Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Israël  >  Current Article

Israël: décès de Sam Bloch, doyen des survivants de la Shoah !

By   /  5 février 2018  /  2 Comments

    Print       Email

Sam Bloch, un survivant de l’Holocauste qui a consacré une grande partie de sa vie à veiller à ce que le meurtre de millions de Juifs ne soit pas oublié, est décédé.

Sam Bloch, qui fut un dirigeant de l’Organisation sioniste mondiale et de l’Agence juive pendant 50 ans, est décédé dimanche. Il avait 94 ans.

Il était l’un des principaux organisateurs de rassemblements de survivants à Jérusalem, Washington, Philadelphie et New York. Le New York Times a publié un long article sur Bloch et sa famille en 1981 alors qu’ils se préparaient à assister au Rassemblement Mondial des Survivants Juifs de l’Holocauste à Jérusalem.

“La mémoire renforce notre humanité, nous rend meilleurs les uns aux autres, nos enfants”, a déclaré Bloch au Times. “Peut-être que nous ne sourions pas ou ne rions pas comme les autres, mais nous chérissons nos vies; elles étaient si durement gagnées. ”

Bloch fut un des fondateurs de Beit Hatfutsot: le Musée du peuple juif (alors connu sous le nom de Musée de la Diaspora juive) et fut président des Amis américains de Beit Hatfutsot et membre de son Conseil des gouverneurs. Pendant de nombreuses années, il a aussi été membre du conseil d’administration de la section américaine du Congrès juif mondial.

En outre, Bloch était un membre fondateur de la Société internationale pour Yad Vashem, l’autorité israélienne de commémoration de l’Holocauste, et un des fondateurs des Amis américains de Tsahal.

Bloch est né à Ivie, en Pologne, dans ce qui est aujourd’hui la Biélorussie. Il a fréquenté l’école secondaire à Vilna. Son père a été assassiné par l’unité de meurtre mobile nazie Einsatzgruppen, et Sam, sa mère et son frère ont fui le ghetto juif et se sont d’abord cachés avec des fermiers chrétiens puis dans les bois. Ils ont ensuite rejoint la brigade partisane de Bielski et ont pu survivre à la guerre.

En 1981, Elie Wiesel, alors président du US Holocaust Memorial Council, le nomma président du conseil d’administration du conseil, ainsi que membre de ses comités du développement, des journées du souvenir et du contenu.

Il a publié 30 volumes de mémoires sur l’Holocauste, d’histoire et de poésie, en anglais, en hébreu et en yiddish, en tant que rédacteur en chef de la Bergen-Belsen Memorial Press, et a édité de nombreux volumes documentaires importants.

“Il était un sioniste de longue date qui s’est consacré à l’unité du peuple juif avec l’Etat d’Israël en son sein. Il personnifiait le vrai sens de la famille et de l’amitié dans tout ce qu’il faisait. Sam était un héros dans tous les sens du terme, et un modèle pour les âges” disent de lui ses proches.

Il laisse dans le deuil sa femme, ses deux filles, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants.

Par Valériane de Chardonnay – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

2 Comments

  1. ruthy dit :

    Barouh Dayan haemet
    Dans qq annees, il n’y aura plus personne pour temoigner de l’horreur.

  2. trublion dit :

    un bel exemple de lion de juda.
    paix à son âme et consolation pour sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Le Cameroun mis au ban des Nations pour avoir défendu sa population

Read More →