Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Israël  >  Current Article

Israël: le vote sur “la loi française” reporté d’un mois !

By   /  30 octobre 2017  /  1 Comment

    Print       Email

Le président de la Coalition, David Bitan, a annoncé, après une réunion avec la ministre de la Justice Ayelet Shaked et la députée Shuli Moalem-Rafaeli; que la coalition reprendrait ses opérations normales dès demain.

La coalition fait face à une crise potentielle sur les conflits entre le Likoud et le parti Foyer Juif.

Lors de la réunion, il a été convenu que la «loi française» qui empêcherait la police de soumettre des recommandations aux actes d’accusation serait présentée au comité ministériel pour adoption d’une loi, mais chaque faction voterait comme elle le souhaitait. Il a également été décidé que les partis de la coalition respecteraient la décision du comité. Cependant, le député Bitan a accepté de reporter le vote sur le projet de loi pendant un mois.

Bitan avait demandé que la «loi française» soit immédiatement mise aux voix, en dépit d’un accord avec le Foyer Juif, selon lequel la loi serait reportée d’un mois.

Lorsque la ministre de la Justice Shaked a refusé de reculer, Bitan a ordonné que toute la législation soit gelée. Une crise de coalition a été évitée et le travail sur l’adoption de la législation reprendra après le compromis atteint lundi soir.

Par Valériane de Chardonnay – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

1 Comment

  1. Blinis dit :

    Peut-être attend-on la fin de la commémoration de la declaration du 2 novembre, en sourdine, comme le chant de ce champion israelien judoka seul, si seul, aux Emirats, en sourdine lui aussi…
    En fait, tous les pays concurrents auraient du féliciter cette victoire sportive sous les ovations, comme il se doit, vertu du sport oblige… Sauf que cette haine du Juif, celle-là qui avait poussé les Grands Juifs de l’Histoire à la conversion, cette haine est toujours bien présente…
    Pour revenir à la déclaration de Lord Balfour, et rester dans le sujet haineux:
    .

    “Il y a cent ans, la déclaration Balfour ouvrait la porte à la création d’Israël…
    Le 2 novembre 1917, lord Arthur Balfour, alors ministre des Affaires étrangères de Sa Majesté, s’engagea à ce que la puissance mandataire appuie de «tous ses efforts » la création d’un foyer national juif en Palestine.
    Cette lettre est considérée comme la pierre fondatrice sur laquelle l’État d’Israël fut édifié trente et un ans plus tard…”.
    C’est ainsi que les medias publient l’origine de l’Etat d’Israël, en omettant soigneusement de rappeler que le démantèlement prévu de l’Empire Ottoman avait aussi préparé la création de 21 autres États arabes, et c’était devant cet “oubli” pour la population juive, et des dispositions des peuples à disposer d’eux-mêmes que ce “foyer” juif avait été envisagé.
    Il eut fallu la culpabilité des Nations, pour “passivité active” pendant la Shoah, pour s’exécuter 30 ans plus tard…
    Et encore, avec disposition précaire pour qu’Israel soit un enfant mort-né. Mais…
    Finalement, elles n’auront octroyé que l’autorisation d’un propriétaire spolié à retourner dans son bien.
    Du bout des lèvres, et à regrets, comme chaque jour l’Europe le confirme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Le Cameroun mis au ban des Nations pour avoir défendu sa population

Read More →