Loading...
You are here:  Home  >  Israël-Territoires Disputés  >  Israël-Relations internationales  >  Current Article

Pourquoi refuser l’accès du territoire israélien à Pascal Boniface?

By   /  12 avril 2018  /  26 Comments

    Print       Email

Une heure avant que la sonnerie aux morts ne résonne en Israël le 18 avril 2018 (Yom Hazikaron, journée du souvenir des victimes du terrorisme et des soldats tombés au combat), Pascal Boniface ouvrira une conférence sur le “sport” au sein de l’Institut Français de Jérusalem, chapeauté par le Consulat Général de France dans la capitale de l’Etat Juif. Dans les coulisses, cela s’agite. Les associations franco-israéliennes, choquées par ce nouvel excès de zèle du Consulat de Jérusalem, cherchent à faire annuler l’évènement. D’autres, cherchent à faire interdire M. Boniface de territoire, à la manière de Clémentine Autain, elle-même pas officiellement antisémite (pas condamnée pour cela), mais très virulente à l’égard des “sionistes” – jetant souvent de l’huile sur le feu communautaire en France. Dans cet article exhaustif, Israël Tavor se demande s’il faut où non, et explique pourquoi, agir pour influer sur le cours des évènements. 

A-t-il tenu des propos contre l’existence d’Israel? As-t-il soutenu le BDS? Est-il antisémite?

Si, comme Boniface l’affirme, il ne faisait que critiquer la politique du gouvernement israélien, en effet, il n’y aurait pas de raisons concrètes de lui interdire de rentrer, car Israel reste une démocratie, avec un gouvernement critiquable, et même si c’est desagréable, la démocratie consiste aussi à pouvoir entendre des critiques.

Mais ce n’est pas la réalité concernant Boniface.

Voici les éléments afin de mieux comprendre l’opposition de nombreux d’entre nous à sa venue en Israel.

Dans un texte de Pascale Boniface dans le journal La Croix, il traite du BDS, de l’accusation d’antisémitisme, du sionisme.

https://www.la-croix.com/…/Antisemitisme-et-critique-du-gou…

Il parle dans cet article de 2010 de l’antisémitisme et de la critique du gouvernement israélien.

Boniface commence en parlant du BDS et de sa portée

“Une campagne de boycottage des produits israéliens a été lancée en France comme dans d’autres pays européens par des associations de solidarité avec la Palestine.”… “Cette campagne n’est pas un danger économique pour Israël, ayant peu d’impact sur son commerce extérieur. C’est par contre une menace politique et symbolique. Tout d’abord parce qu’elle concerne des citoyens qui se mobilisent et dont l’action a un impact sur l’opinion publique. Mais surtout parce qu’elle implique une comparaison avec le boycottage des produits sud-africains au temps de l’apartheid.”

Le BDS n’est pas remise en cause. Pas un instant il évoque que le cofondateur du BDS, Omar Barghouti s’oppose à l’existence d’Israel, et même à un état binational.
Il l’assimile, donc à une critique du gouvernement israélien comme l’indique le titre de l’article. Juste après cet extrait il poursuit pour dénoncer l’accusation abusive d’antisémitisme qu’il lie à la culpabilité européenne suite au BDS:

“Brandir l’accusation d’antisémitisme contre ceux qui critiquent le gouvernement israélien est une méthode ancienne et répandue. Elle a été très efficace, car l’accusation d’antisémitisme est infamante, surtout en Europe occidentale où le sentiment de culpabilité par rapport aux multiples massacres antisémites du passé, notamment le génocide nazi, est très fort.”

Si Boniface met en avant cette accusation d’antisémitisme, c’est car il a été lui même accusé de cela.

Boniface était membre du Parti Socialiste et en 2001 il produit une note indiquant : « À vouloir maintenir une balance égale, entre forces de l’ordre israéliennes et manifestants palestiniens, mettre en parallèle les attentats des désespérés, qui sont prêts au suicide parce qu’ils n’ont pas d’autres horizons, et la politique planifiée de répression, mise en œuvre par le gouvernement israélien, le PS et le gouvernement sont considérés par une partie, de plus en plus importante, de l’opinion comme “injustes”. Pourquoi, ce qui vaut pour les Kosovars ne vaut-il pas pour les Palestiniens? Peut-on diaboliser Haider et traiter normalement Sharon, qui ne s’est pas, lui, contenté de dérapages verbaux mais est passé aux actes ? Ce sont des remarques, que l’on entend de plus en plus souvent. »

reference: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Boniface#cite_note-18

Tout commence par cette note.
Il évoque dans son dernier livre intitulé “Antisémite” en 2018 cette accusation d’antisémitisme dont il a été l’objet et dont il parle aussi concernant le BDS.

Il indique ainsi que sa critique d’Israël serait l’origine de cette accusation d’antisémitisme.
Cependant d’autres éléments éléments que la critique d’Israël rentrent en jeu.

Dans le journal 20 minutes il affirme:

“J’écris dans le livre que le problème n’est sûrement pas entre les Juifs et les autres, mais entre les Juifs communautaristes et les Juifs universalistes. Je qualifie de « communautaristes » ceux qui vont systématiquement dans le sens de la politique israélienne et à l’encontre de ceux qui la critiquent.”

Boniface nie tout antisémitisme, et nie même l’existence d’un lobby juif.
Il l’explique d’ailleurs dans cet article de l’Humanité en 2003.

