Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Anti-Propagande  >  Current Article

Des musulmans palestiniens et israéliens vont aux Etats-Unis pour combattre BDS !

By   /  17 octobre 2017  /  4 Comments

    Print       Email

Une équipe composée de minorités israéliennes, se prépare à entreprendre un voyage aux Etats-Unis et en Europe dans le cadre d’un effort concerté pour démystifier les campagnes racistes et anti-israéliennes circulant sur les campus universitaires.

Originaire de différents endroits du pays, les participants expriment leur conviction commune qu’Israël leur offre des chances égales.

Exprimant leur amour et leur foi en l’Etat, ils sont déterminés à diffuser leur message et à contrer les campagnes de diffamation contre Israël qui ont imprégné les campus universitaires, souvent dirigés par le mouvement Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS).

Dima Tiya, 25 ans, est un musulman arabe, originaire de Qalandiya et est aujourd’hui résident de Kafr Manda en Basse Galilée.

“L’Etat d’Israël est important pour moi sur le plan personnel et il est important pour toutes les minorités qui y vivent”, dit Dima. “Je suis heureux de représenter l’Etat. Mon père est un libéral et m’a appris le sens de la coexistence. ”

Qassem Halila, 24 ans, un musulman arabe originaire d’Iksal dans le nord d’Israël, a expliqué qu’il avait accepté de prendre part à l’initiative malgré l’ostracisation qui en a résulté de la part de sa famille et de ses amis.

“Je paye un prix personnel lourd pour mes opinions. Mon cousin m’a expulsé de la maison, un autre oncle m’a empêché d’être invité à un mariage, et j’ai même été expulsé du groupe familial WhatsApp “, a déclaré Qassem.

Bassem A’yid, un Palestinien de Beit Hanina, âgé de 59 ans, qui se lance également dans ce nouveau voyage en tant qu’ “ambassadeur israélien” , a souligné l’impact néfaste des mouvements de boycott sur les Palestiniens eux-mêmes.

“Le BDS met en danger les moyens de subsistance de centaines de milliers de Palestiniens”, se plaint A’yid. “Je suis venu défendre l’économie palestinienne et ne pas mettre en danger ma vie avec mes opinions. J’ai l’intention de dire tout ce que je veux aux États-Unis. ”

Jonathan Alhori, 25 ans, un chrétien arabe de Haïfa, fils d’un officier de l’armée du Sud-Liban, a déclaré l’importance de la mission, croyant que cela ouvrirait les yeux à de nombreuses personnes mal informées.

Un grand nombre de ces Arabes reçoivent déjà des menaces de mort sur les médias sociaux.

©Ma’an

Et le parti “modéré” du Fatah est vraiment contrarié. Ma’an News Agency cite Hatem Abdel Qader, dirigeant éminent du Fatah, condamnant ces jeunes Arabes qui ignorent ce que Mahmoud Abbas veut qu’ils disent.

Abdel Qader a décrit le groupe comme égaré et désespéré. Il était particulièrement contrarié par les membres qui disent que le boycott d’Israël affecte négativement l’économie du peuple palestinien, affirmant qu’il s’agissait d’une fausse allégation et d’une tentative ratée d’induire en erreur l’opinion publique internationale.

Par Nisso Amzar – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

4 Comments

  1. Ixiane dit :

    D’une façon ou d’une autre les arabes philistins vont dans le mur !!! Le Monde commence à réfléchir , lentement mais sûrement !!

  2. trublion dit :

    c’est pas dans nos médias français que l’on écoutera ces personnes courageuses.

  3. popi soudure dit :

    “gentille ” initiative ! … mais qui ne servira pas a grand chose .. !

  4. annie dit :

    Très bien. il y a des milliers qui pensent de la même façon mais qui ne peuvent l’exprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Pourquoi d’anciens opposants à Paul Biya le soutiennent-ils dorénavant ?

Read More →