Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Israël  >  Current Article

Doux plaisir d’être ministre: augmentation (substantielle) du salaire de… 5000 NIS par mois !

By   /  17 janvier 2018  /  10 Comments

    Print       Email

Sous prétexte que les salaires des députés seraient liés au salaire moyen et que ceux des membres du gouvernement israéliens dépendraient des prix à la consommation et qu’Israël selon les économistes subirait depuis quatre ans  une déflation, la Knesset (le parlement israélien) a décidé de rétablir « l’injustice » et donc d’octroyer une augmentation de 5 000 shekels pour les ministres et de 5 500 shekels pour le premier ministre.

Le Comité des finances de la Knesset a approuvé lundi une augmentation de salaire de quelque 5 000 shekels pour les ministres et de 5 500 NIS pour le Premier ministre, soit 3 millions de shekels pris sur le budget de l’Etat. Les salaires des membres du gouvernement seront maintenant liés au salaire moyen, après avoir « stagné » pendant des années alors qu’ils étaient  liés à l’indice des prix à la consommation et le changement sera rétroactif, comme si les salaires des ministres et du premier ministre avaient toujours été liés au salaire moyen.

Le salaire du Premier ministre Benjamin Netanyahou sera désormais égal à  celui du président de la Knesset, Yuli Edelstein, en passant de 44.100 à 49.600 shekels par mois. Le salaire des ministres, quant à lui, sera comparable à celui du chef de l’opposition, Isaac Herzog soit à 44 200 alors qu’il était de 39 200  shekels.

C’est Moshe Gafni député de l’UTJ (parti religieux orthodoxe ashkénaze) qui a initié la proposition car les salaires des députés ont dépassé en 2017 ceux de leurs collègues du gouvernement. Le salaire moyen selon les experts augmentent  de 2 à 3 pour cent par an. Les salaires des ministres étaient depuis 2001 liés à l’indice des prix à la consommation qui  à l’époque augmentaient  plus vite que le salaire moyen en raison de l’inflation galopante.

En outre, selon les données du ministère des Finances, le salaire moyen aurait augmenté d’environ 31% au cours des 12 dernières années, tandis que le salaire lié à l’indice des prix à la consommation n’aurait augmenté que de 19,5% au cours de la même période et, toujours selon les spécialistes, Israël connaîtrait depuis quatre ans une déflation ce qui en d’autres termes veut dire que les prix à la consommation sont en baisse en Israël. Difficile à constater au quotidien mais les chiffres semblent l’attester….

Tel-Avivre – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

10 Comments

  1. trublion dit :

    la plus mauvaise nouvelle est que la vie va encore augmenter en Israël ….

  2. maujo dit :

    Bonne nouvelle pour ces enfoirés de députés arabes qui crachent à longueur de journée sur Israël mais pas sur les salaires qu’ils reçoivent.

  3. Disraeli dit :

    A signaler que certains députés et ministres ont déclaré renoncer à cette augmentation ! Mais ils ne sont pas nombreux à le faire.

    • szmolski dit :

      Vous avez un ancêtre commun avec l’autre britannique? Vous connaissez l’histoire du migrant juif-polonais qui débarque à Londres en 1948?
      Décidé de changer de vie pour devenir un gentleman anglais Il entre chez un couturier du Piccadilly Circus pour se débarrasser de sa redingote, son chapeau en fourrure et ses bottes. Le couturier lui fait alors essayer un dress noir avec un chapeau melon et le parapluie assorti, le juif-polonais après quelques pas devant le miroir se met subitement à pleurer à chaudes larmes, l’anglais lui demande : “Eh bien monsieur, le costume ne vous plaît pas?” Et le juif lui répond entre deux sanglots : “Non mèssiè, nooon, queeel dommage què nous avons perdi les Indes”.

  4. Ce n’est pas tant le salaire qui importe, qui, tout compte fait, n’est pas si élevé….
    Mais l’enveloppe des frais de fonctionnements qui vont avec le poste.
    Dommage que la demagogie (?) ait zappé ce detail…?
    En France, les salaires de la fonction sont épargnés, tant les enveloppes sont “genereuses”, mais en Ysraël, tout se paie de sa poche…
    Je crois…

  5. Js’s se délite… Dommage. Le titre du dernier article en dit long sur le tonus musculaire du site. Et les contributeurs, comme les commentaristes, se debinent, discrètement et referment doucement la porte derrière eux.
    La carosserie a été decabossée et la peinture refaite, mais c’était le moteur et les organes de propulsion qu’il fallait refaire. Nous avons dorénavant une jolie voiture, mais plus de chauffeur, en panne de carburant, et les pneux, comme les commentaires, sont crevés…
    Et tout ça dans l’année la plus extraordinairement virulente.
    Comme si le jour du défibrillateur, ses piles etaient à plat !
    Les proprios se sont lassés de l’aventure, et cette acquisition n’était qu’un caprice éphémère…
    Amertume….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Pourquoi d’anciens opposants à Paul Biya le soutiennent-ils dorénavant ?

Read More →