“En critiquant Israël, dit Pascal Boniface, on prend le risque d’être accusé d’antisémitisme, par une confusion volontaire et perverse entre critique d’un gouvernement et critique d’un peuple. Pour avoir critiqué la politique d’Ariel Sharon, j’ai été accusé d’antisémitisme, et une campagne a été montée contre moi allant jusqu’à demander des sanctions professionnelles.”
“Pascal Boniface écarte l’idée, selon lui ” perverse “, d’un ” lobby juif “, dont il nie l’existence dans notre pays. ” Les juifs français sont très différents les uns des autres et sont loin de partager le même point de vue sur la politique d’Israël.”

https://www.humanite.fr/node/285217

Ceci n’est qu’un vernis.
Car, en situation réelle, l’attitude de Boniface est très différente.

Tout commence par un article de Benjamin Djiane et Jeremy Sebbane le 6 mars 2012 sur les 30 ans du discours de Mitterand à la Knesset pour le magazine l’Express
https://www.lexpress.fr/…/hollande-va-prolonger-le-chemin-d…

Cet article de ces deux membres du Parti Socialiste invite François Hollande à rentrer dans les pas de Mitterand qui, rompant avec une approche uniquement pro-arabe, et plus équilibré à leurs yeux, en rappelant 4 points qu’ils comparent aux positions actuelles de personnalités de gauche:

“Qu’y a-t-il de commun entre un François Mitterrand tenant à saluer la vitalité de la démocratie israélienne et un Jean Glavany l’assimilant à un régime d’apartheid?
Qu’y a-t-il de commun entre un François Mitterrand venant dire au parlement israélien son refus de voir l’Etat hébreu stigmatisé et un Stéphane Hessel exprimant son soutien à la démarche illégale et immorale de boycott des produits israéliens initiée par un mouvement proche du Hamas?

Qu’y a-t-il de commun entre un François Mitterrand exprimant son admiration pour les réalisations d’Israël depuis sa création et un Pascal Boniface rédigeant une note restée tristement célèbre appelant le Parti socialiste à abandonner son amitié pour l’Etat hébreu afin de gagner des voix?

Qu’y a-t-il de commun, enfin, entre un François Mitterrand rappelant conjointement le droit des Palestiniens à un Etat souverain et le droit d’Israël à ne pas voir son existence niée et les rassemblements dits “pro-palestiniens”, auxquels participent des organisations de gauche et qui se terminent trop souvent en démonstration d’hostilité à Israël et pire aux Juifs? ”

Djiane et Sebbane rappelle donc qu’à la Knesset en 1982, Mitterand appelait Israël à reconnaitre le droit des Palestiniens à un état et conclus:
“En rappelant, en mars 1982, que la France était plus que tout attachée à la paix entre Israéliens et Palestiniens mais que celle-ci ne pourrait jamais avoir lieu sans la reconnaissance d’Israël et l’arrêt du terrorisme, François Mitterrand a tracé un chemin d’espérance pour le Proche-Orient. Trente ans après, les déclarations fermes de François Hollande contre les régimes syrien et iranien font espérer que ce chemin, bientôt, se prolonge.”

Il faut rappeler que pas un instant Djiane et Sebbane évoque une origine juive réelle ou supposée leur concernant.

Pris à partie, Boniface réplique dans un article daté du 13 mars 2012 intitulé étrangement
“Vote juif: non au communautarisme de gauche”
https://www.lexpress.fr/…/vote-juif-non-au-communautarisme-…

Il commence ainsi:

“Être attaqué en compagnie de Stéphane Hessel et Jean Glavany est un grand honneur.”

Boniface donc concède qu’être associé à Glavany (qui accuse Israël d’être un état d’Apartheid) et Hessel (qui soutient le Boycott du BDS) est un honneur.

L’article reproche aux deux membres du Parti Socialiste de mal avoir lu, ou compris sa note en rappelant qu’une decision de justice l’avait dédouané d’avoir voulu jouer le vote musulman contre le vote juif. Si la critique de Boniface s’était arrêté là, il n’y aurait eu aucun problème.

Sauf que Boniface va plonger dans une critique très surprenantes sur les origines des deux auteurs de l’articles.
Dans la suite de l’article, il se focalise uniquement sur les origines juives (réelles ou supposées) de Djiane et Sebbane en leur reprochant ceci:

“Or, ce que veulent les auteurs c’est justement faire triompher le communautarisme de gauche sur le communautarisme de droite. Nous sommes nombreux à préférer l’universalisme. “…
et surtout Boniface ose:
“Mais que les auteurs assument leur communautarisme et cesse d’évacuer leur malaise en s’en prenant à ceux qui défendent des positions universalistes. ”

Il s’agit d’une des accusations les plus largement rencontrées dans l’antisémitisme de gauche. Le juif est d’abord communautaire et ne peut pas prétendre à l’universelle.

L’article d’origine de Djiane et Sebbane n’évoque pas un instant une judéité, une communauté, ou une préférence, mais rappelle la visite et les propos de Mitterand à la Knesset pour la sécurité et la paix avec les Palestiniens appelant à leur reconnaitre un état.

