sommes retournés sur la Terre Promise, avons relancé notre langue, rassemblé nos exilés et construit une démocratie moderne et prospère.

Demain soir, les juifs du monde célèbreront Rosh Hashanah, le début de notre nouvelle année. C’est un moment de réflexion, et nous nous réjouissons de la renaissance miraculeuse de notre nation, et nous nous réjouissons avec fierté des contributions remarquables qu’Israël continuera à faire à toutes les nations.

Regardez autour de vous et voyez ces contributions tous les jours – dans les aliments que vous mangez, l’eau que vous buvez, les médicaments que vous prenez, les voitures que vous conduisez, les téléphones cellulaires que vous utilisez et de nombreuses autres façons de transformer notre monde.

Vous le voyez dans le sourire d’une mère africaine dans un village éloigné qui, grâce à une innovation israélienne, ne doit plus marcher huit heures par jour pour apporter de l’eau à ses enfants.

Vous le voyez dans les yeux d’un enfant arabe, qui a été transporté en Israël pour subir une opération de sauvetage cardiaque.

Et vous le voyez dans les visages des personnes touchées par les tremblements de terre d’Haïti et du Népal, qui ont été sauvés des décombres et qui ont reçu une nouvelle vie grâce aux médecins israéliens.

Comme le prophète Isaïe l’a dit: “Je vous ai fait lumière pour les nations, apportant le salut aux extrémités de la terre”.

Aujourd’hui, 2.700 ans après la prophétie d’Isaïe, Israël devient une puissance montante parmi les nations. Et enfin, sa lumière brille sur les continents, apportant l’espoir et le salut aux extrémités de la terre.

Bonne année, Shanah Tovah d’Israël. Je vous remercie.

Traduction du discours officiel – JSSNews

10 Réponses à Le discours intégral et en Français de B. Netanyahu à l’ONU (19/09/2017)

  1. de plus Répondre

    21 septembre 2017 a 23:43

    Il est fort Bibi !!!

  2. Victor Répondre

    22 septembre 2017 a 09:51

    Le meilleur Premier Ministre que nous ayons eu depuis longtemps ….
    HAM ISRAEL HAI ! :cool:

  3. Yéhoudi Répondre

    22 septembre 2017 a 10:03

    Haïm, notre vieil ami Grandpas m’ a téléphoné pour roch ha chana

    Grandpas c’était au temps de Houmous..

  4. Yéhoudi Répondre

    22 septembre 2017 a 10:56

    pour se marrer!!

    “”L’homme le plus riche en Israël est un franco-luso-israélien : Patrick Drahi avec 49 milliards de shekels

    ByAlyaexpress-NewsPosted on 18 septembre 2017

    xxxxxxxx

    précisons que “luso” veut dire un Portuguais

    donc Drahi serait un Français, un Lusitanien (portuguais),et un Israélien….

    allez, rognons tout ça et disons plus réalistement que c’ est un Juif Marocain , originaire de la vallée du Drâa
    comme tous les Edrhy, Dray,Drahi, qui ont cette longue vallée de palmiers dattiers comme Drait d’ union entre eux….

  5. Amram Répondre

    22 septembre 2017 a 14:25

    Enfin, des discours sans langues de bois de Bibi et Donald, tu veux me détruire, je ferai de toi une bouillie, allusion a l’Iran et a la Corée du nord.

  6. popi soudure Répondre

    22 septembre 2017 a 19:53

    i stand with Bibi ! un grand monsieur qui marquera l’ histoire d’Israël et du monde juif ! respect total a lui …!

  7. GUIBOR Répondre

    23 septembre 2017 a 02:09

    Formidable discours.
    J’apprécie depuis longtemps Mr Netanyahu et j’espère qu’Israël le gardera longtemps comme premier ministre.
    Quelle va être la réponse de l’ Iran ?
    Mr Netanyahu rappelle aux nations tous les bienfaits apportés par Israël mais
    (hélas) qu’il ne compte pas trop sur la reconnaissance ” du ventre” des gouvernements des dites nations.
    Ils savent prendre mais on verra au prochain vote de l’ONU ou de l’Unesco s’ils savent remercier…

  8. Sayag raymonde Répondre

    23 septembre 2017 a 09:30

    excellent discours et emouvant pour chaque juif.en tant qu’israelienne je suis tres fiere de mon premier minister .il nous represente brilliament a travees le monde et surtout a l’egard de nos ennemis. Que le Bon Dieu le benisse. Amen

  9. Ixiane Répondre

    24 septembre 2017 a 11:07

    TROP beau ce discours : à encadrer !

  10. BENHAMOU Alain Répondre

    26 septembre 2017 a 12:14

    Le monde s’est offusqué quand Trump a menacé la Corée du nord ! malgré que la Corée est menaçante en tirant ses engins balistique . QUI A L’ONU S’est offusqué quand l’Iran menace Israël et pas qu’une fois! L’ONU EST UN FAUX CUL
    AINSI QUE L’EUROPE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *