Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Current Article

Israël: l’ancien ministre du tourisme plaide coupable dans une affaire de corruption

By   /  31 octobre 2017  /  3 Comments

    Print       Email

Un ancien ministre du tourisme du parti Yisrael Beytenu a accepté une de plaider coupable dans une affaire d’abus de confiance. Il risque 15 mois de prison.

Stas Misezhnikov, 48 ans, qui a servi de ministre en 2009-2013, a été accusé d’avoir assuré le financement d’un festival étudiant  à Eilat par son ministère, puis de demander aux organisateurs d’employer son partenaire. Les organisateurs se sont pliés, lui payant des dizaines de milliers de shekels de salaire pendant la période en question. Le financement du ministère s’est élevé à environ 1 million de shekels.

Stas Misezhnikov ©Youtube

Au cours de l’enquête, il a également été accusé d’avoir envoyé des assistants pour acheter de la cocaïne, qu’il aurait consommée lors d’événements officiels en Israël et à l’étranger. Ces accusations ont été abandonnées dans l’accord de plaidoyer.

En plus de la peine de prison, les procureurs demandent également qu’il soit condamné à une amende de 70 000 shekels.

L’avocat de Misezhnikov, Yuval Sasson, a déclaré dans un communiqué que son client «assumait l’entière responsabilité du crime d’abus de confiance – un crime qu’il a commis il y a des années, lorsqu’il a commencé à servir aux ministère du tourisme.”

“Mon client a démissionné du gouvernement et de la Knesset et a cessé d’être fonctionnaire bien avant l’ouverture de l’enquête policière. Malgré cela, il préfère assumer l’entière responsabilité du crime qui a été commis et gagner un temps précieux pour les deux parties. ”

Les accusations portées contre Misezhnikov étaient liées à une enquête de corruption massive sur un certain nombre de responsables du parti Yisrael Beytenu.

Le mois dernier, l’ancien vice-ministre de l’Intérieur Faina Kirshenbaum et neuf autres responsables liés à Yisrael Beytenu ont été inculpés pour une litanie d’accusations de corruption, y compris corruption, fraude et blanchiment d’argent.

À ce jour, 11 personnes au total, parmi lesquelles d’anciens politiciens locaux et responsables de partis, ont été accusées de divers crimes, et un certain nombre d’autres fonctionnaires devraient être inculpés dans les semaines à venir.

L’enquête a été rendue publique en décembre 2014 avec l’arrestation de 36 fonctionnaires.

Par Valériane de Chardonnay – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

3 Comments

  1. 11 personnes au total…
    50,ça aurait fait 50 dans le tunnel.
    Correlation merveilleuse.
    Si nos corrupteurs israeliens savaient en Gaulle le montant moyen des pots-de-vin, sans jamais de taule, ils viendraient dare-dare… :ptdr:

  2. GUIBOR dit :

    Il faut être du bon côté de la balance en France pour ne pas faire de taule ou être une “chance” pour le pays.
    J’ai bien peur que leur nationalité leur fasse perdre des points…

  3. Yéhoudi dit :

    ils viendraient dare-dare…

    Liahou, tu as voulu dire Dar-Dar je pense….. 😆

    il a une bonne tête de Russkof, on lui donnerait le Bon Dieu sans confection…homme ou femme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Pourquoi d’anciens opposants à Paul Biya le soutiennent-ils dorénavant ?

Read More →