C’est pour cela que le 24 mars 2012, Djiane et Sebbane répondent dans un article intitulé “Nous refusons d’être limités à notre présumée religion”
https://www.lexpress.fr/…/vote-juif-nous-refusons-d-etre-li…

“Nous avons parlé des valeurs de la gauche, cité Léon Blum, Pierre Mendès France et François Mitterrand. Pascal Boniface nous a répondu “communautarisme”. Nous avons parlé du chemin pour la paix entre Palestiniens et Israéliens, il nous a répondu “vote juif”, son obsession depuis maintenant plus de dix ans. ” …
“La vérité est que Pascal Boniface ne voit pas en nous des militants de gauche. Pascal Boniface ne voit en nous que des Juifs. Sinon, comment expliquer l’incompréhensible titre de sa réponse à notre texte: “Vote juif: non au communautarisme de gauche”? Comment expliquer que, dans une suprême confusion, il nous assimile au CRIF alors même que notre tribune portait sur un événement historique: les 30 ans du discours à la Knesset de François Mitterrand dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’a pas été salué par l’ensemble des Juifs de France et de leurs représentants officiels? ”
“En lisant nos noms, sans regarder nos qualités, Pascal Boniface a établi son diagnostic: il s’agit d’une parole juive. Nos noms parlent pour nous, leur lecture a suffi à Pascal Boniface pour considérer que nous n’étions pas de gauche et que sur le Proche-Orient, nous devrions nous taire. ”

En effet, Boniface s’est attaché à la consonance des noms.

On est donc loin des propres propos de Boniface distinguant “juifs universaliste” et “juifs communautaristes”, Djiane et Sebbane, comme juifs présumés, en rappelant Mitterand ne suivent donc pas la politique israélienne.

On trouve ainsi l’ecart entre le discours “officiel” de Boniface et la réalité.

Dans un entretien au Figaro, il évoque les pressions lorsque l’on évoque une critique du gouvernement israélien en refusant le qualificatif d’antisémite.
http://www.lefigaro.fr/…/31004-20140718ARTFIG00370-pascal-b…

” Je ne connais pas de cas où des responsables politiques , des journalistes, des universitaires, qui se seraient signalés par un engagement profond, voire inconditionnel, à l’égard d’Israël, en aurait subi des sanctions personnelles ou professionnelles. Nombreux sont ceux qui ont payé un prix fort pour avoir osé critiquer le gouvernement israélien.”

Pression d’un lobby juif?
On l’a vu plus haut, il nie l’existence de ce lobby… Et pourtant, il n’hésitera pas à faire préfacer son livre “Antisémite” par Michel Wieworka qui écrit ainsi à propos de son ouvrage:

“Mais il faut également lire cet ouvrage comme la mise en exergue de deux phénomènes complémentaires qui dérangent.
Dans notre pays, bien des intellectuels et des acteurs politiques sont prompts à dénoncer le communautarisme et à défendre des postures hyper-républicaines pour n’accepter de voir que des individus dans l’espace public, sans être en aucune façon troublés par l’existence d’un communautarisme juif. Les Juifs de France sont devenus visibles et actifs comme tels dans l’espace public, culturellement, politiquement, contre l’antisémitisme, dans leur relation à Israël, à partir de la fin des années 1960. Mais cette mutation n’appelle guère réflexion et encore moins discussion aux yeux de certains de leurs intellectuels organiques, parmi les plus républicains, qui ne s’interdisent nullement par ailleurs de pourfendre les tendances d’autres groupes, réelles ou non, à fonctionner sur un mode communautaire. Ceux-là sont anticommunautaristes … sauf pour leur propre groupe!
Et, deuxième phénomène : ce communautarisme juif est vite indissociable d’un soutien inconditionnel à la politique du gouvernement d’Israël, quelle qu’elle soit.”

http://paixjuste.lu/a-propos-du-dernier-livre-de-pascal-bo…/

BONIFACE ANTISIONISTE?

Souvent Boniface rappelle qu’il est pour l’existence d’Israël et que sa critique ne se limite qu’aux gouvernements israéliens.
Ainsi à la question dans le journal 20 minutes
” – Vous considérez-vous comme « antisioniste » ?
– Absolument pas. Je m’arrête à la critique du gouvernement israélien. Par définition, je ne suis en rien antisioniste, puisque je reconnais le droit au peuple juif d’être en Israël et que je suis pour la solution des deux Etats, avec des frontières qui sont celles de 1967 [avant la guerre des Six jours].”

https://www.20minutes.fr/…/2205691-20180121-pascal-boniface…

L’affaire pourrait sembler régler, d’autant qu’il s’agit d’une position qu’il répète souvent.
Néanmoins, sur l’antisionisme, il n’en voit surtout que chez les juifs.

“L’antisionisme est l’opposition à l’existence de l’État d’Israël. Certes, il peut y avoir des antisémites qui sont également antisionistes, leur haine des juifs les conduit à refuser qu’ils puissent disposer d’un État. Mais il peut également y avoir des juifs qui sont antisionistes, soit parce qu’ils sont très à gauche (tradition du Bund) et estiment que les juifs doivent mener un combat politique dans leur pays d’origine, soit au contraire parce qu’ils sont très religieux et pensent que c’est offenser Dieu que de vouloir donner un État aux juifs.”
S’il admet qu’il “peut” y avoir des antisémites qui sont antisionistes. … MAIS il peut aussi y avoir des juifs. Il cite le Bund à gauche et les mouvements de types Satmar et Neturey Karta chez les religieux. Il met une quasi égalité, en omettant de préciser que les bundistes sont quasi inexistants en nombre, et que les “très religieux” sont des extremistes religieux.

Dans une émission de télévision, face à Eric Zemmour qui affirme que le peuple palestinien n’existe pas en indiquant qu’il s’agit d’une “invention du KGB et des gauchistes français dans les années 70 et des diplomates français depuis”, Boniface répond:
“Est-ce que il y a un peuple palestinien? Il a été forgé par l’occupation, ça n’existait pas auparavant
(Zemmour répond “mais c’est une propagande”)
Mais c’est une réalité, en tout cas demandez leur comment ils se sentent, ils ne vont pas dire qu’ils se sentent Egyptiens ou Jordaniens.”

