Loading...
You are here:  Home  >  Divers  >  Current Article

Israël vote une loi d’égalité financière pour protéger les pères divorcés !

By   /  23 octobre 2017  /  8 Comments

    Print       Email
Partager cet article

Une nouvelle loi proposée par la députée du parti Kulanu, Merav Ben Ari, réduirait ou éliminerait la pension alimentaire pour les enfants si les parents divorcés ont la garde partagée des enfants.

La loi s’appliquerait dans les cas où les parents gagnent un montant à peu près égal, ou si la mère gagne plus que le père, et si les enfants passent une quantité égale de temps avec les deux parents.

Ben Ari et Kahlon ©Facebook

La nouvelle loi doit encore passer en deuxième et une troisième lecture avant d’être approuvée.

“Mais il y a des tribunaux qui n’attendent pas la législation et qui se prononcent déjà sur ces questions”, a déclaré Ben Ari.”C’est une question qui concerne tous les parents qui partagent la garde des enfants de plus de six ans. L’objectif est d’alléger le fardeau des hommes et de répartir le fardeau financier de manière égale et équitable entre les deux parents.”

Actuellement, les pères israéliens paient le deuxième montant le plus élevé de la pension alimentaire pour enfants de l’OCDE, les pères payant en moyenne 1790 shekels par enfant (sans les frais partagés comme ceux liés à la scolarité, etc…) . Puisque le salaire moyen se situe entre 8000 et 9000 shekels, un père de trois enfants avec garde partagée peut finir par payer jusqu’à 6.000 shekels en pension alimentaire, se retrouvant avec seulement 3000 shekels pour vivre.

La Cour suprême israélienne a statué en juillet que les parents d’enfants âgés de 6 à 15 ans devront payer une pension alimentaire pour enfants en fonction de la situation financière de chaque parent.

Par Ariel Melles – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email
 

8 Comments

  1. szmolski dit :

    Toutes ces structures finissent par normaliser de divorce. Se séparer sans enfants c’est rien, par-contre divorcer lorsqu’on a des enfants c’est une tragédie, pour moi un être peut pleinement se développer que par l’amour intense et la présence des deux parents biologiques.

    On transmet plus aux hommes les valeurs viriles, c’est à dire la maîtrise de soi et la responsabilisation, tous ces hommes dont leur conscience ne dépasse pas le niveau de la ceinture est pitoyable, au lieu d’apprendre à maîtriser leurs ardeurs et de à la rigueur se plonger leurs cul dans l’eau glacée si nécessaire ils mettent des femmes enceintes qu’ils n’ont pas vraiment choisi, après les incompatibilités ressortent et ça mène à des divorces.

    Pour donner une bonne transmission afin de donner de bons fruits il faut une structure et de bonnes semences, c’est pas une norme obligatoire, par-contre ce havre qualitatif doit exister et être cultivé pour servir de locomotrice a tout ce qui est malade.
    En ce moment les bons fruits émanent moins des classes sociales élevées que des classes sociales moins élevées, et concernant les femmes il y a plus de filles saines dans le milieu des rudes fermiers des villages reculés vivant un peu hors du temps que parmi les pétasses du show business, toutes plus névrosées et narcissiques les unes que les autres.
    Dans certaines ethnies les femmes sont plus sauvages, plus authentiques, elle dégagent une bonne odeur, elles n’ont pas besoin de litres de parfums et de savonnettes, ni de guide de l’épanouissement sexuel, ni d’encyclopédie de la nourriture bio pour être saines et propres d’âme.

    Pour moi le couple c’est pas un d’ces compromis minables du couple moderne avec chacun avec sa petite comptabilité carriériste et financière, c’est plutôt une mise à l’épreuve réciproque et permanente, elle permet d’extraire une force invisible qui sera transmis à l’enfant.

    D’autres couples ne pourront que survivre et trouver leur équilibre que dans une course inassouvissable de plaisirs rapides, mais à terme leurs fruits seront moins bons et vite périssables, une vie de débauche qui sert d’aspirine.

    De toute façon chaque mode de couple a sa raison d’être, il faut sentir son destin et choisir, on peut très bien vivre avec une prostituée ou avec une allumée du bas-ventre qui se déguise en père-noëlle en jarretelles , quand un bon fruit en émane parmi mille fruits complètement pourris il peut devenir le meilleur des fruits, c’est à croire qu’une partie de l’humanité est destinée à plonger dans la fange comme des éclaireurs marchant au milieu des mines.

  2. trublion dit :

    c’est tres beau tout ça schmoulik, mais quand c’est l’enfer pendant des années, un divorce est une libération, y compris pour les enfants. les enfants sentent comme une éponge quand les parents souffrent.
    les lois et les tribunaux c’est bien, mais c’est mieux de s’entendre, on doit bien ça à ses enfants.
    On pourrait aussi faire une loi d’incitation à l’entente, et c’est ce qui fait le plus de bien aux enfants. c’est très difficile de surmonter une mésentente congénitale dans le couple, mais c’est plus facile une fois divorcés, c’est généralement qu’une question de sous.
    on pourrait aussi lancer une campagne de recherche sur l’harmonie dans les couples, et éduquer les enfants dès le plus jeune âge, les préparer aux difficultés, avec des études de cas type et des témoignages, et sur aussi les couples qui réussissent à rester ensemble heureux, le pourquoi du comment.

  3. szmolski dit :

    trublion@
    24 octobre 2017 a 08:49

    Le problème c’est que le divorce est devenu synonyme de service après-vente, et moins souvent l’émanation d’une situation devenue vraiment intolérable.

    Par expérience presque toutes les femmes sont difficiles à vivre, mais c’est souvent les hommes qui ne savent pas maîtriser leurs nerfs lorsque les femmes sont de mauvaise humeur, elles ne cessent de les provoquer, c’est dans leur nature, inconsciemment elles cherchent à mesurer sa force pour se sentir sécurisées, les hommes faibles finissent par se disputer avec eux-même face à un miroir tendu devant leur nez par leur épouse.

  4. israel dit :

    le monde occidental est devenu très compliqué et jamais content de leur vie , peut être bien que vivre comme les gens de la Corée du nord pendant un laps de temps en ferait réfléchir beaucoup, genre c’est l’état qui décide de tout et pour tous , le citoyen ne choisira pas son travail ni sa femme par exemple p’etre bien que des gens réfléchiront a deux fois au lieu de jouer aux petits fanfarons …

  5. Ruthy dit :

    Si le divorce est inévitable, autant s’en partager les frais, selon le salaire de chacun
    Enfin de la logique!

  6. Marock dit :

    la députée du parti Kulanu… c’ est une blague ?

  7. trublion dit :

    le u en transcription de l’hébreu se dit “ou”, koulanou : nous tous.
    un cou là nu n’est pas si rare,
    “les hommes faibles finissent par se disputer avec eux-même face à un miroir tendu devant leur nez par leur épouse”
    joli !!! chmoulik

  8. Ruthy dit :

    Marock
    Kulanu veut dire “nous tous” en hébreu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Les airbags pour motard du géant français Helite sauvent de plus en plus de vies en Israël !

Read More →