Point intéressant, Boniface, en tant que geopolitologue, ayant traité de nombreuses fois du conflit, n’ignore pas que l’OLP a été formé en 1964… soit 3 ans avant la guerre des 6 jours en 1967 et donc sans la moindre occupation.
A moins qu’il évoque donc ce qui serait une autre occupation à ses yeux, la guerre de 1948 et la création d’Israël?

https://www.youtube.com/watch?v=E7OCaOzax88

D’ailleurs sur ce tweet de 2014 il remercie le militant antisioniste Jean Claude Lefort, beau-père de Salah Hamouri condamné en Israël pour avoir fomenter un attentat contre le Rav OVadia Yossef, de lui avoir offert un maillot de l’equipe de Palestine à son nom, avec deux cartes de Palestine recouvrant l’ensemble du territoire israélien.
https://twitter.com/PascalBoniface/status/533968992646725633

Etrange pour Pascal Boniface qui affirme donc reconnaître le droit du peuple juif et agit donc par ailleurs en contradiction avec ses propos…

Et que l’institut Français de Jérusalem, succursale du Consulat de Jérusalem se permette de l’inviter si peu de temps après l’affaire du trafic d’arme d’un de ses employés en dit long sur une forme de légèreté de sa diplomatie.

Par Israël Tavor – JSSNews

Partager cet article
    Print       Email

26 Comments

  1. trublion dit :

    on dirait une prose de notre cher Ghally. bien documentée et bien charpentée.
    bah, qui se ressemble s’assemble, ce n’est pas un hasard qu’il soit invité par le con sue là, il est le colporteur de la nouvelle politique “pro arabe” de la France, qui consiste à dire une chose et son contraire pour maintenir les intérêts de la France et l’occident au moyen orient.
    C’est normal qu’il reçoivent une tribune officielle, pour dire ces bêtise habituelles, et patati et patata, et les juifs sont des méchants qui maltraitent les pauvres pale et sty qui n’ont rien. et qui eux peuvent faire toutes les monstruosités inhumaines, sans jamais une critique.
    et je ne suis pas un antijuif, car je peux critiquer les juifs en disant qu’ils sont méchants, sans être antijuif.
    bien sûr, bien sûr pascal, on te croit, tu n’es pas anti juif, tu aimes juste les honneurs et les postes à gros salaires que t’offre la France pour dire ces paroles mensongères.

  2. Elie de Paris dit :

    Je l’ai transporté, parfois, pour ses rv avec des plateaux télé.
    Un imbu total et glaçant, qui se croit génial, et considère les autres, quels qu’ils soient, comme des debris d’avorton. Dès qu’il est sur un plateau, il adopte une posture.
    Une mairde, quoi.
    Mais tous ceux-là, un jour prochain, es poutine, khameney, assad, nasrachiott et consorts sucreront les fraises, et rigoleront moins.
    “les méchants finissent toujours par mourir”, disait Gandhi.
    Vu du ciel, même pas une poussiere.
    Mais voici un cosmonaute qui, vu de la station, a d’autres réflexions sur le peuple choisi, et ses souffrances.
    Un ange ? En tout cas, à la fin de l’envoi, il decole… Shabbath Shalom…

    https://youtu.be/-DWsy5Fzqy8

  3. behe dit :

    le BDS bisounours, voir l’extermination de masse des arméniens par camions à gaz qui n’était pas du tout un génocide

    6 millions d’€ d’amende, qui dit mieux ? Ah monsieur bonifarce, vous vous êtes gratté le nez, on vous a vu. Allez 8 millions ! Adjugé, le vrai vous

  4. Elie de Paris dit :

    Parfois, seulement parfois, quand la Providence le décide, et sans que l’on sache pourquoi, les docteurs Jekill tombent le masque.
    Ce peut être le voisin de palier, un concierge, une fille draguée, un philosophe, ou un employé municipal. Comme un serial qui leurre.
    Merci, Michel. On s’effraie…
    Et merci au Figaro, rare, malgré ses maux, et d’autres mots…

    http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2018/04/13/31006-20180413ARTFIG00293-alain-laval-heidegger-et-les-juifs-meme-combat.php

  5. Yvan Noë Dennis Aude Vichy ajournés dit :

    l’incroyable dérive autoritariste de Dreuz

    D’abord d’où sort ce Bertold qui, aussitôt homologué à la Capitainerie réclame des sanctions contre les trolls du Kremlin qui déferlent, par milliards, sur Dreuz ? Ne serait-ce pas le même guignol qui, il y a quelques années sur Jss, se voyant déjà commandant en chef avait apostrophé Y…di : » petit fils de déporté moi-même je vous somme de vous excuser ? » ce à quoi il s’était vu répliquer par Tru..p qui lui avait renvoyé dans les dents : » la dignité d’ancien déporté n’est pas héréditaire.. ». Il avait fini par se faire jeter d’ici, et maintenant il vient faire son chefaillon chez Dreuz ? ce type a besoin d’un aller et retour et d’un aller simple vers la porte. Reviens donc nous sommer par ici, collègue : je me fais fort de te faire battre en brèche Bertold….

    Jss rétablit la vérité pour vous :

    L’affaire de l’empoisonnement des ex-espions russes en Angleterre est un faux : la disproportion des mesures de rétorsion, des diplomates expulsés de plusieurs pays, le montre ; de plus ces histoires là se règlent discrètement ; il n’y a avait absolument pas lieu d’humilier le Kremlin, – une fois de plus – en allant jusqu’à faire boycotter par la famille royale la prochaine coupe du monde ;

    il faut toute la bêtise d’un Millières pour se ruer illico à beugler que le crime est signé : Poutine ; il ne dit même pas les services russes, non Poutine, qui a versé directement le poison dans leur verre.. Crime signé ? Peut-être, mais la signature est contrefaite ; certains sites, comme Riposte Laïque et la courageuse Christine Tasin auront été plus lucides…

    Venons en à l’essentiel : le gazage de la Ghoutta.

    Vendredi soir encore, sur France 2, tout bêtement, il n’était question que d’une attaque chimique qui aurait eu lieu. . Les éléments de preuve étaient les mêmes que ceux fournis par l’austère vicomte Grumpy de Grimbergen sur Dreuz : deux tweets de deux illustres inconnus de la galaxie et une photo d’une vague bonbonne de gaz sur un plumard. Sauf qu’à la télé il y avait un élément supplémentaire instructif : un clampin avec un masque à gaz, où cas où la bécane se mettrait à fuir : c’est l’élément de trop : ce gazage c’est du Palliwood, made in America cette fois.

    Quand bien même, Assad aurait gazé quelques muzzs extrémistes, où est la justification d’un tel chambard, aussi risqué pour la paix mondiale ? Saddam Hussein en faisait cent fois plus avec ses kurdes, çà ne dérangeait personne. Là encore Résistance Républicaine s’est montré plus courageux et lucide.

    La vérité est la suivante :

    l’Amérique n’est plus l’Amérique, et depuis longtemps, depuis les mensonges de l’épuration ethnique au Kosovo et ses deux cent mille morts ; (ils ont dû ressusciter depuis, même muzzs, car ils sont toujours introuvables..)

    L’Amérique fomente de dangereux coups de putes, comme la pseudo révolution orange en Ukraine, un pays, dont un Nixon, un Kennedy, dans la droite ligne d’un sage Talleyrand aurait compris qu’il est et doit rester une pièce du glacis protecteur autour de la Russie, qu’il est hors de question, pour la paix mondiale de venir menacer jusqu’à sa porte.

    Au lieu de cela les cow-boys irresponsables de la maison blanche prétendent y installer des missiles ; il faut toute la connerie d’un Millières pour aller jusqu’à prétendre que la Russie aurait pu rejoindre l’Alliance atlantique, comme il l’a répondu, carrément, à un lecteur.

    Il faut toute la connerie d’un Millières pour affirmer qu’il faut tracer des lignes rouges à la Russie, dont il doit confondre la puissance de feu avec celle du Zimbabwé..

    Quant timidement un lecteur écrit : « Trump est-il devenu fou ? », tombe la réponse hargneuse sur Dreuz : « vous êtes son psychiatre ? » ; grotesque, mais sur Dreuz on n’accepte plus que les béni-oui –oui, des rubbers-stampers, sinon on est rembarrés, et qualifiés de crétin aveugle, voire d’agent de ce « tyran » (c’est du Milou évidemment..) de Poutine, sa bête noire névrotique.

    Non Trump n’est pas fou ; c’est pire, il est l’otage d’un système politique et judiciaire entièrement corrompu, et qui a verrouillé entièrement l’establishment, démocrates où néo-cons étant désormais blanc- bonnet et bonnet blancs.

    Trump s’effondre ; il apparaît désormais pour ce qu’il est : une curiosité historique, un avatar du système électoral américain qui est parvenu à circonscrire le problème et reprendre la main ; l’administration russe l’a bien compris et le dit : Trump n’est qu’un voyou et n’a pas de pouvoir.

    Il est solidement encadré par les militaires nostalgiques de l’époque du docteur Folamour et du complexe militaro—industriel ; c’est pour cela qu’il a laissé voter une considérable augmentation du budget militaire : pas le choix ;

    il faut toute la connerie d’un Millière pour inventer une doctrine Trump qui n’existe pas ; Trump, donc apparaît , hélàs pour ce qu’il est : un type vulgaire qui s’exprime avec cinq cent mots, file doux sinon on lui coupe l’électricité à la Maison blanche, plie et pliera à la folie paranoïaque de l’Establishment belliciste et belliqueux actuel.

    Cette fois, (et ce n’est hélàs que le début…), il est allé trop loin ; passe encore qu’il talk big avec le coréen, beaucoup moins qu’il rabaisse les chinois en exigeant publiquement qu’on réexamine les droits de douane (ces choses là, également se traitent discrètement, intelligemment..),

    Mais cette fois en tweetant un pied de nez à la diplomatie russe, il a montré qu’il n’est qu’un marchand de tapis qui a fait fortune et est incapable de mesurer les conséquences terriblement risquées de ses actes.

    A la réflexion il vaudrait peut-être mieux que Trump soit lourdé par impeachment : tout dépend de qui le
    remplacerait.

    Il faut toute la connerie d’un Milou pour défendre de bonne foi un énergumène pareil et toute la mauvaise du vicomte Grumpy pour feindre d’y souscrire.

    La vérité est la suivante :

    Ce vendredi 13 restera comme une date funeste dans l’histoire de l’Occident, celle où le psdt américain, en défiant et en humiliant la sagesse et la pondération de la diplomatie russe a gâché, pour longtemps, l’occasion historique de saisir la main tendue du véritable homme d’Etat qu’est le psdt Poutine qui voulait établir un axe commun de lutte contre le danger muzz.

    Soucieux de minimiser les conséquences de la folie paranoïaque qui s’est emparée de l’Amérique, les russes feront ce qu’’ils peuvent pour éviter un retour à la guerre froide, mais il est à craindre que les shériffs de l’administration américaine prendront cela pour de la faiblesse et continueront de pousser dans le mauvais sens, comme le font les dingues atteint de cette maladie.

    Aujourd’hui, par la faute de l’Amérique qui n’est plus l’Amérique (et il faut toute la connerie d’un Millières pour écrire sans broncher qu’elle est revenue au plein emploi..), une bien réelle menace de WW III pèse sur le monde.
    C’est une grande chance que nous ayons un homme équilibré, un véritable homme d’Etat au Kremlin ; pas sûr malheureusement que cela suffise à empêcher le monde de glisser encore un peu plus vers l’Abîme ; il faut toute la connerie d’un Millière pour ne pas le comprendre..

    Les conneries de Millières

    J’invite Jacques Guillemain a ne pas prendre pour argent comptant ce que Milou écrit sur Riposte Laïque, où d’ailleurs confondant taux de fécondité et taux de natalité, il reprend son chiffre péremptoire de 1,88 pour la natalité française ; si c’était le cas Renaud Camus pourrait déchirer ses livres car nous n’aurions pas de problèmes de grand remplacement : le vrai chiffre est très, mais alors très inférieur ; mais Milou boit les paroles de Pew research alors…

    Je l’invite aussi à ne pas croire son autre chiffre péremptoire : il y a entre 6 et 8 millions de muzzs en France, assène t’il doctement ; le vrai chiffre est très, mais alors très supérieur.

    Je l’invite aussi à ne pas l’écouter et écrire au sujet du libéralisme de ben Salman en Arabie Saoudite : « c’est Millières qui a raison ! » ; non, si Milou l’affirme c’est que c’est faux ; il a déjà rangé Ben Salman, – où là aussi C. Tasin s’est montrée plus lucide – dans le camp d’une coalition de la liberté au côté d’Israël et des USA ;

    c’est du milou tout craché ; Ben Salman est seulement un bédouin ambitieux qui a compris depuis Trump et son voyage que ce n’était pas le moment de contredire les cow-boys arrogants mais bien celui d’appliquer les bonnes vieilles méthodes muzzs : la main que tu ne peux mordre, caresse là ;

    A quoi le voit-on ? Tout simplement à ses déclarations : il a réaffirmé que pas touche au troisième lieu saint de l’islam (on sait ce qu’il en est…) et que les palos ont droit à un état. Autrement dit rien, absolument rien, et il sera toujours temps, quand le vent aura tourné de reprendre le bon vieux discours sur l’intransigeance sioniste qui rend impossible toute avancée vers la paix ; il faut toute la connerie d’un Millières pour se laisser ainsi rouler avec enthousiasme dans la farine.

    D’autres conneries ; Alors comme çà tu parles russe Milou ? C’est ce que tu as répondu sèchement à un lecteur, qui se hasardait à émettre (de pourtant humbles) réserves ? Tu nous a gratifié d’un mot en cyrillique qui en imposait en effet.

    Menteur va…

    Si c’était vrai, vantard comme tu l’es, c’est tous les jours que tu étalerais ton russe : » ce matin, comme à mon habitude j’ai parcouru la presse russe, et je vous ai traduit, ô mes fidèles Fidèles, l’article suivant qui démontre toute la duplicité du maître du Kremlin. » C’est tous les jours, où presque, que tu te délecterais à nous citer en cyrillique des citations d’écrivains russes, et que tu ferais l’important en déclarant » expression typiquement russe que je traduis imparfaitement par… »

    De plus, sache qu’il n’arrive quasiment jamais qu’on se soit donné le mal d’apprendre une langue et que l’on haïsse le pays où elle est parlée. Je parie quarante roubles que tu ne connais pas quarante mots de russe. Du reste moi-même en tant que troll du Kremlin, en liaison permanente, je n’ai pas eu vent de tes connaissances alors…

    Qu’en est-il des armes de destruction massives en Irak dont tu soutenais mordicus, il y a peu encore que si, si, il yen a, lors même que Colin Powel avait jeté l’éponge depuis longtemps ?

    Que ne vas-tu les chercher ? Qui sait, à défaut tu trouverais peut-être des truffes, promenant la tienne au ras du sol,, frétillant de la queue ? Après Tintin en Amérique, Milou en Irak, cela aurait de l’allure…

    J’invite enfin pour finir, tous les intervenants de Dreuz qui se refusent à fayoter servilement devant le vicomte et Milou le vantard, à nous rejoindre ici sur Jss, où la ligne de conduite, remarquablement suivie depuis toujours, est que chacun peut défendre son point de vue librement.

    Il y a des intervenants de valeur chez Dreuz, mais hélàs ils se dressent tous sur leurs papattes de derrière sous la badine cinglante, et depuis peu, quelque peu cinglée, du vicomte et de Milou. Trolls du Kremlin bienvenus, (je me sens si seul…)

    Encore un mot : félicitations Milou, d’avoir troqué tes éternels t-shirts lustrés pour un costume et une cravate pour poser au côté de ton maître à penser, John Bolton, tu étais ravi et souriant comme une pom-pom girl. Tu l’as bien choisi : ce type est un des plus dangereux : il trouve même que Théresa May n’est pas allée assez loin dans la punition envers les soviétiques, euh non les russes. Sûr qu’avec ce John Wayne ignare et qui se trompe d’époque la poudre va encore parler.

    Malheureusement il y a des gens sur qui, rien à faire, rien ne va : ils ne font pas net, quelque soit l’habit ; sur toi le costume semblait se refuser, mécontent d’être porté contre son gré ; il se racrapotait, rebiquait, lui, la liquette et la cravate ; tu ressemblais à Borloo qui subit le même syndrôme.

    Ah j’allais oublier : seul bénéfice de la folie américaine actuelle : Israël a les mains plus libres pour buter quelques palos supplémentaires, dix sept, au lieu de deux où trois habituellement et des justifications à n’en plus finir ; c’est toujours çà, mais quelle maigre consolation.

    Et que se passera t’il demain si des attentats sanglants sont organisés en France ; réponse toute courue : c’est signé Assad ! Vengeance !

    Pauvre France, pauvre planète.

  6. Yvan Noë Dennis Aude Vichy ajournés dit :

    Jss vous l’annonçait avant Jss

    Hello Gally ; Non , Ne te fâches pas comme çà ! Non rien à faire je refuse tout net de m’accrocher avec toi.

    Oui je comprends bien que tu es tellement furax qu’il t’a même fallu attendre de refroidir un peu. Et c’est d’accord Millières c’est ton pote.

    Mais pas le mien. C’est un con ton pote, je n’y peux rien

    C’est toujours le même problème avec vous autres, dès qu’un goy défend les juifs, le sionisme et Israël, il est interdit de le critiquer, quoiqu’il dise c’est parole d’Evangile.

    Et alors ? Moi aussi je suis un soutien d’Israël, et même plus profondément que lui qui est athée. Je suis une sorte de chrétien anti-chrétien tu sais bien ; C’est-à-dire qu’il ne comprend pas la profondeur des choses. En l’occurrence le déclin spirituel rapide des Etats-Unis, différent mais parallèle à celui de l’Europe, lui passe au dessus de la tête.

    En plus auparavant il était seulement un vaniteux qui se goure une fois sur deux et cherche à cacher ses bourdes sous le tapis. Maintenant en plus, il se fait hautain, cassant et vindicatif, et apparemment il est devenu contagieux.

    Cette mauvaise foi nouvelle sur Dreuz m’a remplie de stupeur : elle ne vous mènera nulle part.

    Me demander de soutenir inconditionnellement un soutien d’Israël c’est trop demander. Il se pavane en faisant tinter ses éperons. « c’est moi que je suis la pythie de la géopolitique qu’il martèle. »

    Mais moi aussi je suis de l’ouest ! lui est du Wisconsin et moi du Morbihan. Plus précisément il est A l’ouest et moi DE l’ouest. Nuance.

    Il fallait donc bien qu’il s’attende, un jour où l’autre à recevoir un pruneau dans le train. Je ne suis pas mécontent de lui avoir envoyé ce laxatif. Malheureusement un pruneau ne suffira pas, vu comment il radote avec ses éternelles références d’économistes, Hayek, Fumes et je ne sais qui encore, il est évident que ce gars là est bouché pour la vie.

    Il se prend pour un analyste dont l’Histoire retiendra le nom mais il n’est qu’un documentaliste, au fond du couloir à droite, en face des cabinets

    Et si sur les photos, avec sa tête en chou-fleur et ses cheveux coiffés au pétard à mèche il a l’air d’un parfait ahuri, tant pis pour lui, il l’a bien cherché.

    Je me doute bien que tu vas me faire la gueule longtemps. Mets mon dédain et mon irritation sur le compte d’une intégration réussie à la pensée juive : trois juifs, quatre opinions. Çà me va parfaitement.

    Sorry Sir ; mais duty comes first

  7. Yvan Noë Dennis Aude Vichy ajournés dit :

    “C’est toujours le même problème avec vous autres, dès qu’un goy défend les juifs, le sionisme et Israël, il est interdit de le critiquer, quoiqu’il dise c’est parole d’Evangile.”

    j’ai oublié la phrase suivante: ce que j’ai déjà appelé le syndrome de gratitude, une reconnaissance hypertrophiée, disproportionnée, due aux souffrances du passé

  8. behe dit :

    Une communauté juive est prisonnière de Chine, leurs conditions de culte de plus en plus rudes. La loi chinoise craint les “influences étrangères”.

    Il faut les sortir de là.

  9. Elie de Paris dit :

    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/pourquoi-jean-jacques-bourdin-et-edwy-plenel-n-ont-pas-appele-emmanuel-macron-monsieur-le-president-_0e8f5c6c-4146-11e8-a18d-c12fdf4e8e03/
    Insolence, finalement.
    Les 2 pingouins imbus du choix de leur personne _à desseins ? _ ont ainsi étalé à la vue, malgré les dénégations de Bourdin, de plus de 6 millions de téléradiospectateurs leurs actes manqués, à savoir leur refutation à considérer un president démocratiquement élu comme le chef de la France, des Armées etc… Ne pas reconnaître la préséance et l’honneur dus au premier personnage de l’Etat, et s’enliser dans des explications vaseuses, allongeant le nez de Pinnochio, montre clairement que le choix du président était maladroit, puisque minorant le prestige présidentiel, à l’ insu même des auditeurs. Erreur due sans doute au jeune âge du premier fonctionnaire, récemment rompu au protocole.
    Ce que nous autres, Juifs, respectons depuis la Dispersion…

  10. Elie de Paris dit :

    Cher Behe, il semble que Ga”lly ne soit plus en ces lieux…
    Milouim ? Départ agacé ? Remercié ? Précipité ? Malade ?
    Espérons simplement vacances, et il pourra, bien entendu, donner mon Email à qui le demandera…
    Voici mon com non libéré de la semaine dernière…

    Répondre
    ELIE DE PARIS dit :
    Votre commentaire est en attente de mo. dér. ation.
    14 AVRIL 2018 À 23:44
    Ouaww…il semble que les (simples) lecteurs ne puissent plus actualiser les pages… Ga’lly ?
    Plus personne ? Shavouah tov et Rosh ‘Hodesh tov à tous…
    Baroukh Dayan Haemet,
    mis à part notre frère Yonathane Dahan, z’ l., massacré, torturé, puis tué, il faudra qu’on nous explique pourquoi un crime dit “crapuleux” devrait être aussi accompagné de tant de cruauté…
    Devant quelques détails donnés par la famille, lors de son enterrement au carré juif du cimetière de Fontenay/bois, des personnes ont éprouvé des malaises… C’est dire.
    Mis à part, donc, ce terriblement révoltant et triste événement, la disparition de Milos Forman, grand petit Juif aux nombreux oscars, qui nous a pris au coeur et aux tripes, avec à peu près tous ses films. Salut l’Artiste.
    Enfin, on va consulter les détails de la “frappe” en Syrie, bien prévenue, et on revient pour commenter…”.
    Des batiments quasiment vides, certainement, mais qui laissent chaque acteur satisfait. Nous savons, nous autres, que Saddam avait planqué toute sa chimioarmurerie en Syrie, à la guerre du Golfe. Si tous veulent jouer à l’autruche, ma laassot ?
    Ga’lly, n’est plus là, un Robby 3.0 doit être aux manettes.
    Bien dommage. Que deviendra ce site, veritable vaisseau fantôme ? On sera vite fixé…

  11. Elie de Paris dit :

    Ce nuit, j’ai été réveillé par un bruissement, dans le jardin contigu d’où je demeure.
    Scrutant la penombre, une forme surgit. Vaguement humanoïde. Elle semblait recouverte d’un fin duvet, et ne portait comme unique vêtement qu’une sorte de collier, dont la pierre subtile etait posée sur la glotte de la créature…
    Nullement farouche, et voyant que je la regardais, elle s’approcha. Elle se mit à parler.
    Une sorte de chuchotement, qui sortait de la pierre, et pas de ses levres. Un appareil à traduire ?
    Pendant que les mots me parvenaient, je m’ aperçus que l’être devait etre feminin, vu les 3 paires de seins qu’elle arborait sur son torse.
    ” je suis venu faire des revelations sur Trump” compris-je…
    Quel homme ! , pensè-je, in petto…
    http://www.bfmtv.com/breves-et-depeches/thailande-proces-d-une-call-girl-belarusse-qui-assure-avoir-des-revelations-a-faire-sur-trump-1421058.html

  12. Elie de Paris dit :

    Que voulez-vous que la bonne y fasse, disais ma brave femme de mère, H’LSh…
    L’aut’jour, je suis allé voir, à l’hosto,…
    Une consultation gratuite, qu’y disent…
    Mais une coloscoopie…
    Quand le doc m’a montré le machin, j’ai refusé…
    Comment faire, m’a-t-il dit ?
    – ben… Vous n’avez qu’a passer par derrière ! Et pas par le derriere, ai-je insisté……
    Celui-là, par où il est passé ? Il repassera par le même chemin, puisqu’il est chez les Faklestiniens… Idem le dublinois…

    http://www.rtl.fr/actu/politique/israel-le-maire-pcf-de-gennevilliers-refoule-a-la-frontiere-7793044040

    • trublion dit :

      gennevilliers est aussi grand que la bande de gaza, on peut les lui fourguer s’il les aime tant + 3000 euros par tête de celui qui veut partir. combien on parie qu’ils vont tous venir etre alloués pour peupler la france.

  13. Yvan Noë Dennis Aude Vichy ajournés dit :

    Bien d’accord avec vous Elie de Paris.

    Je n’en croyais pas mes oreilles.

    Macron n’’aurait jamais dû accepter cela ; il aurait dû, puisqu’il sait répondre du tac au tac, casser le Plénel dès la première interpellation familière : »Monsieur, il n’est jamais arrivé auparavant que l’on se permette d’apostropher de cette façon le psdt de la République française ; c’est la première et dernière fois que je vous le dis. A la seconde vous prendrez la porte. Suis-je assez clair ? »

    Ce sont deux sales cons, aux visages pleins de malice.

    Remarquez Plénel a raison lorsqu’il se justifie : » «Il fallait d’abord être nous-mêmes comme vient de le dire Jean-Jacques, il n’y a pas eu de débat là-dessus». Là, au moins on peut le croire.

    La vulgarité de l’impolitesse, et l’irrespect généralisé, qui souligne bien l’autodestruction de nos sociétés est systématique : je n’ai pas encore entendu une seule fois , un journaleux dire « le psdt Trump », où « l’administration Trump » ; non toutes ces têtes à claques paramétrées dans l’identité finissante de feu l’Occident disent systématiquement « Donald Trump », crachant leur détestation, comme s’il s’agissait du voisin smicard d’à côté….

  14. behe dit :

    AHHHH TROP COOL ! Et après on va dire que les juifs n’ont pas le sens de l’accueil ? Bien au contraire ! Faut juste pas les prendre pour des jambons 😀

    Attention vidéos très très addictives !

    http://www.liguedefensejuive.com/video-pascal-boniface-accueilli-en-israel-2018-04-18.html

    http://www.liguedefensejuive.com/videos-pascal-boniface-traite-de-fils-de-pute-en-israel-2eme-et-3eme-parties-2018-04-19.html

    Vivement qu’on puisse allumer les nérot pour l’élévaSion de son âne afin de les éteindre immédiatement par l’urine de son chameau préféré !

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits

Connectez vous à votre compte
Sollicitez la création d'un compte

You might also like...

Le rôle de la propagande dans l’Holocauste juif – Par A. Oktar

Read More →